J’ai testé la réalité virtuelle et c’est bluffant !

La réalité virtuelle, c’est LA technologie à la mode en 2016. Témoignage (enthousiaste) d’un utilisateur de la réalité virtuelle.

Par Théophile Gacogne.

Réalité virtuelle
By: Knight Center for Journalism in the Americas, University of Texas at AustinCC BY 2.0

Vous avez probablement déjà entendu parler de la réalité virtuelle, c’est actuellement la technologie à la mode et on la retrouve pour de nombreuses utilisations. Elle était d’ailleurs présente dans cet article traitant des 16 tendances digitales. L’expression de « réalité virtuelle » existe depuis 1938, Antonin Artaud, un artiste français aux nombreux talents, décrivait alors le théâtre comme de la réalité virtuelle. Il était cependant loin d’imaginer que son expression deviendrait une technologie à part entière, et il serait très certainement bluffé de poser un casque VR devant ses yeux.

La réalité virtuelle, comment ça marche ?

La réalité virtuelle est étudiée pour permettre de créer une simulation qui se rapproche le plus possible de la réalité, ou qui nous transporte, à l’inverse, dans un monde complètement imaginaire. En quelque sorte, on reste chez soi, mais on voyage.

Pour ce faire, divers fabricants nous proposent des casques VR (Virtual Reality), que l’on place devant nos yeux et qui nous coupent complètement de l’environnement réel. On est alors plongé dans un monde créé numériquement où il est possible de se déplacer, d’interagir, et de regarder à 360° selon les applications.

Il existe deux types de casque VR, les premiers et les moins onéreux ne sont que de simples boîtiers équipés de lentilles. Ils accueillent nos smartphones pour nous permettre d’utiliser certaines applications ou de regarder des vidéos spécialement conçues pour la réalité virtuelle. On en trouve à tous les prix et il y a même une version carton créée par Google, qui nous permet de nous faire une idée sur cette technologie de plus en plus performante. Dans ce cas, c’est le smartphone et ses capteurs (accéléromètre et gyroscope), qui permettront à l’écran de suivre nos mouvements de tête.

Les seconds casques sont complètement autonomes, et souvent plus performants, mais aussi beaucoup plus chers. Ils ne nécessitent pas la présence d’un smartphone et sont équipés de leurs propres capteurs. La fluidité est alors souvent meilleure.

Il y a encore quelques mois, cette technologie n’était pas réellement au point, une latence entre le moment où l’utilisateur bougeait la tête et l’affichage du mouvement, rendait l’expérience peu agréable et pouvait même être la cause de nausées. Aujourd’hui ce problème est résolu et la latence est nulle ou quasi-nulle. Les casques autonomes ont une longueur d’avance à ce niveau là, mais les capteurs de nos smartphones nouvelle génération sont également plus performants, ce qui facilite grandement l’immersion.

La réalité virtuelle, pour quelle utilité ?

C’est en priorité pour les joueurs que la réalité virtuelle a été pensée. On s’immerge complètement dans notre jeu, pour nous retrouver dans un environnement artificiel. Les fabricants de console ou les concepteurs de jeu l’ont bien compris, et très prochainement on trouvera des casques ultras performants comme le Playstation VR ou encore le HTC Vive. Cela dit, sans se lancer directement sur ces casques haut de gamme, on trouve de nombreuses applications smartphones qui nous permettent de jouer avec des casques plus accessibles financièrement, et chaque mois de nouvelles apps font leur apparition sur Google Playstore ou Apple Store.

Le joueur se retrouve alors dans un monde en 3 dimensions, il n’est plus dans sa chambre ou dans son salon, mais bel et bien à l’intérieur du jeu. Cela offre des possibilités énormes, et même si pour l’instant les applications restent limitées, l’industrie du jeu est en effervescence pour nous proposer rapidement de nouvelles expériences. 2016 et 2017 devraient être les années de l’explosion de la VR (réalité virtuelle), c’est en tout cas ce que promettent de nombreux fabricants.

Au-delà du jeu, les simples amateurs de cinéma devraient, dans un futur proche, voir débouler des films en 3D et à 360°. Il y a déjà quelques vidéos de ce type, et pour le coup on est réellement complètement immergé dans le film en question. On découvre des paysages que l’on n’aurait certainement pas pu voir en vrai, et donc on voyage sans même avoir à se déplacer.

C’est d’ailleurs un concept qui n’est pas passé inaperçu aux yeux de l’industrie du sport ou encore du porno comme le montre le graphique ci-dessous.

Crédits : lapipesanstabac.com
Crédits : lapipesanstabac.com

Mon expérience de la réalité virtuelle

J’ai fait un mémoire de fin d’études sur la réalité augmentée (concept proche mais différent) et en tant qu’amateur de nouvelles technologies, je me devais d’essayer. J’ai pu tester plusieurs applications, équipé d’un casque Samsung Gear VR et de mon Galaxy S6. Si j’étais un peu perplexe au départ, j’ai rapidement été séduit par la qualité d’immersion proposée.

La première application que j’ai lancé est Roller Coaster VR, c’est généralement une des premières applications que l’on nous propose d’essayer, pour réellement comprendre ce qu’est la réalité virtuelle. Cette application nous offre le privilège de nous asseoir dans le wagon de tête d’une montagne russe virtuelle. Ça commence calmement, on monte pendant quelques secondes et on apprécie de tourner notre tête pour découvrir le paysage du jeu. On dévale ensuite les pentes impressionnantes et immédiatement on ressent les premières sensations de vertige et de vitesse, c’est vraiment bluffant. On est tranquillement assis dans notre fauteuil, mais on se surprend à bouger notre corps comme si on était réellement assis dans ce wagonnet.

J’ai ensuite testé Zombie Shooter VR. Ici il n’est plus simplement question de regarder et de subir, mais il faut également se débarrasser des hordes de zombies qui cherchent à nous croquer. Le personnage se déplace tout seul au fur et à mesure qu’on élimine nos ennemis, mais on peut tourner la tête à 360° pour éviter d’être surpris. Une bande son stéréoscopique ajoute de l’immersion et on entend donc les sons venant de l’avant, de l’arrière et des côtés. C’est vraiment efficace et plutôt addictif, ça laisse imaginer de très bons jeux pour le futur.

Pour me remettre de mes émotions, j’ai décidé d’essayer Sites in VR. Cette application permet de voyager tout en restant à la maison. Il est possible de se rendre à Paris aux pieds de la tour Eiffel, on profite alors d’une vidéo avec vue à 360°, et il faudra bien lever la tête pour voir le bout de la célèbre dame de métal. Il y a également l’ambiance sonore qui va avec, pour une immersion réellement bluffante. Si vous connaissez déjà bien Paris, vous pourrez partir sur une plage de Thaïlande ou encore devant les pyramides d’Égypte. Enfin, pour ceux qui se lasseraient rapidement de notre bonne vieille Terre, l’application nous permet même de fouler les sols lunaires ou martiens.

Au final, je peux dire que toutes ses applications m’ont réellement séduit et surtout amusé, c’est bien là le principal. C’est une nouvelle façon de jouer, mais pas seulement, on s’évade réellement de notre quotidien. Certains trouveront que c’est un peu triste de se plonger dans un monde virtuel et que la réalité, la vraie, c’est toujours bien mieux, que la génération Y s’anesthésie encore un peu plus et ils n’auront pas tort, Toutefois, l’un n’empêche pas l’autre. J’ai en tout cas pris beaucoup de plaisir.

La réalité virtuelle va encore progresser

Ce serait vous mentir que de vous dire que tout est absolument parfait. Certaines applications n’ont que peu d’intérêt, et il faut avouer que la qualité des écrans des smartphones n’est pas encore suffisamment précise pour ne pas être parfois dérangé par un quadrillage qui donne un peu l’impression de regarder au travers d’une grille. Toutefois, l’expérience reste bluffante et nous laisse imaginer des innovations et des progrès qui viendront à coup sûr perfectionner cette technologie.

Comme je vous disais un peu plus haut dans ce papier, les fabricants et les concepteurs de jeux vidéos ont compris que la réalité virtuelle avait une grosse marge de progression. Pour les prochaines années, de nombreux jeux et des casques toujours plus performants vont faire leur apparition. C’est donc une technologie sur laquelle il va falloir compter, et le casque de réalité virtuelle risque rapidement de devenir un objet récurrent de notre vie quotidienne, à l’image de la TV ou du smartphone.

Si certains enterrent déjà cette technologie et prévoient un flop magistral, je suis au contraire plutôt de ceux qui pensent que ce n’est que le début et qu’il ne faut réellement pas sous-estimer ce nouvel outil de jeu ou de vidéo. Je ne suis d’ailleurs pas le seul à le penser, puisque Google, Facebook, Sony, et tant d’autres géants de l’industrie numérique ont déjà investi des sommes considérables pour la conception de matériel de réalité virtuelle.

Le grand-public semble, en plus, plutôt réceptif à cette nouvelle technologie et plus précisément les gamers qui ont toujours rêvé d’être à l’intérieur de leur jeu. Lorsqu’on essaye un casque de bonne qualité, même s’il y a encore des imperfections, on est toujours bluffé. Pour ma part, cette expérience m’a réellement donné envie de découvrir de nouvelles applications VR, et je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas-là. Le rendez-vous est donc pris dans quelques années pour suivre l’évolution de la réalité virtuelle.