Oubliez bitcoin, il y a 1 300 autres cryptomonnaies !

Il y a désormais plus d’un millier de cryptomonnaies. Les 100 premières, dont le bitcoin, représentent 95% du total de leur valorisation.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
reklamo: bitcoin | bitkoin | биткоин By: Vitalij Fleganov - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Oubliez bitcoin, il y a 1 300 autres cryptomonnaies !

Publié le 26 décembre 2017
- A +

Nous avons vu que les cybermonnaies entraient dans cinq catégories. La catégorie la plus active est celle des jeux et des réseaux sociaux.

Par Gérard Dréan.

L’analyse porte sur le recensement figurant sur le site coinmarketcap.com. À la date du 8 octobre 20171, les 100 premières par capitalisation, qui représentent 95% du total, se répartissent en :

  1. Systèmes de paiement généralistes : 32 dont 12 nouvelles depuis juillet ;
  2. Applications financières : 18 dont cinq nouvelles depuis juillet ;
  3. Autres applications : 17 dont 12 nouvelles depuis juillet ;
  4. Plateformes financières : 11 dont quatre nouvelles depuis juillet ;
  5. Plateformes générales : 17 dont quatre nouvelles depuis juillet.

Pour cinq cas, la documentation est insuffisante (ou en chinois…).

Parmi les « autres applications », on dénombre cinq systèmes de partage de ressources informatiques, quatre de jeux, trois applications de gestion de publicité, un de production de spectacles, un de courrier, un de gestion d’identité, un de prédictions et un réseau social.

Par rapport à une première étude faite en juillet, 35 cybermonnaies, soit plus du tiers, ont quitté les 100 premières places et ont été remplacées par d’autres. C’est dire l’extrême mobilité de ces classements, même si Bitcoin, Ethereum, Ripple, Litecoin, Dash, NEM et Monero (dans cet ordre) sont solidement installées dans les 10 premières places, récemment rejointes par Bitcoin Cash, Bitcoin Gold (deux scissions de Bitcoin dont nous reparlerons) et NEO, qui se veut lEthereum chinois.

Dans les deux semaines précédant le 8 octobre, 45 systèmes nouveaux ont été lancés, dont six figurent déjà parmi les 100 premiers :

  • Systèmes de paiement généralistes : 13 dont deux déjà dans les 100 premiers,
  • Applications financières : 5 dont un déjà dans les 100 premiers,
  • Autres applications coopératives : 14 dont un déjà dans les 100 premiers,
  • Plateformes financières : quatre dont deux déjà dans les 100 premiers,
  • Plateformes générales : cinq dont deux déjà dans les 100 premiers.

Parmi les autres applications, on trouve un système de partage de ressources informatiques, trois de jeux, trois dans le domaine musical, une application de gestion de publicité, une de production de spectacles, une de courrier, une de paris sportifs, une de prédictions et deux réseaux sociaux.

Dans ces 45 nouveaux systèmes, une dizaine ont la forme d’une application (Dapp) sous Ethereum et 18 sont financées par ICO (initial coin offering[2. Mécanisme de financement d’un projet par émission d’unités de la cryptomonnaie utilisée par le système résultant du projet.]).

La répartition des 45 derniers-nés n’est pas très différente de celle des 100 premiers, ce qui pousse à croire que l’échantillon des 100 premiers est représentatif de l’ensemble.

En extrapolant, on peut déduire qu’il existe à peu près :

  • 450 systèmes de paiement généraliste de type Bitcoin, en croissance soutenue,
  • 210 applications financières telles que change, trading, ICO’s, en croissance ralentie,
  • 280 autres applications coopératives telles que partage de ressources, jeux, réseaux sociaux, etc. en croissance explosive,
  • 160 plateformes pour smart assets et smart contracts, en croissance modérée,
  • 210 plateformes générales de type Ethereum, en croissance modérée.

Et donc autant de cybermonnaies, sans compter les systèmes à base de chaîne de blocs qui n’utilisent pas leur propre unité de compte, comme Hyperledger Fabric ou Dragonchain.

Cette liste va-t-elle continuer à croître, ou au contraire une grande partie de ces systèmes est-elle vouée à disparaître plus ou moins rapidement ? C’est ce que nous verrons prochainement.

Pour plus d’informations, c’est ici

 

  1. Date choisie tout à fait au hasard
Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • il n’y a jamais eu, il n’y a pas et il n’y aura jamais de monnaie qui vaille.

  • Bah n’importe quoi peut être qualifié de monnaie comme par exemple des coquillages…l’important est son usage, combien d’activité sur les cryptomonnaies par rapport aux autres monnaies dites officielles ?
    J’ai lu quelque part 5000 milliards sur les monnaies , 3 milliards sur le bitcoin par jour…..le bitcoin n’existe pas

  • 1382 aujourd’hui 26, mais ça n’est pas une raison d’oublier Bitcoin…

  • qui voudrait être payé ou régler avec des monnaies qui peuvent s’envoler ou s’effrondrer en quelques jours voire quelques heures ? purement spéculatif, donc à éviter

    • Entre les monnaies qui peuvent s’envoler et celles qui peuvent s’effondrer, il faudrait savoir lesquelles font partie de la première catégorie plus sûrement que de la seconde. Etes-vous bien sûr de pouvoir classer sans erreur l’euro suivant ce critère ?

    • Le rouleau de PQ est une valeur sure.
      Si je vois quelqu’un avec une brouette, je vous reconnaitrais 🙂

    • Dit par quelqu’un qui donne 20% a l’État sur tout ce qu’il achète (TVA), sans compter l’impôt sur le salaire. Les gens ne se rendent même plus compte qu’ils se font empapaouter.

    • @Jmimi
      Bonjour,
      « Qui voudrait être payé ou régler avec des monnaies qui peuvent s’envoler ou s’effrondrer en quelques jours voire quelques heures ? Purement spéculatif, donc à éviter »
      Le passage de l’ancien franc au nouveau : 100=1 ; du franc à
      l’euro : 6,55=1… et un pouvoir d’achat qui fond comme neige au soleil. SMIC brut en 1980 : 2416 ; SMIC actuel : 1450.
      C’est donc déjà le cas.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
cryptomonnaies
3
Sauvegarder cet article

Par Liz Wolfe. Un article de Reason

Le monde des crypto-monnaies a pris une raclée la semaine dernière. Le prix du bitcoin est tombé à des niveaux jamais vus depuis 2020 ; Coinbase, la plus grande bourse de crypto-monnaies, a vu son action s'effondrer ; et un stablecoin important appelé Terra, ainsi que sa crypto-monnaie associée, Luna, se sont effondrés.

En réponse, les opposants aux crypto-monnaies se sont emparé de Twitter pour danser sur la tombe du bitcoin, et les subreddits qui étaient auparavant remplis de célébrations... Poursuivre la lecture

Vinted, Leboncoin, eBay, Airbnb… vous avez pris l’habitude de vendre ou même louer sur ces sites d’intermédiation ? Cette année, les montants de vos transactions apparaissent sur votre déclaration de revenus pré-remplie.

C’est le fruit de la réglementation qui depuis 2020 oblige ces plateformes de mise en correspondance de communiquer à l’administration française l'identité des personnes cumulant plus de 3000 euros annuels de ventes ou effectuant plus de 200 ventes annuelles. Pour les locations meublées, le plafond est fixé à 365 euros... Poursuivre la lecture

Par Gérard Dréan.

Sur la chaîne américaine CNBC, Nassim Nicholas Taleb, le célébrissime auteur du livre Black Swan, s’en est récemment pris au bitcoin, et à travers lui aux cryptomonnaies en général, en déclarant :

Ça a toutes les caractéristiques d’un schéma de Ponzi. Tout le monde sait que c’est un Ponzi.

Les critiques de Taleb

Eh bien non. Malgré tout le respect que j’ai pour Taleb, moi je ne le sais pas. D’ailleurs je me méfie toujours quand quelqu’un dit « tout le monde sait que… » En général, c’est qu’on n’a pas de ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles