Fanny Agostini prône le retour au cheval de trait… comme à Cuba !

Selon la chroniqueuse Fanny Agostini, « avec le changement climatique, le cheval de trait pourrait bien faire son grand retour : il ne pollue pas, ne dégrade pas les sols… Un vrai atout pour l’agriculture, comme le montre l’exemple de Cuba ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
työhevoset by Jaakko Hakulinen (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fanny Agostini prône le retour au cheval de trait… comme à Cuba !

Publié le 4 janvier 2020
- A +

Par Wackes Seppi.

J’ai probablement le tort de ne pas commencer ma journée avec – souvent – trois minutes de pur bonheur pervers : écouter ou lire la chronique matinale de Mme Fanny Agostini, qui sévit aux aurores sur Europe 1 dans une série intitulée « Rendez-vous à la ferme ». Enfin, la ferme…

Son exploit du 30 décembre 2019 s’intitule « Écologique et bon pour les sols : et si le cheval de trait remplaçait le tracteur ? ». Pour la vidéo, c’est « Écolo et facteur de lien social… Et si le déplacement à cheval revenait dans les usages ? »

Point n’est besoin de s’éterniser sur une analyse des propos tenus.

Mais, s’agissant des déplacements à cheval, citons Winston Churchill : « Le cheval est dangereux devant, dangereux derrière et inconfortable au milieu ».

En chapô de la page internet :

« Selon notre chroniqueuse Fanny Agostini, avec le changement climatique, le cheval de trait pourrait bien faire son grand retour : il ne pollue pas, ne dégrade pas les sols et peut se frayer un chemin sur les terrains les plus escarpés. Un vrai atout pour l’agriculture, comme le montre l’exemple de Cuba. »

« … l’exemple de Cuba » !  Franchement… On pourra voir jusqu’au 5 janvier 2019 – ils ne sont pas généreux chez France 5 – l’excellent « Les routes de l’impossible – Cuba : viva la vida ».

Ou lire ce commentaire d’un gazouilleur :

« L’exemple délirant du merveilleux cheval à Cuba me rappelle cette blague qui se raconte à La Havane : « Quelles sont les 3 réussites de notre pays ? La santé, l’éducation et l’armée. Et ses 3 échecs ? Le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. » »

Notre chroniqueuse conclut doctement :

« Sans vouloir faire de pronostics hasardeux, ont peut se douter que la raréfaction du pétrole va rebattre les cartes d’une nouvelle organisation de la mobilité et du travail de la terre dans les décennies à venir : d’où l’intérêt de remettre le pied à l’étrier ! »

Quel talent littéraire ! Mais la raréfaction du pétrole n’est pas pour demain, et le retour au cheval est une douce illusion.

Le hasard a voulu que, le 31 décembre 2019, Contrepoints ait publié un article de M. Jacques Henry, « 2050 : un beau monde sans carbone… ». En chapô : « Voici le scénario très sombre d’un monde futur sans combustibles fossiles. ».

C’est évidemment dans l’hypothèse où on ne sortirait pas des « combustibles fossiles sans un développement massif de l’énergie nucléaire, ce dont les écologistes politiques ne veulent pas entendre parler ».

Pendant que nous y sommes, on ne peut que recommander le dernier Jean de Kervasdoué dans Le Point, « Jean de Kervasdoué – L’éolien et le photovoltaïque : des voies sans issue ».

Sur le web

Voir les commentaires (70)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (70)
  • je croyais que les pets de nos animaux étaient dangereux pour la planete ;)) qu’ils participaient au changement climatique et que c’est meme pour çà que l’entrecôte était passible d’excommunistation(oui je garde) mouarff
    J’ai des chevaux chez moi , je peux vous dire qu’ils s’en donnent a cœur joie..le concours de pets leur sers de conversation! décidément les verts sont définitivement des branleurs

    • Elle n’est pas aussi verte que ça la journaliste d’europe1 ,elle a du kilométrage de conneries au compteur ….a L’Argus y a plus que france Inter pour l’embaucher

      • je viens de la voir en photo sur google images…
        reconnaissons quand même que c’était une jolie miss météo à l’époque. je l’inviterais bien au restaurant, bien apprêtée, on pourrait oublier les conneries qui sortent de sa bouche…

        • Des fois,toujours , il faut se contenter de la photo la réalité est tellement cruelle , l’intelligence est indispensable quelque soit le type de rapport !

  • Comme quoi nos agriculteurs devraient plutôt écouter les bons conseils des journalistes de la radio que le conseiller du crédit agricole..un percheron ça coûte moins cher qu’un tracteur a l’achat et a l’usage ..remarquez qu’un attelage de dix migrants devrait aussi faire l’affaire pour retourner leur lopin de terre arabe , ça mange moins qu’un percheron ,pas besoin de les ferrer ,une chaîne suffit et la sécu rembourse les soins médicaux alors que le véto ça coûte bonbon.

    • moui c’est quand que vous avez pratiqué l’agriculture la derniere fois?

      • Il y a 200 ans environ 🙂

      • Y a 3 mois , j’ai acheté un sachet de graines de potirons 2€5 et 3 mois après j’ai eu 3 potirons de la ‘taille d’une tomate..je suis vraiment très doué ,ça fait très cher le kg de potiron bio …ha , si j’avais eu un percheron , avec le fumier…..

        • moui.. pour votre information le crottin de cheval doit etre sévèrement composté car il contient beaucoup de graines e plantes multiples et variées
          qui auront vite fait de vous faire bosser 4h/jour pour désherber car il n’y a plus de glyphosate a votre disposition..
          mon fumier de cheval est composté 2 ans.. difficile a stocker dans le F2 ;))

          • Pourtant ,j’avais ouïe dire que le fumier de cheval était meilleur que celui de bovin , il fermente bien et chauffe les pieds…je déteste l’agriculture en fait ,la terre est bien trop basse ,les herbes bien trop folles pour que j’y passe plus de deux secondes par jour..3 secondes pour le persil et la ciboulette quand il ne pleut pas..rare dans le s/o

            • oui la cause en est que la digestion du cheval reste très partielle, il a un petit estomac , rien a voir avec les ruminants.. ce qui fait que ses déjections restent riches en matières favorables a la croissance des plantes

    • un percheron ne coûte pas moins cher qu’un tracteur … ça peut arriver mais c’est rare..

      c’est quoi cette tendance à prendre les gens pour des imbéciles?

      pourquoi croyez vous que les agriculteurs utilisent des tracteurs?

  • Le cheval de trait ne pollue pas???
    Ça dépend quelle pollution.
    Rappelons que lorsque le cheval était encore le principal facteur de mobilité, on s’inquiétait beaucoup de cette pollution grandissante dans les villes. Avant que n’arrive le pétrole…
    Non seulement l’idéologie écolo empêche de réfléchir, mais elle n’a aucune mémoire, se contentant de fantasmer sur un passé idyllique.

    • Vous oubliez sans doute que les écolos-bobos des villes installent des jardins sur les toits de Paris et que ramasser du crottin dans les rues ( pollution urbaine au début du 20ème siècle), ça va devenir un must pour faire pousser salades et carottes en ville. Certains voulaient mettre les villes à la campagne, aujourd’hui c’est l’inverse!

    • et le cheval ne demande pas de petrole mais de l’avoine et du fourrage ..et donc un impact aussi sur l’environnement…

      et aussi sur la productivité..
      parce que en même temps ces gens là veulent des semaines 32 heures!!!!

      mais dans des manifs différentes…
      le lundi je manifeste pour plus de pouvoir d’achat , le mercredi pour une vie plus sobre…

      les écolos croyants ne réfléchissent pas..et les écolo idéologues mentent délibérément.

  • Fanny !

    -ouiiii ?

    -la ferme…

  • sans parler des animalistes..qui protesteront contre l’esclavage des chevaux..

    mais voyons, il suffit de faire des camps de travail de négationnistes climatiques et environnementaux!!

  • Europe 1 est à fond dans le délire escrologique
    Pas une émission sans que ne soit évoquée la terrible crise « que l’on va tous mourir ma bonne dame »
    Et la petite Fany (on se demande quel est l’intérêt de cette chronique,qui ne fait que régurgiter les pires mensonges de la secte?) en idiote de référence ne dépare pas dans le barnum.
    L’autre jour elle affirmait que l’antarctique se réchauffait dramatiquement(du coup les mouches y pullulent, d’après elle)
    une simple vérification montre que contrairement à la théorie, ce continent se refroidit, et que sa masse de glace augmente (l’océan antarctique se refroidit également)
    Chacune de ses affirmations est un mensonge, une manipulation.
    Et le plus agaçant, c’est le ton pérenptoire, à la limite de l’invective, avec lequel est pontifie.
    Vous me direz, avec raison :pourquoi l’écouter?
    Il se fait que, au fin fond du Périgord, à l’endroit où j’habite, on capte très difficilement(FM exclue d’office, les bonnes vieilles OL) mon radio réveil est sur la table de nuit, et la seule station audible est Europe1, du moins suivant l’endroit où le chien se couche.
    Tous les médias, tous les journnaleux sont infectés au CO2,,aucun moyen d’y échapper de toute façon.
    Entendu l’autre jour Bernard Pouetouet, sur la même radio »vous la sentez venir la catastrophe »…
    Jusqu’où cette folie nous mènera?

    • Le CO2 est bon pour la végétation mais il semblerait que certaines personnes sont plus sensibles que d’autres ,leurs neurones disparaissent bien plus vite que chez d’autres humains..peut être que les ondes amplifient le phénomène.

    • Moi ton problème grave de radio il passer au numérique ,le galet Google est super chouette.

    • tiens donc..je ne suis pas le seul qui ait mis son radio-réveil sur buzzer ….à cause du réchauffement climatique…

    • Ces gens vivent complètement hors-sol. En plus, ils vivent entre eux, se montant mutuellement le bourrichon. Et comme les subventions (ou au pire le capitalisme de connivence, ou les deux) leur assurent des fins de mois confortables, quelles que soient les âneries qu’ils débitent, ils tournent en roue libre.

      Que la crise majeure qu’ils redoutent survienne (elle surviendra sans doute, mais pas de la même façon, ni pour la même cause qu’ils l’annoncent), et ils se retrouveront brutalement ramenés aux réalités. À commencer, peut-être, espérons-le, par celle consistant à travailler la terre pour se nourrir. Ils comprendront alors pourquoi leurs grands-parents, leurs parents avant eux ont adopté le tracteur à la place du cheval, le chauffage central à la place du chauffage au bois en foyer ouvert, le bitume plutôt que les pavés, l’électricité plutôt que la lampe à pétrole, et j’en passe.
      C’est malheureux à dire, mais ces donneurs de leçons, ces hypocrites, ne comprennent leur incommensurable crétinerie que quand ils se retrouvent le bec dans l’eau, ou devrais-je dire, le nez dans leur caca.

  • Le seul endroit où le cheval de trait est revenu, c’est dans la commune de Vosne-Romanée (et quelques autres des grands crus) pour éviter le ruissellement dû aux roues des tracteurs toujours aux mêmes endroits.
    Le petit détail est que la bouteille se vend 100€ et plus, ce qui fait, avec 5000 bouteilles par hectares un chiffre d’affaires de 500000€/ha. A comparer avec 80 quintaux à l’hectare de blé @20€ le quintal soit 1600€ de CA.
    On comprend mieux que les céréaliers gardent leurs tracteurs.

    • je ne suis m^me pas sur que ce soit pour cette raison…

      à ce prix l’image importe… et le cheval fait plus bucolique.

      • 1000 kg de cheval sur 4 pieds,un tracteur vigneron, 1500 a 2000 kg sur une surface portante 5 ou 6 fois supérieure à celle du cheval,donc la dégradation des sols est loin d’être de la responsabilité de la mécanisation,Fanny:la ferme!!
        Ce qui est dingue c’est de croire que le cheval se régale à tirer une décavaillonneuse dans des vignes en pente ou débusquer des troncs en foret,la Fanny j’lui mettrai bien un licol et tire la charrue crévingtdieu!!

        • Faux: le point, c’est que le cheval ne met jamais ses sabots au même endroit, évitant ainsi les rigoles creusées par les roues des tracteurs, rigoles qui emportent le sol.

          • Bonjour Gerald d’où parlez vous?Je suis arboriculteur depuis 45 ans,et je connais un tout petit peu le problème,et mes terres sont passées de 40 45 tonne ha de pommes à 70 80 t/ha,et les analyses de terre en prouvent la bonne structure

          • En fait, la raison pour laquelle le cheval est plus adapté pour éviter le ruissellement est qu’il ne peut travailler que perpendiculairement à la pente, et les sillons résultants d’une charrue attelée sont donc autant de mini terrasses retenant l’eau de pluie.

            Le tracteur, plus puissant, monte et descend la pente et les sillons résultant de cette manœuvre laissent ruisseler à chaque pluie l’eau et les boues vers le point le plus bas, comblant les fossés et les bondes déjà encombrés par le peu d’entretien…

            Il n’y a par contre aucune raison de renoncer au tracteur en plaine.

        • Les pieds d’un cheval même lourd ne font pas d’ornières. Elles se forment et se creusent suite au passage répété des roues au même endroit.
          Ce n’est pas un problème en soi, même un avantage pour les animaux qui peuvent utiliser ces mini bassins d’eau. Mais dans le cas d’un terrain en pente, ces traces longilignes deviennent des mini canaux d’eau et d’emportement du limon vers les fossés.
          Mais bon, tout exploitant ou forestier connait le problème et peut le résoudre, sauf que les gentils sentiers bucoliques appréciés des citadins ne font pas partie de leur responsabilité.

        • Tu as tout a fait raison et si on en veut epas d’ornieres on monte des pneus qui vont bien…ça évite de buter la vigne…c’est de conneries pour dire plus bio que bio et un vin bio n’est jamais meilleur qu’un autre ,plutôt moins bon dans le temps. ce que coûte l’opération se fait à l’encontre de la qualité de l’oenologue manipulateur …pourquoi en avoir un bon , on a un label a gogo et quel gogo , un écolo !

    • on en voit aussi pour le débardage en terrain accidenté

  • Il suffit de lire les descriptions de Paris au début du siècle dernier alors que dominaient les voitures à cheval pour comprendre la pollution labsolument épouvantable que cela engendrait: crottin de cheval partout le long des chaussées, odeur éffroyable de m… dans toute la ville qui pénètre au coeur des maisons nuit et jour, maladies et épidémies que cela engendre…. Que Dieu nous préserve d’un tel retour en arrière

    • non les déjections de cheval ne sentent pas

      • J’ai le témoignage écrit de Paris juste après la Grande Guerre de mon beau père et je peux vous assurer que l’odeur pestilentielle du crottin de cheval est dans toute la ville

        • j’ai des chevaux chez moi, je suis un témoignage vivant ,je peux vous dire que le crottin de cheval ne pue pas..
          ce qui puait a paris c’était les ordures et les poêles a charbon

  • « …a la ferme ? »

  • Quelle conne! Et que donc va faire cette idiote du monceau de crottins de cheval qui jonchait le sol des rues? La bêtise est infinie disait Einstein! Et l’imbécillité gagne du terrain dans ce pays!

  • Et on tournera la GéGène pour avoir du courant électrique.!!!!!!

  • « La fin du pétrole »

    Hybridation pour réduire la consommation d’un tiers, E85 pour réduire la consommation de pétrole de 85% : la consommation des 60 ans de réserves prouvées divisées par 10 laissent plus d’un demi millénaire de consommation de pétrole fossile à l’humanité, largement le temps de trouver un substitut aux 10% restants encore consommés. Et si on passe aux réserves probables ou possibles, ça nous fait plus de 10000 ans de consommation au rythme actuel.

    L’humanité ne manquera pas de pétrole, du moins pas avant que l’hystérique d’Europe 1 manque de salive pour pérorer ses insanités.

  • comme dit Sellig ; « c.. à bêcher de la flotte » !

  • Sin on est obligés de revenir au cheval, le ‘changement climatique’ ne sera plus un souci. On aura d’autres problèmes!

    • c’est un peu le plan non? évitons la catastrophe climatique possible grâce à une catastrophe économique et humanitaire certaine….brillant

  • Les chevaux sont de très beaux animaux, y compris les splendides percherons, mais prétendre qu’ils ne polluent pas est parfaitement stupide! Les écolos parlent du bruit et de la pollution aujourd’hui mais il semblerait qu’ils n’aient jamais rien lu des dégâts des pollutions avant la voiture, l’aviation, l’électricité et l’eau courante! Leur manque de recul et de culture est confondante!

  • Les chroniqueurs TV et, suis-je tenté de le dire, surtout les chroniqueuses, sont ou font semblant d’être plus verts que vert, plus antiracistes( homme blanc) qu’antiraciste, plus pro migrants….
    je ne saurai dire où est le pire: France info? Arte 19h30? Quotidien?

  • Mon dieu que de bêtises ! Et le pire c’est quelle est payée pour dire ces niaiseries ! Oui le cheval oui et pourquoi pas tout faire à pied pendant qu’on y est ! Je vous le dis c’est à peine exagéré quand je dis que certains veulent retourner au moyen âge ( ce qui est amusant car me moyen âge coïncide aussi avec une période chaude appelée optimum médiévale au début du millénaire passe … comme nous maintenant )

  • Fanny Agostini à perdu une bonne occasion de se taire ! Au lieu de débite des idioties à tire-larigot
    qu’elle fasse un stage dans une ferme et travaille avec les moyens qu’elle préconise tout en respirant les odeurs bucoliques… cela lui mettrait (peut-être) du plomb dans sa cervelle, si tant soit peu qu’elle en ait une ! En plus, ces propos risquent exciter violemment les vegan protagonistes de l’abolition de la maltraitance animale pour la protection de la Planète… à moins que, « l’exploitation » les chevaux pour un « sacro-saint-bio-très-tendance » soit exclu de ces considérations… Allez savoir, avec la logique écolo-bobo !
    Mais le summum du crétinisme chez cette pseudo éditorialiste, c’est la référence à Cuba ! Choisir Cuba comme exemple économique… vous laisse pantois !!!

    • vivement le mois de février : on entendra moins de connerie, car il n’y a que 29 jours ! (cf Coluche).

    • @corbc
      Bonjour et bonne année,
      Qu’ils fassent donc tous un stage Koh Lanta, ou une semaine avec Bear Grills. Ils ne voudraient même pas faire un stage bushcraft encadré.

      • A STF.
        Merci et bonne année à vous aussi.
        Très juste. Imposer à tous ces donneurs de leçon écolo-bobo (accroc au smart-phone dernier modèle sans lequel ils sont perdus) les stages que vous mentionnez serait une excellente initiative afin qu’ils soient confrontés aux réalités et arrêtent leurs délires. Mais tiendraient-ils jusqu’au bout de ces multiples efforts ?

  • il n’y a vraiment aucune limite à la connerie des chroniqueurs incompétents…….

    • Le manque d’instruction et de culture de nos contemporains laisse pantois, surtout lorsque des plus ignares qu’eux les chargent de chroniques!

  • bon un peu hors sujet..mais juste pour illustrer la connerie ambiante..
    je vois aujourd’hui au jt de france 2 un reportage sur une région de l’inde qui a rendu obligatoire l’agriculture bio…

    c’est un succès!!!
    pourquoi? ^
    parce que l’agriculture est bio pardi..
    moins de cancers? moins de maladie? on s’en fout voyons..

    bon, le prix des produits a augmenté de 15% , des gens « traitent  » contre les insecte à l’aide d’urine..

    le socialisme est un succès les pays qui l’appliquent sont socialistes..

    je me souviens de lucet présentant un reportage « prouvant » que le commerce équitable marche..pourquoi? plus équitable? non pardi..parce que des gens achètent des produits dits équitables..

    ce qui est fascinant que il n’y en ai pas un seul dans les rédactions qui pensent différemment et un peu logiquement..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le G7 se réunit du 26 au 28 juin 2022 pour son sommet annuel au château Elmau, dans les Alpes bavaroises, sous la présidence allemande.

Parmi les sujets qui seront abordés, on s'en doute, la sécurité alimentaire mondiale ou, pour le poser selon les mots du Secrétaire Général des Nations Unies Antonio Guterres, la menace d'un « ouragan de famines ».

Le 24 juin 2022  s'est tenue une conférence ministérielle sur le thème : « Uniting for Global Food Security », s'unir pour la sécurité alimentaire mondiale.

Le début du pr... Poursuivre la lecture

Ce qui suit est le script brut, les notes pour ma présentation au Congrès Mondial de la Pomme de Terre à Dublin faites le 1er juin 2022. Comme la présentation a été donnée sans support, une partie du texte peut différer du discours réellement prononcé.

 

C'était agréable d'être de retour sur scène

La réalité est perçue par les définitions que nous donnons ; les lignes noires et blanches que nous traçons sur une toile grise. Ainsi, dans le domaine de la communication, le message est contrôlé par le maître des mots – par celu... Poursuivre la lecture

C’est avec stupeur que les visiteurs du musée du Louvre ont assisté ce dimanche à une scène hors du commun. Les différents témoins de celle-ci rapportent qu’un homme en fauteuil roulant et portant une perruque s’est levé, a tenté de briser la vitre de protection du tableau de La Joconde - installée après un premier incident en 1956 -, avant de jeter sur l'œuvre de De Vinci un gâteau à la crème. Il n’en fallait pas plus pour que cet étrange événement fasse la Une des médias et passionne les réseaux sociaux.

 

https://twitter... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles