Sortie de Bastiat de A à Z en version papier

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sortie de Bastiat de A à Z en version papier

Publié le 4 juillet 2016
- A +

Par l’Institut Coppet.

Sortie de Bastiat de A à Z en version papierThéoricien de l’harmonie économique et adversaire de l’étatisme, du socialisme et des autres avatars de ce qu’il nommait la spoliation légale, Frédéric Bastiat (1801-1850) nous a laissé une œuvre riche, féconde et — compte tenu de sa mort à l’âge de 49 ans — étonnamment vaste. En complément de ses Œuvres complètes, récemment rééditées par l’Institut Coppet, nous avons tâché d’offrir un travail synthétique. Pour conserver son sens inimitable de la formule, son talent littéraire, la justesse de ses aperçus, mais aussi la force de ses prophéties, il n’y avait nul meilleur moyen que de compiler, sur tous les sujets, l’expression qu’il a donnée de ses idées.

On trouvera donc dans ce livre le concentré, l’essence de l’œuvre de cet économiste. Le lecteur sentira-t-il de lui-même, comme nous l’avons senti nous-même, la force et la grande actualité des idées de Bastiat, sur des sujets aussi sensibles que les dépenses publiques, les impôts, le libre-échange, le socialisme, le chômage ou la protection sociale ? C’est là ce que nous espérons. — Pour qu’il en sorte grandi, changé, comme on l’est au contact de tous les grands esprits.


Sur le web

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Frédéric Bastiat dont la pensée économique est d’une pertinence implacable était originaire de Bayonne.
    Le sélectionneur de l’équipe de France de football aussi.
    Pour que les choses se passent bien au Frankistan, j’ai le sentiment qu’il faudra trouver des dirigeants originaires de Bayonne.

    • Bastiat apprend aussi à ne pas confondre coorelation et causalité… Et puis il y a quand meme une heure de route entre Mugron et Bayonne…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Extrait de Philippe Nemo, Histoire des idées politiques aux Temps modernes et contemporains, PUF, 2002, p. 779-781.

Si l’on entend par socialisme une doctrine, ou une famille de doctrines, condamnant la propriété privée, prônant la mise en commun des biens, imposant des conduites normées qui restreignent la liberté individuelle, il est clair – et les premiers socialistes ont explicitement revendiqué cette parenté – que le socialisme peut et doit être rapproché des « communautés primitives » ayant précédé l’émergence de l’État et des so... Poursuivre la lecture

Par Doug French. Un article du Mises Institute

Relatant une boutade de l'économiste soviétique Nikolai Fedorenko, Yuri Maltsev a illustré le problème du socialisme dans sa préface à l'ouvrage de Ludwig von Mises intitulé Economic Calculation in the Socialist Commonwealth. Fedorenko a déclaré à l'époque, selon les mots de Maltsev, "[Un] plan économique entièrement équilibré, vérifié et détaillé pour l'année suivante serait prêt, avec l'aide des ordinateurs, dans 30 000 ans."

L'intelligence artificielle comme outil socialiste ?

Vi... Poursuivre la lecture

Par Martin Giraud.

Une ritournelle revient constamment dans le débat public, affirmant que le libéralisme économique serait condamnable car il serait mauvais pour les personnes modestes.

Malgré la longue tradition libérale occidentale ayant abouti à une hausse sans précédent de notre niveau de vie depuis deux siècles, cette idée s’est ancrée chez une majorité de gens depuis quelques décennies.

Elle n’est bien sûr pas nouvelle, mais elle transcende désormais la plupart des courants politiques, alors qu’elle était auparavan... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles