Prostitution : la pénalisation des clients est votée

La pénalisation des clients de la prostitution est entrée en vigueur. Le regard amusé de notre caricaturiste René Le Honzec.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Prostitution : la pénalisation des clients est votée

Publié le 8 avril 2016
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Pénalisation de la prostitution
Pénalisation de la prostitution (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, CC-BY 2.0)

Le plus vieux métier du monde est le reflet de nos turpitudes (enfin, pour les consommateurs) et fait partie, avec d’autres, des sujets de désunion familiale. On vient d’arriver à un résultat digne des plus grandes avancées de la pensée philosophique occidentale (non, pas BHL) (Ni Onfray non plus, bref) avec la pénalisation des clients de la prostitution : la Femme, libre de son corps et délivrée du joug libidineux masculin et capitaliste peut vendre son c… comme elle l’entend mais l’Homme n’a pas le droit d’acheter (des honorables vendeuses de c… ont manifesté contre cette loi,à l’appel de STS (Syndicat des Travailleuses du Sexe ») . Il paraît qu’il s’agit d’éviter les affreux maquereaux, les clients violents, les filières de l’Est et les films larmoyants et édifiant sur le sujet.

Côté libéral, « je vends mais tu n’as pas le droit d’acheter » est assez perturbant et montre une interprétation des principes de l’économie de libre-marché particulière.

Mais nous ne sommes pas particulièrement surpris de l’aboutissement de ce courant d’idée vue la solide CULture historico-politique de vos serviteurs. En 2012, nous avons vu débouler des bataillons de prostitués qui se disputait le marché sur nos écrans dans une farouche campagne de promotion intitulée « Mettez votre bulletin dans mon urne ». Couronnée d’un certain succès, le travesti gagnant (il s’est présenté comme socialiste, on a appris plus tard que c’était un social-démocrate) nous présente depuis la facture, assez vertigineuse, se comptant en millions de chômeurs ou de dettes ou de déficit, etc.

En restant dans le ton socialiste du sujet, on a payé, on n’a pas consommé, on a été baisé.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Excellent 🙂 . le dessin est tordant et se suffit à lui-même. Le texte est finalement plutôt contre productif
    « je vends mais tu n’as pas le droit d’acheter » mériterait un dessin lui aussi

  • La lutte contre la prostitution, ça rappelle Don Quichotte qui se battait contre les moulins. Et le résultat sera le même, à une différence près, c’est que l »état, en maquereau légal, encaisse sa part sans aucune honte sous forme d’amendes.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

Après avoir précédemment abordé la place de la prostitution dans l’Histoire, sa sociologie et son environnement législatif, il convient dans cet article de repenser la réflexion autour du fait prostitutionnel.

Disposer de son corps, un droit encore à conquérir

Le fait de disposer de son corps signifie en être le propriétaire, pouvoir en faire ce que l’on souhaite dans les limites de la propriété du corps d'autrui. Ce droit à la libre disposition de son corps a été le combat mené par le féminisme ayant conduit à la loi de 1975 sur l’IV... Poursuivre la lecture

Bien que l’on puisse observer ici et là des candidats parlant de la prostitution, dans un contexte marqué par des pensées radicales dont le néoféminisme, l’absence de débat et de discussion autour de la prostitution paraît surprenant. Pourtant, la prostitution et la dignité des personnes prostituées et des travailleurs du sexe ne doit pas être un non-sujet.

Brève histoire de la prostitution

L’Histoire nous enseigne que la prostitution est aussi vielle que l’humain. En effet, 3000 avant Jésus-Christ en Mésopotamie, on trouve déjà des ta... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles