7 prévisions sur l’Internet en 2030

A virtual reality by Oleg Afonin (CC BY 2.0) — Oleg Afonin, CC-BY

Un certain nombre d’articles, de reportages et de travaux ont été publiés pour tenter de prédire l’évolution d’Internet et de notre monde technologique, de la technophobie la plus catastrophiste jusqu’à l’optimisme le plus aveugle.

Par Yann Merseaux.

Il est difficile de remarquer à quel point notre technologie a changé. Cela n’arrive pas soudainement, comme c’est le cas pour l’élection d’un nouveau président ou l’ouverture d’un nouveau restaurant. Cela se produit progressivement, parfois par à-coups, mais généralement par des améliorations ou des adaptations si mineures qu’elles passent inaperçues.

Les vitesses de connexion augmentent progressivement, la disponibilité du Wi-Fi se banalise, les nouveaux appareils influencent les nouveaux designs, et les tendances de consommation façonnent les fonctionnalités, de sorte que, d’une manière ou d’une autre, au cours des 20 dernières années environ, nous sommes passés d’une version lente, par ligne commutée, à une version de l’Internet à laquelle nous pouvons accéder incroyablement rapidement, et ceci à partir de pratiquement n’importe où.

Comment Internet va-t-il évoluer durant les 10 prochaines années ?

1. La connexion à Internet sera permanente et automatique

Nous nous sommes « connectés » à l’Internet de différentes manières, depuis le processus de composition d’un numéro qui prenait quelques minutes jusqu’à la saisie d’un mot de passe Wi-Fi en quelques secondes.

À terme, la connectivité sera constante et rationalisée au point qu’aucune « connexion » individuelle ne sera vraiment nécessaire. L’internet universel devient lentement une réalité, et le chevauchement entre les systèmes (5G et Wifi par exemple) pourra établir une couche de redondance qui nous évitera sans doute les craintes de pannes de service ou de mauvaises connexions.

2. La réalité augmentée et virtuelle jouera un rôle majeur

Les appareils mobiles nous permettent d’accéder à l’internet dans le monde réel, mais les appareils de la prochaine génération projetteront l’internet, ou l’intégreront, dans le monde réel par une forme de réalité augmentée. Si les Google Glass ont eu peu de succès, les applications sur smartphone tel que Pokémon Go ont prouvé qu’il existe une vraie demande pour cette technologie.

Et si la réalité augmentée a toujours du mal à se développer, son proche cousin, la réalité virtuelle, commence à connaître une croissance significative avec des casques toujours moins chers et plus simples à installer. Le monde n’était pas prêt pour la RA il y a quelques années, mais le sera dans quelques années.

3. Les machines et les IA pourraient prendre le relais

Déjà, les machines sont capables de nombreuses tâches manuelles, et les IA commencent à se développer dans de plus en plus de domaines, comme l’écriture ou la traduction. Combinées à l’omniprésence de l’Internet, ces applications permettront de réduire le travail et d’augmenter les ressources directement disponibles.

La nécessité de travailler diminuera en même temps que la disponibilité des emplois (du moins, dans l’idéal), ce qui donnera un système plus ou moins équilibré. En luttant pour trouver cet équilibre, nous nous heurterons sans aucun doute à des obstacles tels que le chômage et une répartition déséquilibrée des ressources, mais ce sont là des inconvénients à court terme d’un monde plus connecté et plus riche.

4. La vie privée va devenir un luxe

Avec une connexion constante (et peut-être indispensable) à l’internet et un nombre croissant d’applications qui gèrent notre quotidien, la vie privée deviendra une préoccupation encore plus importante. Malgré les scandales récents, nos données continueront certainement à être commercialisées. Au point que seuls les plus riches pourront se permettre de conserver leur intimité ?

Par conséquent, on peut aussi s’attendre à ce qu’un certain nombre d’organisations et d’entreprises indépendantes s’efforcent de maintenir un certain niveau de protection de la vie privée pour les consommateurs ; leur réussite ou non est une autre histoire.

5. L' »internet des objets » arrivera à maturité

Déjà, l’internet des objets relie les réfrigérateurs, les réveils et divers autres appareils ménagers. Dans 10 ans, cette connexion s’étendra aux véhicules, aux portefeuilles, à l’ensemble de nos maisons et peut-être même à notre monnaie fiduciaire. Le succès récent des enceintes connectées est un indicateur fiable que cette tendance va s’amplifier.

Plus l’information circule librement, plus nous avons de pouvoir et de liberté ; cette réalité va alimenter notre désir de connecter tout ce que nous pouvons à internet.

6. Les entreprises et les particuliers auront du mal à s’adapter au rythme croissant du changement

Nous nous habituons déjà rapidement au développement de la technologie -aussi étonnant que certains de ces développements puissent paraître-, mais ce rythme de développement sera encore plus stupéfiant à l’avenir. Grâce à l’apprentissage machine et à une puissance de calcul accrue, le développement des technologies basées sur Internet va s’accélérer au point que pour beaucoup, il pourra sembler incontrôlable. Les entreprises et les particuliers auront du mal à s’adapter, tandis que les algorithmes d’autorégulation et les systèmes complexes interdépendants commenceront à se modifier si nécessaire.

Les luddites d’aujourd’hui sont souvent des technophobes ou des consommateurs frugaux qui ne sont pas intéressés par les dernières percées. Demain, ils seront sans doute rejoints par ceux qui aimeraient suivre les dernières avancées technologiques mais qui en seront incapables.

7. La Terre ne sera pas la seule planète à disposer d’un accès à Internet

Hormis d’hypothétiques extra-terrestres, la Terre est la seule planète à disposer d’un accès à Internet. D’ici 2030, Mars aura également accès à Internet. Le fondateur de SpaceX, Elon Musk, est en mission pour coloniser Mars, et on peut penser qu’il réussira. Les premiers colons martiens devront être capables de communiquer avec leurs amis et leur famille restés au pays, et ils utiliseront l’Internet pour le faire.

Les satellites en orbite autour de Mars transmettront des données Internet dans les deux sens, mais il faudra jusqu’à 24 minutes pour que les données soient transmises à la Terre (dans un seul sens).

Il faut bien sûr prendre ces prévisions pour ce qu’elles sont : historiquement, peu de prédictions sur les développements technologiques se sont révélées vraies – et celles qui le sont ont tendance à se manifester d’une manière imprévue. L’évolution de l’internet connaîtra des rebondissements qu’aucun d’entre nous n’est en mesure de prévoir actuellement, mais il est bien possible que dans 10 ans, la façon dont nous utilisons l’internet soit méconnaissable par rapport à ce que nous connaissons aujourd’hui.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.