Générations Futures, ça ose tout…

On ne se refuse rien dans la petite entreprise… Merci, Générations Futures, de nous informer que chez vous, ça ose tout…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Pesticide spraying by jetsandzeppelins (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Générations Futures, ça ose tout…

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 2 janvier 2020
- A +

Par Wackes Seppi.

Il y a déjà quelque temps, la petite entreprise incorporée sous forme d’association Générations Futures avait publié un « rapport » dont on ne pouvait obtenir une copie qu’en la demandant par courriel.

Ce que je fis… mais je ne reçus jamais le chef d’œuvre. Il paraît que le site était encombré par la multitude de demandes… Mais mon adresse courriel n’a pas été perdue pour tout le monde…

Je n’ai jamais donné mon consentement à être « informé » ou autrement démarché par le prestataire de services à ce biobusiness qui le lui rend bien sous forme de généreuses subventions.

Et voici ce qui a atterri dans ma boîte hier :

C’est un long courriel dont je vous livre quelques passages.

 

Nous ne pouvons qu’être flattés de savoir que « Grâce à vous, nous – c’est-à-dire Générations Futuresavons engrangé de nouvelles victoires en 2019 », notamment la « fin du chlorpyrifos, un insecticide qui impacte le cerveau des enfants ».

C’est à peu près aussi juste que le propos d’un spectateur de match, supporter de l’une des équipes, qui tonitrue : « On a ga… gné ! »

Et voyez-vous ça : « de nombreuses missions nous – c’est-à-dire toujours Générations Futuresattendent ».

La petite entreprise avance un peu masquée : « Plaidoyer […] en favceur [sic] d’un modèle agricole réellement durable tel que l’agriculture biologique ».

Pour m’inciter à « faire chauffer la carte bleue », deux témoignages de soutien : le sénateur Joël Labbé et le Pr Charles Sultan…

On adore…

… J’ai pu profiter de leur expertise pour trouver les bons arguments, notamment en ce qui concerne l’impact des pesticides sur la santé humaine ! Depuis, je reste en relation régulière avec l’association pour les sujets sur lesquels je suis particulièrement investi… Joël Labbé

 

Voyons la chose sous l’angle opposé : que fait Générations Futures ? Du lobbying, non ?

Auprès du grand pourfendeur de « l’influence des lobbys sur parlementaires et gouvernement »…

(Source)

 

Pour le lobbying qui s’exerce « via […] @JLabbeSenat », on a l’embarras du choix…

(Source)

 

Mais revenons au démarchage. C’est la deuxième fois. J’avais écrit il y a un an :

On ne se refuse rien dans la petite entreprise… Mais merci quand même de m’avoir donné l’occasion de partager avec mes lecteurs la déontologie de Générations Futures.

Merci, Générations Futures, de m’informer que chez vous, ça ose tout…

Sur le web

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  •  » ça ose tout …. » c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait……si vous voyez ce que je veux dire….

  • la victoire , n’est pas une amélioration de la santé des gens vous notez…

    normalement ..bon on va compter les « cancers » qu’on a évité maintenant..

    curieusement non…

  • Les croyants payent les « deniers du culte » sur des promesses parfaitement théoriques..
    Les ayatollahs verts s’inspirent très largement de ces principes « fabriquez des croyants d’abord,vous les tondrez plus tard »..
    dont acte , la connerie humaine ne s’use que si on ne on se se sert pas!
    bonne année a tous

  • On va finir par les avoir les millions d’emplois grâce ecologie et a tout le monde sa petite entreprise d’escrologie, un pc une table à côté du sénat et hop ,l’argent coule a flot.

    • Il est certain que creuser les barrages à la petite cuillère, cela fait un gros paquet d’emplois.

      • Combien d’emplois consacrés à aider les pauvres ?
        M’enfin, tu postes a côté des tes pompes de Noël , je ne disais que l’écologie est une manne pour tous les escrocs en mal d’imagination et ils sont nombreux et les escroqués encore plus ..il va en falloir de l’aide a la personne dans notre futur vert !

        • si vous voulez…mais simplicialement votre commentaire laisse à penser que vous acceptez la validité de la valeur du concept de politique tendant dont LE but est de créer de l’emploi…

          et c’est idiot…profondément idiot..

          avoir pour BUT de creer des emplois conduit quasiment toujours à des dispositions antiproductivistes nécessairement étatiques..

  • Atterrant de voir que des responsables politiques s’informent auprès d’associations autoproclamées expertes.

    • Ils n’ont pas le choix , ils ne parlent et n’entendent que la langue de bois pleins de zeuros dans les yeux ,ça coûte d’être sénateur ou député ,aucuns amis que des mendiants

    • Ils ne vont quand même pas s’informer auprès d’associations auto-proclamées novices et ignorantes…

  • C’est pas très clair cet écrit.
    Mais si je comprends bien, le point de départ, c’est que Générations Futures ne respecte pas le Réglement Général de Protection des Données. Comme CP.
    Est-ce que l’auteur a transmis l’information à la CNIL ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Joseph Solis-Mullen.

La révolution verte éphémère de 2021 au Sri Lanka s'étant rapidement transformée en une véritable révolution un an plus tard, avec l'éviction du gouvernement incompétent et autoritaire de l'ancien président Gotabaya Rajapaksa la semaine dernière, c'est le moment de rappeler non seulement pourquoi cet effort a échoué, mais aussi pourquoi les politiques dites ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) et plus généralement le mouvement de l'énergie verte sont des pertes de temps désespérées et destructri... Poursuivre la lecture

Grand par la taille, le Sri Lanka est un pays modeste par sa population : vingt-deux millions d’habitants. Ouvert sur l’extérieur, le Sri Lanka dépend largement du tourisme. À majorité bouddhiste, le pays doit composer avec une forte minorité tamoule de 30 %.

Quand un pays sombre dans la crise, les idéologues se précipitent pour identifier LA cause de la crise, toujours conforme à leurs théories. D’autres se réfugient dans un prudent les causes sont multiples qui a l’avantage de n’engager personne. On lit que le Sri Lanka serait victim... Poursuivre la lecture

Par Rainer Zitelmann. Un article de la Foundation of Economic Education.

L'un des arguments les plus fréquemment avancés contre le capitalisme est qu'il est le principal moteur de la pollution environnementale et du changement climatique.

Mais si l'on compare le classement des pays les plus performants en matière d'environnement établi par l'université de Yale avec l'indice de liberté économique de l'Heritage Foundation, une corrélation très différente apparaît.

Le classement de performance environnementale

Depuis plus de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles