Microsoft HoloLens imagine le football en réalité augmentée

Microsoft vend du rêve en imaginant la diffusion holographique des matches de football américain via HoloLens !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Microsoft HoloLens imagine le football en réalité augmentée

Publié le 4 février 2016
- A +

Par Charles Bwele.

La firme de Redmond brille très souvent dans des futurs technologiques qu’elle met rarement ou péniblement en œuvre. Durant le premier trimestre 2016, elle commercialisera la version d’essai (ou version développeur) de son casque HoloLens de réalité augmentée… pour la modique somme de 2 700 € / 3 000 $ !

De fait, Microsoft vend du rêve (marketing) en imaginant cette diffusion holographique des matches de football américain via HoloLens, laissant présager une vision innovante et très séduisante des compétitions sportives. Dans quelques années / décennies, le tournoi de football / rugby se jouera aussi sur votre table basse et les statistiques des matches défileront dans votre salon… en espérant que les fédérations sportives, les chaînes de télévision ne fassent pas trop de chichis.

Corrélativement, les technologies de réalité augmentée seront certainement très utiles aux concepteurs / designers (infographie, vidéo, industrie, architecture, armement, etc.) et transformeront probablement notre domicile en « Holodeck » à la Star Trek. À quoi ressemblera votre prochaine session Call of Duty ou FIFA 20XX ?

Sur le web

Retrouvez sur Contrepoints tous les articles de Charles Bwele

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • La Silicon Valley change et ameliore nos vies plus que les politiciens ne le feront jamais !

  • Le foot américain a besoin de meubler les 75% du temps où le jeu réel est arrêté. Comme il n’y a pas assez de pubs à diffuser et que ce serait acrobatique pour la réalisation, on montre des statistiques, des replays, etc.
    Ca laisse effectivement un créneau pour la réalité augmentée. Pour du foot ou du rugby, le spectateur ne va pas payer pour des statistiques, ni pour des hologrammes qui deviendront flous quand il cherchera à savoir ce qui se passe vraiment sous la mêlée.
    Ce truc n’a pas de business model qui tienne.

    • Toujours ce manque d’imagination, c’est vraiment une tendance.

      D’un côté ça ne me surprend pas vu que vous soutenez les régimes autoritaires, hors ces régimes ne favorisent pas l’indépendance d’esprit, l’innovation, le changement..tous ces comportements nécessaires à une économie du 21ème siècle et à la réussite à notre époque.

      L’intérêt est évident, surtout pour le foot européen. Et ce n’est pas comme si Hololens avait été créé juste pour le sport, les possibilités peuvent être énormes, dans le jeu vidéo par exemple.
      Microsoft échouera peut-être, ou pas, mais le concept de la réalité augmentée a un grand intérêt.

      • Vous avez d’autres arguments que les attaques personnelles diffamatoires ?

        Ce machin est du vaporware jusqu’à ce qu’il y ait un véritable argumentaire commercial et un business model derrière. Il ne suffit pas de s’appeler Microsoft et de déclarer que quelque chose est innovant pour en faire un progrès pour l’humanité. Un business angel est chaque jour sollicité par des inventeurs, s’il se lance sans regarder si la nouveauté est effectivement un progrès et si le business model repose sur un véritable désir du marché, il se plante. Evidemment, un internaute qui n’y met pas un $ de sa poche, ou un politicien qui y met les $ qu’il prend dans la poche des autres vont railler et insulter ceux qui ne soutiennent pas n’importe quoi sur la foi des étiquettes habilement collées pour masquer les faiblesses techniques ou commerciales d’un projet.

        • J’ajoute que comme le fait remarquer judicieusement l’auteur, ce ne serait pas la première fois qu’un gros intervenant lancerait une prétendue innovation révolutionnaire qui échouerait à trouver son public et son marché. Les Google, Microsoft et autres monopoles de fait, assis sur une montagne de cash qu’ils ne peuvent redistribuer pour des raisons fiscales et préoccupés de conserver leur position, financent en interne des projets souvent farfelus, qu’on voit comme des paris audacieux et risqués qu’eux seuls auraient le courage de prendre, mais dont la principale utilité est de confisquer les têtes pensantes et d’en assécher le marché du travail au détriment de leurs éventuels concurrents. Je ne sais pas si c’est libéral ou pas, mais c’est une très mauvaise allocation du capital.

  • il serait normal de taxer le 3D plus que le 2 D simple question de justice fiscale.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Thomas Renault.

[caption id="attachment_210426" align="aligncenter" width="640"] baby-foot d'extérieur credits frederic Bisson via Flickr ((CC BY 2.0)[/caption]

Il y a quelques temps, le génie John Nash, prix Nobel d'économie 1994, a perdu la vie avec sa femme Alicia dans un accident de voiture. Si vous ne connaissez pas la vie de John Nash, je ne peux que vous conseiller de regarder au plus vite le film A Beautiful Mind (Un homme d'exception en français), oscar du meilleur film en 2002. John Nash était un mathématicien bien... Poursuivre la lecture

football
0
Sauvegarder cet article

par h16

Dans un précédent billet, je m'interrogeais sur l'étonnante fréquence de certains troubles observés chez des athlètes de différents milieux, une augmentation du nombre de petits soucis chez certains footballeurs et l'étrange augmentation de la mortalité, toutes causes confondues, chez des populations jeunes plutôt habituées à ne pas trop mourir. Et ça tombe bien parce que, dernièrement, les contributeurs de Wikipédia ont mis à jour quelques listes intéressantes.

On trouve de tout, sur Wikipédia, depuis la vie passionnant... Poursuivre la lecture

Bill Gates microsoft
0
Sauvegarder cet article

Par Pascal Salin et Philippe Lacoude.

Première partie de la série ici Seconde partie de la série ici Troisième partie de la série ici Quatrième partie de la série ici Cinquième partie de la série ici

Comme nous l’avons vu précédemment, les impôts sur les revenus produisent une cascade complexe d’effets sur le système des prix.

En particulier, nous avons souligné dernièrement qu’ils distordent les effets sur les prix relatifs entre les biens présents et les biens futurs provenant du fait que ce type d’impôt est collecté su... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles