Les produits high-tech qui vont métamorphoser l’année 2019

7 innovations qui vont bouleverser 2019.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les produits high-tech qui vont métamorphoser l’année 2019

Publié le 8 mars 2019
- A +

Par Theo Brando.

Très riche en promesses, l’année 2019 va probablement marquer un tournant dans l’histoire des nouvelles technologies. En effet, de nombreux projets qui semblaient jusque là utopiques vont se concrétiser au cours de ce qui pourrait s’apparenter à une année faste. Du smartphone pliable aux traducteurs instantanés, découvrez notre sélection des produits incontournables qui feront de l’année 2019 un inoubliable millésime du high-tech.

Les smartphones pliables

La concrétisation d’un projet de longue date

Vieux rêve pour tous les technophiles, le smartphone pliable est prêt à faire son apparition dès cette année. En pole position, le constructeur sud-coréen Samsung a ouvert le bal avec des présentations du produit effectuées durant la dernière Samsung Developer Conference.

Nommée « Infinite Flex Display « , cette nouvelle technologie repose sur une dalle Amoled que l’on peut plier et déplier à sa guise.
Ainsi, la surface d’affichage du smartphone se retrouve-t-elle doublée par rapport à celle d’un appareil ordinaire.

Par conséquent, avec sa surface tactile de 7,3 pouces et sa diagonale de 18,5 centimètres, le smartphone pliable devient un appareil hybride pouvant s’apparenter à une tablette quand l’utilisateur le souhaite.

Afin de répondre aux nouvelles fonctionnalités de ce périphérique, Google a d’ores et déjà annoncé la mise à jour de son OS Android, pour que celui-ci puisse notamment assurer plusieurs tâches et ouvrir plusieurs applications en même temps.

Ce n’est que le début

Quoiqu’il en soit, l’idée se concrétise très sérieusement et ne semble pas vouée à disparaître des radars après quelques essais infructueux.
En ce sens les premiers retours clients seront décisifs, afin de concevoir un périphérique viable à l’usage pérenne.
Un credo que D.J Koh, le président de Samsung Electronics a résumé en ces termes :

« Lorsque nous proposerons un téléphone pliable, il faudra que cela ait vraiment du sens pour nos clients. Si je ne juge pas l’expérience client à la hauteur, je ne voudrais pas proposer ce genre de produit. »

Toutefois, Samsung n’est pas le seul constructeur à mener ce projet, Huawei, Xiaomi et Motorola étant également de la partie.

Une concurrence bienvenue pour les consommateurs, pour que les prix très élevés (il est question de tarifs supérieurs à 2000 euros, pour le lancement des premiers modèles en mars 2019, sur le continent européen) puissent rapidement baisser.

Le miroir connecté avec assistant virtuel

Bathroom luxury Pixabay license free for commercial use

Les objets connectés font désormais partie du quotidien de bon nombre de technophiles, depuis maintenant quelques années.

Conforme à une idée maintes fois traitée dans les histoires de science-fiction, un nouveau miroir connecté devrait cette fois-ci faire son apparition en 2019.
En effet, le miroir lumineux Verdera® Voice Lighted Mirror, censé fonctionner avec Amazon Alexa, sera le premier miroir pour salle de bain à avoir l’assistant virtuel d’Amazon en logiciel intégré.

Conçu par le fabricant Köhler, il a pour but de faciliter le quotidien de ses possesseurs, en leur permettant d’effectuer des tâches élémentaires, lorsque ceux-ci font leur toilette.

Pour ce faire, toutes les fonctionnalités disponibles sur Amazon Echo seront de la partie (à savoir faire des achats en ligne, écouter de la musique, consulter des informations diverses, etc) et offriront un large panel d’options aux technophiles les plus exigeants.

Le miroir en lui-même fonctionnera avec un éclairage à LED, dont la gradation pourra également être réglée vocalement afin que vous puissiez bénéficier de la luminosité qui vous convient, sans avoir à bouger les mains.

En ce sens, un double microphone et des haut-parleurs sont intégrés dans un boîtier hermétique afin de vous permettre de diriger au mieux le fonctionnement de votre miroir connecté domotique.

Les traducteurs instantanés, pour vous aider à voyager

Un allié bienvenu

« Les voyages forment la jeunesse » mais sont aussi une source de tracas pour les personnes ayant du mal à apprivoiser les langues étrangères.

Écueil jusque là inévitable pour tous les globe-trotteurs en herbe, l’intercompréhension linguistique semble désormais possible grâce aux traducteurs instantanés qui doivent faire leur apparition en 2019.

En guise de pionnier, le géant chinois de la distribution, Alibaba, a d’ores et déjà présenté (au cours du CES) une application délivrant une traduction instantanée qui s’affiche en sous-titres, sur l’écran de votre appareil mobile.

En fonctionnant de concert avec une module de traduction automatique neuronale (également appelé NMT, pour Neural Machine Translation) ce traducteur vocal ne supporte, pour le moment, que le chinois et l’anglais.

Le logiciel ne reste, toutefois, qu’au stade de l’ébauche et ne devrait être mis en ligne, sur la plateforme Alibaba.com, qu’aux alentours de printemps 2019.

L’embarras du choix

Conçu en premier lieu pour faciliter le contact entre les acheteurs et les fournisseurs de la place de marché chinoise, le traducteur d’Alibaba est loin d’être le seul à concourir dans cette catégorie.

En effet, Google, Systran et d’autres groupes mènent des projets analogues depuis quelques années et l’arrivée de la 5G risque de donner un coup de fouet au développement de ces logiciels.

Ainsi parle-t-on de boîtiers pouvant traduire instantanément 30 ou même 74 langues différentes, tandis que des dispositifs mixant la technologie de reconnaissance vocale iDST et des oreillettes connectées sont à l’étude.

Le rideau purificateur d’air

Une inspiration géniale

Les purificateurs d’air ne sont pas une technologie nouvelle.
Il existe en effet de nombreux modèles qui assurent cette tâche de manière plus ou moins efficace.

Néanmoins, ce qui s’apparente généralement à un cube filaire pourrait désormais prendre la forme d’un rideau doté de textiles purificateurs.

En effet, le géant Ikea a dévoilé Gunrid, un de ses projets les plus ambitieux, dont la sortie pourrait avoir lieu à la fin de l’année 2019.

Particulièrement engagée sur le terrain écologique, la firme suédoise entend, de ce fait, planter un jalon de taille dans le domaine de l’assainissement de l’air, en commercialisant le premier rideau purificateur au monde.

Selon Florent, fondateur du site Informatruc : « […] il est important de travailler sur des produits pertinents pour les personnes et sur des produits qui résolvent réellement un problème. […] Tout le monde mérite de respirer de l’air pur ».

Un enjeu crucial

Véritable garant de la santé des êtres vivants, la qualité de l’air est, en effet, un des défis majeurs du siècle en cours.
Selon l’OMS, la pollution de l’air serait même « le principal problème en matière de santé environnementale », causant directement le décès d’une personne sur huit dans le monde.

La pollution extérieure n’est pas la seule en cause, puisque dans certains pays la pollution intérieure est cinq fois plus élevée que celle en plein air.
Un argument de poids pour mener à bien l’élaboration de ce projet à la fois salutaire et ergonomique, puisqu’un rideau est bien plus facile et élégant à entreposer qu’un engin sophistiqué.

Développé en collaboration avec des ingénieurs issus d’universités européennes et asiatiques, cet assemblage de textiles décompose les polluants communs par le biais de photocatalyseurs réagissant à la lumière interne.

Très ingénieux, ce projet devrait probablement faire des émules et, pourquoi pas, révolutionner les technologies de la santé.

Les super-chargeurs

Smartphone mobile pixabay license free for commercial use

À l’heure où les appareils mobiles sont légion, la question de leur recharge se fait de plus en plus prégnante.

En effet, sans cesse plus perfectionnés et énergivores, les appareils mobiles ne peuvent plus compter sur une autonomie correcte pour fonctionner sur une durée satisfaisante.
Le temps de charge devient alors primordial, ce qu’a parfaitement compris la marque Oppo, laquelle entend résoudre ce problème crucial avec la commercialisation de son super-chargeur Find X.

Avec ce dernier, seules trente petites minutes suffisent pour recharger votre smartphone à 100 %. Un gain de temps incroyable, en particulier pour les individus nomades que sont les étudiants ou les jeunes actifs.

Toutefois, un constructeur chinois en cache un autre, puisque la firme Huawei s’est immédiatement positionnée dans le domaine de la recharge éclair.

Avec une telle concurrence, il ne serait pas étonnant de voir des dispositifs charger à bloc nos appareils en moins de dix minutes… en attendant l’arrivée des super-batteries.

L’arrivée des premiers mobiles 5G

5G Pixabay license free commercial use

Même si la 5G ne devrait pas se répandre avant 2020, les premiers mobiles compatibles devraient être commercialisés dans le courant de l’année 2019.

Ainsi, les plus grands constructeurs de smartphones sont à l’affût, Samsung (S10 5G), Huawei (Mate X) ou encore Xiaomi (Mi Mix 3) préparant chacun un modèle qui leur servira de vitrine pour cette nouvelle technologie, laquelle changera probablement l’usage que nous faisons des smartphones, de la même manière que la 4G a pu le faire en son temps.

Afin de supporter des débits comparables à celui de la fibre, de nouveaux composants, bien plus performants que ceux fonctionnant sur des modèles classiques, entrent dans le processus de fabrication de ces nouveaux smartphones.

De la sorte, les données pourront s’échanger à 100 Mbits/s, tandis que le visionnage de vidéos en 8k deviendra une formalité.

Il faudra néanmoins patienter quelques mois, avant d’en faire bon usage.

Les nouvelles cartes SSD

Alliées indispensable de l’amélioration des performances informatiques, les technologies de stockage vont connaître une année faste en 2019.

En effet, à compter de cette période, les cartes SSD bénéficieront de la généralisation des modèles M.2 NVMe, laquelle conduira à l’augmentation des capacités de stockage.
Bien plus compacts et plus rapides que leurs aînées au format 2,5 pouces, les nouveaux modèles de cartes SSD constitueront un bond en avant considérable dans le domaine des nouvelles technologies.

En faisant usage de la technique des empilements de couches de cellules en 3D et de la mémoire QLC, les constructeurs vont, ainsi, considérablement débrider les capacités de stockage, le tout à des prix extrêmement raisonnables.

Parmi les premiers bénéficiaires, se trouvent en premier lieu les appareils photos numériques, lesquels profiteront de l’amélioration des performances des mémoires flash (pouvant atteindre 1 To).

Les smartphones pourront également voir leurs performances décoller, pour les mêmes raisons.

L’arrivée de nouveaux processeurs compacts et surpuissants

Qui dit amélioration des capacités de stockage, dit progrès graphiques considérables.
En 2019, les ordinateurs vont fort logiquement connaître une cuvée exceptionnelle, avec l’arrivée des dernières puces AMD, nommées Ryzen 3000.

Ces nouveaux processeurs, gravés en 7 nanomètres, sont extrêmement miniaturisés en plus de receler une puissance considérable (entre 8 et 16 cœurs, si ce n’est plus).

En conséquence, les joueurs les plus exigeants s’en retrouveront ravis, tant il deviendra facile de faire fonctionner des AAA et autres softs toujours plus gourmands sur le plan graphique.

Nettement en avance sur ses concurrents, AMD n’a qu’Intel pour seul poursuivant, même si celui-ci parvient à peine à produire des processeurs de 10 nanomètres.

Mot de la fin…

Ainsi s’achève notre sélection des produits les plus attendus de l’année 2019.
Si de nombreux projets ont l’air en bonne voie pour changer le visage du monde de demain, d’autres ne semblent avoir atteint que le stade d’ébauche.
Reste donc à savoir si nous pourrons aussi rapidement faire usage de traducteurs instantanés que de chargeurs ultra-rapides.

Voir les commentaires (30)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (30)
  • la pub pour le traducteur va encore donner une bonne réputation des occidentaux au Japon.

  • Rien n’a changé depuis le temps où on s’est rendu compte que les autoroutes de l’information produisaient essentiellement du bruit, et pas grand-chose d’autre.

  • Mettre un mirroir connecte dans sa salle de bain est completement debile.
    1) s il est dotee d une camera, c est la garantie de voir un jour fuiter des image de vous dans votre plus simple appareil

    2) si c est juste un micro, quel interet ? c est quand meme pas un endroit ou vous passez beaucoup de temps (meme pour une femme)

    sinon la stasi avait quand meme le bon gout de ne pas vous faire payer quand elle mettait des micros chez vous

    • Un miroir intelligent qui vous rend plus belle ou plus beau …génial !

      • -1 pour ça ..alors combien pour :
        Une imprimante 3d pour le maquillage de madame , pour libérez la salle de bains pour les suivants..

        • Votre proposition me fait penser à une scène du 5ème élément où l’héroïne se maquille en se mettant une espèce de Polaroïd au niveau des yeux. Ça flash et l’instant d’après, pouf, maquillée ?

    • Miroir, mon beau miroir dis moi … quelle sera la question la plus posée à Alexia ?

    • C’est parce que ça fait des années que les fabricants veulent connecter tous les appareils de la maison pour faire du chiffre tout simplement. Ya la balance connectée, le barbecue connecté qui vous envoie une notification pour dire que les brochettes sont cuites (véridique), les ampoules connectées, etc. avec la promesse de faciliter la vie des gens (sic) et leur bien-être etc. Le seul souci un peu gênant, c’est que les consommateurs ne sont pas très chauds… La domotique décolle doucement, mais se heurte à des coûts élevés, une réticence vs les possibilités de surveillance ou de hacking (regardez les théories du complot sur le compteur Linky) etc. C’est comme les villes connectées, les gens n’en veulent pas vraiment, ils veulent des endroits agréables, pas des endroits high-tech.

      • Il n’y a aucune difficulté technique à connecter quoi que ce soit. Et cela coûterait un prix dérisoire si les solutions étaient compatibles. (Puces et logiciels déclinés à des milliards d’exemplaires). Mais prix de revient dérisoire et compatibilité implique pas de bénéfices.

        Pour faire « du chiffre » il faut inventer un business modèle (en centralisant et exploitant des données personnelles), ou imposer SA solution (brevets, abonnements) …

        • le souci n’est pas de connecter en effet mais d’exploiter les données. C’est comme mettre un thermomètre sur toutes les machines d’une usine, si personne ne va les regarder ou si les données sont justes mises dans un cahier, ou même si les données sont intégrées automatiquement dans un joli Excel, ben ça ne sert à rien.
          Comme vous dites ci-dessous, j’ai accepté implicitement la collecte de mes données par nombre de sociétés, comme je suppose pratiquement tout le monde ici. Sociétés qui veulent les monnayer, et m’enfermer gentiment et avec mon consentement dans leurs mondes. Ça me rappelle les lasagnes de marque Colgate :-). Ou actuellement les univers type Google : messageries, vidéo, infos, agenda, calendrier, gps.
          Comme dirait un simpliste : j’ai le choix. Oui, mais ce serait bien embêtant de basculer chez un autre (qui fait pareil). Ou un « libre » qui est peu performant ou autre. J’ai le choix pour le moment.
          (et je dirais à ce simpliste d’arrêter de se plaindre et d’aller vivre en ermite pour être libre)

          • Vous croyez que Google met vos donnees dans un joli Excel ?

            Connectez les thermomètres des machines de l’usine à un réseau de neurones, et le mois suivant il vous dira quels sont les ouvriers qui tirent au flan.
            (Et le mois suivant ils seront probablement tous en panne – comme les radars)

    • Ne vous inquiétez pas, même si vos données sont leur données – puisque vous l’avez accepté implicitement en utilisant leur produit – personne ne saura jamais que vous avez un grain de beauté sur la fesse gauche et un micro p. rocesseur dans votre miroir.

  • Multitâches sur Android , ils auraient pu y penser avant…avec le partage de dossiers réseaux par exemple..vraiment une belle arnaque made in google ….

  • Je ne veux pas casser l’optimisme de l’auteur mais, pour moi, ce ne sont rien de plus que des gadgets.

    Chers, inutiles, donc qui vont trouver forcément preneurs, vu l’engouement pour tous les trucs « cool » mais sans plus.

    • c’est tout à fait ça..tout est dans le paraître.

    • « qui vont trouver forcément preneurs »
      C’est la preuve que les impôts ne sont pas encore assez élevés.

    • S’il n’y avait pas l’engouement pour des trucs « cools », via le marketing, la Sainte-Croissance ne pourrait avoir lieu.

      • Je crois que l’engouement ou la mode ne proviennent pas du marketing. Le marketing ne fait que canaliser un trait fondamental de l’Homo Sapiens. Le fait de tester la nouveauté par engouement et de rejeter les 99,99% qui ne servent à rien.

        Du coup la « Sainte-Croissance » est en fait notre nature, car elle résulte d’un enrichissement [anarchique] des techniques qui est propre à l’espèce. Et le dirigisme et la planification sont contre-nature.

      • Perso, au lieu de perdre un smic dans un smartphone, j’utiliserais cet argent en resto, sport, ciné, jeux vidéos, voyage, formations (pour changer de métier ou tout simplement pour gagner en compétences), dons…

        Bref, la croissance serait toujours là.

  • Concernant les super chargeurs, je ne pense pas a une révolution si importante. J’ai un oneplus 6 (marque chinoise) qui se recharge en 45 min et cela était déjà le cas avec le modèle 3 qui a plus de 3 ans déjà.

  • les objets connectés souvent liés à la téléphonie ou à la communication sont de plus en plus nombreux, et pourtant les gens vont se parler et se côtoyer de moins en moins, vive la technologie du futur..y’a quand même un paquet de trucs qui ne servent à rien, mais on va vous vanter ces produits rien que pour vous les vendre et ça fonctionne tellement bien..

  • « Selon l’OMS, la pollution de l’air serait même « le principal problème en matière de santé environnementale », causant directement le décès d’une personne sur huit dans le monde. »
    Sachant qu’une grosse partie de la pollution vient des brouillards de sable(Adjadj) et bien sûr, des installations rudimentaires de chauffage et/ou thermique.
    Dans les pays occidentaux (en Corée, c’est moins vrai), la « pollution » de l’air ambiant s’est beaucoup réduite. IKEA surfe sur la peur pour vendre ses produits, c’est de bonne guerre. Remarquez qu’ils n’ont pas proposé des kits anti ondes.

  • Quelle rafraichissante bordée de commentaires !
    Ce qui, je crois, est le plus frappant, c’est la vacuité des idées pour « connecter » les objets. Pourtant, les suggestions ne manquent pas :
    – Le tube de dentifrice connecté qui s’ouvre automatiquement et délivre sa quantité de dentifrice sur la brosse qui se présente. (Prévoir un large récipient pour les jours où personne ne se présente).
    – L’essuyeur de fesse connecté qui entre en action à 7h44 (un modèle plus récent permet de choisir l’heure d’action, tandis que le modèle qui entre en action 4 minutes après que l’utilisateur soit assis est à l’étude).
    – Le délivreur automatique connecté de croquettes qui opère sur aboiement. (Un modèle pour chat est à l’étude).
    Décidément, le futur est top…

    • Pas beau de se moquer !
      Surtout que tout ces « gadjets » facilite grandement la vie quand tu manques de temps …exemple, le distributeur de croquettes , pratique pour allez en rtt et laisser son monstre a la maison….et pas besoin d’être connecté, il suffit d’apprendre a la bête la vidéo conférence…ou simplement lui offrir un Alexia dédié, wouah, croquette wouah wouah boire, wouah grrrrrr , huissier ou facteur.

    • Si vous montez une entreprise avec ces produits, j’y investis tout de suite tout mon argent ^^

  • Magnifique !

    Tous ces objets totalement inutiles, donc absolument indispensables…

  • Beaucoup de bruit pour rien…l’homme a vécu depuis longtemps sans ces gadgets. Arrêtez de dire qu’ils vont transformer notre vie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
tapis roulant
0
Sauvegarder cet article

Par Sophie Kayech et Karl Eychenne.

L’Homme est bien la seule espèce vivante à savoir faire du surplace en courant. Il doit ce formidable pouvoir à l’invention d’un objet technique un peu curieux : le tapis roulant. Plus qu’un objet technique, le tapis roulant symbolise en réalité bien des paradoxes du monde contemporain, de l’atonie de la croissance économique malgré les nouvelles technologies, à notre insatisfaction chronique malgré tous les progrès en termes de bien - être.

Le tapis roulant économique

Le premier témoignage s... Poursuivre la lecture

Un entretien avec la directrice de l’association Agriculture Cellulaire France, Nathalie Rolland, réalisé par Constance Péruchot pour Contrepoints.

Dans un essai datant de 1931, Winston Churchill parlait de la nécessité d’échapper à l’absurdité de devoir élever un poulet entier, pour produire uniquement la partie qui sera mangée. Déjà, la classe politique s'intéressait à notre assiette et son futur.

Depuis quelques années, l'élucubration de Churchill ne semble plus si fantaisiste. En 2013, les futurs fondateurs de Mosa Meat prés... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Il était attendu depuis des mois et des mois : le jeu Cyberpunk 2077 est enfin disponible depuis jeudi 10 décembre. En novembre dernier, les fans s’exaspéraient encore. Une nouvelle fois, CD Projekt Red avait décidé de repousser la sortie d’un jeu initialement prévue le 16 avril dernier.

Selon les mots des concepteurs polonais de The Witcher III, le projet allait être particulièrement complexe à gérer. Ce sont en effet 9 versions du même jeu qui sont prévues à la vente.

We ha... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles