Pourquoi Adam Smith dénonçait-il le « too big to fail » ? (Vidéo)

Pourquoi les sauvetages des entreprises et des grandes banques, « too big to fail », sont-ils profondément injustes, et profondément contraires à la vision libérale ?

Par Corentin de Salle.

Corentin de Salle relit Smith sur les grandes entreprises qui sont « sauvées » par les autorités, « too big to fail » dit-on aujourd’hui. Pourquoi ces sauvetages et ce « statut » sont-ils profondément injustes, et profondément contraires à la vision libérale ?

Déjà à son époque Smith vitupère contre ces grandes « compagnies » protégées par leurs rapports incestueux avec le pouvoir politique. Déjà à l’époque, la connivence entre économique et politique permet la privatisation des profits mais… la collectivisation des pertes.