[Replay] Quand verrons-nous des martiens ? (vidéo)

Spock credits JD Hancock (licence creative commons)

Comprendre le paradoxe de Fermi en quelques vidéos !

Par Charles Bwele.

Spock credits JD Hancock (licence creative commons)

Wikipédia : « Le paradoxe de Fermi est le nom donné à une série de questions que s’est posée le physicien italien et prix Nobel Enrico Fermi en 1950, alors qu’il débattait avec des amis de la possibilité d’une vie et d’une visite extraterrestre, compte tenu du modèle corallien de colonisation galactique. […] Plusieurs hypothèses ont été formulées pour expliquer ce paradoxe.

 
 
 

La question de Fermi est redécouverte par Carl Sagan en 1966, puis elle est explicitement formulée par l’ingénieur David Viewing en 1975. La même année, Michael Hart énumère quatre solutions possibles au paradoxe. Pour certains auteurs, le paradoxe n’en est pas un ; pour d’autres, il s’agit d’un dilemme ou d’un problème de logique. Pour d’autres enfin, il repose sur un anthropocentrisme qui lui retire toute possibilité de résoudre la question de la vie extraterrestre. La littérature spécialisée, mais aussi la science-fiction, la philosophie et la pensée religieuse, connaissent depuis une profusion d’essais explorant les solutions possibles au paradoxe. Il a ainsi évolué ; des outils statistiques (comme l’équation de Drake) ont tenté de le poser sous une forme scientifique. D’autres approches (comme la théorie de l’évolution, l’écologie ou la simulation informatique) en ont élargi la base. Le problème reste à ce jour (2015) non résolu. »

 

Cette définition grand public du paradoxe de Fermi demeurant imbuvable, Kurz Gesagt – In A Nutshell offre une vision simple, claire et animée pour les pauvres mortels que nous sommes. Les francophones pur jus feraient bien d’activer le sous-titrage en français…

 

Conclusion

À moins d’un miracle sci-tech, le Capitaine Kirk n’est pas prêt de croiser Monsieur Spock au QG de la Fédération ou à bord de l’Enterprise et encore moins de s’allier aux Vulcains pour filer une rouste à la coalition ad hoc Klingons-Romuliens-Cardassiens.

Sur le web