Aix-en-Provence récompense le libéral Tom Palmer

Aix-en-Provence remet à Tom Palmer la médaille de la Ville. Une récompense symbolique pour un libéral engagé.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Aix-en-Provence récompense le libéral Tom Palmer

Publié le 20 août 2019
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Tom Palmer et Gérard Bramoullé

Gérard Bramoullé a remis ce mardi au nom de Maryse Joissains-Masini, maire d’Aix-en-Provence, la médaille de la ville à Tom Palmer, théoricien libéral de réputation internationale, membre de l’Atlas Network et senior fellow au Cato Institute.

La ville a voulu saluer l’intellectuel infatigable qui, depuis des années, fait rayonner Aix-en-Provence à l’international grâce à sa participation régulière aux événements organisés par l’IES.

Pour l’occasion, Thomas Palermo, président de l’association liberaux.org, a pu interroger Gérard Bramoullé sur cet événement hors du commun qui honore l’engagement de toute une vie.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Il y a au moins deux villes françaises qui accueillent chaque année la fine fleur de la liberté:
    Dax et Aix en Provence.
    Qu’un Tom Palmer vienne à Aix, c’est une belle reconnaissance.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
liberté
7
Sauvegarder cet article

Il est communément dit qu’en France, le libéralisme n’aurait aucun ancrage populaire, aucune existence politique, aucun passé et donc par voie de conséquence, aucun avenir.

On est en droit de se poser la question de savoir si c'est une réalité ou un mythe savamment entretenu à la fois par les libéraux désespérés du niveau de collectivisme du pays et par les collectivistes habitués à prendre leurs vues pour des réalités.

Si cela était vrai, pourquoi entendons-nous parler tout le temps de libéralisme ?

Certes, c’est princip... Poursuivre la lecture

Un grand penseur et un grand passeur

Au total, les options politiques et les valeurs qu’il défend font de lui un libéral, mais un libéral d’une espèce un peu curieuse puisqu’on a pu dire de lui qu’il a passé sa vie à aller à gauche en tenant des propos de droite et à droite en tenant des propos de gauche.

Quand en 1980, on lui demande s’il est le dernier libéral, il revendique son libéralisme mais répond :

Non. Aujourd’hui il y en a beaucoup qui me rejoignent. À la limite, je pourrais être à la mode.

C’est aussi en libéra... Poursuivre la lecture

Première partie de cette série ici.

Seconde partie de cette série ici.  

Troisième parie de cette série ici.

 

La fécondité de son scepticisme

Son humanisme se teinte d’un grand scepticisme, ce que traduit sa manière très lucide de concevoir la nature humaine, le devenir historique et l’action politique.

Sur l’homme, il ne nourrit pas de grandes illusions lyriques. On peut résumer sa position par une formule de son ami le ph... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles