Le véritable scandale du nucléaire

Alors que les énergies fossiles vont se raréfier, les grands médias, alimentés par des organisations aux motivations diverses, veulent faire croire que l’humanité pourra vivre grâce aux énergies renouvelables et se passer du nucléaire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Centrale nucléaire- Peter Gabriel (CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le véritable scandale du nucléaire

Publié le 15 septembre 2017
- A +

Par Michel Gay.

Certains antinucléaires ont incontestablement peur. Ils sont persuadés que l’énergie nucléaire est un danger parce que des idéologues les ont scandaleusement effrayés.

Leur peur est réelle mais déconnectée de la réalité.

Des militants officiant dans des associations dites « indépendantes » (vraiment ? et de qui ou de quoi ?), voire même dans des cabinets ministériels, instrumentalisent cette peur à des fins politiques ou commerciales en leur faisant croire que les ruineuses énergies renouvelables pourvoiront à leurs besoins.

Des messages anxiogènes (« on vous cache la terrible vérité« ) finissent par convaincre une partie de la population que les ingénieurs et les scientifiques sont des incompétents à la solde d’industriels cupides.

Que font les politiques ?

Les décideurs politiques sont sommés par ces activistes antinucléaires de durcir les réglementations existantes pour protéger la population d’un risque diffus et donc forcément sournois. Ceux qui, soucieux de rétablir la vérité et le bon sens, s’élèvent contre ces affirmations sont stigmatisés pour leur manque de considération envers « les générations futures« .

De plus, s’opposer à un réseau international de désinformation n’est souvent pas bon pour sa réélection. Et l’argent tient une place importante dans ces pressions politiques malsaines exercées par des associations de « défense de l’environnement » qui vivent sur le dos de la collectivité.

Chez les antinucléaires, l’irrationnel est roi

Pour accroître leur audience, les médias amplifient ces cris d’alarme contribuant ainsi à ancrer dans les esprits de fausses croyances sur le nucléaire. Ils s’honoreraient pourtant à mettre un terme à l’entreprise d’intoxication intellectuelle du public.

Le nouveau thème pourrait être : non, le nucléaire n’est pas plus dangereux que d’autres activités industrielles.

Au contraire, il procure l’énergie, notamment l’électricité, dont l’humanité a un grand besoin, et dont elle aura encore plus besoin demain (véhicules électriques, déclin du pétrole et du gaz pour se chauffer).

Faire cesser le dénigrement systématique du nucléaire pour permettre à tous les citoyens d’avoir accès à une information objective sur une énergie durable, écologique et bon marché comme le nucléaire serait une entreprise louable.

Mais duper les citoyens désemparés par des messages « vendeurs » et angoissants, comme le font les médias aujourd’hui, est révoltant.

Les « Verts » proclament pourtant dans leur programme lors de leurs journées d’été du 24 au 26 août 2017 à Dunkerque « Les prochaines années seront déterminantes pour enrayer la crise environnementale » et « une réconciliation avec la Nature est la première des priorités politiques« .

La réconciliation avec la Nature passe par une production d’énergie propre qui puisse répondre aux besoins de l’humanité comme… le nucléaire.

Alors que les énergies fossiles vont se raréfier, les grands médias, alimentés par des organisations aux motivations diverses, veulent faire croire que l’humanité pourra vivre grâce aux énergies renouvelables et se passer du nucléaire. C’est tout simplement une escroquerie intellectuelle que le silence du gouvernement semble cautionner.

Voilà le véritable scandale du nucléaire.

 

Voir les commentaires (47)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (47)
  • avons nous un remplacement efficace aux centrales nucléaires..
    il y a tellement de contradictions ,d’experts qui eux même se contredisent !!!
    qui détient la vérité ???

    • Il n’y a plus de débats d’experts !
      Il n’y a que la promotion d’une idéologie verte a laquelle tout le monde est sommé de se soumettre.

      • @GN
        Bonsoir,
        « Il n’y a que la promotion d’une idéologie verte a laquelle tout le monde est sommé de se soumettre. »

        Liste de six critères permettant de définir le totalitarisme :
        – 1) Une idéologie officielle à laquelle chacun est supposé adhérer au moins passivement ;
        – 2) Un parti unique avec à sa tête un homme susceptible d’être considéré comme un dictateur ;
        – 3) Un système de terreur ou de pression soit physique, soit psychique ou morale, dirigé non seulement contre les adversaires déclarés du régime mais aussi certaines fractions désignées de la population ;
        – 4) La mainmise sur les médias ;
        – 5) Le monopole de l’utilisation des armes à feu ;
        – 6) Une direction centralisée de l’ensemble de l’économie.
        (Carl Friedrich, Zbigniew Brzezinski)
        3 points sur 6 en France, c’est pas mal !

    • avons nous un remplacement efficace aux centrales nucléaires..

      Les seules technologies capable de produire autant d’électricité que le nucléaire avec une fiabilité comparable sont le charbon, le pétrole et le gaz. A vous de choisir.

  • En même temps l’objectif est de supprimer les voitures à moteur thermique et de passer tout le parc à l’électrique .
    Combien de TWh à produire chaque année ? Combien de GW en période de pointe ?
    A un moment ou à un autre ça va coincer et donc ça va couiner 🙂

    • La première journée de pluie verglaçante sur la région parisienne, ses routes et ses lignes haute-tension, après la transition, sera décisive.

  • L’article est quand même un peu simpliste.
    Balayer en une 10aine de § les dangers (réels ou supposés) du nucléaire n’est pas très constructif.
    Produire de l’énergie, c’est dangereux et c’est polluant. Quelle que soit la source.
    Le charbon a tué des milliers de mineurs, le solaire, ajdh, a besoin de terres rares extraites elles aussi par des mineurs qui ont des conditions de travail extrêmement difficiles, pour ne pas dire plus.

    L’important est effectivement de comparer le « coût » total de production de cette énergie.
    Le nucléaire est une énergie « propre » tant qu’il n’y a pas d’accident.
    On ne peut pas balayer d’un simple revers de la main ce qui s’est passé à three mile Island, à Tchernobyl, à Fukushima.
    Le problème du nucléaire est bien là.
    Maîtrisé, il est sans danger.
    Mais entre les mains de techniciens mal formés, il peut se transformer en une arme mortelle pour beaucoup.

    On aurait aimé des informations plus fouillées.

    • @laurent75005
      « On aurait aimé des informations plus fouillées. »

      Effectivement, on aurait aimé. Mais comme les politiques et toute la clique de parasites militent pour l’énergie « propre » et la « lutte » contre le réchauffement climatique, il n’y a plus vraiment d’expertises, d’analyses discernables et impartiales pour donner des informations rationnelles.

      Par contre, il est vrai que dans un tel état d’esprit d’irrationalité, la qualité de la main d’oeuvre va en se détériorant et que les incidents seront donc plus fréquents.

    • Bonjour,
      Moi aussi, je constate que tout le monde a raison avec obstination et sans prendre la peine d’exercer son « doute philosophique » (vous avez dit « £e pays de Descartes »… vraiment?).
      Mais, LE PIRE, ce n’est encore pas l’insuffisance des formations, c’est la falsification des données brutes de l’expérience (comme Air France et ses faux Carnets d’Entretien, après l’accident du Concorde à Gonnesse!!!).
      Et ça recommmmmmmmmmmmence avec les faux compte-rendus d’expertise de la cuve de Flamanville…. pour ne pas risquer de perdre le contrat de construction d’une même centrale, en compétition en Angleterre.
      Comme monsanto, qui déclarait, sous serment, devant le Sénat des U.s.a. que L’Agent Orange était « Totalement Inoffensif » pour la santé humaine…….
      Il est loin, le temps où £e Fric ne rendait pas fous les Docteurs Folamour et leur entourage. Mon précepteur aux Sciences-Po., un certain…. Jacques Chirac, faisait remarquer la probité des fonctionnaires du Cadastre : Aucun n’a « vendu la mèche », concernant le rachat de toutes les parcelles nécessaires à l’édification du complexe pétro-chimique de Fos-sur-mer.
      Encore une étrange « rigueur intellectuelle », celle qui consiste à « oublier » d’inclure dans le coût comparatif des modes de production d’énergie, la facture de la (future) mise en abîme des déchets radioactifs : Est-elle donc inavouable??
      La Démocratie, cela exige d’analyser sans relâche pour trouver UN CONSENSUS DURABLE – et la question posée par le nucléaire « civil » est vraiment difficile. Les Procès-d’Intention sont vraiment TRES dangereux (((((même le traitement-de-texte semble être contre moi : Il réécrit « métro-chimique »….. à « Dos-sur-mer ». Mamma mia!!!!!!!))))).

    • sérieux, que s’est il passé de si terrible à fukushima ?
      il y a effectivement eu un tsunami qui a noyé 10 à 20 000 japonais, et c’est une grande catastrophe, mais quel est le rapport avec le nucléaire ?

      • Ministère de la Santé japonais : 1700 cancers mortels directement liés à la catastrophe nucléaire. Chiffre de 2016
        Des centaines de milliers de personnes exilées et les moyens techniques pour nettoyer la centrale et les zones contaminées restent encore à imaginer. Toujours en 2017 écoulement eau tritiée.
        « 777 000 tonnes d’eaux de refroidissement des réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi, décontaminées mais contenant encore du tritium sont entreposées sur le site de la centrale. L’AIEA et la NRA ont incité Tepco à déverser cette eau dans l’océan mais l’opposition de l’opinion publique fait hésiter le gouvernement. » fin de citation.
        Question, en toute honnêteté connaissez vous, les conséquences d’un accident de ce type.?
        Avez vous fait ou travaillé dans la décontamination..?
        Cordialement.
        Gérard JOYON

        • J’ai fait une petite recherche vite fait sur gogol.. et vos 1700 cancers MORTELS sont fantaisistes.

          Le monde parle d’une première leucémie chez un travailleur (Le Monde.fr avec AFP | 20.10.2015).

          L’UNSCEAR parle lui de: « Pour les 13 travailleurs dont on estime qu’ils ont reçu des doses absorbées à la thyroïde comprises entre 2 et 12mGy, il est possible d’établir par inférence une augmentation du risque de développer un cancer de la thyroïde et d’autres troubles thyroïdiens. Cependant, aucune augmentation observable de l’incidence du cancer dans ce groupe n’est attendue ». Id pour la population générale.

        • J’ai fait une recherche su google sur les 1700 cancers mortels et vos chiffres paraissent fantaisistes.

          Le Monde.fr avec AFP | 20.10.2015
          Pour la première fois depuis la catastrophe de 2011, le gouvernement a reconnu que la leucémie d’un travailleur de la centrale accidentée était attribuable aux radiations reçues sur le site.

          UNSCEAR 2011 confirmé en 2016
          « Pour les 13 travailleurs dont on estime qu’ils ont reçu des
          doses absorbées à la thyroïde comprises entre 2 et 12mGy, il
          est possible d’établir par inférence une augmentation du
          risque de développer un cancer de la thyroïde et d’autres
          troubles thyroïdiens. Cependant, aucune augmentation
          observable de l’incidence du cancer dans ce groupe n’est
          attendue, car il est difficile de confirmer une augmentation aussi
          faible de l’incidence par rapport aux fluctuations statistiques
          normales de l’incidence du cancer dans un aussi petit groupe »- Idem pour la population générale.

          Donc..

        • J’ai fait comme gillib,
          j’ai cherché plutôt que de rayonner de la radionuocléphobie :
          http://www.pseudo-sciences.org/IMG/pdf/Dossier_Presse_298.pdf
          http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-accidents-nucleaires/accident-fukushima-2011/fukushima-2014/Documents/irsn_fukushima_etudes_epidemiologiques_20131206_v2.pdf
          À noter que dans l’étude publiée par l’irsn, le bilan thyroïdien concernant 360 000 enfants est à rapprocher du suivi de ces enfants avant la catastrophe qui étaient 70 000.
          Sur ces 70 000 enfants, l’étude a relevé une augmentation du cancer de la thyroïde à 4 cas. Cad inférieur au bruit statistique.
          @ M. Joyon, vous semblez bien fourbe . . .

  • Chez les antinucléaires, l’irrationnel est roi ?
    il serait beaucoup plus juste de dire :
    Chez les pro-nucléaires, l’irrationnel est roi,
    il n’y a pire sourd que celui qui ne veux pas entendre, ouvrez les yeux !
    Nos centrales nucléaires ont un rendement désastreux (33%) et participent grandement au réchauffement climatique. Elles nous ont coûté une fortune, et ce n’est pas fini (et on ne sait pas tout !), le démantèlement est très largement sous-estimé, et pour ne pas aborder ce problème, EDF voudrait prolonger indéfiniment leur durée de vie, c’est de la gestion financière à court terme au mépris de la population.
    Et pourquoi des société comme Enercoop s’en sortent en ne vendant que de l’énergie renouvelable pratiquement au même prix que EDF ?

    • le rendement est peut être faible, 33 % dites vous, mais au moins, c’est fiable, bon marché, pilotable à la demande, avec des siècles de réserves en combustible.
      en passant, quel réchauffement climatique ? par quel processus ?
      le démantèlement, s’il est nécessaire (mais je ne vois pas pourquoi) est déjà provisionné, et si son coût prévisible augmente, c’est uniquement dû à des normes absurdes de plus en plus draconiennes.
      mais s’il ne tenait qu’à moi, les centrales, je ne les démantèlerais pas, elles peuvent encore durer 40 ans sans grand problème, et ensuite, je les transformerais en musées pour que les gens puissent les visiter.

  • « Alors que les énergies fossiles vont se raréfier »
    Tient ça me rappelle le Peak oil Des années 80… !
    L’être humain a toujours su s’adapter et trouver de nouvelles ressources !

    • oui, l’être humain s’adapte.
      D’ailleurs l’arabie Saoudite a pour projet de s’équiper rapidement de plusieurs centrales nucléaires.
      Bizarre pour des gens qui ont du soleil et du pétrole en grande quantité .

    • @ Bapt
      Combien de réserves de gaz a-t-on trouvées, ces 20 dernières années?
      Les sources d’énergie solaire et éolienne sont gratuites, c’est leur transformation en électricité qui coûte, sans même parler du câblage et des transfo’s.

      Même si personne ne compte fermer les centrales immédiatement (même pas Mme Merkel), ça gêne qui qu’on exploite aussi le solaire et l’éolien. L’intermittence? Combien de temps une centrale nucléaire reste-t-elle fermée pour « révision »? Je ne reviens pas sur le coût du démantèlement et de la conservation des déchets.

      Mais une question m’agace: en Belgique, des centrales de technologie française, présentent des fissures dans le métal des cuves qui évoluent. Jamais, je n’ai vu ce problème évoqué en France: pourquoi et comment?

      Autre question: circulation toute électrique à Paris: imaginez! Le pied!

      •  » Combien de réserves de gaz a-t-on trouvées, ces 20 dernières années?  »

        Ben déjà ça pour commencer.

        http://www.jeuneafrique.com/261988/economie/les-plus-importantes-decouvertes-de-gaz-realisees-en-afrique-depuis-2013/

      • « ça gêne qui qu’on exploite aussi le solaire et l’éolien. L’intermittence? »

        Au prix du marché non trafiqué : personne.

      • les sources d’énergie charbon, pétrole et gaz aussi sont gratuites, c’est leur extraction et transport qui coûte. donc la gratuité du soleil est du vent n’est pas un argument.

      • « L’intermittence? Combien de temps une centrale nucléaire reste-t-elle fermée pour « révision »?  »
        Vous nous aviez habitué à mieux comme arguments.

        Comme toute « machine » une centrale nucléaire doit faire l’objet d’un entretien. Normalement, celles en marche doivent la suppléer. Sauf… sauf quand vous diminuez le nombre de centrales et/ou quand vous êtes obligé d’augmenter le nombre de maintenances du fait d’une utilisation inappropriée des centrales nucléaires. Une utilisation inappropriée comme des variations de régimes importantes, rapides et répétées pour compenser l’instabilité de la production électrique des ER qui sont prioritaires dans l’alimentation du réseau. Une centrale nucléaire peut produire des quantités importantes d’électricités mais peut difficilement faire varier sa production de manière rapide et répétée sans conséquences .

        Et pour les ER éoliennes et solaires, que se passe-t-il quand il n’y a plus de vent et/ou de soleil? C’est TOUTES les éoliennes et/ou centrales solaires qui ne produisent plus rien. Lol.

  • Le 15 décembre 2016 à Marseille, Michel Gay a reçu le prix Yves Chelet décerné par la Société Française d’Energie Nucléaire (SFEN / PACA) en présence de monsieur Yves Bréchet, Haut-commissaire à l’énergie atomique (CEA).
    On comprend que MICHEL GAY continue à défendre, sans trop connaître le sujet, ce fameux nucléaire.
    Je suis en désaccord sur le fait d’annoncer qu’il n’y a pas, dans les énergies renouvelables de solutions de remplacement.
    En 2017 nous ne pouvons tout couper, et du jour au lendemain se servir du renouvelable.Il s’agit pourtant de s’y atteler dès maintenant.
    Certes, iI ne faut pas se remettre au charbon.(combustible).Mais Il faut arrêter le plus « vite » possible les centrales à fission et eau sous pression .Il faudra des décennies pour se sortir de cette énergie dangereuse.Donc il faut « vite » prendre des mesures et « vite » investir «  »plus » » dans la recherche concernant le renouvelable.
    La première des actions c’est de consommer moins.
    Là on peut dire: VITE
    Quand on voit ce que l’on a passé en argent dans l’EPR……Quand on calcule ce qu’on va encore balancer dedans!On aurait pu investir dans le renouvelable plutôt que de jeter l’argent dans ce gouffre immonde…La mise en service de l’EPR sera à nouveau repoussée.
    Tant qu’il n’y a pas d’accident le nucléaire est propre, source d’une grand énergie , cela est vrai.Seulement c’est toujours une épée de DAMOCLES au dessus de nos têtes.Quant à dire que l’Etat est sommé par les anti nucléaires, je peux vous dire que l’ETAT s’en fout des anti -nuc.
    C’est tout le contraire qui se passe .L’ASN c’est l’ETAT.
    Je dois vous dire que jusqu’en 2014 ce service était très conciliant avec EDF .actuellement l’ASN n’est pas trop exigeante encore.
    Tout à fait d’actualité la centrale de BELLEVILLE et notre gouffre immonde l’EPR.
    (INB n° 167)
    J’espère que l’ASN aura le courage de refuser cette installation.(couvercle).
    Grave décision , mais il en va de la vie de centaines de milliers de personnes , voire… beaucoup plus .
    Ecrire des livres des BD , Michel c’est bien , c’est votre domaine Dire que dénoncer les risques du nucléaire est un scandale..!!??
    Vous allez trop loin.Les intérêts commerciaux ne sont pas là où vous les voyez.
    Vous êtes à côté ou malhonnête. Allez, je prends ma première hypothèse.
    Nous sommes encore, comme j’aime à le dire au moyen âge vu de l’an de l’an 2117. Dans cent ans, votre affirmation Michel fera sourire. Restons humble avançons , cherchons.Et pour vous qui aimez la nature, essayez de gratter un peu plus dans d’autres ressources que l’uranium.Ce dernier en tant que minerai , n’est pas éternel… Mais ces nocivités peuvent être éternelles.
    Oui, dans l’eau nous pouvons trouver des solutions , dans le solaire aussi , dans le vent, dans la géothermie.
    Essayons d’être propres avant d’être rentables.
    A ce sujet pourriez vous développer un peu plus sur le démantèlement des centrales et sur les déchets ultimes.
    Pourriez vous prendre une calculette.
    J’ajoute que je ne fais partie d’aucune association indépendante ou non.
    Je ne vote pas vert. Je ne suis pas un « anti nuc primaire. »
    Mais j’ai , cela sans me vanter , une certaine connaissance(euphémisme) dans le domaine nucléaire et dans les énergies renouvelables.
    En conclusion, dire que le nucléaire est la seule façon de produire propre et beaucoup , c’est aller vite en besogne.
    Vous avez reçu vos prix de quelles mains,
    Le CEA c’est qui !
    Cordialement
    Gérard JOYON

    Gérard JOYON

    • « La première des actions c’est de consommer moins. », vous avez perdu votre crédibilité à cet instant. J’ai un travail UNIQUEMENT parce que nous consommons tous de l’énergie plus qu’hier (et c’est assez direct: je fais de la distribution carburant pour l’aviation civile, mon objectif tous les jours étant de distribuer plus en moins longtemps), votre proposition vise donc à me faire perdre mon gagne pain en attendant que l’espoir d’un hiver au thorium avec plein de vent et ou il pleut tous les jours arrive.
      Vous avez certainement des connaissances dont j’ai pas idée, mais j’en ai une que vous semblez oublier: J’ai faim, très souvent et dès aujourd’hui.

      Si vous ne voyez pas une relation directe entre besoin d’énergie croissant et travail, autant en physique que dans la vie, vous avez je pense perdu le sens des réalités, ou alors vous êtes à mes yeux tout aussi malhonnête que M Gay l’est aux votre.

      • Consommer moins ne veut pas dire vous faire perdre votre gagne pain.Bien au contraire.Consommer moins c’est gérer les ressources que nous avons.Consommer plus qu’hier ne veut pas dire non plus consommer n’importe comment.
        Pourquoi, bien que nous consommions beaucoup plus qu’hier , nous nous efforçons de faire des voitures ou des avions moins gourmands.
        Pourquoi travaillons nous sur l’isolation des habitations?
        C’est pour consommer moins.Mais cela est loin d’être suffisant.
        Il y a de par le monde une véritable gabegie d’énergie.Une vraie débauche.
        J’aurais pu dire consommer différemment, peut être…..
        Pour vous répondre avec respect malgré tout, ne prenez pas votre cas particulier en pensant qu’à vous, pensez à tout le monde vos enfants plus tard , vos petits enfants….
        Ne pensez pas que vous au présent
        Cordialement
        Gérard

    • @ Gérard JOYON
      Commentaire courageux! Intelligent, explorant les différents aspects de la question. L’exploitation solaire, on est encore au début des progrès technologiques: les fenêtres vitrées productrices, les dalles de toit alliant électricité et chauffage de l’eau et autres développements (je ne suis en rien spécialiste) mais je constate que la France renâcle à se lancer dans la compétition technologique: c’est dommage! Je ne peux parler d’énergies renouvelables, sans penser aux grands espaces africains avec des villages éloignés: le câblage est un trop gros investissement, là-bas, le renouvelable, une solution!

    • @ joyeux Joyon !
      je vous cite entre guillemets :
      « La première des actions c’est de consommer moins » avec « des voitures ou des avions moins gourmands » et électriques bien sûr !
      « c’est toujours une épée de DAMOCLES au dessus de nos têtes » et monsieur Joyon utilise sa voiture dans son garage, boit de l’eau en bouteille, respire de l’air filtré par la clim de sa maison. Sacré Damoclès !
      « L’ASN c’est l’ETAT » et si l’état est fourbe . . .
      « Dans cent ans, votre affirmation fera sourire » . . . et votre intervention rendra hilare !
      « Essayons d’être propres avant d’être rentables » et vous faîtes pipi et caca dans de l’eau potable !
      C’est fou l’imperméabilité à la raison qui vous anime et d’en faire étalage, que dire . . .

      • J’avoue ne pas trop comprendre. vos phrases ne veulent rien dire.
        De plus vous détachez ces dernières de leur contexte……Ce que je veux dire:
        Pourquoi il est important de diminuer la consommation d’électricité,
        Pourquoi essayer de dépenser moins d’énergie, de consommer différemment
        Depuis les années 50 le produit intérieur brut de la FRANCE est fonction de la dépense d’énergie,constatation indéniable,
        Soit on diminue fortement et on peut observer une diminution du PIB,mais ce n’est pas ce que l’on souhaite,
        Soit une solution « réfléchie »
        Celle de l’utilisation intelligente et efficace des énergies,utilisation du renouvelable comme au DANEMARK
        Le DANEMARK est l’exemple pour notre futur,
        Alors pourquoi ne pas devenir un jour comme ce pays véritable laboratoire de notre futur énergétique,
        Gérard

        • Vous parlez et vous vivez le contraire.
          La décroissance comme solution, commencez par vous l’appliquer vous-même et à vous même.
          Déblatérer des solutions, elles aussi toutes sorties de leur contexte ça ne rend pas plus intelligent.
          Je cite : « pourquoi ne pas devenir un jour comme ce pays véritable laboratoire  »
          et la filière électronucléaire c’est du poulet ?

    • @Gerard JOYON
      Bonsoir,
      « La première des actions c’est de consommer moins. »
      C’est la devise d’EDF : « L’énergie est notre avenir, économisons-la. »

      Vous avez parlé de la consommation en carburant des véhicules thermiques. C’est parce que la crise du pétrole des années 70 nous a sonnés et que les prix ont flambé, que les constructeurs ont commencé à chercher à réduire la quantité de carburant pour faire 100km. Les réservoirs, eux ont augmenté en capacité. Vu que les véhicules allaient moins souvent à la pompe, les prix ont augmenté, la taxe aussi.
      Que croyez-vous qu’il se passera si nous consommons moins d’électricité ? EDF est déjà dedans de 65Mds d’euro et se permet des facures rétro actives sur les années 2012 à 2014. A quand les factures rétro actives pour 1980, pour ceux qui économiseraient cette énergie ? Le seul moyen qu’a EDF pour être rentable, (obligé, sinon c’est la fermeture pure et simple) c’est d’augmenter les prix. Heureusement qu’EDF est une entreprise d’Etat, gérée par des énarques, ils peuvent demander aux copains en place de l’aide, avec des factures fictives, ou de la redistribution de notre argent.
      Malgré les subventions, les aides, le piston, le renouvelable atteint péniblement 5% de la production totale, pour un coût de 50 milliards d’euro en 10 ans, dont EDF se serait bien passée.
      Si nous consommons moins, nous paierons plus cher, et quand nous ne pourrons plus payer, il n’y aura plus rien à consommer. Nous perdrons tous. Sans argent les centrales ne pourront plus être entretenues, et l’accident surviendra. On pourrait presque y voir un plan avec un peu de cynisme.

  • Dommage que cet article ne soit pas plus développé. Depuis longtemps, j’espère un article de Contrepoint que je pourrais donner à lire à un anti-nucléaire, dans l’espoir de le faire changer d’avis.
    Je pense que c’est possible avec un bel article, bien étayé, documenté, avec des arguments solide et détruisant tous les arguments des anti-nucléaires.
    Malheureusement, je ne l’ai toujours pas…

    • Pour bien faire, il faudrait d’abord que les anti-nucléaires fournissent un argumentaire bien étayé et documenté. Il ne faut pas renverser la charge de la preuve, à ceux qui veulent empêcher les autres de suivre ce qui paraît le meilleur chemin de montrer qu’ils ont une alternative encore meilleure. Demander de ne rien faire, voire de revenir en arrière, et de se tourner vers des alternatives coûteuses et peu productives mériterait un autre argumentaire que « c’est dangereux et ça le sera éternellement, parce que c’est la même théorie qui a causé les morts d’Hiroshima (et la fin de la 2e guerre mondiale) ».

    • Michel Gay a écrit des dizaines d’articles sur le sujet et même un livre entier. Si aucun de ses textes ne vous convient, il doit bien y avoir d’autres auteurs. Et sinon il ne reste plus qu’à l’écrire vous même 😉

  • J’étais 200% pro-nucléaire, et encore plus en constant que Fukushima Daichi a parfaitement survécu à l’énorme catastrophe naturelle qui a été désastreuse pour sa vieille et impotente soeur Fukushima Daini (mal conçue et gérée dès sa naissance dans les années 70). Las, nous avons laissé notre fantastique nucléaire entre les mains de bureaucrates incompétents (EDF, Areva), et de la CGT (35% chez EDF). Tous aux abris, PyongYang n’est rien et est bien loin à côté de ce risque là!

  • Merci à Jabo pour sa précision, car effectivement, la catastrophe qui a fait des morts à Fukushima, c’est le tsunami, ce n’est pas le nucléaire.
    Nous, notre problème, c’est d' »avoir laissé notre fantastique nucléaire entre les mains de bureaucrates incompétents », comme le dit si bien eole dans son commentaire. Cette bureaucratie proliférante, nuisible et irresponsable est la vraie catastrophe qui ruine les efforts de tout ce que le pays compte de compétences pour développer en sécurité les industries stratégiques dont le nucléaire fait partie.

  • QUE FONT LES POLITIQUES ?

    Ils tentent de se faire réélire. Rien d’autres. De vous, de moi, ils se cognent 🙁

  • « une énergie durable, écologique et bon marché comme le nucléaire »
    en fait ni durable, ni écologique et sûrement pas bon marché

    • @karl34
      Bonsoir,
      – « en fait ni durable, » Auriez-vous manqué quand il a été dit qu’il y avait du stock pour des siècles ?

      – « ni écologique » La production d’électricité par le nucléaire pollue moins que par les autres sources de production.

      – « et sûrement pas bon marché » C’est normal vu que lemontant de la facture sert à éponger le coût du renouvelable.

      • et moi qui croyait que ma facture c’était essentiellement le surcoût du nucléaire par rapport à l’hydroélectricité, de la TVA et des taxes locales……….

        • @karl34
          Sur une facture EDF , il y a 3 taxes différentes. Qui ventile du pognon, et qui en ponctionne le plus ? Plusieurs autres milliards à trouver, pour continuer l’effort renouvelable, ailleurs que chez EDF, évidemment c’est tout trouvé.

  • critiquer le nucléaire et recevoir des subventions EDF pour sa fondation Hulot manque pas d’air !!!!

  • EELV sont des nuisibles. Heureusement Duflot Place et co ont ete mis hors d etat de nuire aux dernieres elections

    Par contre, c est pas parce que EELV sont diriges par des arrivistes base sur une ideologie d extreme gauche qu ils ne disent que des conneries
    Si le monde entier investi maintenant plus dans le renouvelable que dans le nucleaire, c est quand meme pas un complot de Duflot 😉

    Si le CEA n a toujours pas trouve une solution au probleme des dechets radiocatifs (desole mais les enterrer c est cacher la merde sous le tapis) c est pas parce qu ils sont des taupes de V Placé

    Et si on a eut 3 incidents majeurs (three mile island, tchernobyl et fukuschima) c est pas du a un sabotage de greenpeace

    Le nucleaire se developpe en france sur des bases ideologiques et non rationnelles. Les problemes sont minimises ou caché comme au bon vieux temps de l URSS ou tout ce qui n est pas dans la ligne du parti n existe pas ou est forcement lié a un complot capitaliste

    Je crains que la France loupe un virage technologique (bien amorcé en RFA) et j espere qu on aura pas un jour des islamistes capable de faire peter uen de nos centrale (meme s ils echouent a rendre radioactif les environs, la perte de production en hiver risque d etre difficiel a combler: c est la le probleme de tous les systemes centralisés

    • @cdg
      Bonjour, je suis d’accord avec vous quant au virage technologique. La France a râté le dernier en date, une bagatelle qu’on nomme Internet. Si l’Etat lâchait la bride à EDF en arrêtant de la plomber, les ingénieurs, techniciens, et autres grosses têtes, l’entreprise pourrait s’y mettre. Avec un tel boulet obstiné , c’est pas gagné.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cet article montre que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le Président de la République nouvellement élu relance insuffisamment le nucléaire (14 EPR, 35 à 40 % du mix électrique), et laisse la France en grande fragilité pour la sécurité et l’indépendance de son approvisionnement électrique en hiver, malgré un appel massif à l’éolien maritime ruineux.

Décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (... Poursuivre la lecture

La guerre en Ukraine révèle avec douleur plusieurs échecs de l’Union européenne (UE). Mais elle met aussi en évidence la grandeur de la nation polonaise. Les Européens sont en admiration pour le sens de responsabilité des autorités et de la population de Pologne, notamment dans l’accueil généreux des Ukrainiens qui fuient la mort et la destruction de l’injuste guerre conduite par la Russie. Mais comme toujours, il est possible dans les malheurs de tirer des solutions pour éviter que l’avenir ne fournisse les mêmes difficultés.

Objectiv... Poursuivre la lecture

Par Serge Houdbine et Michel Gay.

Un article publié le 13 avril 2022 dans le journal régional, Le courrier de l’Ouest, (appartenant au groupe Ouest France) relaie le discours du Syndicat France énergie éolienne (FEE) représentant les promoteurs et exploitants des éoliennes.

D’où vient l’argent magique ?

Selon eux, « le solaire et l'éolien c'est du pouvoir d'achat » et les énergies dites vertes grossiraient désormais le budget de la France.

Sans vergogne, en ces temps de campagne électorale, ils appellent l’État à en faire... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles