Entreprises essentielles ou pas, qui peut trancher ?

Comment les gouvernements peuvent-ils déterminer ce qui est essentiel ou non dans une économie complexe et interconnectée comme la nôtre ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Tim Mossholder on Unsplash - https://unsplash.com/photos/v5re1loi264

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Entreprises essentielles ou pas, qui peut trancher ?

Publié le 12 avril 2020
- A +

Par Michel Kelly-Gagnon, depuis le Canada.
Un article de l’Institut économique de Montréal

Au Québec comme dans bien d’autres endroits dans le monde, les gouvernements ont pris la décision de faire cesser les activités dans les industries et commerces jugés non essentiels.

Mais comment ces mêmes gouvernements peuvent-ils déterminer ce qui est essentiel ou non dans une économie complexe et interconnectée comme la nôtre ?

Une économie interconnectée

Par exemple, après avoir agi pour augmenter considérablement la production de masques, on pourrait s’apercevoir quelques jours après, une fois les stocks disponibles, qu’on ne peut pas les livrer car l’usine de fabrication des emballages – considérée comme une activité mineure donc inutile – a été fermée.

Les commerces « essentiels » n’existent pas à eux seuls.

Chaque acteur économique est le maillon d’une chaîne immense et complexe, et rompre l’un de ces maillons déstabilise l’ensemble de la chaîne. Les pharmacies, par exemple, ont besoin de matériel pour produire. Les produits n’arrivent pas sur les tablettes comme par magie.

Les entreprises sauveront de la destruction économique

D’ailleurs, et pour les mêmes raisons, fermer la plupart des entreprises retarde également l’innovation et la mise en marché de produits qui pourraient être cruciaux dans la lutte actuelle contre le virus.

Stéfane Marion, économiste en chef à la Banque Nationale, estimait récemment que la fin avril était la date limite où il faudrait rouvrir l’économie pour éviter une « destruction permanente » d’une partie de la capacité de production du Québec.

Sur le web

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • je ne comprends pas le fait d’être autorisé a aller faire mes courses dans un super marché soit différent du fait d’aller acheter des éléments de bricolage dans un autre supermarché,,,ou une plante dans une jardinerie
    va falloir m’expliquer

    • L’arbitraire administratif a-t-il vraiment besoin d’explications?

      L’administration sait ce qui est bon pour le peuple. L’administration est au service du peuple. Si on est contre l’administration c’est qu’on est contre le peuple.

    • @ claude :
      L’arrêté du 14 mars a donné une liste d’établissements ne pouvant plus accueillir du public, dont la catégorie M (magasins de vente et centres commerciaux)
      L’arrêté du 15 mars, « complétant l’arrêté du 14 mars », donne une liste assez longue d’exceptions, dont les magasins de bricolage.
      Les raisons de ce revirement n’ont pas été expliquées par le gouvernement, toujours est-il que ce sont les magasins eux-mêmes qui ont décidé ou non de rester fermés.
      https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041723302&categorieLien=id

      • parce qu’on leur paye les employés bien sur, les pires sont ceux de la poste ! ah les pleutres

      • « Les raisons de ce revirement n’ont pas été expliquées par le gouvernement, »
        Il est toujours difficile d’expliquer les agitations du poulet sans tête… 🙂

  • et oui…en outre les masque sont pour les gens, si vous ne pouvez pas vous offrir un masque « essentiel » car vous ne gagnez plus d’argent du fait de l’arrêt de votre travail non « essentiel »…vous êtes essentiellement dans la merde..
    il fut un temps où un idiot aurait posé la question « essentiel pour quoi? »

  • Avec le confinement sans fin, nous allons mourir en bonne santé de misère, de ruine, -6% du PIB annuel avec 15 jours de confinement, plus de 5.8 millions de chômeurs partiels payés par l’Etat, etc..
    Notre équipe de bras cassés qui nous sert de gouvernement nous raconte que les impôts n’augmenteront pas (qui les croient encore?). Mais en même temps fuitent des informations comme l’Etat pourrait prendre 10% de vos économies au dessus de 100 000 euros et pourquoi pas tout pendant qu’ils y sont, que l’Etat pourrait récupérer le droit propriété du terrain sur lequel est construite votre maison et donc vous faire payer une location pour ce terrain, etc..
    A Bercy et ailleurs, ils ne sont pas en reste d’imagination pour réfléchir à comment vous dépouiller tout en faisant croire qu’ils n’augmenteront les impôts!!!
    Macron et sa gestion de la crise est une véritable catastrophe pour la France. On croyait avoir atteint le fond avec Hollande mais non, c’est encore pire avec Macron!!!

    • non 10% ne vont pas suffire , ils vont réquisitionner l’assurance vie
      (1700 milliards) et mettre la tva et la CSG a 25%

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une étude du journal américain The New York Times révèle que le commerce russe s’est renforcé en 2022 et depuis le début du conflit en février, y compris avec l’Occident malgré les sanctions contre la Russie. Faire des politiques qui ne prennent pas en compte les réalités économiques conduit à des effets contraires à ceux désirés.

Cette situation illlustre aussi que nous sommes désormais bien dans un monde multipolaire et que la scène internationale ne se résume plus aux décideurs occidentaux.

 

Le commerce de la Russie... Poursuivre la lecture

Par Laurent Guihéry.

Le jeudi 19 octobre dernier, on apprenait qu’un conseil des ministres franco-allemand était reporté à janvier, ce qui constitue un vrai malaise alors que nous allons fêter le 60e anniversaire du traité de l’Élysée, destiné à sceller la réconciliation en 2023. Il est explicitement notifié que des problèmes logistiques et des désaccords sur la déclaration commune franco-allemande, en particulier sur des questions de défense et d’énergie, expliquent ce report. Les relations franco-allemandes sont-elles si mal ... Poursuivre la lecture

Un article de l'IREF Europe

Ce n’est pas nouveau en France : le marché de l’immobilier souffre des nombreuses restrictions qui pèsent sur lui. Entre le contrôle des loyers, la limitation des constructions, la subvention de la demande via les aides pour le logement (APL) ou encore les contraintes qui pèsent sur les propriétaires, l’offre privée est sciemment limitée par le législateur. Il existe un autre facteur dont on parle un peu moins, mais tout aussi néfaste pour le marché locatif : le taux d’usure.

Quelques affaires ont réc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles