Présidentielle : et si c’était Mélenchon face à Le Pen ?

Pour notre auteur, il est impératif pour les libéraux de voter Macron ou Fillon pour éviter d’avoir à choisir entre Le Pen et Mélenchon au second tour.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Logo Elyséee (tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Présidentielle : et si c’était Mélenchon face à Le Pen ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 13 avril 2017
- A +

Par Xavier Chambolle.

Il est désormais envisageable que le premier tour du 23 avril débouche sur un duel Mélenchon – Le Pen. Le Front National comme la France Insoumise proposent un programme économique qui s’annonce dévastateur. Sans parler des positions sur les questions européennes. A priori, c’est Mélenchon qui gagnerait un tel duel. Mathieu Blèh a magistralement démontré le danger que constitue Jean-Luc Mélenchon.

Insistons : Jean-Luc Mélenchon se dit humaniste, démocrate, mais il considère le Vénézuela chaviste comme un modèle (pénuries de papier toilette, de lait, de farine, fermetures de radios libres, explosion de la violence, etc.), il tente de réhabiliter Robespierre, il a pleuré la mort de Chávez et de Castro sans formuler aucune critique sérieuse sur ces régimes. Pour Castro, il s’est contenté d’un « Faire des erreurs de gouvernement, c’est à la portée de tout le monde ! ». Autrement dit, c’est un boucher qui vous vend de la salade : il y a anguille sous roche.

Bref, si nous avons un tel résultat au soir du 23 avril, quelles seront les possibles conséquences ? Posons-nous quelques questions.

23 avril 2017, duel Mélenchon / Le Pen : que va-t-il se passer ?

Comment réagiront les marchés internationaux ? Dans quelle mesure cela influencera le cours de l’euro notamment face au dollar US ? Quel sera l’impact sur le cours boursier des entreprises françaises et des investissements étrangers planifiés en France ?

Ce n’est ni de la faute de Le Pen, ni la faute de Mélenchon, mais l’État français est surendetté. L’Agence France Trésor emprunte chaque mois des milliards d’euros. Ils servent à financer l’épicerie de l’État (les salaires, les dépenses courantes) et à honorer ses dettes qui arrivent à échéance, ainsi que les intérêts ; et c’est un problème quand on s’endette pour autre chose qu’un investissement.

La France est surendettée, mais si ce scénario se réalise : la France sera-t-elle en mesure de s’endetter à des taux raisonnables ? Sera-t-elle dans un avenir rapproché en défaut de paiement ? Si elle est en défaut de paiement, ce qui s’est passé en Argentine aura-t-il lieu en France également ? Si oui, à quel moment les banques fermeront leurs portes pour éviter la panique bancaire ? Plus récemment, on se rappelle des Grecs attendant devant les guichets automatiques pour retirer quelques euros et aller acheter de quoi manger.

Avant même que Mélenchon ou Le Pen puissent appliquer leurs programmes, la simple certitude d’avoir l’un ou l’autre aura des conséquences néfastes et potentiellement catastrophiques pour les finances de l’État et indirectement pour l’économie française… et européenne.

A priori, dans le cas d’un tel scénario, c’est Mélenchon qui l’emportera. Sans revenir sur l’article de Mathieu Blèh, certaines questions nous viennent à l’esprit.

7 mai 2017, victoire de Mélenchon : et après ?

Sera-t-il en mesure d’appliquer son programme, au moins de manière partielle ? Autrement dit : sera-t-il en mesure d’avoir une majorité au Parlement et le soutien des fonctionnaires pour appliquer ces réformes ?

[related-post id=286416 mode=ModeSquare]

Si oui, respectera-t-il ses promesses ?

Rappelons à toutes fins utiles que Mélenchon veut organiser une constituante, comme Chávez au Venezuela. Cette constituante n’est une garantie de rien du tout. Cette VIe République pourrait par exemple être d’inspiration chaviste, comme son programme, comme son positionnement. Nationalisations, pardon, mutualisations, affaiblissement du pluralisme, de la liberté de la presse, contrôle des prix. Les politiques collectivistes et dirigistes n’ont jamais fonctionné. En effet, l’argent des autres vient toujours à manquer et les signaux du marché sont tellement perturbés, en plus d’avoir les mains liées, que l’économie finit immanquablement par être asphyxiée. À la clef : paupérisation, violences et éventuellement pénuries. Prenez n’importe quel pays collectiviste, c’est ce qui s’est passé un jour ou l’autre.

Quand l’argent des Français viendra-t-il à manquer pour financer les politiques clientélistes de Mélenchon et compenser les défaillances du marché amputé, ligoté ?

Que fera Mélenchon face à cet échec programmé ? Peut-être agira-t-il comme Mitterrand en prenant acte de son échec pour passer à autre chose. Peut-être agira-t-il comme Chávez, Maduro, Castro : accuser les autres (le marché avec ses profiteurs, la CIA…). L’Europe sera un bouc-émissaire parfait, avec l’Allemagne à sa tête.

Si nous prenons l’hypothèse Mitterrand, rêvons, choisira-t-il par pragmatisme de mener des réformes d’inspiration scandinave (libéralisation du marché du travail, privatisations, mise en concurrence des services publics, suppression de postes de fonctionnaires, etc.) ? Après tout, ce sont des socialistes qui ont mené ce genre de réformes en Allemagne (Schröder), en Suède, en Nouvelle-Zélande… Mélenchon, pragmatique ? Oubliez cette hypothèse.

Si nous prenons l’hypothèse Chávez, la plus probable, la France glissera-t-elle lentement vers une dictature socialiste ?

Les solutions

Votre petit vote ne pèsera pas grand chose pour éviter cela, mais il va falloir très sérieusement, dès le premier tour, considérer un vote pour Fillon ou Macron, les deux seuls candidats qui ne sont pas des fous dangereux. Glissez le bulletin de vote dans l’urne en vous bouchant le nez s’il le faut. Le statu quo, aussi détestable et décevant soit-il, reste préférable à ces alternatives démagogiques qui ont toujours abouti à des désastres. Le rejet du système, du statu quo, est très fort et largement justifié, mais cela ne fait pas des projets portés par Mélenchon et Le Pen des alternatives à souhaiter.

Marine Le Pen a de fortes de chances de se retrouver au premier, mais peu importe qui elle a en face, il est fort probable qu’elle perde. L’objectif est donc de faire en sorte que Mélenchon ne soit pas l’alternative au Front National.

Si vous avez des proches qui pensent voter Mélenchon ou Le Pen : même si cela semble vain, discutez avec eux, de la manière la plus respectueuse possible (c’est un défi) et essayez de leur montrer les problèmes posés par leur candidat.

Si vous avez des proches qui pensent s’abstenir, essayez de les convaincre de voter pour Macron ou Fillon, car c’est sans doute l’abstention au premier tour qui permettra à Mélenchon de se hisser face à Marine Le Pen pour le second tour.

Finalement, vous devriez réfléchir aux actions personnelles à entreprendre pour vivre au mieux cette période mouvementée qui s’annonce, afin de vous protéger vous et vos proches. Renseignez-vous sur le quotidien des Grecs, des Argentins et des Vénézuéliens au plus fort de leurs crises respectives et tirez-en des leçons.

Sur le web

Voir les commentaires (40)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (40)
  • Voter pour Macron ou Fillon ?!! Mais vous êtes fou ! Jamais !!

    Je voterais blanc si un tel scénario devait se produire, les consignes de vote utile, au diable ! Que ce pays s’écroule s’il doit s’écrouler, puis renaisse de ses centres.

    • C’est votre choix. Il y aura des victimes.

    • Je n’ai jamais été un partisan du vote utile.

      Cependant à cette élection : il n’y a simplement aucun candidat vaguement libéral, même pas un petit. Il n’y a donc que le vote blanc, qui n’est pas reconnu. Et surtout, il y a la perspective d’avoir 2 fous dangereux au second tour… Voilà qui me passe l’envie d’être exigeant, je me contenterai de voter pour le statu quo, aussi pourri soit-il, il est préférable à ce que nous prépare Mélenchon.

  • La discussion rationnelle et raisonnée avec des partisans de Melanchon est malheureusement rarement possible… Et quand on s’essaie à la chose, l’envie de foutre des claques en hurlant « mais réveillez-vous bon dieu, on est pas chez les bisounours ! » se fait trop forte.

    Non, vraiment, s’il est en théorie louable de convaincre les partisans du petit Staline que voter pour lui et ses idées est suicidaire, ça sera sans moi. J’en ai assez de me battre souvent pour rien face à l’irrationalité et au rêve béat.

    • Ces gens la vous résolvent tous les problèmes économiques posé par leurs idées en une ou deux phrases.
      Ensuite ils enchaînent sur 3 paragraphes de divagations mêlant politique économique (souvent des délires) et politique internationale (souvent des complots), aucun rapport avec le sujet de base bien sûr.

  • Voter Macron ? Candidat libéral ?
    Il doit s’agir d’une forme d’humour matinal auquel je suis hermétique.
    Discuter avec un supporter de Melanchon ?
    Autant faire de même avec une brouette…
    Ce parasite d’Etat vit sur la bête depuis plus de 30 ans. Le plus stupéfiant, reste la quantité de français prêts à accorder le moindre crédit à tous ces candidats trotskistes ou bien extrémistes.
    Il existe des manèges à sensations à la foire du trône ! …
    Le bon sens et la raison reste le vote FIllon, à la SEULE condition, qu’il respecte ses engagements !!!!!!!!
    Restons optimistes..

    • Ceux qui votent pour Mélenchon ne sont pas tous des petits Staline en puissance. Nombreux sont ceux qui votent pour lui (comme pour Le Pen) parce qu’ils en ont marre « du système ».

      Où ai-je dit que Macron était libéral ? oO

      Mon propos est simple : plutôt que de voter blanc ou s’abstenir, il vaudrait mieux voter pour Macron ou Fillon afin de barrer la route à Mélenchon.

  • Voter pour François Fillon semble plutôt risqué étant donné que Méchancon le dépasse dans tout les sondages avec une « fanbase » plus que solide, des vraies groupies. Sans parler du fait que Mélanchon risque de prendre des voix à Hamon le jour du scrutin. Macron lui est crédité de 5 à 6 points de plus que Mélanchon et sa victoire au second tour semble plus évidente. Sur un plan plus personnel, je pense que sur le papier Fillon a un problème plus libéral mais que dans les faits il le sera beaucoup moins…Qu’à t-il fait de libéral en 35 ans? Mis à part utiliser les fonds publics de façon plus que douteuse, ce qui n’est pas très libéral il faut bien le reconnaitre! De part ses affaires et le violent rejet qu’il suscite il aura bien du mal à appliquer son programme, tandis que Macron a une meilleure capacité à rassembler et une méthode plus douce. Et pour ceux qui pense qu’il est l’ héritier de Hollande je souhaite rappeler qu’il a le soutient de Wolfgang Schauble, pas vraiment un socialiste!

    • Vous croyez encore aux sondages après celui donnant Juppé largement gagnant, le Brexit et l’élection de Trump? La gauche ne représente que 35% des français, alors comment Mélenchon pourrait-il être au second tour alors qu’il y a plusieurs candidats dont Hamon?

      • Bonjour,

        je vous cite: « La gauche ne représente que 35% des français ».
        Merci de me préciser votre source, je serai ravi d’en discuter avec vous et les autres participants.

        Bien cordialement

  • je ne discute plus politique avec les gens ; ça ne sert à rien , chacun se croyant sure de son choix , chacun pensant que c’est l’autre qui se trompe ; aucun élu ne vaut la peine que l’on se fache lors de discussions politiques ;

  • Article intéressant, même si personnellement je n’aime pas trop qu’on me dise pour qui voter…
    Mais le gros problème de cet article, ce sont le fautes d’orthographe ! Je suis peut-être psychorigide, mais j’en ai relevé un bon nombre (et des évidentes!). C’est dommage, parce que Contrepoints ne m’avait pas habitué à ça.

  • Si Mélenchon est élu, je crois que la plus grande richesse sera de posséder, si c’est encore possible, un jardin pour les légumes et élever quelques poules et lapins.
    Pour le PQ, ça ne me gênera pas, j’ai déjà connu le papier journal après son utilisation comme cornet à frites.
    Par contre, si vous avez la joie d’être père d’une fillette, ce pourra être source de revenu.
    Cette description vous donne envie de vomir, moi aussi, mais l’exemple vient des pays où le dirigisme communiste sévit aujourd’hui.
    J’ose croire que ce n’est que cauchemar et que l’on va se réveiller de cette folie en marche. Mais la folie semble un mal très contagieux.

    • Pour le PQ, on pourra toujours passer aux 3 coquillages…
      … si tant est que quelqu’un sait comment s’en servir

  • vraiment votre billet est agitateur, partisan et prône la peur et l insécurité…
    mais comment les anglais si pragmatiques ont ils dit enfin non!
    et moi je souhaite une 6eme république
    et rebattre les cartes
    le jeu est resté trop lontemps dans les mains des mêmes
    (trop de monarches)
    ça suffit
    changeons une bonne fois

    et ils sont pragmatiques

    pourquou pas nous
    ça suffit..sortons de ce filet de pêche qui nous asphyxie plutôt que de nous rendre libre.

    • @marilyn le côté confisqué de la fausse alternance fausse droite/fausse gauche est pathétique et mortifère je vous l’accorde. Mais voter pour les deux vieux épouvantails n’arrangera rien et c’est bien dommage. Vous allez sortir du filet de pêche pour rôtir sur le bbq

  • Si on en arrive là, le réveil va être dur dur… l’avantage (si j’ose dire) c’est qu’au lieu de mettre encore quelques années avant l’effondrement du pays, avec ces deux-là, il suffira de quelques mois.

    • Pour avoir visité, presque la totalité des dictatures communistes, en tant que DG export, de 1972 – à + récemment le Vénézuela, je ne souhaite à personne de vivre dans une telle négation de la dignité de chacun. Sans parler des camps de rééducation,chers au camp des travailleurs . Je peux témoigner que l’effondrement du pays ne prendra que quelques jours. .. quelques clics..C’est déjà prêt.
      Je plaint sincèrement ceux qui croient naïvement – en dépit des leçons de l’histoire- au Grand soir. Il n’y aura certes plus de riches, mais les pauvres seront TRES pauvres.

    • Bonjour,

      juste une question:
      N’est ce pas nécessaire?

      Bien cordialement.

  • j’avais 15 ans en mai 1981…………Si Mitterrand était élu,ILS fuiraient avec leurs brouettes de lingots d’or,les chars soviétiques envahiraient Paris dans le mois qui suivrait,bref,l’apocalypse était à venir.
    Pathétique comme les pays riches jouent à se faire peur…….
    Théâtrale ou politique ,la représentation n’est qu’illusion.

    • @souviens toi. ça a pris 40 ans mais on y va tout droit et ce grâce à lui .

      • Mais bien sur , Sarko et Chirac n’ont fait que passer sans toucher à rien.C’est cela,ouiii…..;
        Sois honnête et reconnais que tous n’ont fait que profiter du gâteau.
        Tant que le citoyen choisira des représentants au lieu de relever ses manches,et d’encaisser la vérité,il s’exposera aux déconvenues.
        Est-ce que l’un des 11 candidats vous a dit :
        Le PIB mondial est au max( en surexploitant la planète,on n’arrive pas à faire mieux) et nous sommes de plus en plus nombreux,donc ton assiette est de moins en moins pleine,alors achète moins ,mange moins,chauffe toi moins,fais moins de kms en voiture?
        Donc,cqfd,aucun ne vous dit la vérité.
        Il y a plus d’humanité dans l’oeil d’un chien qui remue la queue que dans la queue de lepen quand il remue son oeil.(Merci maître Pierre)

        • Bonjour souvienstoi

          J’ai un bon souvenir de l’accession de Mitterrand au pouvoir en 1981 et tout le monde pensait qu’il ne ferait pas les 110 propositions pour la france.. et il l’a fait.

          En 1980 les budgets de l’état et les comptes sociaux étaient équilibrés, le chomage à 5.1% et au final les français heureux.

          Tous cela pour faire le ministère du temps libre, pendant que Thatcher (élue en 79) redressait l’UK.

          CPEF

        • Relisez le programme de Mitterrand et celui de Mélenchon. Ils n’ont rien de comparable. Mélenchon veut instaurer une dictature communiste. Il commence par une assemblee constituante dont le principal but est de faire sauter les derniers verrous institutionnels. Si c’est ça veulent les français ce sera sans moi.

  • Je vais peut être me boucher le nez pour voter Macron au premier tour.
    Ce n’était pas mon choix initial, mais bon ! Fillon s’est mis lui même en mauvaise situation. Il a eu le tort de vouloir se maintenir et je ne pense pas qu’il puisse être au second tour.
    Alors ? Alors pour moi, tout plutôt qu’un duel Melenchon Le Pen.
    Macron nous fera un quinquennat Hollande bis, moins pire que les deux autres fous.
    J’ai encore la naïveté de croire que là droite aura alors compris et se mettra en mesure de gagner la prochaine fois, avec un VRAI candidat et un BON programme.

  • Surtout pas Macron conseiller économique de Hollande, donc responsable de la catastrophe de notre économie: 1,1% de croissance et 1 million de chômeurs supplémentaires! C’est un clone de Hollande qui tente de faire croire qu’il n’est pas socialiste alors que toutes ses paroles prouvent qu’il l’est bien.

  • Je pense qu’aucun candidat ne fera les réformes stratosphériques dont le pays a besoin….
    Le français est gauchiste dans l’âme, je me dis parfois qu’un petit mandat Mélenchon mettra le pays à genou, et fera comprendre aux électeurs à quel point le socialisme / communisme est une bêtise absolue….

  • La peur de Mélenchon qui agite le microcosme n’a qu’un seul but : essayer de regonfler mini-moi qui est en train de se casser la figure, Hamon ayant lamentablement raté sa tentative de siphonage pour protéger à gauche son ami sous-marin du PS.

  • Hola, jeune et fougueux auteur!

    Vous êtes bien alarmiste alors que vous dites:
    « Sera-t-il en mesure d’appliquer son programme, au moins de manière partielle ? Autrement dit : sera-t-il en mesure d’avoir une majorité au Parlement et le soutien des fonctionnaires pour appliquer ces réformes ? »

    La réponse à vos inquiétudes est dans la partie:
    « le soutien des fonctionnaires »:
    Pour moi, les budgets de la nation sont décidés et dirigés à 85/90 % par ce que j’appelle « l’Administration », i.e. les quelques centaines de préfets, directeurs de grands services qui ont depuis plusieurs années verrouillés notre bureaucratie, notre fonctionnariat. Ainsi, depuis le parlement & les ministres, jusqu’aux maires & conseillers municipaux, le politique n’a que 10 à 15% de marge de manœuvre face a l’Administration. Donc extrême droite, centre ou extrême gauche, le gouvernail ne peut pas vraiment changer la direction de la France, vu sa faible amplitude.
    Et les grandes oraisons de nos divers candidat-e-s n’y changeront rien! Et cela qu’ils soient libéraux ou pas!
    Peu importe les augmentations ou baisses du nombre de fonctionnaires promises par les candidats, ils feront comme depuis 40 ou 50 ans ce que dictent ces « grands serviteurs de l’Etat », que le peuple a mis en place. Ce peuple qui « sachant qu’il n’est pas sage, a formé une élite pour être sage à sa place », comme l’a à peu près dit je ne sais plus qui.
    Sauf si un candidat propose quelque chose qui pourrait « taper dans la fourmilière »… Et là qui on retrouve??

    A vos commentaires, si vous le voulez bien!

    Au fait, monsieur l’auteur, je vois sur votre blog que vous pas n’avez toujours été aussi raide avec JLM.

    Bien cordialement.

    • taper dans la fourmilière….avec un mélenchon ou une le pen au pouvoir….ce serai un électrochoc carabiné pour cette droite et cette gauche vermoulu qui s’immagine avoir tout les droits et qui restent sourd aux contestations souvent justifiées de la population ; j’ai vécu sous le joug de ses deux parties sans que rien jamais ne change ; je m’intéresserai à eux lorsqu’il y aura des gens intéréssants à leur tête ,

      • @vera pensez vous vraiment que ce vieux briscard recyclé du PS se de taille à taper dans quoi que ce soit . Ca va plutôt être : la saison 10 de « la lente descente aux enfers »

  • Ne vous inquiétez pas les français aiment le consensus mou !
    Ce sera Fillon Macron au 2eme tour puis Macron…
    Point de libéralisme ou de liberté. De l etatisme gentillet pour finir de couler l’économie du pays…?

  • Les sondages n’étant que la vue biaisée et partielle de la vérité, il y a des chances que ce ne soit pas le cas. Mais, dans l’hypothèse où cette prédiction se réaliserait, il est indéniable que c’est ce qui se présentera de mieux. Un bon gros bordel suscité par tout ce que la France compte de groupuscules opposés à tout le reste. Un peu de ménage jusqu’à ce que quelqu’un siffle la fin de la récré. Ou pas…

  • L’élu(e) devra avoir une majorité parlementaire. Pour Le Pen et Mélenchon, ce n’est pas fait. Avec l’un ou l’autre président, nous aurions probablement une cohabitation, c’est le premier ministre qui gouvernerait. Donc, pas de panique (du moins, avant les législatives).

  • @val

    mais non
    60 ans d europe
    nous ont asphyxiés

    m. asseleau, cheminade, mélanchon, le pen, confirment s il en est qu il faut sortir de l union européenne..
    nathalie arthaud insiste sur le fait que les cac 40 ne veulent pas partager…
    Alors…
    continuer…Non
    et oui, virage à prendre..il est temps…

  • Tiens à ce propos, avez-vous lu ce qu’est l’alliance Bolivarienne que souhaite rejoindre Melenchon s’il était élu ? J’en tremble encore …

  • Comme la tendance n’est pas bonne pour Macron, la « menace » Mélenchon est le dernier truc inventé par les macronistes (et les médias) pour faire peur au bon peuple et le persuader de voter Macron plutôt que Fillon.

    Ne pas se laisser enfumer, voter Fillon.

    • Navré, vous le verrait dans un prochain article, mais je ne suis pas macroniste (ni filloniste d’ailleurs).

      Je constate simplement la percée de Mélenchon, pas seulement dans les sondages, mais également dans mon entourage.

      D’ailleurs je parlais de cette éventualité Mélenchon/Le Pen environ 1 semaine avant que le premier journal titre cela.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Élisabeth Borne devient Premier ministre. Certains attendaient une révolution, ce fut surtout un jeu de chaises musicales.

Merci à @EmmanuelMacron de sa confiance et de l’honneur qu’il me fait en me nommant Première ministre.

Merci aussi à @JeanCASTEX pour son action ces deux dernières années.

Les défis devant nous sont grands. Je mesure pleinement cette responsabilité. pic.twitter.com/fZ9zxu5S5f

— Élisabeth BORNE (@Elisabeth_Borne) May 16, 2022

Ce lundi 16 mai, Emmanuel Macron a... Poursuivre la lecture

L’investiture des candidats macronistes est conditionnée au rattachement en préfecture à la case politique « Ensemble ». Les futurs députés s’engagent également à siéger dans l’un des groupes de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale : MoDem (François Bayrou), Horizons (Édouard Philippe) ou Renaissance (ex-LREM).

La manœuvre vise à éviter la création de nouveaux groupes comme lors de la précédente mandature avec le lancement d’Écologie dém... Poursuivre la lecture

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles