La fausse piste de la relance industrielle

La puissance technologique, qui peut entraîner un pays, ne dépend pas d’une politique industrielle mais d’une politique en faveur des investisseurs, de l’entreprise en général et de l’entrepreneuriat.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La fausse piste de la relance industrielle

Publié le 24 septembre 2016
- A +

Par Vladimir Vodarevski.

La fausse piste de la relance industrielle
By: Paulo GuedesCC BY 2.0

En France, la mode est à la résurgence d’une politique industrielle initiée et pilotée par l’État. Pourtant, l’actualité montre que les innovations industrielles ne viennent pas de pays ayant une politique industrielle.

Ainsi, l’Allemagne est le pays roi de l’industrie. Et l’industrie reine est l’automobile. Pourtant, le pays qui bouscule le secteur, ce sont les USA. C’est carrément une nouvelle société, créée de toutes pièces, Tesla, qui assemble des voitures électriques utilisables « normalement », avec une grande autonomie. Tesla a également lancé la voiture autonome. Google y travaille également, et, semble-t-il, Apple.

Industrie et impression 3D

Autre exemple, le site Numerama signale que le groupe PSA (marques Peugeot et Citroën) s’est associé avec une start up de Los Angeles, spécialisée dans l’impression 3D, Divergent 3D. Le but est de concevoir des autos plus légères et plus simples à assembler.

Dans un autre secteur, le pays européen à la pointe de l’innovation en matière de microprocesseur est également un pays peu réputé pour sa politique industrielle : le Royaume-Uni. C’est la société britannique ARM ldt qui a développé l’architecture leader pour les smartphones.

Et les constructeurs automobiles installent dans leurs cockpits des réceptacles compatibles Androïd ou Apple. Ainsi, les smartphones utilisant ces systèmes d’exploitation peuvent être installés dans les véhicules et servir de GPS ou pour d’autres fonctions.

Innovation de rupture des USA et du Royaume Uni

L’innovation de rupture vient des USA ou du Royaume-Uni. Elle provient d’un environnement favorable aux investisseurs, dans le cas de Tesla. Pour ARM, on ajoute la symbiose de l’entreprise avec l’université, Cambridge en l’occurrence. Google, ce sont des entrepreneurs à succès, qui ont gagné les moyens d’aller encore plus loin. Dans tous les cas, un environnement favorable aux investisseurs.

L’Allemagne l’a compris. Elle n’a pas de politique industrielle, mais une politique favorable aux entreprises, quel que soit leur secteur, même agricole. Elle semble même bien placée dans les fintech en Europe, derrière le Royaume-Uni.

Il y a trente ans, le magazine L’Expansion vantait le modèle de la banque industrie à l’allemande. Modèle abandonné par l’Allemagne, dont le gouvernement a favorisé l’abandon des participations croisées, et laissé les conglomérats se démanteler. Pour mener maintenant une politique, non pas industrielle, mais qu’on peut qualifier de business friendly.

La puissance technologique, qui peut entraîner un pays, ne dépend pas d’une politique industrielle mais d’une politique en faveur des investisseurs, de l’entreprise en général et de l’entrepreneuriat.

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Certains ont voulu s’étonner de l’annonce récente de suppressions d’emplois dans l’entreprise Vallourec d’origine française spécialisée dans la production des tubes en acier sans soudure.

C’est l’occasion d’expliquer une nouvelle fois comment fonctionne l’industrie : si un pays ne possède ni les matériaux de base ni le marché, c’est-à-dire les clients, la transformation, la production, l’industrie se délocalise en se rapprochant des uns ou de l’autre.

Vallourec avait besoin de minerai de fer et d’aciéries d’une part et d’autre p... Poursuivre la lecture

Par Scott Shackford. Un article de Reason

Un document de travail récemment publié prétend montrer que les vastes lois sur la confidentialité des technologies mises en œuvre par l'Union européenne en 2018 ont considérablement étouffé l'innovation des apps et potentiellement privé les consommateurs de produits utiles.

Le rapport a été publié par le National Bureau of Economic Research, et il tente de calculer les effets sur les consommateurs du Règlement général sur la protection des données (RGPD), une loi de l'Union européenn... Poursuivre la lecture

Par Alexander Hammond. Un article de HumanProgress

Voici le trente-troisième épisode d’une série d’articles intitulée « Les Héros du progrès ». Cette rubrique est une courte présentation des héros qui ont apporté une contribution extraordinaire au bien-être de l’humanité.

Nos héros de la semaine sont George Hitchings et Gertrude Elion, les deux scientifiques américains qui ont initié le développement de la conception rationnelle des médicaments.

Jusqu’alors, la méthode classique employée pour les découvrir reposait sur un... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles