Davantage de retraités exonérés de CSG

La CSG est devenue un exemple étudié dans toutes les bonnes écoles du monde, puisqu’elle est devenue le seul impôt… sur lequel nous payons des impôts !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Taxes By: GotCredit - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Davantage de retraités exonérés de CSG

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 22 octobre 2016
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Davantage de retraités exonérés de CSG
Taxes By: GotCreditCC BY 2.0

Le pouvoir socialiste a décidé de plomber au maximum le budget de ceux qui lui succéderont, en espérant, bien sûr récupérer quelques voix au passage…

Une mesure « sociale » d’origine parlementaire

Les députés ont adopté en commission, avec l’aval du gouvernement, un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, dont ils étaient à l’origine, qui relève le seuil de revenu en dessous duquel les bénéficiaires de revenus de remplacement, dont les retraités, sont exonérés de CSG.

En pratique, une personne retraitée célibataire doit aujourd’hui disposer d’un revenu fiscal de référence inférieur à 10 676 € (1 206 € nets par mois). Le seuil serait revalorisé de 5 % et passerait à 11 210 € (1 255 € par mois) à compter du 1er janvier 2017.

Un « geste » en faveur des plus défavorisés ?

Je sais que je vais encore m’attirer la foudre de la bien-pensance et de toute la boboïtude compatissante. Mais tant pis, les choses doivent être dites. Il est scandaleux qu’à revenus égaux les actifs qui produisent et qui travaillent paient 8% de CSG et que les retraités n’en paient pas. Je rappellerais simplement que c’est un Premier ministre socialiste, Michel Rocard, qui est à l’origine de cette taxe dont tout le monde devait s’acquitter et qui devait s’accompagner d’une baisse des charges…

Bien évidemment, les charges ont continué à exploser, la CSG a elle aussi gonflé et pire, est devenue un exemple étudié dans toutes les bonnes écoles du monde, puisqu’elle est devenue le seul impôt… sur lequel nous payons des impôts ! (CSG non déductible, 2.4% pour ceux qui n’auraient pas suivi…)

Sur le web

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Eh bien je ne dois pas être un bobo…effectivement je ne comprend pas bien (à part pour des raisons électorales bien sur) pourquoi, à revenus fiscals de référence identique un actif paierait une csg et pas le retraité…d’autant que l’actif consomme moins de sécu, à bien moins d’avantages que celui d’hier (retraité d’aujourd’hui), à plus de besoin donc plus de charge. (le prix de l’immobilier à lui pése deux fois plus)…
    Il y a tant à dire sur le patrimoine des retraités…mais là je vais passer pour un homme cruel et ingrat…j’arrête de parler…

  • C’est l’électoralisme qui nous a amenés à la situation actuelle, et aussi l’incompétence.
    Les décisions prises ont conduit à un appauvrissement de la population (voir l’évolution du PIB/habitant), que les politiques essaient de contrer par toujours plus d’aides et d’exonérations à destination des bas revenus.
    On continue à appauvrir le pays (LTE, absence de politique d’immigration, politique industrielle inexistante etc…).
    Le résultat, ce sont des divisions actifs contre retraités, Français contre immigrés, fonctionnaires contre privé etc… On devine la suite. Le seul responsable est l’Etat et ceux qui l’ont dirigé à leur profit.
    Ce pays est-il foutu ou n’est-il pas trop tard?

  • la CSG..ce n’est qu’une TVA sur le revenu et affublé d’un joli nom pour être acceptée .
    m’enfin , il y a un bémol cela ne devrait pas s’appliquer aux rentiers , il l’a subissent 2 fois , 1 fois avec leur revenu d’activité , un 2 éme fois avec la restitution de leur épargne , la pension de retraite par répartition de crée pas de plus valus, ce n’est pas un revenu mais un rendu !

  • Sire, avec toutes nos âneries, ce pays est foutu et s’y prépare-il une révolte ? Non une révolution où nous nos têtes vont tomber.

  • Je sais bien qu’un impôt n’est pas une taxe…et qu’une taxe n’est pas un impôt, cependant cela reste des prélèvements obligatoires…de nature fiscale…au final ce sont des impôts.

    Il est donc erroné de dire que la CSG est le seul impôt sur lequel on paye l’impôt.

    En effet EDF qui nous ponctionne, sous la douce appellation « TAXES ET CONTRIBUTIONS » (j’adore le pluriel) des taxes suivantes :

    * TCFE (taxe sur la consommation finale d’électricité)
    * CSPE (contribution au service public d’électricité)
    * CTA (contribution Tarifaire d’acheminement Electricité)
    applique la TVA sur ces taxes !

    Vive le racket de l’état et de ses structures publiques…

  • Non, la CSG n’est pas le seul impôt sur lequel on paie des impôts.
    Regardez votre facture EDF: vous payez la TVA sur les taxes.==> surimposition immédiate
    L’ISF est un impôt supplémentaire sur ce que vous possédez après avoir payé vos autres impôts ==> surimposition annuelle
    Les droits de succession sont des impôts sur des biens déjà imposés ==> surimposition différée
    etc.

  • De toute manière nous payons la CSG entière et sachant que nous gagnons à deux 2000 euros, nous ne sommes pas des supers riches, mais je suis un peu d’accord avec ce monsieur tout le monde devrait payer 10 % de ses revenus, sur tous les impôts sans exception. Nous serions tous gagnant, même le gouvernement, mais hélas cela toucherait trop les riches qui eux en payent souvent moins avec toutes les dédutions qui peuvent faire.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Notre Bruno garde le cap ! Ou tout au moins son cap. Si le second mandat d’Emmanuel Macron s’ouvre dans une configuration législative bien moins printanière qu’en 2017 et si les acteurs actuels de la petite majorité présidentielle se démènent en tous sens pour essayer de reprendre la main dans le show politicien, rien de tel chez Bruno Le Maire, plus égal à lui-même que jamais : il a toujours eu l’art de dénoncer sur un ton fabuleusement outragé les politiques qu’il a lui-même mises en œuvre et ce n’est certainement pas aujourd’hui qu’il va c... Poursuivre la lecture

retraites
3
Sauvegarder cet article

Dans le concert des pays développés et dits libres, la France tient une place à part : voilà qui devrait satisfaire les souverainistes de tous bords. La place est celle des élèves au bonnet d’âne dans un coin de la classe.

Car il est dramatique d’observer que l’âge de la retraite a été au cœur des projets des partis en présence, et se situe déjà au cœur des débats sur la cohabitation et la réforme des retraites que le Président a promis de « boucler à l’été 2023 ».

Je ne veux pas m’étendre sur le sujet, puisque je n’ai cessé d’é... Poursuivre la lecture

6
Sauvegarder cet article

Et c'est avec de fort jolis mouvements de jarrets vifs et musclés que l'inflation continue de grimper fermement notamment dans la zone euro, pendant que l'INSEE continue d'afficher des chiffres de plus en plus insolents et décalés avec la réalité vécue par les Français.

Les 5 % crânement affichés jusqu'à présent vont rapidement se muer en 8 % et en zone euro on peut même tabler sur un joli petit 12 % d'ici à la fin de l'année alors que l'inflation des coûts à la production continue de grimper de façon jugée "dramatique" par tous les sp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles