TER français : le mode de transport le plus coûteux au monde

TER by Randoph Lu(CC BY-NC-ND 2.0) — Randoph Lu, CC-BY

Le rapport de la Cour des comptes tire encore le signal d’alarme : les TER sont beaucoup plus chers qu’ailleurs et sont très loin de pouvoir faire face à une éventuelle concurrence.

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

Aux multiples exploits français, on peut ajouter l’énorme coût des transports publics. Et parmi ceux-ci, les TER (Transport Express Régional) sont sûrement les champions. C’est ce qui ressort du dernier rapport de la Cour des comptes qui confirme d’ailleurs des travaux sur le même sujet publiés par l’IREF.

Des TER presque vides

Premièrement, le taux de remplissage des TER n’est que de 25 %. Les trains régionaux de la SNCF circulent donc en moyenne au trois-quarts vides !

TER au diesel : polluants

Deuxièmement, les TER sont polluants. Si les émissions de CO2 par passager sont insignifiantes pour les TER électriques, elles sont extrêmement élevées pour les TER motorisés au diesel. Ces derniers émettent plus de 500 grammes de CO2 par voyageur/kilomètre contre environ 110 pour une voiture particulière transportant deux voyageurs.

TER subventionnés à 88 %

Enfin, les coûts des TER sont assurés à 88 % par des subventions publiques. Les voyageurs ne payent que 12 % du prix de leur trajet, soit un milliard d’euros sur un coût total de 8,5 milliards d’euros.

Le rapport de la Cour des comptes tire (une nouvelle fois) le signal d’alarme ! Les TER sont beaucoup plus chers qu’ailleurs et sont très loin de pouvoir faire face à une éventuelle concurrence.

Leur coût ne va cesser d’augmenter autant à cause de l’entretien du réseau que des privilèges (le système de retraite) des cheminots. Tout cela à une époque où les Français privilégient largement la voiture personnelle ou le covoiturage via des acteurs privés comme BlaBlaCar, le leader, et des plateformes plus modestes comme iDvroom, Karos, ou Klaxit.

Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.