3 jours restants, 3 raisons de donner

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

3 jours restants, 3 raisons de donner

Publié le 29 décembre 2018
- A +

Par Benoît Gobitz.

Nous sommes profondément reconnaissants à toutes celles et ceux qui ont contribué à nous soutenir en cette fin d’année 2018 pour récolter les 90 000 euros nécessaires à la survie de votre journal en 2019.

Il semble que 76 000 euros ont déjà été versés et nous avons vraiment besoin de récolter les 14 000 euros restant pour poursuivre notre travail et notre développement en 2019.

Processed with VSCOcam with a6 preset

Soutenir Contrepoints, c’est

  1. Défendre la promotion des idées et valeurs libérales, sans compromission ni attache partisane, dans un pays qui en a urgemment besoin ;
  2. Garantir un accès à une information indépendante et de qualité, lue 2 millions de fois par mois ;
  3. Soutenir l’action d’un journal qui est devenu un multiplicateur d’audience pour les autres voix et associations libérales françaises.

Nos frais de fonctionnement sont réduits au maximum avec un rédacteur en chef, un journaliste en semaine et une journaliste le week-end.

Nous avons pour seuls revenus quelques revenus de publicités et… vos dons. Nous refusons toute subvention alors que le reste de la presse bénéficie de plusieurs milliards d’aide publiques, quelquefois (souvent ?) pour diffuser des idées toxiques pour le pays.

Dans un pays où les dépenses publiques menacent d’atteindre 60 % du PIB, où la dette publique atteint 99 %, où les crises de l’emploi, du logement, des transports, de l’éducation, des retraites et de la sécurité sociale sont largement causées par le contrôle direct de l’État ou par ses réglementations envahissantes, tatillonnes et contre-productives, faites partie de ceux qui savent à quel point il est important de repousser les idées fausses, chaque jour.

Faites la promotion de vos valeurs et d’un meilleur avenir pour votre pays : cliquez ICI pour soutenir Contrepoints.

Un très grand merci du fond du cœur à celles et ceux d’entre vous qui l’ont déjà fait et à celles et ceux qui sont sur le point de le faire !

Votre dévoué,

Benoît Gobitz

Directeur de publication – Contrepoints

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Vous ne respectez pas l’opinion de vos lecteurs. Pour ma part qui suis libéral, j’ai été plusieurs fois censuré. Mes interventions ont été à plusieurs reprises effacées. C’est bien votre droit, mais cela dénote d’une nature déviante, loin du libéralisme des idées.
    D’ailleurs, je ne suis pas le seul à m’en plaindre.
    J’ai déjà contribué financièrement pour vous soutenir, certes modestement. Aujourd’hui, connaissant mieux votre conception du libéralisme plus proche d’un étatisme mâtiné de passe-droit en faveurs des oligarques, je réserverai mon écot en faveur d’un magazine plus respectueux en vers ses lecteurs.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La contribution à l'audiovisuel public, plus connue sous son petit nom de redevance télé, est sur la sellette. Les candidats présidentiels Macron, Pécresse, Le Pen et Zemmour ont prévu de la supprimer, les deux derniers envisageant en outre de privatiser certains éléments de notre audiovisuel public. Parmi les motivations avancées, la question du pouvoir d'achat des Français et celle du pluralisme et de l'indépendance des médias.

Marine Le Pen

Éric Zemmour

Valérie Pécresse

Emmanuel Macron

S'agissant du p... Poursuivre la lecture

Les personnes de gauche et, plus généralement, les interventionnistes de tout bord, sont les premiers à revendiquer les valeurs de tolérance et de générosité. En particulier pour cette dernière valeur, le fait de vouloir utiliser l’État à des fins sociales est présenté comme gage de générosité. Les politiques sociales sont bonnes par nature, les autres égoïstes.

Pourtant, comme le montrent les études universitaires, ce sont les gens de gauche - ou, il faudrait absolument préciser, les étatistes - qui sont les moins tolérants et les moi... Poursuivre la lecture

Don Contrepoints
0
Sauvegarder cet article
Cher lecteur,

Il y a quelques jours, nous vous disions avoir besoin de 11 000 euros pour continuer à faire vivre Contrepoints. Beaucoup d'entre vous ont répondu à l'appel et nous avons réuni cette somme en trois jours. Merci à vous !

Mais nous avons encore besoin de l'aide de ceux qui n'ont pas donné. Depuis le début de l'aventure Contrepoints, vous avez été environ 4500 à nous soutenir financièrement. Cela peut sembler beaucoup, mais c'est moins de 1 % de ceux qui nous lisent.

Les 11 000 euros récoltés ces derniers jours nous p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles