Laissez-faire français : le groupe de Gournay (9)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Laissez-faire français : le groupe de Gournay (9)

Publié le 8 novembre 2020
- A +

Par Benoît Malbranque.

Autour de Vincent de Gournay gravitent des traducteurs qui ont permis la compréhension des économies notamment de l’Angleterre et de la Hollande. D’autres auteurs commencent à publier aussi sous leur propre nom et ces publications auront un impact considérable sur l’histoire des idées.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Benoît Malbranque.

L'homme a peu écrit mais a eu une influence importante, notamment sur le futur économiste et futur Ministre de Louis XVI, Turgot. Critique des règlements, des corporations, du protectionnisme, des limites au prêt, autant de thèmes libéraux chers à Vincent Gournay, et qui alimenteront les débats de la deuxième moitié du dix-huitième siècle.

Une vidéo de l'Académie libre des Sciences humaines.

https://youtu.be/jlYOVaEdCTs

... Poursuivre la lecture

Par Johan Rivalland.

Laissez-nous faire, laissez passer le grain.

Voilà le cri du cœur lancé par un certain Legendre, marchand de son État, répondant à Colbert sur les moyens d’aider le commerce. Une formule sortie de son contexte et manipulée par la suite… mais toujours d’actualité.

Douzième volet de notre série « Ce que le libéralisme n’est pas ».

La liberté d’action et de circulation

Voici ce que rappelait Jean-Yves Naudet, en lien avec l’actualité en 2014, à ce sujet :

Il faut remonter au XVIIe siècle et... Poursuivre la lecture

Par Gérard Dréan.

L’histoire de la pensée économique n’est pratiquement plus enseignée. Les économistes contemporains ont emprunté à leurs collègues des autres disciplines une vision linéaire selon laquelle chaque étape confirme et intègre certaines idées des auteurs précédents, en réfute définitivement d’autres, et apporte des éléments nouveaux qui font progresser la connaissance. Étudier l’histoire de la discipline n’aurait donc d’intérêt que pour les historiens : les théories valides seraient tout entières contenues dans les textes ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles