Force armée spatiale : Donald Trump se croit dans Star wars

Le vice-président Mike Pence a annoncé la création d’une force spatiale armée pour 2020, suscité l’incrédulité et l’hilarité des commentateurs. Le projet pourrait coûter 8 milliards de dollars.

Par la rédaction de Contrepoints.

Jeudi 9 août, Mike Pence, vice-président des États-Unis, a annoncé la création d’une force armée spatiale pour 2020, sous l’impulsion du président des États-Unis Donald Trump. Ce dernier avait déjà fait part de sa volonté de créer une nouvelle branche de l’appareil militaire américain sous l’égide du Pentagone, ce qui, au-delà du caractère futuriste de la déclaration, pose autant de questions en droit qu’en termes économiques.

Le projet vise la domination spatiale.

Très clairement, l’administration Trump a choisi de se projeter dans le futur, et envisage la conquête de l’espace sous l’angle de la compétition militaire qui s’annonce face à la Russie et à la Chine. Certains observateurs, en particulier sur les réseaux sociaux, ont exprimé leur perplexité face à un projet qui semble sorti des cartons des usines à rêves d’Hollywood. Certains élus démocrates se sont scandalisés de son caractère idiot, démesuré et surtout totalement irréaliste. Donald Trump, sur les traces de l’empereur Palpatine de Star Wars, semble décidé à achever de transformer la république américaine en empire : sa stratégie politique agressive vise maintenant Mars et au-delà.

Selon la Constitution américaine, seul le Congrès peut ajouter une nouvelle branche à l’appareil militaire. Donald Trump veut créer officiellement un commandement spatial américain dirigé par un officier général. L’idée peut paraître étrange quand on sait que la présence militaire américaine dans le ciel existe déjà. Quelle que soit l’issue finale du projet, pour qu’il prenne forme, le dialogue entre législation et exécutif semble indispensable.

Un projet à 8 milliards de dollars.

Il est peut-être un sujet de plaisanteries sur twitter, mais le gouvernement américain compte bien demander une rallonge budgétaire du même montant pour le réaliser, et pour créer la bureaucratie fédérale qui chapeautera cette nouvelle guerre des étoiles. Le coût de l’hégémonie galactique à venir ? Encore faudra-t-il trouver l’armée d’insectes comme dans Starship troopers…