Emmanuel Macron et Marine Le Pen feront-ils comprendre le diagramme de Nolan aux Français ?

Diagramme de Nolan

La difficulté à positionner Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur l’échiquier politique français peut être levée grâce à un outil tout simple…

Par Alexis Vintray.

Et si cette élection présidentielle décevante avait au moins un mérite ? Celui de faire découvrir aux Français le bien-fondé du diagramme de Nolan, une lecture sur 4 axes de l’échiquier politique, et non seulement sur deux (droite et gauche). Si Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont si difficilement catégorisables en France, c’est qu’ils s’inscrivent bien mieux dans ce diagramme que sur l’axe habituel droite gauche.

Qu’est-ce que le diagramme de Nolan ?

Comme le définit Wikibéral, le diagramme de Nolan est un échiquier politique qui permet de se représenter sur une échelle le positionnement de partis ou mouvements politiques. Il a été élaboré par le libertarien David Nolan.

Ce diagramme montre les « libertés économiques » (comme le niveau des impôts, le marché libre et la libre entreprise) sur l’axe des abscisses, et les « libertés individuelles » (liberté de circulation, laïcité, libre possession de son corps qui regroupe la légalisation des drogues, l’avortement, l’euthanasie…) sur l’axe des ordonnées.

Ceci place l’aile gauche en haut à gauche de ce diagramme, l’aile droite en bas à droite, les libertariens en haut à droite, et en bas à gauche les totalitaristes (d’extrême-gauche comme d’extrême droite). Ces derniers furent regroupés par Nolan sous l’appellation de populistes pour leur tendance à s’appuyer sur le « petit peuple » (…). L’axe droite/gauche est donc représenté par une diagonale traversant le diagramme du coin supérieur gauche au coin inférieur droit.

Où s’inscrivent Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur ce diagramme ?

Force est de constater que le diagramme de Nolan permet bien mieux de positionner Marine Le Pen et Emmanuel Macron que le schéma droite gauche. Massivement interventionniste en économie et très conservatrice sur les questions de société, Marine Le Pen s’inscrit dans le cadran étatiste, en bas, parmi les tenants du Big Government en tout.

Diagramme de Nolan
Diagramme de Nolan

À l’inverse, Emmanuel Macron s’inscrit plutôt dans le cadran supérieur libéral, des libéraux en économie et dans les mœurs (immigration, sujets de société, etc.). Le fait qu’Emmanuel Macron soit quasiment vierge en politique invite à beaucoup de circonspection évidemment, puisque rien ne dit que la politique qu’il mènera ne sera pas plutôt à gauche ou centriste que libérale. À suivre donc…

Dans les deux cas on observe cependant que les deux finalistes de cette présidentielle ne sont ni vraiment de droite, ni vraiment de gauche, mais dans un ailleurs que le diagramme de Nolan explicite bien plus clairement.

Cela peut-il marcher en France ?

Ce diagramme, intéressant pour positionner plus finement les idéologies politiques, peut-il exister aussi dans la pratique politique française ? En gros, peut-on avoir 4 partis représentant les 4 angles de ce diagramme ? Il y a tout lieu d’être inquiet à ce sujet : le plus probable est plutôt que le duel droite / gauche se transforme en duel En Marche / Front National, « mondialistes contre patriotes » selon la terminologie du Front National.

Nicolas Bay, secrétaire général du Front National, ne s’y est pas trompé dimanche soir, et qualifiait le FN de principale opposition désormais après les ralliements des leaders LR au candidat d’En Marche pour le second tour. Quelques minutes plus tard, Marine Le Pen allait dans le même sens, en soulignant que, selon elle, le nouvel axe était désormais entre patriotes et mondialistes, i.e. elle et Emmanuel Macron. Clairement, le Front National tente de transformer le duel droite / gauche dont il était exclu en un duel centristes versus extrêmes dans lequel il serait l’un des pôles. Si les Républicains cèdent aux sirènes de Macron pour quelques postes, il y a tout lieu d’être inquiet pour le court terme en France…