Ces Gilets jaunes qui prennent l’État pour cible

Grève de la TVA, attaques de radars et de centres des finances publiques : les Gilets jaunes s’en prennent aux symboles de l’État oppresseur.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Gilets jaunes by Thomas Bresson (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ces Gilets jaunes qui prennent l’État pour cible

Publié le 2 décembre 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

En dépit de certaines images véhiculées hier sur les Champs-Élysées, les Gilets jaunes ont parfaitement compris que le problème principal des Français, c’est l’État. Et pour mettre en évidence le problème, ils s’en prennent à ce qui le représente le mieux : l’Arc de Triomphe, les Centres des finances publiques, les radars ou les bureaux de la TVA.

 

Tour d’horizon des actions menées contre l’État.

Des radars neutralisés

La hausse des taxes en question

Certains commerçants font la grève de la TVA, souhaitant assécher cette source fiscale obligatoire. Cette initiative est partie de Saint-Brieuc. Comme l’explique Europe 1 :

Les Gilets jaunes des Côtes-d’Armor invitent, à l’échelle nationale, les commerçants et artisans à ne pas prélever de TVA pendant le mois de décembre. Une manière de rehausser le pouvoir d’achat des clients, et surtout de faire montre de leur grogne en privant l’État de la collecte d’un impôt.

Attaques contre les Centres des finances publiques

Et les attaques contre les centres des impôts continuent : 130 « actes durs et violents à l’encontre des centres des finances publiques et de leurs agents » lit-on dans Capital. « Le mouvement change de cap et s’attaque aux symboles de l’État »titre Ouest-France. BFM explique que « des centres d’impôts sont pris pour cible par les Gilets jaunes « .

Les Français sont-il en train de comprendre que leurs problèmes financiers sont bien liés aux prélèvements toujours plus importants de l’État, tandis que le service — public — rendu diminue en quantité et en qualité ?

La seule revendication qui devrait être faite, c’est de cesser d’assister en permanence les Français et leur redonner la liberté de choisir leur vie : le budget de l’État et celui des contribuables s’en porterait mieux. Et leur liberté aussi.

Voir les commentaires (151)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (151)
  • je vous fais part de la conversation entre Mohammed Ben Salman et Macron… lisez bien…Il est inquiet pour qui alors que tout va mal en France!!
    « Ne vous inquiétez pas », dit Mohammed Ben Salman, qui tente un moment de rassurer son interlocuteur. Ce à quoi le président français répond, le visage fermé : « Mais je m’inquiète. Je suis inquiet. Je vous l’ai dit. » « Vous ne m’écoutez jamais », continue Macron…
    il est inquiet pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi mais pas pour son peuple!!!

    • pendant que les gilets defilent, crient leur colere, M. Macron s’inquiete du meutre du journaliste.. il est inquiet.. pas pour son peuple qui demande de retirer les taxes.. j’espere que Trump etc continueront aa ne plus l’ecouter!!

    • Je suppute plutôt que M. Macron, informé par nos services des intentions criminelles du prince foutraque, lui avait conseillé d’y renoncer et lui reproche de ne pas l’avoir écouté.
      Je ne vois pas en quoi cela l’empêche aussi de s’inquiéter des suites

    • …de s’inquiéter des sites de la ruée jaune.

    • N’interprétons pas trop au premier degré quand-même… Si Macron se dit inquiet du meurtre de Khashoggi, ça n’est pas le moins du monde sa pensée profonde : il s’en moque comme du premier gilet jaune venu. C’est juste le moyen de pression qu’il a trouvé pour demander au prince de faire baisser le cours du brut, afin de pouvoir couper l’herbe sous le pied (enfin ainsi pense-t-il) aux gilets jaunes. Il s’est d’ailleurs vanté, dans son discours de fin de G20, d’avoir obtenu 3 choses : une baisse du cours du brut, une motion pour la reprise du multilatéralisme, et la survie de l’accord de Paris sur le climat.
      Les télés ne nous ont pas fait l’honneur de nous retransmettre le discours de Trump, donc je ne sais pas s’il s’en est vanté, mais il a signé une trêve avec la Chine, laquelle devrait, elle, se traduire par de nombreux dollars de plus dans la poche des Américains.
      Macron, du soutien à ses lubies personnelles, Trump, du mieux pour ses citoyens, voilà ce qu’ils sont allés chercher au G20 !

    • A mon avis ce n’est pas la raison , plutôt une histoire de pétrole comme , mais pourquoi baissez vous le pétrole on doit augmenter les taxes après et on est dans la merde !

  • « Vous voulez du pouvoir d’achat »? abolissons les 35h , plus de rtt, 4 semaines de congés pour tous..
    En voila une de mesure efficace , incontestable.. c’etait çà les 30 glorieuses , travailler plus ,il n’y a pas de secret
    regardons nos voisins les plus proches
    Par exemple,
     » en Italie, la durée légale du travail est de 40 heures par semaine, avec une durée maximale (heures supplémentaires comprises) de 48 heures hebdomadaires.
    Au Royaume-Uni, la durée maximale de travail par semaine ne peut dépasser 48 heures selon la loi.

    En Allemagne, la loi stipule que dans le cas de la semaine à 6 jours ouvrables (du lundi au samedi), la durée hebdomadaire de travail peut varier de 48h à 60h, soit 13 ou 25 heures de plus que la France. »

    Voila la vérité , vous voulez plus de pouvoir d’achat? travaillez plus!

    • Sarko, le retour. Le problème, c’est que si le travail n’est pas un gâteau que l’on partage (base théorique des 35h) il n’est pas plus un gâteau qui grossit à mesure qu’on le mange…

    • Le problème est plutôt qu’on légifère beaucoup trop et toujours dans un sens trop dirigiste.
      La durée du travail devrait résulter d’un contrat librement consenti entre employeur et employé.
      L’âge de la retraite devrait être libre avec conversion du stock cotisé en capital ou en rente asservie à l’espérance de vie.
      Le SMIC devrait être supprimé pour permettre aux moins qualifiés de trouver un emploi.
      Je veux bien que les cotisations sociales protègent les handicapés mais pour le reste que chacun soit libre de choisir ses assurances maladie/vieillesse/autres.
      Et là, comme par miracle, le pouvoir d’achat explosera, sauf pour les parasites professionnels.

    • @claude henry de chasne
      Bonjour,
      Le nombre maximum d’heures de travail hebdomadaire en France est fixé à 48h. Vous pouvez donc en plus d’un temps plein, aller faire un boulot d’appoint. Un de mes collègues équipier dans une chaîne de fast-food, bossait la semaine dans un supermarché, et au restaurant 3 soirs par semaine. Le dernier jour, il était cuit. Par contre, le FISC ne le loupait pas.

      « Voila la vérité , vous voulez plus de pouvoir d’achat ? travaillez plus ! »
      Travaillez plus en France, fait changer de seuil de ponction fiscale.
      Le pouvoir d’achat est entamé par la ponction étatique. Cela se voit sur les feuilles de paie. La valeur du travail, la réelle, est celle indiquée dans la case « Coût total employeur » : qui équivaut au salaire net + charges salariales + charges patronales. Le « pouvoir d’achat » est là. Quand le salaire net en représente les deux tiers, voire la moitié, ce n’est pas le fait du patron, qui fait le taf du FISC sans être payé pour cela, c’est que l’Etat se prétendant être bon, et soucieux de notre bien (dans les deux sens du terme, ; et pour le côté matériel il est soucieux que nous n’en ayons pas trop) volatilise cette part sans même qu’elle touche nos poches, nos comtpes en banque.

      Quand les gens bossent au noir, pour 20 euros disons, ils gagnent 20 euro, pas 13 (les deux tiers), ni même 10 (la moitié).
      Les artisans ont un cap : 50.000€ annuels de C.A. Au delà ils passent un degré supérieur de ponction. Du coup, ils se bloquent et veillent à ne pas dépasser 50.000€ de C.A. Ce qui fait que même avec des « chantiers » potentiels, ils ne les font pas et n’embauchent pas. Dans un pays sain d’esprit, un artisan ne refuserait pas du boulot pour ne pas être rincé par les prélèvements d’Etat en manque addictif d’argent. Actuellement, c’est un malheur, une indescence, de gagner sa vie/croûte et/ou de payer son gasoil avec l’argent qu’on gagne honnêtement.
      On dit que le crime ne paie pas. Mais l’honnêteté paie encore moins.

      • oui…le problème est la fiscalité redistributive… les 35 heures ont un faux problème en tant que durée..mais pas en tant qu’obligation et seuil psychologique.: « celui qui travaille plus de 35 heures est cupide »..donc il est acceptable de lui prendre cet argent gagné salement…

        • @jacques lemiere
          Bonjour,
          Le problème est la fiscalité redistributive abusive. Sur les quelques 400 euros qui s’évaporent de mon salaire complet pour donner mon salaire net, si je le avais, je n’en dépenserais que 80 en T.V.A.
          Les 35 heures sont un problème en tant que durée « butoir », en tant que « mur » légal de temps de travail. Elles ne devraient être qu’une base.

          • La redistribution, c’est une chose, mais la fiscalité progressive est une abomination et la premiere étape d’une tyrannie, et donc, d’une inéluctable guerre civile. Les riches d’hier sont partis, depuis longtemps. Les riches d’aujourd’hui, ce sont les pauvres cons salariés du privé. Pourquoi a votre avis les manifestations ont lieu le weekend? Les gilets jaunes sont juste les esclaves du secteur marchand, au service d’un retraité, d’un chômeur / intermittent , et d’un fonctionnaire. It’s hard to dance with the devil on your back.

      • ok , je suis au fait des exactions de l’etat socialisant les recettes a son seul profit
        mais il faut sortir ce cette crise , en libéralisant , en cassant les contraintes , y compris les effets de seuil, et la regle du jeu..
        en ce sens la sortie des 35h légales serait un signal fort, passer la durée a 40h légales, çà changerait tout (plus de rtt, plus de 5 eme semaine de congés etc..)
        La voila la reponse
        et vous mesurez l’impact dur les salariés du ^public?

        • @claude henry de chasne
          Bonjour,
          Pourquoi 40h ? et pourquoi pas 45 ?
          Je ne vois pas pourquoi vous voulez figer le temps de travail tout écrivant « libéralisant ». En Suisse, le temps de travail n’est pas figé. Seul le temps maximal l’est, à 48 heures me semble-t-il. Aux U.S.A, il est possible de travailler 60h par semaine. Evidemment le salaire suit. Au Texas, il n’y a pas d’I.R. Les américains sont des drogués du travail mais ils savent pourquoi ils bossent : pour eux et leur famille en premier.

          Je mesure l’impact de toucher mon salaire plein : 1180€ au lieu des 693€ nets. pour 57% d’un temps plein. (je bosse pour l’Education Nationale). Je mesure l’impact de perdre 5844€ par an.
          La 5ème semaine de congés est payée par l’employé, pas par le patron. Ca aussi, ça peut se négocier. Et même prendre des congés sans soldes.

          • je suis d’accord , mais en france ces limites permettent la prise en compte ds heures supplémentaires qui sont payées différemment. (voir le seuil de déclenchement dans L’EN justement ;)))
            Pour avoir travaillé aux usa , je sais tout çà, mais la société américaine n’est pas soviétisée..
            si la 5 eme semaine est payée par le salarié c’est que c’est lui qui est sensé générer la richesse , mais une semaine de plus payé cash
            a tous les salariés français , çà en fait de milliards a remettre dans le pot

            • @claude henre de chasne
              Bonjour,
              « Pour avoir travaillé aux U.S.A , je sais tout ça, mais la société américaine n’est pas soviétisée.. »
              Voilà ! « soviétisée ». La Suisse ne l’est pas non plus, ni Monaco.

              « si la 5eme semaine est payée par le salarié c’est que c’est lui qui est sensé générer la richesse, mais une semaine de plus payé cash
              a tous les salariés français, ça en fait des milliards a remettre dans le pot. »
              C’est un peu le même système que le lissage des salaires pour les ensiengants. C’est pour cela que les entreprises refusent de payer les congés non pris : ils leur coûtent trop cher parce qu’il y a les taxes (et aussi une amende je crois, vu que les congés payés sont obligatoires). Cela explique aussi la masse de R.T.T du service public. (Si vous avez été à une manifestation municipale festive, genre 14 juillet, vous aurez peut-être remarqué la presence de véhicules de la commune barrant rues et routes. Dans ma ville, les agents municipaux, volontaires, ne sont pas payés en euro : ils sont payés en R.T.T. Certains ont même fait double-journée, avec les 7 heures de planton non loin du véhicule. Les communes sont comme l’Etat : à sec. Mais il est question de « sécurité ».)

            • Les heures supplémentaires dans l’En sont payées de façon forfaitaire et indépendante du niveau de salaire du moment, de sorte quelles sont en fait payées plus sur environ 8 ou 9 années de carrière, puis moins sur tout le reste…

              • oui mais a partir de combien heures / semaine se déclenchent elles?
                avec Sarkozy on s’est aperçu que les heures supp défiscalises étaient
                effectuées a 93% par les enseignants ..

                • @claude henry de chasne
                  Bonsoir,
                   » on s’est aperçu que les heures supp défiscalises étaient
                  effectuées a 93% par les enseignants .. »
                  Ne serait-ce pas parce que dans le privé, les heures sup’ ne sont pas défiscalisées ?

                  • non c’st que dans l’enseignement apres 18h de travail on a le temps de faire ds heures supp

                    • @claude henry de chasne
                      Les enseignants ont des heures hebdomadaires d’enseignements, fixées à 18 heures pour les certifiés, et 15 pour les agrégés. Les heures de travail personnel, préparation de cours, correction de copies, preparation de conseils de classe, réception des parents, ne sont pas prises en compte.
                      Les profs ont un nombre annuel d’heures de cours à effectuer. Ce nombre d’heures est réparti sur l’année scolaire, sur le nombre de semaines de cours.
                      J’ai entamé ma cinquième année en tant qu’A.V.S, et sur les 250 profs que j’ai côtoyés et avec lesquels je travaille, aucun ne se contente de travailler ‘seulement’ 18 heures. Surtout depuis la rentrée 2016, où tous les programmes ont été refaits par l’EdNat, ainsi que le système de notation par compétences, de 1 à 4 (4 signifiant maîtrise)

                • Les heures sup se déclenchent à partir du nombre d’heures d’enseignement prévues par le décret de 1959, établi à l’époque où on travaillait légalement 44 heures par semaines, un nombre qui n’a jamais été modifié depuis, contrairement à l’horaire légal : 18 heures par semaine pour un certifié et 15 heures/sem pour un agrégé.

                  • je suis d’accord avec çà si les enseignants faisaient 35 h dans l’établissement avec une pointeuse (oui ls cadres eux ne facturent pas d’heures supplémentaires) et utilisaient le temps qui reste a d’autre taches définie par une hiérarchie identifiable

      • C’est clair, quand la fiscalité tourne à la fistalité … ❗

      • Exactement. La meilleure solution est donc le salaire complet, parce que c’est une manière subtile de légaliser le travail au noir. Avec le salaire complet, il devient très simple que vous payiez des charges forfaitaires et non plus proportionnelles, donc quand vous travaillez plus, c’est essentiellement vous qui gagnez plus, et non ceux auxquels l’état redistribue…

      • excellent résumé, merci
        si seulement ce type d’explications avait été plus diffusé, au lieu de l’ignoble bouillie qui consiste à faire croire aux administrés que tous ces prélèvements sont effectués « pour leur bien ».
        Même les mots sont galvaudés, ainsi la « sécurité sociale » devrait être appelée par un nom plus réaliste, tel que « prélèvement social obligatoire » ça aiderait à la compréhension par nos compatriotes dont l’esprit est miné par 40 ans de lavage de cerveau…

    • Il est certain qu’il faut travailler davantage pour gagner plus. Sauf en France où dès qu’un billet dépasse, vous avez au moins un agent du fisc pour vous faire les poches.

    • La sieste est comprise dans le temps de travail des italiens ?
      Travaillant avec des entreprises allemandes, je peux vous vous dire que ce ne sont pas des surhommes du travail (dont les postes sont souvent occupés par des turcs).

    • C’est des bêtises n’est ce pas ?
      Quand y a pas de boulot il est inutile de faire des la présence en entreprise ..pour avoir du boulot il faut qu’un investissement rapporte et pas qu’il coûte !

    • Te te te pas de comparaison possible avec les 30 glorieuses.
      ne me demander pas de donner 45 % de salaire a l’état pour quoi faire, mème si je travaille 50h je ne veux plus donner 23h à l’état, sauf erreur mais d’autre économiste et sociologue vous le diront c’était 17% alors arrêter de comparé avec le vieux monde.
      Ca suffit autre problème autre temps.

  • prendre l’état pour cible , c’est ce qu’il fallait faire dés le 1er jour et c’est ce qu’il faut faire sur le long terme ; parce que on ne peut pas continuer sur cette voie du taxage à volonté ; parce que l’on ne peut pas travailler plus pour gagner moins ; et si les macrons ont décidé de changer la décoration et les meubles de l’élysée , qu’ils le fassent avec leur pognon et pas avec le notre……

    • l’amélioration du pouvoir d’achat passe par l’amélioration du temps de travail, indéniablement.
      donc 40h pour tous , plus de RTT, 4 semaines de congés , retraite a 65 ans= 300 euros net de plus / mois , c’est mécanique

      • le problème est que vous raisonnez comme si tout le monde devait voulait augmenter son pouvoir d’achat…
        40 heures pour tous c’est moins de heures pour certains,( artisans) !! donc une baisse de revenus…

        c’est la redistribution qui fait ch…er..
        si la taxation du travail en vue redistributive ( on peut voir certains emplois publics comme des aides sociales tant ils sont inutiles) est toujours là, votre richesse ils la piqueront..

      • @claude henry de chasne
        Bonjour,
        Le nombre d’heures de travail se fixe entre l’employeur et l’employé. L’Etat n’a pas à y mettre son nez. A ce nombre d’heures correspond un salaire horaire. Si un employeur propose 35 heures payées 2€ l’heure, il y a des chances qu’il ne trouve personne, dans un pays libre du moins. En France, pays non libre…
        Par contre, un employeur qui proposerait 40 heures payées 15€ pleins hebdomadaires (600€/semaine) a des chances d’avoir des candidats.
        Le SMIC net est à 1188€. En salaire plein il est à 2070€ soit 13,6€ l’heure, au lieu de 7,83€ nets l’heure. Il manque 882€ mensuels soit 42%. (10.584€ annuels !!!!) 2070 x 12 = 24.840 auxquels je soustrais 10584 donnent : 14.256. 14.256 est le montant officiel du SMIC net annuel. C’est une bonne blague qu’on nous le compare avec le SMIC brut annuel de 17.982€ !!

        • aujourd’hui il ne peut pas le faire , il ne peut pas proposer 48h sans passer par les heures sup.;
          le smic est une erreur

          • @claude henry de chasne
            Bonjour,
            Non il ne peut pas : la loi fixant le nombre d’heures d’un temps plein à 35h/semaine. Les 13 heures pour arriver au temps maximal autorisé sont payées 25% de plus, taxées en plus. Les 35 heures pourraient être une base légale pour considérer un temps par exemple. Pas pour figer le temps de travail.
            Si l’employeur et l’employé passent un accord pour que l’employé travaille 40 heures, et que l’employeur lui demande d’en faire plus, le taux d’heures sup’ se négocie aussi, soit à l’embauche, soit au moment.
            En restauration, le temps hebdomadaire ‘normal’ est proche de 40 heures. Il s’agit d’une convention, les 5 heures en plus des 35 heures ne sont pas considérées comme heures sup’. Ce temps max à 48h, est pour les entreprises qui auraient un boost de demandes/commandes. En général pour les fêtes de Noël.
            La France est un pays de strates. Chaque strate a ses droits et privilèges, et l’égalité n’est que dans ces strates.
            Personnellement, j’ai été à un enretien d’embauche pour un magasin de sport, qui me proposait un temps plein, payé 10% de moins que le SMIC. Les 10% étaient compensés par une « prime ». Le principe d’une prime est de n’être payée que sur conditions : le mérite, ou le bon vouloir du patron. D’ailleurs, le patron m’a bien expliqué que la prime de 10% était calculée sur le salaire dont on a ôté 10%, donc même avec sa prime, j’aurais touché moins que le SMIC. J’ai laissé la place à un autre.

            • « Les 13 heures pour arriver au temps maximal autorisé sont payées 25% de plus, taxées en plus, si elles sont faites dans l’entreprise où sont faites les 35 premières heures. Pour les 13 heures faites dans une autres boîte, elles sont payées au tarif normal. »

              « pour considérer un temps plein par exemple »

            • en restauration tout le monde travaille au noir , c’est bien connu.;
              parecque c’est mal payé, et si çà devrait l’être les restaurateurs ne pleurnicheraient pas pour trouver des salariés..
              aux USA le service c’est 10% , intégralement reversé aux salariés..
              ils n’ont aucun probleme pour trouver des travailleurs
              et ce que vous me décrivez milite pour la libéralisation du temps de travail

              • @claude henry de chasne
                Bonjour,
                J’ai travaillé dans 4 restaurants différents et aucun ne m’a payé au noir. En France le service est inclus dans la note. Les pourboires sont facultatifs et ceux que j’ai reçus ont été pour moi. Mon dernier patron qui servait m’a même refilé les pourboires que les clients de son rang lui donnaient. Si vous considérez les pourboires comme du « black » alors toute la restauration le pratique. J’ai même eu un pourboire, chez McDo, que je n’ai pas mis dans la caisse. J’aussi eu droit à des pourboires en livrant du matériel électro-ménager, pour un supermarché. Bizarrement, j’avais pensé que ce serait rare, comme chez MCDo, mais il n’en était rien ; c’était les jours sans pourboires qui étaient rares.

                Quant à vos 40 heures hebdomadaires, je vais développer un peu.
                Admettons que 40 heures/semaine soient le temps de travail légal, comme le furent les 39h, et le sont les 35h.
                Prenons un employé et un employeur. L’employé signe un contrat pour 32 heures par semaine. L’employeur lui demande de faire quelques heures dans la semaine. Du coup, l’employé fait plus que son contrat. Si les heures supplémentaires, sont fixées à l’avance, l’empoyé sera payé en heure sup’. Par contre, si elles ne le sont pas, il ne sera pas payé en heures sup’.
                Actuellement, si un employé fait 30 heures/semaine, les heures supplémentaires n’en sont pas : elles sont des heures complémentaires, payées 10% en plus, jusqu’à la 33ème, où là, commence l’abattement ‘heure sup’ à 25%. Dans ce cas-là, les entreprises, jouent et sortent l’ « Avenant au contrat », supposé être signé avant l’augmentation et l’effectuation des heures non mentionnées dans le contrat. Avec cet avenant, le contrat passe en général aux nombres d’heures effectéés en plus (32 + x). et on oublie les 10%. Je ne sais pas d’où sort ce truc qui modifie un contrat de travail, mais j’ai assez vite refusé d’en signer.

                • les conventions collectives de la restauration , j’avoue que je n’y connais pas grand chose , ceci dit , j connais pas mal de monde et je peux vous dire que le travail au black dans se secteur est généralisé
                  allez faire un tour dans une cuisine a Paris ou ailleurs et dites moi si vous n’y trouvez pas quelqu’un qui ne devrait pas y etre
                  dans ce metier les 35 h sont un frein , plus qu’un avantage

                  • @claude henry de chasne
                    Bonsoir,
                    Comme je vous l’ai dit, en restauration, les « 35h » sont en fait 39h ou 40h. Je n’ai connu qu’un seul cuistot qui bossait au noir, et c’était avant que je bosse en restauration.
                    J’ai connu un moniteur d’Auto-école qui se faisait payer ses heures sup’, largement au-dessus de 35h, en liquide par son patron. Autrement, il ne les faisait pas, c’était clair et net, et il avait même dit qu’il quitterait l’auto-école s’il n’était pas payé. Ce qu’il a fait quelques temps après pour cette raison.
                    Le travail au black est aussi généralisé en BTP, et chez des artisans.
                    Le point noir du travail au black est l’absence de contrat.

                    • ben non ils font un contrat a minima , et le reste au black

                    • @claude henry de chasne
                      Bonjour,
                      Des 4 restautants dans lesquels j’ai travaillé, aucun ne pratiquait le black ou le semi-black. Il y a une raison à cela : la crainte de se faire méchament taper sur les doigts, soit par l’Inspection du travail, soit par « l’hygiène ».

      • tant qu’on aura des taux de prélevements par l’etat similaire ou progressifs on l’aura dnas le cul quoique vous essayez de trouver come solution..et comme déjà dit : pour la retraite ça dépend de votre travail..

  • On aimerait que les Gilets jaunes ne prennent QUE l’État pour cible. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Et, à mesure que ce mouvement dégénère, c’est de moins en moins le cas : les actes de violence contre des gens qui ne leur ont rien fait se multiplient (blocages, intimidations, insultes, agressions, vols, destructions…) motivés par des intentions liberticides (contre la liberté de circulation, contre la liberté de la presse, pour exiger toujours plus de pognon pris dans les poches des voisins…).

    • Et comme paraît-il 84% des français approuvent, cela donne une idée de l’effort de rééducation nécessaire.

    • Dans un pays où il existe Contrepoints.org et où j’ai pu poster le message précédent.

      Sinon, vous, vous trouvez normal d’insulter et de passer à tabac des journalistes qui ne partagent pas vos opinions ?

      • « Sinon, vous, vous trouvez normal d’insulter et de passer à tabac des journalistes qui ne partagent pas vos opinions ? »
        Oui, quand ils vous imposent les leurs sans possibilité de réfutation.

        • Ah ok, je vois le genre…
          C’est beau comme un argument cégétiste, qui justifie la violence physique contre une « violence économique ».

          • @Raphaël

            Hélas c’est la doctrine sous entendue de nos différents gouvernements : si vous voulez quelque chose, foutez le bordel à condition qu’on puisse vous acheter.
            Faut-il vous rappeler les différents exemples ? Les zadistes qui s’approprient les terres, les quartiers sensibles en feu, les taxis qui retournent les voitures, les gens du voyage qui saccagent… Je fais l’impasse sur les syndicats et les terroristes.

      • Non, pas plus que je ne trouve normal de brûler et piller la propriété d’autrui, pas plus que je ne trouve normal que les journalistes bénéficient d’avantages fiscaux et se gardent bien de poser les bonnes questions, pas plus que je ne trouve normal qu’on taxe sur ses propriétés immobilières (et bientôt, sans doute, à nouveau sur les autres) ou sur les assurances qu’on prend pour se prémunir de risques auxquels on ne peut rien. Isoler un aspect, c’est malheureusement oublier les autres…

    • Il faut être conscient des manipulations du gouvernement pour discréditer la révolte. Il y a des GJ infiltrés et des flics ont été filmés déguisés en casseurs à Paris…

      • Où est donc Benalla ?

      • @La petite bête
        Bonjour,
         » Il y a des GJ infiltrés et des flics ont été filmés déguisés en casseurs à Paris… »
        Encore des flics casseurs !!? Du genre de ceux qui pêtent une vitrine, interpellent les manifestants alentours, lesquels se ruent sur le butin ainsi à portée, puis passent un brassard siglé « Police » et interpellent les pillards ?

      • « Il faut être conscient des manipulations du gouvernement pour discréditer la révolte. »

        N’importe quoi : il suffit d’aller lire les réseaux sociaux pour constater l’ampleur de la violence des GJ « ordinaires » : ils postent eux-mêmes, parce qu’ils en sont fiers, les nombreuses violences qu’ils commettent.

    • Il y a de tout dans ce chaos. Menés par l’extrême gauche, certains en profitent pour voler, certains se laissent entraîner à détruire. C’est inexcusable, la casse n’est pas tolérable.
      Mais la grande majorité, peu importe son bord politique, se comporte normalement.

  • Un bon radar est un radar mort !

  • 577 députés , 343 sénateurs , 30 ministres et secrétaires d’état ….1000 euros en moins sur le salaire de chacun d’entre eux tout les mois soit 11.400 000 d’économie par ans et ça ne toucherai que 950 personnes ……baisse des retraites des ex présidents également , ils n’en souffriront pas et je trouve scandaleux que des individus touchent une retraite au bout d’un mandat alors qu’ils ont tous desservis notre pays ; il veut des sous macron ? qu’ils commencent par la haut ;

    • 11.400 000 d’économie par an
      soit 16 centimes par français, quel progrès pour le pouvoir d’achat!

      • Vous raisonnez comme nos ministres .  » augmenter cette taxe, bah, ca fera quelques euros de plus par an, c’est anodin « .
        Sauf que cela répété x fois ça finit par faire des sommes conséquentes.

        Toute économie est bonne à prendre, surtout quand elle a valeur d’exemple.

        • Oui, mais a-t-elle valeur d’exemple, ou bien celle-là n’est-elle pas objectivement le meilleur moyen de continuer à avoir des dirigeants au rabais ? A ce niveau de quelques centimes, je me moque pas mal de payer un peu plus, je veux simplement que cet argent soit mérité, et on en est loin !

        • « Vous raisonnez comme nos ministres »

          Bonjour Claire,
          Si les ministres raisonnaient comme moi, les choses iraient beaucoup mieux pour tout le monde. Mais vu leur pedigree, ça ne risque pas.

    • valable sur le symbole.nul sur les effets comme dit mc2..

    • @véra
      Bonjour,
      Elaguer le Sénat et l’A.N : 2 députés par département, 1 sénateur par département.
      Eclaircir le gouvernement :
      – un Premier ministre ;
      – un ministre de l’Intérieur (la Police) ;
      – un ministre de la Défense (l’Armée);
      – un ministre des Affaires étrangères (diplomatie) ;
      – un ministre de la gestion des dépenses publiques.
      Suppression des subventions aux médias, associations, syndicats, partis politiques, aux entreprises publiques, qu’elles le soient à 100% ou moins (typiquement la S.N.C.F à 100% et E.D.F à 73%).
      On est sur des milliards, voire plus d’une centaine de milliards.

      • On doit toujours penser à la loi de Wagner qui s’applique originellement aux fonctionnaires, mais en fait à toute bureaucratie au sens de personnes dont l’action ne participe pas directement aux processus de production.
        – Un député génère ainsi des besoins autour de lui, proportionnels au final au nombre de députés. Des commissions, des réunions, des projets mobilisant des bureaucrates situés dans toutes les strates de la société.
        – On peut raisonner de même pour tout le personnel politique…
        Au final, les économies à réaliser ne seront plus symboliques !

    • 1000 euros…vous êtes trop gentille..

  • Chanson drôle à visée humoristique…

    Il était un petit homme,
    Tout de jaune tout de jaune
    Qui s’enflammait dans la rue
    Hurlant qu’il n’en pouvait plus

    Notre brave petit homme
    Tout de jaune, tout de jaune
    Tous ses impôts acquittés
    N’avait plus rien à croûter

    Mais ce gentil petit homme
    Tout de jaune, tout de jaune
    Ne croyait pas aux sornettes
    Des sauveurs de la planète

    Alors l’humble petit homme
    Tout de jaune tout de jaune
    Dressa une barricade
    Et tomba dans l’embuscade

    Notre pauvre petit homme
    Tout de jaune, tout de jaune
    Sur l’échiquier de Macron
    N’était qu’un malheureux pion

    Macron fit tomber notre homme
    Tout de jaune, tout de jaune
    Il roula sur son gilet
    Et le pauvre fut tué

    La planète fut sauvée
    Et Macron fut encensé
    Dieu compta un nouvel ange
    Jaune et sang, gilet orange…
    🙂

  • A mon humble avis vous n’avez rien compris !! 65 millions de fonctionnaires et nous embauchons des émigrés pour bosser !!! Le retour de l’esclavage !! c’est simple !!!

  • Travailler plus?
    diminuer les impôts… et les prestations aux citoyens?
    mais pour payer quoi?
    Que réclament les GJ?
    rétablissement de l’ISF( paraît que cela fait 3 milliards de plus dans les caisses de l’état, chance, c’est le montant de la taxe carbone, enfin pour cette année, car il est prévuqu’elle augment d’année en année)
    Moratoire sur la taxe carbone, mais comme ils sont écolo dans l’ame, pas sur l’agrandissement du parc éolien et solaire, ce qui va faire exploser la note d’électricité, je garde mon GJ sous la main
    interdiction du glyphosate , voilà une mesure qu’elle est bonne pour arrondir les fins de mois
    Interdire l(huile de palme,
    le referendum, j’suis pour, un bon referendum sur la tace carbone, sur le glyphosate, sur l’huile de palme sur l’immigration,sur la sortie de l’EU, que de belles manifs GJ en perspective
    interdiction des ongles incarnés…
    non?
    vous êtes sur?
    faut l’ajouter alors
    En fait les GJ sont écolos, ils s’agitent comme des poulets sans tête, mais ils finiront dans la casserole
    Le dogme de l’écologie ,c’est la décroissance heureuse et durable,vous l’avez voulu, vous allez découvrir tous les bienfaits de cette religion, car après l’ISF, vous allez faire payer qui?

    • Peut-être que ce sont des infiltrés qui chez les GJ, réclament le retour de l’ISF et la taxation des GAFA… Parce que si les journalistes menaient correctement les interviews, on commencerait par ramener la question à « Peut-on résoudre la crise en restant champions du monde des prélèvements obligatoires ? ». Ensuite, la question ne se poserait même pas de savoir comment « compenser » la perte de recettes pour l’état. Et si par hasard elle venait quand même sur le tapis, une petite remarque du genre « Donc vous proposez de taxer ceux qui peuvent facilement retirer leur activité du territoire national, avec les jobs et les services qu’ils y ont créés ? » devrait ramener illico la discussion sur des bases plus saines.

      • vous croyez ?
        Les gens sont complètement acquis aux élucubrations des zinzins verts.
        ils veulent un moratoire sur la taxe carbone, pas parce que c’est une fumisterie basée sur des prophéties des Philipulus , mais parce que le montant récolté n’est pas affecté à la transition écologique, durable et heureuse.
        Ils ne se posent pas la question essentielle:faut-il une transition énergétique?
        Et cette escroquerie mortifère touche tous les aspects de notre vie,

        https://jacqueshenry.wordpress.com/2018/12/01/la-tourbe-cest-mauvais-pour-le-climat-mais-bon-pour-le-whisky-que-choisir/

        et bientôt nos libertés, car j’entends de plus en plus, qu’il faut une réponse ferme, tant pis s’il y a de la casse,des lois,plus de forces de maintien de l’ordre et bientôt un régime autoritaire qui saura remettre dans le droit chemin ces beaufs qui fument des clopes dans leur 4X4 diesel

        • Je ne sais pas ce que je dois croire, mais si les journalistes menaient effectivement les interviews comme je l’ai suggéré, je suis sûr que j’aurais moins de mal à me faire une opinion.

        • les écologistes ne font pas plus de 2% aux élections. En revanche, par copinage on en entend beaucoup trop parler !

      • La Pravda est en train d’effectuer son travail de sape avec la bonne joviale efficacité qu’on lui connaît.

    • oui c’est du n' »importe quoi

  • C’est sympathique de détruire les radars, mais c’est le contribuable qui va payer la note.

  • L’Arc du Triomphe de Napoléon symbole de la République et de la Démocratie.
    La sépulture fantoche d’une des victimes des pulsions meurtrières des Nations servant à chauffer cette bâtisse infâme a subit hier un gazage en règle de la part de la puissance publique.

    • Quand on est C.. on est c… chantait Brassens…Et vous pourriez même être chef d’escadrille…Cf Gabin…

      • Pourriez vous développer s’il vous plait?

        • Il y a dans votre texte…sépulture fantoche….Immonde bâtisse..Gazage…des expressions du siècle dernier…Si pour vous un symbole national ,quel qu’il soit, ne représente rien ..Alors nous sommes très très mal partis…

          • Vous semblez attaché à l’idée de nation, alors que je rêve d’un monde sans frontières.
            Nous ne pouvons effectivement pas nous entendre, mais néanmoins avoir des échanges courtois.

            • @Ragoul
              Il est possible d’être patriote, anti-nationaliste et libéral. Vous pourriez creuser la question pour traiter des frontières comme des limites qui se posent et se franchissent, ou pas, avec de bonnes raisons.

              • Si la patrie c’est l’endroit auquel on se sent attaché, alors j’avoue que oui, la France est ma patrie, en particulier en période de coupe du monde.
                Ayant récemment migré dans le nord de la France, je considère déjà que les belges sont de ma patrie, qui s’est étendue.
                Si je déménageais dans une autre région, j’essaierais de m’y faire des amis et de les intégrer aussi à ma patrie individuelle.

                • @Ragoul
                  Bonsoir,
                  « Patrie individuelle » !!!???
                  Une patrie a des frontières. Les gens vivant dans l’enceinte de cette frontière forment la Nation. Pas frontière, pas de patrie ni de Nation.

                  • Vous parlez d’idées auxquelles je devrais adhérer de gré ou de force.

                    • @Ragoul
                      Bonjour,
                      Si vous n’y adhérez pas, vous êtes un apatride. C’est un choix.

                      Définitions de « nation » :
                      « Une nation est une communauté humaine ayant conscience d’être unie par une identité historique, culturelle, linguistique ou religieuse. En tant qu’entité politique, la nation, qui est un concept né de la construction des grands Etats européens, est une communauté caractérisée par un territoire propre, organisée en Etat. Elle est la personne juridique constituée des personnes régies par une même constitution.

                      Les critères évoqués ci-dessus ou une partie d’entre eux (identité historique, culturelle, linguistique, religieuse, géographique) ne peuvent à eux seuls caractériser une nation. Il y a aussi un système de valeurs, souvent résumé en une devise et qui repose sur un contrat social implicite entre les membres de la nation. Pour certains sociologues le seul critère déterminant est subjectif : il faut que les membres d’une communauté soient convaincus qu’ils relèvent d’une même appartenance nationale.
                      http://www.toupie.org/Dictionnaire/Nation.htm

                      « Ensemble des êtres humains vivant dans un même territoire, ayant une communauté d’origine, d’histoire, de culture, de traditions, parfois de langue, et constituant une communauté politique.
                      Entité abstraite, collective et indivisible, distincte des individus qui la composent et titulaire de la souveraineté. »
                      https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/nation/53859

                • @Ragoul
                  Je crois comprendre ce que vous voulez dire en parlant de patrie individuelle, même si cela peut prêter à confusion. C’est comme d’appeler Brocéliande la forêt de Paimpont pour évoquer le pays que chacun transporte avec soi et qu’il peut toujours trouver partout.

                  Seulement si vous voulez faire une charpente, ce n’est pas dans la forêt de Brocéliande que vous allez trouver le bois : vous devez revenir à une forêt délimitée dans le temps et dans l’espace pour aller faire votre coupe.
                  Le monde réel est un monde délimité.

                  Cela pour dire que, vous situer dans un monde avec frontières ou sans frontières, n’est pas incompatible : dans le monde avec, vous êtes incarné dans un individu limité qui peut agir sur son environnement ; dans le monde sans, vous êtes juste un potentiel.

                  Les frontières dans l’espace nous sont aussi nécessaires que les horloges et les calendriers dans le temps. De ce point de vue, nous avons besoin de pays, pas nécessairement de nation.

          • @ sigmund
            L’État se conduit tellement mal qu’il dégrade le sens des symboles nationaux et il nous en dégoûte. Dans ce contexte, l’Arc de Triomphe apparaît dans toute son incongruité de bâtisse absurde et mensongère qui peut inspirer le ton sarcastique de Ragoul. Au pays de l’abus ruineux de ronds points, ce monument est devenu a posteriori le centre de ce qui peut se faire de plus aberrant comme rond-point, un symbole de la gabegie publique et du mépris du peuple.

            • Je ne suis pas certain que ce soit l’état qui dégrade les symboles et encore moins leur sens …C’est justement cette dimension de sens qui s’évapore …L’Arc devenant comme vous le souligniez un rond-point et rien d’autre et à ce titre là le témoin d’un aménagement publique…

              • Les symboles rassemblent des gens, mais pas tout le monde.
                Je suis personnellement plus attaché au symbole du soldat inconnu qu’à celui du triomphe d’un dictateur expansionniste.
                Il y a certainement des membres de nos familles qui sont morts à cause de cet arc de triomphe.

  • Trop d’impôts et de taxes ce constat est partagé ici et largement au-delà.
    Mais si on va plus loin les revendications communes des Gilets Jaunes à la lecture de leurs nombreux tracts ne sont pas une liste à la Prévert ni des propositions libérales.
    • Plus d’impôts pour les uns : « suppression du CICE, retour de l’ISF, impôt sur le revenu plus progressif, … » résumé dans la formule que les « GROS payent GROS ».
    • Plus de taxes sur le fuel et le kérosène,
    • Plus d’allocations : augmentation des APL, aides handicapés, aides sociales diverses (PAJEMPLOI notamment),
    • Plus de prix administrés : Limitation des loyers, et tarifs fixes EDF, GDF
    • Plus d’état et de fonctionnaires : nationalisation d’Engie, d’EDF, voire du système bancaire (suivant les tracts),
    Tour cela implique :
    • Dénonciation de la dette qui augmentera (ils s’en sont rendu compte) : « on la déclare illégitime » …
    Plus globalement :
    • Interdire les délocalisations,
    • Limiter le nombre de CDD pour les entreprises,
    • Refus du système de retraites à points : retraite à 60 ans à taux plein avec un minimum de 1200 euros quelque soit la durée de cotisation,
    • Salaire maximum à 15 k€…
    Un « programme » résolument Melanpeniste !

    • Au départ c’est une prise de conscience d’un abus de taxes et de prélèvements qui sont engloutis dans un puits sans fond. Où passe autant d’argent?

      Ensuite, les uns et les autres tentent de récupérer le mouvement et de le détourner au profit de leurs boutiques politicardes respectives. Le fond du problème reste quand même l’abus de prélèvements et le gaspillage de l’argent public.

    • oui autant dire complètement con

    • On dirait du Marine Mélenchon.

  • Les vandalisions sur le Monument de l’Arc de Triomphe ont été voulues et acceptées par ceux qui nous dirigent. Jusqu’au moment où ils se sont aperçu que ces voyous leur échappaient. Mais il était trop tard la casse, le pillage et la destruction des Magasins avaient commencé et devenaient incontrôlable.
    https://youtu.be/Gyn4HMlaJzY

    • Quand on s’en prend aux symboles c’est l’anarchie et l’anomie ..J’avais vu de magnifiques statues en pierre afghanes detruites à coups de canons …Pas vous….

    • En effet, si quelque chose était facile a protéger, c’est bien l’intérieur de l’Arc de Triomphe.
      Et n’importe qui peut mettre un gilet jaune. L’idée géniale de départ de ce mouvement est sa force et sa faiblesse

  • Je pense que la situation est très grave. Les demandes de cette révolte populaire sont, en gros, plus d’égalité. On se dirige vers la destruction de notre pays, pour des années.
    D’autre part, c’est moi, ou les communautés africaines (nord et centre) sont très peu présentent sur ces manifestations ? En tout cas, on en voit pas beaucoup sur les photos. Sans doute ont ils a perdre, et profitent t’ils bien du système…

  • Les gilets jaunes votent probablement tous socialiste depuis 40 ans, ont votés socialiste (macreau) au dernières election, et voteront socialiste aux prochaines.

    Car il y a un théoreme en france qui dit que pour corriger les méfaits du socialisme, il faut plus de socialisme.

  • C’est vraiment super de mouvement des gilets jaunes, tout le monde tente de le récupérer. L’éditorialiste d’extrême droite du Figaro Ivan Rioufol trouve ça génial, Jean-Luc Mélenchon trouve ça super, y a des députés LR qui trouvent ça formidable, Contrepoints aussi maintenant – même Patrick Sébastien a exprimé sa solidarité! Par contre Contrepoints vous allez être déçu en lisant le programme balancé partout en ce moment par certains gilets jaunes, on est plus proche de la RDA que de Milton Friedman!

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/zero-sdf-retraites-superieures-a-1-200-euros-salaire-maximum-a-15-000-euros-decouvrez-la-longue-liste-des-revendications-des-gilets-jaunes_3077265.html

    • franceTV info : c’est du média étatique : donc très douteux !

      • Les gens ne sont pas libéraux, il va falloir vous y faire. Il y a que les gens aisés qui sont libéraux, un ouvrier qui crève la faim réclame le soutien de l’état.

        • Arrêter de le ponctionner, ça n’est pas du soutien, sauf pour une certaine presse illibérale.

        • c’est parce qu’on leur a lavé le cerveau, parce qu’ailleurs ou les conneries « égalitaires » ne sont pas enseignées les non privilégiés au départ ont plus e chances de s’en sortir

        • @AdrianSmith

          Je m’estime libéral mais je suis loin d’être aisé. Mon père est ouvrier à la retraite, et pareillement même s’il n’a jamais entendu parler des libéraux, il pourrait s’en prétendre.

      • Etatique oui , mais les médias deviennent une force étatique et ce n’est clairement pas leur rôle..Chaines d’infos continue..Médias sociaux…Et donc certaines radios…bref le médiatique dicte la bien pensance , oriente la pensée populaire…et défait Macron qu’il avait encensé…J’en suis réduit à lire les hebdos ce qui en définitive n’est pas plus mal..Un de droite et un de gauche et voilà une info à peu près honnête….

  • Peuple Francais ,vous devez être fier de vous..Vous payé une taxe Carborne Contre le
    Rechauffement Climatique !! Vous êtes les Sauveurs de l’humanité..Le Monde entier vous envie , vous êtes inscrit a L’UNESCO ..
    Et oui les Cons ça osent tout !!!

  • je suis contre le bénévolat. un travail effectué
    doit etre payé.. regarder les restos du coeur , ils sont en recherche permanente de bénévoles.. d’accord , il y a des gens démunis
    , il y a en RSA , ils peuvent donner du temps !!
    je ne participe plus au dons , ma contribution de la hausse de la CSG pour les actifs pour leur donner du pouvoir d’achat ..ils ont eu 20 euros mais regarder les hausses de taxes , gaz , électricité, inflation i’enfumage des cerveaux ça va un moment et losque vous ne donner pas avec vos impôts vous participer
    a la niche fiscale !!!

    • en plus ils sont abondamment arrosés d’argent public

    • A propos des dons défiscalisés à 60-70%. Le manque à gagner pour l’état se traduit par une augmentation du déficit et donc de la dette. Au final notre générosité sera payée par les générations futures.

  • Votre propos sent bon le micocoulier et la farigoulette.

  • Titre de l’article :
    les Gilets jaunes s’en prennent aux symboles de l’État oppresseur.
    Et pas seulement aux symboles. Un des invités de Carole Gessler hier annonçait une vague de faillites ou ,en tout cas, de graves difficultés chez de nombreux artisans et PME si cela continuait. Donc moins de TVA et moins d’impôts des sociétés pour remplir les caisses de l’état.
    Les GJ ont peut-être trouvé le seul moyen efficace pour faire bouger le gouvernement. Et cela a commencé.
    Là est le noeud actuel du problème, les recettes fiscales.

    • @PVDD
      Bonjour,
      L’Etat est un toxicomane en manque. Son addiction est « l’argent des autres ».
      Ce toxico a sous ses ordres les agents qu’il arme et auxquels il transmet les chèques de paie. (Là, il n’est rien de plus qu’un cabinet comptable).
      Un toxico en manque, est agressif, et devient violent.
      L’Etat ne peut avoir que 3 réactions :
      – il joue les prolongations, fait durer, et finit par endormier le mouvement ;
      – il écoute réellement ce qui se passe, en prend conscience, et pour une fois, établit le bon diagnostic et trouve la bonne solution ;
      – il se sent oppressé, devient parano, menaçant, puis violent, et envoie ses sbires armés charger la foule.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est un épisode de l’histoire, et même l’Histoire, que l’on commémore pour ses 150 ans, avec des controverses pour savoir si cet évènement doit être fêté ou oublié.

Il s’agit bien sûr de La Commune.

Rappelons les faits, pour ceux qui auraient oublié, ou ceux qui n’en auraient même pas entendu parler (il y en a), malgré l’abondante littérature.

1870, c’est la défaite de la France face à la Prusse. Napoléon III capitule le 2 septembre et est fait prisonnier des Prussiens. Le 4 septembre, une foule de Parisiens envahit le P... Poursuivre la lecture

L’intérêt pour Emmanuel Macron de choquer par ses propos sur les non-vaccinés est évident. Il en va même de sa survie politique. Profitant de la visibilité de sa fonction, il a provoqué un séisme politico-médiatique lui évitant que les résultats de son mandat s’invitent dans la campagne.

Difficile en effet de trouver quelque chose de positif dans son bilan. Certes, la suppression de l’ISF et le lent démarrage de la baisse des impôts des entreprises sont des mesures tout à fait bénéfiques, de nature libérale. Mais comment les considérer... Poursuivre la lecture

Par Samir Ayoub et Luc Meunier.

Le prix du carburant a atteint un niveau record à la pompe dépassant ainsi celui de 2018, qui avait déclenché le mouvement des gilets jaunes. Or, malgré les récents appels des leaders historiques pour reprendre le mouvement et une forte activité sur les réseaux sociaux, le bilan des premières mobilisations reste relativement mitigé.

Parallèlement, le gouvernement vient d’annoncer « une indemnité inflation » de 100 euros par personne gagnant moins de 2000 euros nets par mois.

Cette indemnité... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles