Aujourd’hui, « 1984 » de George Orwell est-il encore une dystopie ? (1)

À en croire les propos tenus en juin 2019 par Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, une nouvelle loi renseignement est en gestation.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Four eyed by photoheuristic-info (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Aujourd’hui, « 1984 » de George Orwell est-il encore une dystopie ? (1)

Publié le 13 octobre 2019
- A +

Dystopie (nom féminin) : « Société imaginaire régie par un pouvoir totalitaire ou une idéologie néfaste, telle que la conçoit un auteur donné » (Larousse).

« 1984 »

 

« Le télécran recevait et transmettait simultanément. Il captait tous les sons émis par Winston au-dessus d’un chuchotement très bas. De plus, tant que Winston demeurait dans le champ de vision de la plaque de métal, il pouvait être vu aussi bien qu’entendu. Naturellement, il n’y avait aucun moyen de savoir si, à un moment donné, on était surveillé. Combien de fois, et suivant quel plan, la Police de la Pensée se branchait-elle sur une ligne individuelle quelconque, personne ne pouvait le savoir. On pouvait même imaginer qu’elle surveillait tout le monde, constamment. Mais de toute façon, elle pouvait mettre une prise sur votre ligne chaque fois qu’elle le désirait. On devait vivre, on vivait, car l’habitude devient instinct, en admettant que tout son émis serait entendu et que, sauf dans l’obscurité, tout mouvement était perçu. »

2020

« Une société où il y a 200 appartements sonorisés, on peut penser que c’est pour les criminels et les terroristes. Une société où il y en a 200 000 c’est ‘La Vie des autres’ », déclarait dès 2015  Jean‑Marie Delarue, président de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNDCH) depuis le 10 avril 2019, évoquant alors la loi relative au renseignement. Une référence-choc au film du réalisateur allemand Florian Henckel von Donnersmarck qui portait sur les méthodes de surveillance de la Stasi dans l’Allemagne de l’Est.

Bande-annonce du film La vie des autres (2006).

 

Aujourd’hui, nonobstant une absence de transparence persistante sur le quantitatif en matière de sonorisation de lieux privés, pour ce qui concerne la surveillance algorithmique généralisée prévue dans la loi renseignement – pour détecter des signaux faibles et assister le renseignement –, on peut faire deux constats :

  • aucun état des lieux sur la réelle efficacité des « boîtes noires » affectées à la surveillance du net n’a été effectué. Ce dispositif était supposé être temporaire. Un état des lieux était initialement prévu le 31 décembre 2018 par la précédente majorité. Il s’agissait alors de décider de la suspension ou de la reconduction du dispositif. Ce bilan a finalement été repoussé – en aveugle – par l’exécutif actuel au 31 décembre 2020.
  • sous couvert d’une – toujours hypothétique – amélioration de la sécurité des citoyens, est-il utile de préciser que cette expérimentation ne se préoccupe nullement de ses conséquences humaines ? J’invite les experts médicaux, tout comme les sociologues, à éclairer le grand public sur les potentiels impacts tant individuels que collectifs que peut engendrer ce type d’expériences d’apprentis sorciers. Qu’advient-il – et dans une « démocratie » en particulier – lorsque des individus se savent placés sous une surveillance techniquement et quantitativement opaque : autocensure ? Altération de la libre expression ? Trouble psychologique pour les plus fragiles ? Paranoïa ? Autres ?

À titre informel, le 23 août 2019, NextImpact révélait que, selon les informations à sa disposition : « Seules près d’une dizaine de personnes ont été surveillées individuellement suite au déploiement des trois boîtes noires activées en France entre 2017 et le 31 décembre 2018 ». Un quantitatif faible qui – s’il s’avérait pertinent – ne doit cependant pas faire oublier la masse de données récoltées sur les usagers.

À en croire les propos tenus en juin 2019 par Laurent Nuñez – secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur – une nouvelle loi renseignement est en gestation : « forcément, il y aura une nouvelle loi, car un certain nombre de dispositifs arrivent à échéance en 2020. Il s’agira d’en faire le bilan et de les pérenniser éventuellement ».

Quant à savoir, quand ce bilan sera initié – à quatre mois de l’échéance promise – et qui sera en charge de produire un rapport garant d’objectivité : le mystère demeure !

Sur le web-Article publié sous licence Creative Commons

Voir les commentaires (58)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (58)
  • Quand l’IA capable de nous surveiller sera au point, nous serons tous surveillés. Tout est déjà en place

    • Et ce ne sera pas l’Etat aux commandes.

      • Etre surveillé par des algorithmes n’est pas quelque chose qui me fait plus peur que ça. La seule nuisance, pour l’instant, ce sont quelques pubs auxquelles je ne fais pas attention. J’ai l’impression, quand on parle de ça, que les gens s’imaginent que quelqu’un les observe. Comme si quelqu’un n’avait que ça à faire.
        Je ne dis pas ça pour prétendre qu’il ne faut pas être vigilant et que des dérives beaucoup plus dangereuses ne sont pas possibles. Mais les gens, me semblent-ils, sous-estiment l’existence de garde-fous : tout ce qu’on peut imaginer de pire ne se réalise pas nécessairement.

        • Vous avez raison dans un certain sens, l’Etat ou quelque organisation n’ a pas les moyens d’observer tout le monde 24/7.
          Mais il peut enregistrer et si un jour vous ne plaisez pas ou plus à l’autorité, alors celle-ci regardera vos enregistrements et trouvera bien quelque chose à vous reprocher. Vous aurez fait, dit, lu, vu ou entendu un truc interdit et alors…

          • Ce que vous dites n’est pas faux et mérite qu’on s’y attarde, car quelques précisions sont de mise. Notamment une certaine actualisation. Fini les bandes magnétiques que des policiers vont écouter avec un verre de bourbon et un paquet de cigarette, la cravate dénouée. Tout est automatique. Comme une recherche google. Si ce que vous dites est entièrement vrai, il y aurait bien plus d’arrestations pour trafics de drogue, de fraudes fiscales, de pédopornographie mais également pour tendances politiques extrêmistes de tout bord. Si vous avez l’occasion d’aller faire un tour sur le darkweb, vous allez voir que la liberté est totale, sous ses pires facettes aussi.
            Les chausses-trappes (informatiques ou pas) fonctionnent aussi contre les agents de l’Etat, politiciens, etc.. Ils sont plus d’un à se mordre les doigts de n’avoir pas plus réfléchi avant de twitter un truc antisémite ou raciste ou simplement « limite ». Et ça remonte à la surface soit par un adversaire politique, soit par les citoyens.

      • Au commande ou pas, l’état aura accès aux données tout comme les données de google, apple, microsoft… sont totalement accessible à la NSA.

  • J’ai cliqué sur le lien « boîte noire », et il est écrit dans l’article du Monde (tiens donc… un auteur a le droit de citer un « torchon gauchiste propagandiste » mais pas moi…) : La loi prévoit qu’un algorithme examine des métadonnées (horaire, origine, destination d’un message, mais PAS SON CONTENU), puisées sur les réseaux de communication pour les trier et, selon les termes de M. Delon, pour « détermine[r] si des éléments doivent retenir l’attention ».
    J’en profite pour saluer ici tous les lecteurs qui ont fait étalage de leur féroce volonté de débusquer/traquer/surveiller/espionner les musulmans de France dans un article récent : n’êtes vous pas aux anges avec la surveillance généralisée que vous dénoncez ?
    Ya souvent des gens ici qui disent (quand je critique les sociétés privées) « wèèè les gens ils n’ont qu’à ne pas utiliser FB, google, et prendre leurs responsabilités ». Ben dans le même ordre d’idée, je dirais : « un VPN, Tor, et hop ».

    • On pourrait renverser, et c’est légitime à cette heure, la preuve : si l’on avait pas fait rentrer une grande population, dont 49% des moins de 35 ans estiment que la charria est au-dessus des lois de la république, population qui est responsable (certes c’est la faute d’une minorité) de 100% des attentats depuis la rue Copernic (1980), d’attaques terroristes, on aurait nullement besoin d’espionner ainsi toute ou partie de la population.
      En tout cas le besoin serait beaucoup moins prégnant.
      Ils seraient libres, chez eux, dans un environnement sociétal de leur choix, et nous chez nous…

      • Nous chez nous ? Entre végan, végétariens, adeptes de la chasse, de la tauromachie, des combats de coq, LGBT, anti-avortements, juifs, catholiques, athés, socialistes, libéraux, nazillons, négationnistes, etc.
        Je vois oui. Entre nous…

        • Est-ce faux que:
          – Tous les attentats , en France, depuis bientôt quarante ans ont été réalisés par des musulmans ?
          – 49% des musulmans, en France, mettent l’application de la charria au dessus des lois (sondage qui n’est pas de mon fait), ce qui est logique d’ailleurs puisque c’est l’Islam qui l’exige…
          – c’est pour lutter contre cette « hydre » que l’on est contraint, en tout cas que l’on justifie, la surveillance des l’ensemble de la population?
          Calmez vous et si vous n’aimez pas les français il suffit de changer de pays.
          A ce jour c’est assez facile.

          • Oui c’est faux 🙂
            – Allez dire au FNLC, à Action directe, à Carlos, à l’ETA et aux intégristes catholiques de l’attentat du 23 octobre 1988 que ce sont des musulmans.
            – Je n’ai pas du chercher longtemps plus de précision sur ce fameux sondage. Sur… Valeurs Actuelles, que vous pourrez difficilement qualifier de média islamo-gauchiste? : « On y apprend notamment que parmi les musulmans français de naissance, « ‘seuls’ 18 % estiment que la charia devrait s’imposer ». Une proportion qui monte à 26% chez les musulmans français par acquisition, et à 46% chez les musulmans de France venant de l’étranger.  »
            – Je suis Belge 🙂
            Et je ne suis pas du tout ravi de voir des policiers dans la rue, de penser que mes données sont plus surveillées, qu’un climat de méfiance règne à cause de tordus qui veulent nous imposer leur fanatisme.
            Et je plains les musulmans de vivre avec marqué sur leur front « terroriste potentiel ».
            Si vous n’aimez pas la diversité culturelle cultuelle, il suffit de changer de pays. Allez au Japon par exemple.

            • Ne vous en déplaise je suis chez moi et je parle de mon pays, pas de la Belgique

            • Et vous avez toutes les caractéristiques d’un « Troll » dont provocation et agressivité.

              • Un troll avec argumentation et réflexion ? Qui source ses propos ? Qui admet ses erreurs et limites ? Qui n’insulte pas ?
                Etrange.
                Ma réponse contredisant vos affirmations ne vous plait pas, mais ne prenez pas la mouche svp. Parlons, débattons, apprenons. Perso, je suis là pour ça.

                • Et d’où viennent tous les terroristes du Bataclan? De chez vous justement. Et cesser d’essayer d’excuser leurs crimes par des comparaisons avec d’autres crimes. Quelle que soit la raison un meurtrier reste un tueur. Ce genre de défense est honteux. De plus vous nuisez aux musulmans eux-mêmes, les principales victimes de cette islamisation. Il n’y avait aucune islamophobie en France avant ces attentats, même pas durant la guerre d’Algérie. Il n’y avait pas une seule femme musulmane portant un voile il y a encore une trentaine d’années, de nos jours la majorité le porte, et mes amies ont droit à des réflexions comme quoi une bonne musulmane doit le porter!

                  • Virgile… A aucun moment je n’excuse les terroristes, ni ne dit que l’un est mieux ou moins grave que l’autre. Je ne défends personne, les faits historiques sont là, je les énonce et je réponds à la question de Balthazar. Calmez votre subjectivité à mon égard svp.
                    Quand à votre affirmation catégorique sur le « il n’y avait aucune islamophobie », entendez-vous par là que le MRAX, le MRAP, SOS Racisme, etc se tournaient les pouces ?
                    Et « pas une seule femme musulmane portant le voile » ? Ce n’est pas vous qui m’aviez fait tout un fromage pour un « jamais » un peu abusif que j’avais utilisé ya quelques temps ? Ce que vous dites est faux bien sûr, cependant, il y a de plus en plus de femmes qui portent le voile en effet.
                    Ce n’est pas par radicalisation, mais par revendication identitaire, la 2ème voire 3ème génération d’immigrés se comporte différemment de la 1ère. Tout cela est fort complexe.
                    Les terroristes du Bataclan ont la nationalité belge, la belle affaire. Et ? Allez-vous vous abaisser à faire du BFMTV et dire que la Belgique est un repère de terroristes ?
                    Ou que les Belges sont donc des terroristes ? Vite fermez les frontières ?

                • Je me vois contraint de répondre :
                  Les Corses n’ont fait sauter des maisons QUE chez eux.
                  L’ETA essentiellement (voir que) en Espagne.
                  Un SEUL attentat, fort lointain de catholiques intégristes.Carlos et Action Directe c’était l’extrême gauche.
                  En face QUE des musulmans…
                  Enfin au mieux vous citez 18% de musulmans nés en France qui préfère la Charria : excusez du peu !
                  De plus vous mélangez les vaches et les cochons.

                  • Ne vous contraignez pas pour moi svp.
                    – Je ne suis pas très fort en géographie française, mais Toulon, Toulouse, Perpignan, Aix-en-Provence et Paris ne sont pas en Corse.
                    – Oui pour l’ETA, et ?
                    Et en face des Musulmans, QUE des pas-musulmans…
                    Encore une fois, je ne défends personne dans cette discussion, je n’énonce que des faits historiques par rapport à une affirmation catégorique que vous avez faite.
                    (et on écrit charia, pas charria. Vous allez me considérer comme jihadiste pour cette correction orthographique ?)

            • Vous êtes un troll.
              Remonter à un attenta de 1988, pour contester le fait que l’immense majorité des attentats aujourd’hui sont le fait de gens se réclamant de l’islam (et alors que plus de 30.000 agressions et attentats ont été commis par des gens se réclamant de l’islam, dans le monde, depuis le 09/11/2001), c’est du trollage pur et simple.
              Sur le chiffre du % de musulmans souhaitant la charia, vous ergotez pour mieux éviter de parler du problème : vous trollez.
              Je ne sais même pas pourquoi je m’adresse à l’aveugle volontaire que vous êtes…

              • Je ne conteste nullement « le fait que l’immense majorité des attentats aujourd’hui sont le fait de gens se réclamant de l’islam », je réponds uniquement à la question simple qui m’était posée par Balthazar. Pouvais-je, au regard des faits, dire que TOUS les attentats depuis 40 ans ont été commis par des musulmans ? Non. Car ce n’est pas vrai. Tout simplement.
                Sur le chiffre du % dans le sondage, je n’ergote pas, je suis précis, et les chiffres réels permettent de relativiser, de discuter, etc.

    • S’ il vous plait, parlez des musulmans en France, pas les musulmans de France. La France n’ est pas terre d’ Islam, ou alors vous avez une idée à la con derrière la tête?

      • Z etes controleur des crimes-pensée ?
        Perso je dis francais juifs ou francais musulmans si j ai besoin de préciser la religion du dit francais.

        Allez vous vous me rectifier également ?

        • Point du tout camarade. D’ ailleurs, j’ ai dit  » s’ il vous plait » et ce n’ est pas moi qui ait commencé à préciser la religion par dessus la nationalité. Ai-je l’ autorisation de m’ en offusquer, camarade? Et je suis heureux pour tout vous dire que dans mon pays, contrairement à la société décrite par Orwell, on puisse encore dire des musulmans qu’ ils sont absolument tous musulmans avant d’ être autre chose, parce que c’ est simplement la vérité, ce que je ne leur reproche pas d’ ailleurs, sauf quand cela déteint sur le menu de nos cantines avec votre bénédiction, camarade.

      • J’ai regardé derrière moi et vous n’y étiez pas.
        Dois-je parler de juifs EN France ? De protestants EN France ? D’athée EN France ?
        Ya une religion officielle EN France ?

    • Quand vous voyez ce que font les séides turques, pourtant considérés comme modérés, aux civils femmes et même aux prisonniers, on est en droit se poser des questions et sérieusement. Je suis pour le porc à la cantine, sinon pas de cantine : chacun y va avec sa gamelle.

    • étant donné que ces boite noir sont classé défense, personnes ne connait véritablement leur fonctionnement et il n’y a pas de contrôle indépendant. Il à fallu un snowden au USA pour connaitre la vérité sur l’espionnage de masse mais en France les lanceurs d’alerte ne s’occupe des méchants capitalistes l’état n’étant par définition que pure vertu. Il est donc plus qu’improbable que nous sachions un jour la vérité sur cette espionnage institutionnel.

  • Bah , pour vivre heureux vivez caché….deja pas de telephone portable ni de tv connectee et preferez vivre en zone blanche …avec p’tit peu d’internet quand meme..et un p’tit google home pour la radio et la meteo….c’est compliqué ,vivre a l’ancienne est insupportable et si on veut me surveiller et bien un homme averti en vaut deux et on ne se surnomme pas bismuth en croyant devenir anonyme ou reactitude….

  • En Chine, on s’y rapproche fort dangereusement.
    En ce qui concerne la France, il faut toute proportion gardée. Ce que met en place le gouvernement est fortement critiquable, mais cela ne sert pas à grand chose de tomber dans l’hyperbole.

    • Il vaut mieux prévenir que guérir, jamais dans l’histoire aucun gouvernement n’a résisté à l’abus de pouvoir, toujours pour les meilleures raisons bien sur.

  • Qui va surveiller le gouvernement et la justice?

    • Un peu tout l’ monde, de toutes leurs conneries ils ne s’ en cachent pas beaucoup.
      Un bouquin précurseur à lire: « Nous » de Evgueni Zamiatine.

    • Si nous sommes (étions) dans une vraie démocratie, ce sont les électeurs qui sont censés surveiller le gouvernement, de même que la justice. Cela suppose non seulement que les institutions fonctionnent bien (hum), mais encore plus que la majorité des électeurs en question soient attachés à leurs libertés – ce dont j’avoue douter, parfois…

  • une nouvelle loi renseignement….contre qui ? ceux qui vivent honnêtement tout en dénigrant l’exécutif , ce qui est souvent justifié d’ailleurs , ou contre ceux qui foutent la merde sans que l’état ne bougent le petit doigt ? that is the question ….

  • Je suis d’accord sur le principe. Mais il n’y pas de fumée sans feu. Le feu c’est l’invasion islamiste, en quelque sorte la 5 éme colonne moderne du nazisme. Donc il faut bien mettre au point une solution qui permette de surveiller ce petit monde, qui nous veut que du bien. Ça va déborder sur le reste de la population c’est certain. Si on avait fait les choses il y 30 ans nous n’en serions pas là.

    • Une solution finale?

    • Vous en revanche, vous ne voulez du bien à personne, comme eux. ?

    • Le problème concernant l’islam(isme), c’est que nous avons des lois qui n’ont pas été appliquées : les déboutés du droit d’asile pas renvoyés chez eux, les prêcheurs islamistes de la charia laissés prêcher la cubversion en liberté, le code pénal foulé aux pieds par bien des magistrats, avec des gens très dangereux en liberté, etc etc etc.
      Du coup, le gouvernement, comme ses prédécesseurs, serre un peu plus la vis législative, pour cacher son inaction s’agissant de faire simplement appliquer les lois existantes. Ce qui lui permet en outre de diriger la répression contre les opposants plutôt que contre les vrais délinquants.
      Appliquons donc les lois existantes, et nos problèmes seront réglés aux 3/4 sans qu’il y ait besoin de pondre de nouvelles lois liberticides. Je sais, je demande l’impossible, car on dirait que les gouvernements font exprès de procéder ainsi.

  • Un peu HS mais je ne peux rester silencieux, j’aurais trop honte :
    https://twitter.com/RudawEnglish/status/1183304718262722560

    Les hordes de barbares en action, s’en prendre à des femmes civiles, à des prisonniers…
    L’élitisme dans la barbarie.

    Se taire, c’est les encourager.

  • Ceux qui veulent une société de surveillance devraient avoir le droit de se faire surveiller.

  • On voit mieux les évolutions quand on les considère sur le temps long. Et certaines paroles du passé prennent tous leur sens…
    ”Les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques: élections, parlements, hautes cours de justice demeureront, mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu’ils étaient au bon vieux temps, la démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions radiodiffusées et de tous les éditoriaux (…). Entre-temps, l’oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera”. ( Aldous Huxley, ”Retour au meilleur des mondes” – 1958)

  • Vous avez une piètre connaissance de l’islam pour affirmer que la France n’est pas une terre d’islam!

  • vu le résultat de l’application des lois actuelles…

    en faire une autre est juste de la poudre aux yeux pour faire croire que le « gouvernement travaille »…

    tout comme embêter les braves gens (tellement plus facile).

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cette rentrée est l’occasion pour le département de la Sarthe d’offrir un petit cadeau aux élèves de sixième : dans le cadre d’un programme dit « sport-santé », les jeunes collégiens reçoivent une montre connectée, du même type que celles que l’on peut trouver dans le commerce. Le président du Conseil départemental, Dominique Le Mèner explique :

« Avec cette période de covid, on a constaté qu'il y avait une diminution de l'activité physique, mais j'allais dire plus largement, le problème de la prévention et de la santé n'est pas suffis... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

Par Chelsea Follett Un article de HumanProgress

Notre quatorzième Centre du progrès est Benin City, dont les murs étaient autrefois la plus grande structure artificielle de la planète. Le réseau de murs de Benin City était collectivement quatre fois plus long que la Grande Muraille de Chine et sa construction a nécessité environ cent fois plus de matériaux que celle de la Grande Pyramide de Gizeh en Égypte, selon certaines estimations. Benin City était la capitale de l'Empire du Bénin (1180-1897 après J.-C.), qui comptait parmi les Éta... Poursuivre la lecture

La sécurité est régulièrement classée dans les divers baromètres parmi les deux ou trois priorités des Français.

Le problème avec la sécurité, c’est que trop souvent on en parle au travers du prisme du fait divers et sans pouvoir éviter le sentimentalisme de rigueur. Un autre problème c’est qu’on pense généralement qu'elle est un monopole de l’État ou un pouvoir strictement régalien…

 

La sécurité, monopole d'État

Et si ce n’était plus le cas ?

Nous avons tous en tête les images de cette finale de Ligue des Ch... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles