2 entreprises sur 3 se créent avec moins de 16.000 euros. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Jar of Money By: Steven Depolo - CC BY 2.0

En France, 54% des entreprises démarrent avec moins de 8.000 euros, et 68% avec moins de 16.000 euros…

Par Éric Verhaeghe.

2 entreprises sur 3 se créent avec moins de 16.000 euros. Bonne ou mauvaise nouvelle ?
Jar of Money By: Steven DepoloCC BY 2.0

Les entreprises françaises manquent-elles de capital ? Une étude de l’INSEE parue la semaine dernière le laisse entendre. Cette enquête quadriennale permet de faire le point sur les créations d’entreprises en France.

Les entreprises sont sous-capitalisées

L’étude met en évidence que 54% des entreprises démarrent avec moins de 8.000 euros, et 68% avec moins de 16.000 euros…

entreprises

En poussant l’analyse plus loin, on remarquera même que près du tiers d’entre elles commencent avec moins de 2.000 euros. Cette proportion a augmenté de 50% en 4 ans.

On remarquera qu’en 2010, 60% des entreprises seulement démarraient avec moins de 16.000 euros.

En quelques années, un phénomène de paupérisation des projets entrepreneuriaux s’est donc produit, avec une explosion de « lumpen firms » ne bénéficiant pratiquement d’aucun moyen pour démarrer.

Le commerce toujours en tête

L’étude de l’INSEE souligne par ailleurs les évolutions curieuses dans les projets de créations. Structurellement, le commerce reste le premier des projets, mais sa « domination » s’érode au profit du secteur de la construction.

entreprises

On le voit : plus d’une création sur cinq se fait dans le commerce, alors que cette proportion était d’une sur quatre en 2010. Progressivement, le secteur de la construction génère autant de créations d’entreprises que celui du commerce.

La poussée la plus forte depuis 2010 a toutefois lieu dans le domaine de la santé humaine et de l’action sociale.

Les activités les plus gourmandes en capital (assurances, finances) sont les moins prisées…

Sur le web