En Pologne, les lycéens suivent des cours d’économie… libérale

Les Polonais ont tout compris, ils essaient d’éduquer les plus jeunes à l’économie libérale.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En Pologne, les lycéens suivent des cours d’économie… libérale

Publié le 22 octobre 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Le Mises Institut de Wrocław dispense des cours d’économie dans les lycées polonais. D’où vient l’intérêt des jeunes Polonais pour l’économie libérale ?

Dans une ordonnance rendue vendredi par la Cour de justice de l’Union européenne, la Pologne a été mise en demeure de suspendre sa loi sur la Cour suprême. Et donc avec la réforme controversée de la Constitution en toile de fond, les élections locales vont une nouvelle fois exacerber les tensions. Mais les jeunes Polonais constatent avec beaucoup de désarroi que c’est uniquement l’avenir des représentants des partis politiques qui est en jeu aujourd’hui.

Dans un pays où le communisme a laissé un souvenir impérissable et où le marxisme a moins bonne réputation qu’en France, certains d’entre eux ont choisi de suivre les cours d’économie dispensés dans les lycées par l’Institut Mises de Wrocław, organisation reconnue d’intérêt public.

Les leçons d’économie pour la jeunesse ont pour vocation de présenter les bases de l’économie (l’argent, le commerce, les systèmes bancaires, la politique monétaire, l’inflation,…) sous un angle libéral.

Ce sont donc plus de 5 000 adolescents polonais qui seront à jour économiquement, pendant qu’on forme des petits Français à tendre la main et lever le poing.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Mon Dieu !
    Si les plombiers polonais, en plus d’être déjà démerdards en diable, se mettent en plus à l’économie libérale ?

    (j’ai pu placer Dieu et Diable en une phrase) 🙂

    N’empêche, le communisme n’aurait jamais échoué si le prolétariat ne s’était ligué contre lui…

  • Heureux jeunes Polonais qui sont autorisés, voire même encouragés, à penser qu’un économie libre conduit à la prospérité.

  • Hahaha, décidément, ces Polonais ne sont pas des gens sérieux!

    Heureusement, nous en RÉPUBLIQUE (française), nous avons des cours d’écologie républicaine et de vivronsomble républicain dès le primaire républicain. Y pas à dire, le génie républicain c’est quand même autre chose!

    • @Pangzi
      Bonjour,
      « nous avons des cours d’écologie républicaine et de vivronsomble républicain dès le primaire républicain. »
      Et pour bien asseoir ce vivre-ensemble, rien de mieux que des cours d’éducation à la sexualité dès la maternelle, parce que les enfants aussi, ont droit à la sexualité, celle du futur, où ils auront appris ce qu’est le consentement. (pour bien vivre ensemble)

  • On comprend pourquoi la Pologne fait 4,5% de croissance tandis que le France dans les 1,5%. Les polonais sont travailleurs, bien formés et polyglottes, tout le monde parlant l’anglais de nos jours. Et ne font pas grève!

  • Etonnant retournement de l’histoire avec la Pologne qui tourne le dos au communisme et la France qui s’y engouffre toujours plus… Les Polonais ont déjà vécu notre futur.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

J’ai eu l’occasion d’aller à l’European Liberty forum, dirigé par l’Atlas Network, qui a eu lieu la semaine dernière à Varsovie. Ce congrès a réuni de nombreux think tanks libéraux et prolibertés européens et nord-américains.

Ce forum a montré un point : le libéralisme n’est pas mort en Europe, il est bien vivant et bien actif. Malgré la guerre dans le pays voisin, la détermination des organisations défendant la liberté était bien présente.

En cela, l’European liberty forum a été une expérience rafraîchissante et très inspirante... Poursuivre la lecture

La guerre en Ukraine révèle avec douleur plusieurs échecs de l’Union européenne (UE). Mais elle met aussi en évidence la grandeur de la nation polonaise. Les Européens sont en admiration pour le sens de responsabilité des autorités et de la population de Pologne, notamment dans l’accueil généreux des Ukrainiens qui fuient la mort et la destruction de l’injuste guerre conduite par la Russie. Mais comme toujours, il est possible dans les malheurs de tirer des solutions pour éviter que l’avenir ne fournisse les mêmes difficultés.

Objectiv... Poursuivre la lecture

Marine Le Pen n’a pas caché sa volonté de créer une Europe des nations qui reposerait sur les États membres de l’Union européenne (UE), une politique générale proche de la ligne directrice du groupe européen CRE (conservateurs et réformateurs européens) qui regroupe un certain nombre de partis eurosceptiques comme les conservateurs de Droit et Justice polonais ou les libéraux conservateurs tchèques de l’ODS tous deux au pouvoir. Cette conception de l’Europe repose sur la coopération entre États plutôt que sur une approche plus fédérale.

<... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles