Macron continue sa marche en avant

La conférence de presse d’Emmanuel Macron, hier soir, était destinée à répondre aux revendications des Gilets jaunes. Or, rien ne semble ébranler la confiance du président de la République.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Conférence de presse d'Emmanuel Macron - 25 avril 2019

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Macron continue sa marche en avant

Publié le 26 avril 2019
- A +

Par Ludovic Delory.

L’exercice — inédit — devait clôturer en fanfare cinq mois de protestations des Gilets jaunes et, surtout, des débats menés tambour battant dans toute la France. Face à 320 journalistes, hier soir à l’Élysée, Emmanuel Macron a montré qu’il comptait tenir le cap, mais avec une « nouvelle méthode » afin de « lever beaucoup de malentendus ». Avec comme message principal « l’humain remis au cœur du projet ».

Aucune grande annonce. Un ton offensif. Et beaucoup de promesses éparses destinées à rassurer les Français sur la suite du quinquennat.

Quatre grandes orientations

Le président de la République a basé sa communication autour de 4 grands axes :

1) L’institutionnel. Instauration d’une dose de proportionnelle à l’Assemblée (20 %), suppression de 20 à 25 % du nombre de parlementaires, dans le cadre d’une révision constitutionnelle rapide. Abaissement du socle de signatures pour autoriser le référendum d’initiative partagée, autorisation du référendum d’initiative citoyenne (le RIC, principale revendication des Gilets jaunes), mais au niveau local seulement. La suppression de l’ENA est confirmée. En outre, une profonde réforme de l’administration sera présentée le mois prochain.

2) La lutte contre les injustices fiscales et sociales. Emmanuel Macron a confirmé vouloir réduire d’environ 5 milliards d’euros l’impôt sur le revenu. « Il faudra travailler davantage », a-t-il martelé, prétextant que « la France travaille en moyenne beaucoup moins que ses voisins (…) on rentre en moyenne plus tard, on part plus tôt et on travaille moins dans l’année » (et il n’a pas vraiment tort sur ce point). En guise de nouveautés, Emmanuel Macron a proposé une retraite minimale de 1000 euros pour tous les travailleurs ayant accompli une carrière complète, ainsi que la fin de la sous-indexation de toutes les retraites pour 2021.

3) L’accompagnement des « grands changements » (vieillissement et climat). Pour le climat, Emmanuel Macron clame : « Il faut investir dans l’isolation des logements, définir d’autres mesures incitatives ou contraignantes pour aider les gens à s’adapter. »

4) Défense du « projet français ». Avec en priorité le respect de la laïcité, ainsi qu’une politique familiale tenant compte des particularités (comme les familles monoparentales).

Comités Théodule et participation citoyenne

Il fallait faire un geste à l’attention des Français descendus dans la rue. Cent cinquante citoyens tirés au sort intègreront prochainement le CESE (Conseil économique, social et environnemental). Leur mission ? Plancher sur les défis climatiques. Pour marquer le coup sur cette matière, Emmanuel Macron souhaite en outre mettre en place un « Conseil de défense écologique » qui réunira les ministres concernés.

Comme le disait Clemenceau, « si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission ».

Ces annonces vont-elles calmer la colère de la rue ? Pas sûr, si l’on se fie aux premières réactions des représentants des Gilets jaunes. « M. Macron n’a pas écouté ce qu’on dit dans la rue depuis cinq mois », a estimé Maxime Nicolle. Pour Jérôme Rodrigues, les annonces du président « sonnent creux ». Des appels à la poursuite des mouvements ont été lancés.

« A-t-on fait fausse route depuis 2 ans ? Non. Les transformations de notre pays sont justes. » Emmanuel Macron semble déterminé à poursuivre sa marche en avant, en admettant du bout des lèvres une erreur d’appréciation dans la méthode utilisée. Garder le cap, c’est justement ce que les Français n’attendaient pas de leur président.

Les prochaines semaines révèleront-elles un malaise encore plus palpable au sein de la société française ?

Voir les commentaires (91)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (91)
  • Lu sur un autre site:  » Au sujet de l’évasion fiscale, le président a confié à la Cour des comptes la mission d’évaluer les sommes échappant à l’impôt et proposer des mesures fiscales pour lutter contre l’optimisation abusive de l’impôt ».

    Après  » ne mangez pas ni trop salé ni trop sucré, voilà que l’ on nous sert « n’ abusez pas des derniers avantages fiscaux! »

    • En matière fiscale, le gouvernement brasse du vent. La Pravda qui nous « décrypte » l’information fait bien sur semblant de ne pas s’en apercevoir.

      Ce n’est pas les quelques miettes ramassées ça et la par la milice fiscale ou le racket des GAFA qui va changer les choses. Et encore moins les 5 milliards prélevés en moins sur l’impôt direct, mais bien sur repris quelque-part sur des impôts indirect.

      Car s’il y a une chose que les politiciens et énarques savent faire, c’est bricoler des budgets pour transférer les milliards. En revanche, faire des économies, sauver l’économie ou simplement assurer la cohésion du pays est hors de leur champ de compétences ou de leurs préoccupations.

    • Quand va t-on arrêter avec ce serpent de mer de l' »évasion fiscale » soit elle existe et on recadre soit on l’utilise pour faire causer et croire qu’il y a du grain à moudre. Mais dans tous les cas si récupération il y a avait, l’argent récupéré serait gâché.

    • Au passage, ne pas confondre:
      – la fraude fiscale du contribuable, forme de légitime défense illégale contre la spoliation légale,
      – la fraude fiscale de Bercy, forme de spoliation légale mais illégitime,
      – l’évasion fiscale, forme de tourisme légitime et légal consistant à rechercher la soupe au meilleur rapport qualité/prix.
      – l’optimisation fiscale, sport consistant à contourner le piège de l’abus de droit, papier tue-mouches confectionné dans la cathédrale de Bercy.

      • J’oubliais:
        – le paradis fiscal, traduction erronée de tax haven, refuge fiscal.

        A l’attention des services de renseignements: puisque vous savez qui je suis pourriez vous me tirer au sort pour faire partie des 150 membres aléatoires du comité machin?
        Merci d’avance.

      • Vivement un ‘Tripadvisor’ de la fiscalité, avec notes et témoignages !

        Et réservations directes…

  • Quand il parle de réduire la dépense publique
    qui est déficitaire a 57 % il va l’a ramener à 20% à la fin de son mandat ?..La vrai reforme des finances de L’ÉTAT est de mettre dans la constitution qu’un budget de L’ÉTAT ne peut être déficitaire là c’est un rêve !! Tout les gouvernements qui soient de Gauche ou Droite et en Marche sont insincere !! Pour la simple raison au 1er novembre de l’année en cour , il manque grosso modo 100 milliards d’euros , la france est en cessation de paiement !..C’est l’équivalent du budget des niches ficale 104 milliards d’euros et çà c’est la réalité.. les budgets ministériels sont faux ce ne sont que des chiffres mais pas la réalité !! Le reste c’est du bavardage ça ne resout pas le problème des finances de L’ÉTAT…Il ne supprime pas les fonctionnaires , avant une carte grise , un permis de conduire en 3 heures cela etait fait maintenant que tout est fait par internet minimum 15 jours voir plus où est la révolution ?? Avant pour une carte d’identité 15 jours maintenant 1 mois ..Tout informatisé et garder le meme nombre de fonctionnaire …incompréhensibles !!! En Marche mais n’a pas dit dans quel sens !!

  • Non mais franchement, vous vous attendiez à quoi ?

    • A une prise de conscience des auditeurs et spectateurs. Que seuls 63% des Français n’aient pas été convaincus est très décevant. Il me semble qu’on aurait dû être vers les 80% (et encore, en tenant compte qu’ils sont nuls en maths, sinon ça devrait dépasser les 90%).

      • oui enfin c’est un sondage , on sait pas trop qui on choisit et connaissant les médias ils disent un peu ce qu’ils veulent aux chiffres.

  • 63% des francais pas convaincus….enfin des telespectateurs ayant regardé la tele ,parceque tous les francais sont devant leur poste de television et arretent toutes leurs activites…sauf les gens coincés dans les embouteillages le metro le supermarket etc…trop forts nos sondeurs…et vachement intelligents les journalistes posant les questions..deposees 24h avant ?

  • J’ai l’impression que macron n’a rien compris au sujet de la laicite, de la separation entre l’eglise et l’etat ,rien à voir avec la liberte du culte,l’ecologie est un religion,elle ne devrait pas faire salon a l’elysee justement a cause de la laicite.
    Quant a l’isolation , 25 coups de telephone par jour pour que je profite de l’isolation a 1€…belle opportunite pour tous les charognards vendeurs de services qui attendent avec impatience d’etre sous votre toit.
    Macron n’a rien compris mais il a TOUT compris sur l’elevage des veaux en batterie.

    • l’isolation a un euro c’est un hold up sur le contribuable

      • Excellent.
        Mais les niches fiscales c’est fait pour les riches…qui n’ont pas pensé à isoler leur habitation par soucis d’économie parce qu’ils savaient qu’ils pourraient payer les travaux avec les impôts qu’on leur prendrait. Quel tour de magie !

    • Distribuer les allocations braguettes à des chrétiens, des musulmans et autres religions est contraire au principe de laïcité. Mais comme une partie des bénéficiaires vote bien, le principe se voit couvert d’une belle coulée de merde.

  • vous n’échapperez pas au bonneteau…
    c’est facile a comprendre .. le niveau de prelevement le plus élevé du monde ne suffit pas.. dans la configuration ou nous sommes

    Sans changer la configuration qui permettrait une baisse réelle des dépenses publiques.. les impots vont continuer a augmenter
    c’est mathématique
    soit on sors du socialisme , soit on y reste

    • je dirai « soit on sort du socialisme, soit on en meurt ».

    • A y est ! j’ai tout compris !

      Je me demandais comment peut on s’évader (fiscal) du pays des libertés qui, comme son nom le prétend, ne peut être une prison; ça n’a pas de sens ?

      Mais là, c’est du socialisme qu’on s’évade, et ça c’est clair !

  • On ne comprend pas comment un homme intellectuellement brillant peut être aussi sourd, prétentieux et entêté : il n’a jamais présenté sa conférence de presse comme une conclusion aux grands débats, il a surtout plus parlé de lui que des 70 millions autres habitants de ce pays… Opération séduction envers les journalistes. En fait il adore se regarder parler de lui… Voilà des samedis qui vont chanter !

    • le probleme ne vient pas que du president.. mais du corps social complètement fracturé dont l’administration ne peut pas sortir du socialisme

    • Intellectuellement brillant, c’est le story-telling. Il a, paraît-il, échoué 3 fois à l’ENS et eu l’ENA à la deuxième tentative. Et puis, il me semble que le sens des réalités devrait faire partie d’une intelligence brillante. Sinon, elle ne sert à rien, voire est nocive.

      • Mon grand père m’a appris :
         » Dumm derf’sch sì, müasch Di wìssa z’halfa … »

        Tu as le droit d’être bête, mais tu dois savoir te démerder…

        Ce qui est vrai dans un sens, peut l’être dans l’autre, nous en subissons les conséquences.

    • Moi, ce que je ne comprends surtout pas, c’est comment c’est possible que ce « story-telling » sur son intelligence, voire brillance, ait pu à tel point être intégré comme une réalité incontournable par un si grand nombre de nos concitoyens.
      Si je vous demande de donner un seul exemple où il a montré son intelligence, je suis certain que vous n’en êtes pas capable… Et ne venez pas me parler de ses émoluments chez Rothschild, c’est son carnet d’adresses qui a été récompensé.

      • @durru
        WHAHAHAHA ! Les émoluments de chez Rothschild !!!! 2,5 millions d’euro qu’il a perdus comme par hasard lors de la déclaration de patrimoine obligatoire pour la candidature ! Brillant ! Il ne savait pas où il les avait mis. Dire que je peste quand je ne trouve pas dans mon lardfeuille ma pièce d’un euro, l’autre intellectuellement brillant paume 2,5 millions€.
        Y a pas ! : le fossé entre les 10% les plus riches et les 10% les plus pauvres est égal à deux univers ! J-L.M et les communistes ont raison ! sacrebleu ! JLM… JLM… oh wait ! JLM « la République c’est moi ! » et le candidat le plus riche en patrimoine… Bwouargh !

      • l’éjection de Fillon? , sans bavure

      • Les médias font la narration officielle, donc l’opinion. Même quand c’est faux.

    • A Roven.
      « On ne comprend pas comment un homme intellectuellement brillant peut être aussi sourd, prétentieux et entêté »
      Votre phrase… surprenante ?! Quelqu’un « d’intellectuellement brillant » n’est pas prétentieux, car il est conscient de ses limites ; quelqu’un « d’entêté » est stupide car il ne peut imagier être dans l’erreur ; et pour conclure, quelqu’un se noyant dans des discours fleuve, n’a strictement rien compris au sujet.

  • A Paul6475 , c’est un constat , je n’attend rien d’un bonnimenteur qui a les solutions qu’il ne veut pas changer !! Il fait le keke qui se regarde dans le miroir .

  • Un président qui respecte ses 8, 6 millions d’électeurs du premier tour et ne se couche pas devant quelques dizaines de milliers de GJ, un projet équilibré conforme à son programme. E,Macron ne rase pas « gratis ». D’autres auraient sorti la chéquier financé massivement par la dette.

    • Y en a marre de l’ironie facile !

    • Pour votre gouverne, le déficit de la première année Macron a été supérieur aux années Hollande. A propos de chéquier et dette…

      • Il faut ajouter une dette qui monte moins vite qu’avant (! : youpi !!), 6.000 fonctionnaires de plus, des impôts en croissance, une Europe inchangée (comme prévu car c’est impossible : il faut en sortir, ou plutôt participer à son effondrement), une immigration encouragée (pacte de Marrakech), un mépris pour les citoyens (qu’il souhaite désormais gommer mais…c’est bon : on a compris !) etc…

    • En fait, seule la f(r)ange gauchiste opportuniste qui a récupéré le mouvement lui demande de sortir le chéquier. Les primo-manifestant ou les gens de bon sens lui demandent simplement de remettre les pieds sur terre.
      Mais c’est pas facile quand on est gonflé à l’hélium.

  • « … définir d’autres mesures incitatives ou contraignantes pour aider les gens à s’adapter. »

    Nous affons les moyens de vous faire adapter !

  • la methode macron est simple
    1) effet d’annonce spectaculaire sur les reformes en profondeur
    ( vous allez voir ce que vous allez voir)

    2 ) faire traîner en longueur , organiser les  » fuites » pour renifler l’etat de l’opinion

    3) faire a minima en découvrant que la pression fiscale est trop importante, et en faisant encore des promesses floues

    sans baisse de la depense publique pas de baisse des impots point

  • « 150 citoyens tirés au sort intégreront prochainement le Cese (Conseil économique, social et environnemental). Leur mission ? Plancher sur les défis climatiques. »
    Avec quelle compétence en matière de climat etc ?

    • poudre aux yeux le ces est une sinécure pour fonctionnaires et politiques déclassés, une assemblée theodule qui ne sers a rien

    • J’espère sans espérer qu’on les tire au sort parmi les seuls auteurs et commentateurs de Contrepoints…

    • Estce que l’enfumage etatique est de la competence de ce conseil ..d’ailleurs ,quels conseils lumineux ont ils pondu ces planques de la republique ?

    • Agoufio2
       » 150 citoyens tirés au sort. »
      Il faudrait plutôt dire 150 personnes triés sur le volet …

    • D’autant que la majorité des citoyens sont lobotomisés par la propagande réchauffiste, omniprésente sur les chaînes TV et dans les médias subventionnés. Seuls ceux qui ont su se documenter ailleurs (par ex sur le site Pensée Unique ou le site des climato-réalistes) ont compris que le dogme du Réchauffement Climatique anthropique est une chimère qui a pour seul but de nous culpabiliser et de nous punir avec taxes inflationnistes, normes débiles et règlements contraignants.

    • Le CESE servira d’alibi pour diffuser la voix du parti…
      A dissoudre totalement avec tous les autres « Comités Théodules ».

  • Certes pas grand chose de significatif, cependant l’article n’en parle pas, mais il est également question d’un nouvel acte de décentralisation. C’est encore vague mais est-ce le début d’une ouverture vers une redéfinition du périmètre de l’Etat ?

    • Ce sont souvent les petites causes qui provoquent les plus grands changements. Tout l’inverse de la révolution, une grandes cause pour ne presque rien changer.

    • ‘décentraliser – régionaliser – landeriser’
      détruire la France pour nous enfoncer dans l’UE

    • « nouvel acte »
      Ca, pour être nouveau, ce serait nouveau !

    • ben non , ce sera une couche de plus au mille feuille , puisqu’on ne peut virer personne

      • C’est moins vrai aujourd’hui, 20% des effectifs sont contratuels, et 50% des embauches le sont dans la fonction publique territoriale.
        Il y a donc moyen de faire quelque chose.

        • oui faire travailler les titulaires? .. bon courage

          • Pourtant il existe des différences significatives dans la manière de travailler comme dans le cas du train TER. Selon le dernier rapport de l’AQST, certaines régions affichent des résultats nettement meilleurs que d’autres :

            – annulations : de 1,2% en Bourgogne-Franche-Comté à 4,2% en région Sud-PACA
            – retards : de 5,3% en Bretagne à 13,7% en région Occitanie

            D’ailleurs on retrouve toujours un peu les mêmes régions en tête et en fin de peloton. Donc le problème n’est pas strictement le titulaire. Il existe plein de sources d’amélioration et c’est souvent la hiérarchie qui péchent.

  • M. Macro. (alias Macron) feint d’ignorer qu’il n’est pas un vrai novice en matière politique et en matière économique. Après un passage chez Rothschild, il a été successivement secrétaire général adjoint de l’Elysée aux côtés de M. Hollande, puis ministre de l’économie dans le gouvernement Valls. Et, en dépit de cela, il a l’air de découvrir « l’état de la France et des Français ». Pour enfumer son monde, il devait d’abord commencer à mettre des bûches dans la cheminée et « lancer » le feu. Un fois les premières flammes apparues, il s’est employé à faire que cela dégage beaucoup de fumée, d’où l’idée du « grand débat national » qui n’a visiblement intéressé qu’une grande minorité de la Nation (2 millions de contributions pour près de 40 ou 50 millions d’électeurs, franchement, si ce n’est pas une « ratée » qu’est-ce que c’est ?). L’écran de fumée bien installé, il tente à présent de l’opacifier en faisant des annonces bidons, creuses et désolantes pour un président de la République que l’on nous disait intelligent, hyperactif et déterminé ! L’élection présidentielle de 2017 a accouché d’un monstre, la présidence de M. Macro. accouche d’une souris incompétent, imprévoyant, prévaricateur, insolent, arrogant, prestidigitateur et menteur (comme un vulgaire arracheur de dents) ! Je souhaite bonne chance à la France et aux Français.

    • enfumer son monde …
      mettre des bûches …
      lancer le feu …
      premières flammes …
      écran de fumée

      Vous croyez vraiment que c’est lui qui a fait flamber le minaret de Viollet-le-Duc au meilleur moment?

      • Il n’est pas nécessaire d’aller regarder ce qu’il s’est passé à Notre Dame de Paris : il suffit de regarder ce qui s’est passé et se passe dans les rues de Paris et d’ailleurs lorsque M. Macro a décidé que des grenades lacrymogènes seront lancées contre les manifestants et que seront effectués des tirs de flashball que les instances européennes et onusiennes considèrent comme étant des armes de guerre. M. Macro a dit aux Armées : c’ « est moi qui commande ! c’est moi le chef ! ». Eh bien, voilà, il s’imagine que le peuple de France c’est des petits soldats de plomb avec lesquels il peut faire joujou ! A moins que s’agissant de nouveauté en matière d’arme de guerre, il a voulu les tester sur celles et ceux qui sont venus le chercher pour le dégager ! A côté de cela, il y a eu les enfumages, le feu et les flammes que j’ai allégoriquement utilisés pour décrire la nature de la démarche politico-intellectuelle de M. Macro pour se moquer du peuple de France.

    • il a fallu longtemps pour s’en apercevoir….
      néanmoins ce type est brillant , il sait dire la vérité qui l’arrange

    • A delor974
      « Macro … secrétaire général adjoint de l’Elysée aux côtés de M. Hollande, puis ministre de l’économie dans le gouvernement Valls. Et, en dépit de cela, il a l’air de découvrir  » l’état de la France et des Français « .
      Avec sa morgue habituelle, il a dû « déambuler » à l’Elysée et à Bercy en touriste…

  • Des annonces qui ressemblent à « demain je rase gratis ».
    « à trop vouloir faire de la com’, le président risque de se prendre les pieds dans le tapis et son art oratoire pourrait bien au final se retourner contre lui. La preuve avec les deux vraies-fausses annonces qu’il a faites concernant la pseudo réindexation des petites retraites sur l’inflation pour le 1er janvier prochain. Du grand art que d’aucuns pourraient toutefois comparer à de la manipulation, pour ne pas dire de la désinformation… le chef de l’Etat promet en la matière quelque chose qui n’a en réalité jamais été prévue d’être ni même votée. Il rassure en faisant mine d’annuler une décision qui n’a jamais été anticipée ou promulguée par ses soins. Nul doute que les retraités apprécieront à leur juste valeur ces deux concessions, en sortie du grand débat national du chef de l’Etat, qui n’en sont donc pas vraiment… »
    http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/indexation-des-retraites-comment-macron-travestit-la-realite-a-son-avantage-20190426?fbclid=IwAR36xDVx8hUBXEOG5jgLO_6bONL5k3VkNXAuq-hvhP7aN2DEUt54fJqFq2Y

  • « Garder le cap, c’est justement ce que les Français n’attendaient pas de leur président. »

    Je ne suis pas d’accord avec ça. En vérité, les Français ne souhaitent pas vraiment que Macron change de cap. Ils lui reprochent d’être trop timide dans ce cap vers toujours plus d’étatisme.

    • Je crois qu’ils reprochent surtout à leur président les intérêts qu’il sert en réalité à travers son étatisme. L’étatisme n’est qu’un moyen, qu’une manière de gouverner…
      Mais il est vrai qu’à trop le laisser faire, il risque de devenir une finalité…

  • A l’E.N.A on apprend en priorité à avoir toujours raison ,même quand on a tord …Alors,.. vous pensez bien !!!

  • Intellectuellement brillant? Pas si sûr. Il répète des phrases creuses et toutes faites sans aucune avancée sur le fonds, ni même de compréhension sur les sujets économiques.
    Il existe un mythe sur le QI de Macron que les médias veulent pousser. Mais honnêtement, il a été loin d’être impressionnant. Au final, il représente cette petite classe d’élèves moyens qui ont appris à rabâcher des mots vides de sens.

  • Je ne comprends pas l’interet d’une « dose » de proportionnelle dans l’assemblée et le sénat.
    Ou comment mélanger les torchons et les serviettes…

    Ca pose un gros problème de représentativité :
    – Un député élu de circonscription est censé représenter sa localité (bon, c’es très dévoyé depuis longtemps). Donnant à l’AN sa légitimité actuelle : une assemblée de représentants locaux.

    – Un député élu à la proportionnelle est censé représenter l’opinion des français, indépendamment de sa localité.

    Quel intérêt de mélanger les deux ? Quelle sera la légitimité d’une telle assemblée ?

    Un meilleur système serait d’avoir une assemblée d’élus locaux, et une autre élue 100% à la proportionnelle.

    … mais il reste l’effet de bord : avec de la proportionnelle, les « dinosaures » des partis politiques sont garantis d’avoir un mandat à vie… dégagisme impossible.

    • Je crois surtout que cette réforme est destinée à rebricoler la carte électorale…
      Macron a l’art de masquer ses réformes derrière une belle apparence.

  • Puisqu’il se fiche de la prochaine élection qu’il y aille pour de bon et qu’il fasse son Schröder sinon on n’en sortira jamais.Tirer un trait sur les 40 dernières années le Père Noël n’existe pas les gars au boulot !

    • L’annonce de n’être pas intéressé d’être à nouveau élu est une arnaque de première catégorie…sinon aurait-il cédé à tout le monde depuis le départ ?
      SNCF : stop au statut ?…en fait plus de recrutement au statut dans un an soit sortie du statut dans 30,35 ans ?? De plus si la CGT a cédé c’est avec la garantie de l’état que leur régime spécial de retraite serait pérenne…
      Encore et toujours de l’esbroufe

  • Outre le vide quasi abyssal de réponse aux Gilets jaunes, voici une autre inquiétude pour moi : toutes les décisions sont renvoyées dans le détail au gouvernement. Gouvernement dont on sait qu’il l’a bien planté depuis 2 ans, depuis les 5 euros d’APL au 80 km/h en passant par une trajectoire insupportable pour la taxe carbone et les petites phrases suicidaires sur, par exemple, le recul de l’âge de la retraite…
    Je ne sais pas si Macron est à la hauteur de sa fonction, mais il me paraît clair que son premier ennemi est son propre gouvernement.

  • La grande réforme du « penser printemps » est arrivée !
    La conclusion du « one man show jupitérien » dans son phénoménal numéro du « Grand Monologue d’Enfumage » va révolutionner notre pays, dynamiser notre économie avec son nouveau slogan : travailler plus ! Mais on garde le cap…

  • La France est chanceuse d’avoir ce président parce que ce n’est pas facile de trouver de bonnes personnes. Je n’ai pas vu mieux depuis De Gaulle, sans le comparer.
    Pas facile de manœuvrer dans un pays étatique et des plus assistés. Ça prendra du temps pour changer les choses.

    Dans ce contexte, il fait du mieux qu’il peut. Il comprend très bien la situation quand on lit bien son discours. Les propositions des gilets jaunes étaient de retrouver du pouvoir d’achat, mesures qui ont été prises précédemment. Les retraites vont être réajustées jusqu’à 2 000 Euros, c’est un peu trop élevé, ça aurait dû être pas plus que 1600, donc les gens n’ont pas à se plaindre.

    Pour le reste, d’accord avec Macron, le Ric, le comptage du vote blanc, l’ISF inutiles. Au moins, il y aura un Ric local et c’est plus pertinent.

    Baisse du nombre de parlementaires et de sénateurs, très bien. Par contre, déception, il aurait fallu planifier de couper au moins 1 demi million de fonctionnaires sur les 3 prochaines années, au moins ne pas pourvoir les départs à la retraite. La réduction des élus dans les collectivités et la suppression d’organismes, très bien.

    Le tirage au sort, c’est excellent, car il faut au contraire des gens de sens commun avec leur expérience et non pas des experts partout. Est-ce qu’un diplômé en médecine fait nécessairement un bon médecin? De toute façon, ils recevront l’information nécessaire pour se documenter.

    Immigration, enfin le rétablissement des frontières, le contrôle des flux, le respect des règles aux frontières et la fin de la supercherie des immigrants de peuplement qui détournent l’asile et qui nous coûtent un os, sans compter la construction d’HLM un peu partout.

    Quand à l’éternelle insatisfaction des français, toujours à se plaindre, jamais contents et fatigants à la fin(le salaire minimum de 1500 Euros est un des plus élevés au monde, 5 semaines de vacances, tous les avantages sociaux etc., comme disait De gaulle comment voulez-vous gouverner un pays qui compte 350 fromages.

    • C’est du quatrième degré ?

      • Je pense…sinon c’est probablement lié soit à un lavage (prolongé et profond) du cerveau ou à l’abus de substance hallucinogènes.

    • l’éternelle insatisfaction des Français vient peut être du fait que cela fait une éternité qu’elle n’a’ que des glands pour diriger notre beau pays : et ces glands là , grassement payés , détruisent notre France ; il n’y a pas de quoi se réjouir sur la suite , croyez le bien ;

    • Il est bien possible, en effet, qu’il fasse « du mieux qu’il peut ». Mais quand on est président, on peut facilement faire appel à des conseillers qui feraient bien mieux que ce qu’on peut soi-même. Le seul problème est de se montrer capable a) de les reconnaître et b) d’appliquer leurs bonnes idées.

      • Je suis même absolument convaincu que Macron « fait du mieux qu’il peut ». La seule question à se poser, c’est de savoir pour qui…

  • On veut pas que tu nous amuseS, on veut que tu DÉGAGES! (Tanguy)

  • Il est au bord du gouffre, et il continue sa marche en avant ….Ça nous débarrassera ….

    • Euh… J’ai l’impression que nous sommes justement au fond du gouffre, là où il va tomber, et sans parapluie ni casque à pointe.

  • Je pense qu’il perd son temps à expliquer à des Gens qui ne veulent pas l’écouter. Il prêche dans le désert.!

  • https://i.imgur.com/TUU4pMB.png
    Ca résume assez bien la cohérence du discours…
    Sans doute le fameux « En même temps » !

  • continuer sa marche en avant quand on est au bord du gouffre n’est pas un signe d’intelligence.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
casier Législatives coute
0
Sauvegarder cet article

Ce n’est pas Macron, aujourd’hui, c’est la démocratie qui est en marche. Depuis l’heureuse surprise du deuxième tour de l’élection législative, nous retrouvons enfin un équilibre des pouvoirs tel que l’avait défendu Montesquieu dans L’Esprit des lois.

C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser, et pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir.

C’est chose faite depuis le 19 juin.

Malgré la position privilégiée que ... Poursuivre la lecture

53,7 % de Français ont refusé de participer au second tour des législatives. Le message est on ne peut plus clair et limpide : 53,7 % des Français ne s’intéressent pas à la désignation du pouvoir.

On pouvait donc penser que le message soit entendu, que le pouvoir fasse preuve d’humilité, réfléchisse, se remette en question… Que nenni ! À peine le chiffre a-t-il été constaté qu’aussitôt, la fureur politicienne a repris le haut de l’affiche.

Il vient pourtant de se prendre une sacré claque, le « en même temps », le « dire une chos... Poursuivre la lecture

Pendant cinq ans le Président Emmanuel Macron a décidé seul de tout, avec une majorité de députés dociles. Il a été le Président Absolu de la République pour reprendre l'expression et le titre du dernier livre de Philippe Fabry.

Emmanuel Macron est donc le responsable au premier chef de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays et qui a été occultée par les épouvantails Zemmour puis Le Pen pendant la campagne des présidentielles.

Après cinq ans de surdité, il a prétendu mercredi soir avoir entendu les Français.... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles