Pourquoi l’action de l’État entrave le développement de l’individualité de l’homme ?

Dans cette vidéo de l’École de la Liberté, Corentin de Salle explique la philosophie de Humboldt, pour qui l’État, en s’immisçant trop dans nos vies, empêche le parfait épanouissement du potentiel humain.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi l’action de l’État entrave le développement de l’individualité de l’homme ?

Publié le 7 octobre 2018
- A +

Par Corentin de Salle.

Corentin de Salle présente ici un auteur allemand incontournable. En 1791 le philosophe Wilhem von Humboldt, alors âgé de 25 ans, écrit un Essai sur les limites de l’action de l’État.

Ce texte profondément original ne se contente pas de faire le procès de l’immixtion abusive de l’État dans la société. Ce plaidoyer est en effet surtout et avant tout un appel au parfait épanouissement des potentialités de l’humain, son perfectionnement intérieur dans tous les domaines.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Êtes-vous sûr que c’est Wilhem ?
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63820601/f9.image
    A moins que Wilhem se traduise par Guillaume.
    Avec ce lien nous avons une belle réflexion de Mirabeau

    • En fait, c’est Wilhelm, avec un ‘L’ avant le ‘m’…
      C’est du ‘guttural’ 😉
      Mais les Français ont l’habitude d’oublier des consonnes dans les mots allemands, mes préférés ?
      Les vollezwaguène de Wollzbour
      Volkswagen de Wolfsburg dans le texte ça donne plutôt ‘Folkswaaguèn’ de Wollfsbourgg’;
      mais bon, dans la pub aussi le monsieur à la petite voix flûtée dit ‘vollezwaguène’ et, malgré la grosse voix à la fin qui le corrige « Folkswaaguèn » !, il n’a toujours pas compris…

    • C’est bien le même mais les français on la sale habitude de franciser les noms étrangers.

      • Et même les noms français. Les officiers de l’état-civil et du cadastre ont de longue date instauré une tradition souvent surprenante à cet égard.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Guillaume Thomas.

La période de rentrée scolaire est propice à toutes les annonces et polémiques sur les sujets les plus mineurs concernant l’éducation. C’est à croire que ces bruits médiatiques stériles constituent une diversion face à l’absence totale de perspectives et de débats sur les grands sujets de fond concernant l'élaboration des programmes (imposés d'en haut), les pratiques pédagogiques ou encore les carrières des enseignants. La grande absente des discussions de cette rentrée est la question de l’enseignement numérique ... Poursuivre la lecture

Par Serge Schweitzer.

Phalanstère ? Cabaliste ? Papillonne ? Composite ? Tout cela ne vous dit rien ? C'est pourtant à l'origine de la pensée socialiste désirant organiser la société, et c'est l'héritage de Charles Fourier, que l'on retrouve au XXe siècle dans le mouvement hippie.

Serge Schweitzer nous conte ici l'épisode Fourier (et ses disciples). Pour le rire et le meilleur.

https://youtu.be/S9DKzhzBYEA

... Poursuivre la lecture

Par Ferghane Azihari. Un cours de l'école de la Liberté

Les lois céréalières constituaient une série de mesures destinées à entraver le commerce de céréales entre le Royaume-Uni et l’étranger. Comme toutes les mesures protectionnistes, elles ont eu pour conséquence de limiter artificiellement l’abondance des marchandises visées.

https://youtu.be/ZWx7RQsmutM

Il s’agissait à l’époque de protéger les privilèges de l’aristocratie foncière qui avait tout intérêt à élever les barrières pour assujettir la population britannique ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles