3 bonnes raisons de soutenir Contrepoints avant le 31 décembre

Aidez Contrepoints pour les fêtes ! Aidez Contrepoints avant le 31 décembre !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

3 bonnes raisons de soutenir Contrepoints avant le 31 décembre

Publié le 20 décembre 2017
- A +

Par Alexis Vintray.

Chère lectrice, cher lecteur,

 

Nous espérons que vous appréciez la lecture de nos articles.

 

Vous êtes 2 millions de visiteurs à nous lire chaque mois. Si 1 lecteur sur 10 nous donnait ne serait-ce que 2€, nous pourrions survivre et nous développer en 2018.

 

Serez-vous ce lecteur ?

 

Il y a beaucoup de raisons de soutenir votre journal mais nous en voyons 3 principales :

 

  1. Indépendance

Nous défendons toutes les idées libérales sans attache partisane ni compromission commerciale.

 

  1. Efficacité

Notre structure salariée est réduite au minimum avec seulement 2 journalistes. Nos 1000 auteurs sont tous bénévoles.

 

  1. Impact

Nous publions 10 articles par jour et avons 2 millions de visiteurs chaque mois, dont 58% de nouveaux lecteurs.

 

Nous avons besoin de votre soutien d’ici le 31 décembre pour continuer à offrir à nos auteurs et à leurs idées un porte-voix pour convaincre nos concitoyens de la nécessité des réformes libérales profondes dont la France a besoin pour se réinventer, reprendre confiance en elle-même et sauver les générations futures du marasme.

 

Contrepoints est devenu le journal réformateur de premier plan en France, offrant des perspectives libérales sur la politique, l’économie et la culture avec plus de 20 millions d’articles lus en 2017, en hausse de 35% par rapport à 2016.

 

Aucune subvention et aucun grand mécène : votre journal dépend de ses lecteurs pour survivre.

 

Sans votre don, nous cessons d’exister.

 

Merci de CLIQUEZ ICI pour nous soutenir.

 

Merci de nous aider à faire avancer vos idées. Merci de votre générosité.

 

Votre dévoué,

 

Alexis Vintray

Rédacteur en chef de Contrepoints

 

P.S.: Tout don à Contrepoints est défiscalisé à hauteur de 66%. Pour 100€ de don, vous réduisez votre impôt sur le revenu de 66€ et ne payez en fait que 34€ ! Un e-reçu fiscal vous est rapidement fourni si vous nous le demandez à admin@liberaux.org

 

 

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Rapport annuel Contrepoints
0
Sauvegarder cet article
Cher lecteur,

L'association qui édite Contrepoints publie aujourd'hui son rapport annuel.

C'est l'occasion pour nous d'être transparents sur nos comptes :

La publication d'articles sur Contrepoints représente 90 % de nos dépenses ; Les dons de moins de 500 euros représentent 78 % de nos dons et la très grande majorité de nos ressources.

[caption id="attachment_444986" align="aligncenter" width="274"] Rapport annuel Contrepoints[/caption]

Les frais d'infrastructure représentent 2 % car nous n'avons pas de local !... Poursuivre la lecture

Trois bonhommes Monopoly, l'un se couvrant les yeux avec ses mais, le deuxième les oreilles et le dernier la bouche
1
Sauvegarder cet article

Un article de La Nouvelle Lettre

 

Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé : loi de la jungle, vol organisé, égoïsme débridé, inégalités croissantes, victoire de l’avoir sur l’être, société de consommation, concurrence sauvage, obsession de la rentabilité, etc. Il est facile de réfuter ces attaques : la réalité est autre.

Il y a mieux à faire : il est temps d’appliquer les vrais principes libéraux. Pourquoi préciser les « vrais » principes ? Parce qu’il est dit beaucoup de choses ridicules et menson... Poursuivre la lecture

Depuis 2017, la France semble constamment agitée par des crises inédites.

De la jacquerie des Gilets jaunes à la pénurie énergétique en passant par la pandémie, la guerre aux frontières de l’UE ou l’urgence environnementale, le citoyen vit dans une atmosphère d’apocalypse permanente, certainement entretenue par intérêt politique.

La sensation est tellement étouffante qu’on en oublie les problèmes structurels majeurs du pays que ces conjonctures tendues ne cessent pourtant de mettre en évidence. Pointer ces problèmes, proposer de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles