Les prévisions sur le trou de la Sécu étaient trop optimistes

Marisol Touraine (Crédits : tendencies Creative Commons)

En son temps, Marisol Touraine avait claironné qu’en 2017, le « trou de la Sécu » aurait disparu. La Commission des comptes de la sécurité sociale vient de dire le contraire : le déficit s’est accru par rapport aux prévisions.

Par Éric Verhaeghe.

À l’automne dernier, Marisol Touraine avait déclaré :

Le régime général, qui affichait 17,4 milliards de déficit en 2011, sera à 400 millions de l’équilibre. Pour un budget de 500 milliards, c’est l’épaisseur du trait. 

Manifestement, l’épaisseur du trait est quand même suffisante pour sauter aux yeux de tout le monde, et c’est une mauvaise nouvelle pour le gouvernement. Celui-ci sera en effet acculé à trouver de nouvelles économies.

Le trou de la sécu en 2016 plus important que prévu

C’est en examinant les comptes 2016 que l’inquiétude est venue. Les prévisions de la loi de financement de la Sécurité sociale se révèlent aujourd’hui trop optimistes. Elles ont surévalué les recettes assises sur les revenus d’activité.

Du coup, les chiffres pour 2016 sont moins bons que prévu, et laissent craindre le pire pour 2017. Le déficit général est supérieur de 700 millions€ aux prévisions. Si l’on y ajoute le fameux Fonds de solidarité vieillesse (FSV) qui prend en charge les plus petites retraites, l’écart par rapport aux prévisions atteint 1,3 milliard€.

Autant d’argent à trouver en plus, en perspective, pour 2017. La constante hausse du chômage contribue en effet à dégrader les comptes de la Sécurité sociale.

Il est bien probable que le gouvernement ne soit pas au bout de ses peines.

Sur le web