EDF finance Hinkley Point C : 5 000 euros par contribuable !

EDF : Hinkley Point By: Reading Tom - CC BY 2.0

Pour EDF, s’engager dans le projet Hinkley Point n’est-il pas une nouvelle pure fantaisie financière avec le contribuable qui régale ?

Par Jacques Henry.

EDF finance Hinkley Point By: Reading TomCC BY 2.0

 

C’est chose faite, après délibération le Conseil d’Administration d’EDF a approuvé l’engagement d’EDF dans le projet Hinkley Point C. C’est l’éléphant blanc radioactif, comme le titrait mercredi l’agence Bloomberg sous la plume de Chris Bryant !

Une dette d’EDF déjà faramineuse !

La dette d’EDF évolue aux alentours de 37 milliards d’euros à laquelle il faut ajouter le coût déjà planifié de 50 milliards des mêmes euros pour satisfaire aux directives de l’ASN lui permettant de prolonger l’exploitation des tranches 900 MW type Fessenheim.

Il y a bien pire puisqu’EDF se trouve également en face d’une dette virtuelle de 22,5 milliards d’euros pour faire face au régime de retraite de ses agents qui est fastueuse et tout bénéfice pour la CGT qui gère ce côté sombre et ignoré du public de la manne du CCE de cette entreprise d’État hors normes.

Encore une fantaisie pour Areva ?

S’engager maintenant dans le projet Hinkley Point pour une technologie issue d’Areva qui n’a pas encore fait ses preuves à hauteur de 20 milliards d’euros sur 10 ans sans comptabiliser les aléas et les retards est une pure fantaisie financière. Au final il en coûtera au contribuable français, par ménage fiscal, la coquette somme de 5 000 euros ( ! ) sans compter les primes supplémentaires relatives à la « transition énergétique ».

On nage en plein délire…

Sur le web