Chers lecteurs, Contrepoints a besoin de vous

Aidez-nous à rester indépendants ! Notre fonctionnement ne repose que sur votre aide et sur la publicité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Chers lecteurs, Contrepoints a besoin de vous

Publié le 7 novembre 2018
- A +

Par Benoît Gobitz.

Chère lectrice, cher lecteur,

L’année 2018 se termine et je tiens à vous écrire personnellement pour vous présenter où nous en sommes.

Contrepoints a besoin de vous ; j’ai besoin de vous.

Car si vous lisez le journal régulièrement, vous êtes sans doute autant un compagnon de route qu’un lecteur. Comme nous, vous voulez une France où nous serons tous plus libres de nos choix et plus responsables de nos vies.

Depuis 2010, Contrepoints entretient cette ligne éditoriale libérale assumée. Huit années à réclamer la liberté et la responsabilité, à dénoncer le pouvoir de l’État et ses abus, à proposer des pistes concrètes de réformes pour enfin changer le pays.

Huit années à défendre vos valeurs, vos idées.

Contrepoints est devenu le journal réformateur de premier plan en France, offrant des perspectives libérales sur la politique, l’économie et la culture.

À qui doit-on ce succès ? À nos auteurs, à notre rédaction ? Bien sûr.

Mais qui a permis de construire et d’améliorer le journal ?

Qui tient le porte-voix ?

Vous. Vous qui nous lisez, vous qui nous soutenez financièrement.

Contrairement aux autres journaux qui reçoivent plusieurs milliards d’euros de la part du contribuable, Contrepoints s’adresse chaque année à ses lecteurs pour lever chaque centime de son budget.

Notre fonctionnement ne repose que sur votre aide et sur la publicité.

Nous avons besoin de lever 90 000 € avant la fin de l’année pour assurer la pérennité du journal en 2019.

À quoi vos dons vont-ils servir ?

  • À payer les frais d’hébergement des serveurs sur lesquels est stocké le journal
  • Au développement de l’application mobile
  • À payer le salaire de nos deux journalistes et de notre rédacteur-en-chef

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 31 décembre, nous allons donc vous demander d’envoyer un don (déductible de vos impôts, j’y reviendrai) afin de soutenir le travail quotidien de Contrepoints.

Sans vos dons, pas de journal.

Sans votre journal, pas de porte-voix pour vos valeurs.

En outre, chaque don vous permet de réduire votre impôt sur le revenu. Pour 100 € de don, vous réduisez votre impôt sur le revenu de 66 € et ne payez en fait que 34 € !

Comment faire un don ?

Par carte bancaire

Le plus simple, pour nous et pour vous, est de faire votre don via notre site internet, en visitant la page web suivante http://www.contrepoints.org/aider-contrepoints et en cliquant sur le bouton « faire un don ».

Par chèque

Vous pouvez aussi faire un don par chèque à l’ordre de « Liberaux.org », de l’association qui édite Contrepoints. Attention : le chèque ne doit pas être à l’ordre de Contrepoints, mais bien de l’association Liberaux.org. Merci d’envoyer ce chèque à l’adresse suivante : Contrepoints, 9 rue de Rochechouart, 75009 Paris, France.

Par virement

Vous pouvez enfin nous faire un virement bancaire en utilisant les coordonnées suivantes :

  • Titulaire du compte : Association Liberaux.org
  • IBAN : FR76 1027 8073 7400 0200 2500 142
  • BIC (Bank Identification Code) : CMCIFR2A
  • (Domiciliation : CM LYON PERRACHE)

Pour toute précision et pour vous assurer de recevoir votre reçu fiscal, n’hésitez pas à contacter le trésorier de l’association qui publie Contrepoints par email à admin@liberaux.org

Je vous remercie de votre soutien et de votre participation à Contrepoints, le journal libéral de référence qui défend votre liberté, chaque jour, grâce à vous.

Pour toute la rédaction de Contrepoints,

Benoît Gobitz

Directeur de publication de Contrepoints

Président de Liberaux.org, l’association qui édite votre journal

 

IMPORTANT : tout don à Contrepoints est défiscalisé à hauteur de 66 %. Pour 100 € de don, vous réduisez votre impôt sur le revenu de 66 € et vous ne payez en fait que 34 € ! Un e-reçu fiscal vous est rapidement fourni si vous nous le demandez à admin@liberaux.org

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • Bonjour

    Je vais faire un don parce que je suis lecteur et qu a ce titre, je souhaite remunerer votre travail.

    En revanche, par pitié, arrêtez de fustiger les subventions publiques des autres journaux en soulignant toutes les 2 phrases qu un don a votre egard permet l’économie de 66 % en impot…
    Ce qui est, ne vous en déplaise, une subvention publique à votre profit…

    • Allons ! Ne tombez pas vous aussi dans la confusion entre le manque à percevoir pour le fisc et le cadeau au contribuable. Le don à CP est un moyen légal de frustrer le fisc de 2 euros pour chaque euro qu’on choisit de donner.

    • « Ce qui est, ne vous en déplaise, une subvention publique à votre profit »

      Euh… non. Une niche fiscale n’est pas une subvention publique.
      Quand je bénéficie d’une subvention publique, je profite de l’argent des autres.
      Quand je bénéficie d’une niche fiscale, les autres profitent moins de mon argent. C’est bien différent.
      Certes, les libéraux préfèrent une flat tax : que tout le monde paye le même impôt. Mais en attendant, faute de mieux, il n’y a aucune raison de cracher sur les niches fiscales qui sont autant d’occasion de réduire la ponction fiscale…

      Quant à Contrepoints, si son financement ne provient que de dons volontaires ou de publicités, il ne profite pas de « l’argent des autres », et c’est bien différent de toute la presse subventionnée !

    • Vous donnez 100€ à Contrepoints et vous privez Bercy de 200€: c’est doublement vertueux non?

  • Avec mes pauvres 50 balles de don fin septembre je ne demande pas à être traité en VIP, mais un simple merci aurait fait plaisir…

  • Bonjour,
    certes une niche fiscale n’est pas une subvention publique, mais comme disait Bastiat « Il y a ce qui ce voit et ce qui ne ce voit pas ».
    Que croyez-vous qui se passe lorsque toutes les niches fiscales ont été utilisées ?
    Notre Etat vorace va prendre ailleurs ce qu’il n’a pas perçu. Ailleurs veut dire autrui (dont moi-même certes) donc l’argent des autres .
    Donc, selon mon analyse un libéral ne devrait pas utilisé les niches fiscales.
    Je m’en vais donc effectuer un virement de 66 euros par IBAN sans réclamer aux impôts.
    bonne journée à tous.

    • Je ne sais pas si l’on doit applaudir votre cohérence morale ou déplorer votre empressement à nourrir le mammouth. Un peu des deux j’imagine?

  • Mais ces fameuses niches fiscales doivent bien être compensées par des recettes provenants d ailleurs.Il est assez hypocrite de dire que personne ne paye car l argent gratuit ça n existe pas.
    Toutes ces subventions déguisées ou réelles doivent disparaître.

  • Voilà c’est chose faite.
    66€ versé via IBAN.

  • de quel mammouth parlez-vous ?
    Je rêve d’une France où l’on serait libre de donner à qui l’on veut et non, comme aujourd’hui, être obligé de donner à tout un tas de parasites !

  • pouvez-vous donner quelques adresses de crypto-monnaies ?
    btc, ltc, dash, eth…
    et aussi bch pour que h16 puisse donner…

  • Au sujet des subventions il serait aussi cohérent que Contrepoints n’utilise pas des sources provenant d’organismes subventionnés car sinon cela revient exactement au même que de toucher directement une subvention.

    Je n’ai pas fait le tour de toutes les sources, mais au moins l’article de L’ICREI entre dans le cadre de ma remarque; voir ici les sources de financement de cet organisme: http://www.icrei.fr/a-propos/.

    Pour l’instant, je réserve ma participation de cette année à la réponse qui sera apportée à cette question (et à la possibilité de verser en crypto).

  • Non, Bercy récupérera les 200€ ailleurs.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cher ami,

Depuis le lancement de sa campagne de dons, Contrepoints a récolté 20 000 euros sur sa cible de 115 000 euros. Avec cette somme, nous sommes assurés de pouvoir maintenir notre infrastructure technique, et c’est à peu près tout.

Avoir une infrastructure technique dédiée nous donne une forme d’indépendance vis-à-vis des grandes plateformes internet. Nous sommes seuls responsables de notre modération et de la ligne éditoriale de Contrepoints. Mais ce n’est pas suffisant : pour être certains de continuer à publier ... Poursuivre la lecture

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Cher ami,

Une nouvelle année difficile pour la liberté est sur le point de se terminer. Les nuages s'amoncellent sur des décennies d'impérities économiques. Les élites occidentales semblent de plus en plus oublier les idées libérales les plus basiques. L'apathie gagne la population.

Face à ce sombre tableau, il est plus que jamais nécessaire de faire entendre les voix libérales.[/vc_column_text][vc_btn title="Faire un don pour soutenir Contrepoints" style="classic" color="danger" align="center... Poursuivre la lecture

La contribution à l'audiovisuel public, plus connue sous son petit nom de redevance télé, est sur la sellette. Les candidats présidentiels Macron, Pécresse, Le Pen et Zemmour ont prévu de la supprimer, les deux derniers envisageant en outre de privatiser certains éléments de notre audiovisuel public. Parmi les motivations avancées, la question du pouvoir d'achat des Français et celle du pluralisme et de l'indépendance des médias.

Marine Le Pen

Éric Zemmour

Valérie Pécresse

Emmanuel Macron

S'agissant du p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles