Le boum des écoles hors contrat

93 nouveaux établissements scolaires ont ouvert leurs portes à la rentrée 2016, soit 26 de plus que l’année dernière. Comment s’explique ce succès ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ecole primaire By: Commune du Val d'Ajol - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le boum des écoles hors contrat

Publié le 10 octobre 2016
- A +

Par Anne Coffinier.

Le boum des écoles indépendantes
Ecole primaire By: Commune du Val d’AjolCC BY 2.0

À la rentrée 2016, ce ne sont pas moins de 93 nouveaux établissements scolaires (écoles maternelles et/ou élémentaires, collèges et lycées) qui ont ouvert leurs portes, soit 26 de plus que l’année dernière : une croissance du nombre d’établissements de 12 %, qui conforte et renforce un mouvement installé depuis plusieurs années : 7,5 % en 2014, 9,5 % en 2015.

Malgré une multiplication des obstacles administratifs rencontrés par les créateurs d’écoles, la vitalité du système scolaire indépendant est au rendez-vous. Les interrogations soulevées par la nouvelle réforme du collège, les difficultés éprouvées par l’enseignement public à trouver des solutions à la baisse du niveau général pointée par les classements PISA, donnent pleinement leur raison d’être aux écoles indépendantes qui explorent de nouvelles voies pédagogiques en conformité avec les attentes des parents.

Cette année

annee-300x250
80 % des 93 nouveaux établissements créés sont non confessionnels.

Conformément aux tendances des années précédentes, la plupart des ouvertures concernent les écoles Montessori et les écoles d’inspiration écologique.

1 création sur 4 concerne un établissement du secondaire (collège ou lycée).

Des écoles indépendantes pour des enfants variés

Le fort développement des écoles indépendantes, malgré la crise économique et les menaces de réforme de leur cadre juridique, est indéniablement une bonne nouvelle. Les enfants sont variés. Inutile de vouloir les couler dans un moule unique.

Ils ont besoin de pédagogies et de styles éducatifs différents. Faire réussir tous les enfants, en leur permettant de cultiver leurs atouts propres : telle est l’ambition des écoles indépendantes ! En 2016, nous n’avons pas besoin de clones mais d’hommes et de femmes accomplis, solidement enracinés dans notre culture française, et la tête dans les étoiles à inventer un monde de demain plus juste et plus responsable.

Les écoles indépendantes sont le cadre éducatif propice au développement de la créativité, de l’inventivité, de l’intégrité intellectuelle, de la générosité et du courage dont notre société a tant besoin.

Pour mémoire

    • La France compte en tout 886 établissements scolaires indépendants en activité
    • 3 établissements sur 5 sont non confessionnels
    • Plus de 60 000 élèves sont scolarisés dans les écoles indépendantes, soit 0,5 % des enfants relevant de l’instruction obligatoire
    • Comme les autres « independent schools » du monde, les écoles indépendantes françaises se caractérisent par la liberté de recrutement de leur corps professoral et la liberté de leur programme académique. En France, l’Etat ne participe pas au financement de ces écoles.


Sur le web

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Hum… des écoles d’inspiration écologique? Je crains le pire…
    Donner un filtre unique de lecture du réel aux enfants, que ce soit l’idéologie gauchiste ou écologiste n’est pas, de mon point de vue, une bonne manière de former leur intelligence et leur jugement.
    Ceci dit, je suis pour la liberté à condition que les parents soient clairement informés de la proposition faite… Je n’y mettrais pas mes enfants, c’est tout

  • Un point à relever: je vois, dans la pratique, malheureusement un oxymore dans « non confessionnel » et « d’inspiration écologiste ».

  • exemple flagrant sur la ville de Saint Nazaire Lycée Expérimental création par gaby cohn bendit le frere de dany le rouge ce n’est pas une réussite totale il ya autant d’échec que dans les autres lycées

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bien avant que TF1 n'en parle, nous avions publié cet article.

J’aimerais vous parler de La Cordée. Cette école privée hors contrat de Roubaix a ouvert ses grilles en septembre 2015 avec sept élèves. À la fin de cette première année scolaire, ils étaient déjà vingt, et en septembre dernier, ce sont quatre-vingts élèves répartis en huit classes allant de la grande section de maternelle à la 5ème qui y faisaient leur rentrée.

Le projet est donc encore tout frais, mais il témoigne déjà de deux choses : d’une part que l’échec scolai... Poursuivre la lecture

Par Jean-Baptiste Noé.

La période électorale approchant, les mesures pour sauver l’école fleurissent. Si chacun est conscient que la bonne formation éducative est indispensable au développement d’un pays prospère, les propositions tombent très souvent à plat car elles ne prennent pas en compte l’origine du mal dont souffre l’école en France. Les candidats déclinent des catalogues de mesures qui peuvent être bonnes, mais qui sont très loin des enjeux réels de l’école.

Ainsi Emmanuel Macron, lors de son discours de père Noël à Mar... Poursuivre la lecture

Par Pierre-Guy Veer, depuis les États-Unis.

Milton Friedman fut l’un des plus grands penseurs libéraux du XXe siècle. L’un de ses chevaux de bataille principal fut la liberté scolaire, c'est-à-dire le libre choix laissé aux parents de scolariser leurs enfants où bon leur semble en utilisant directement l’argent que l’État aurait autrement injecté dans les écoles publiques.

En d’autres termes, créer une certaine concurrence en éducation pour améliorer toutes les écoles.

Bien que je sois allé à l’école publique, j’ai pu pro... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles