François Hollande : de la nébulosité en politique

Pourquoi le président s’intéresse-t-il plus au bien-être de l’Humanité qu’à celui de ses compatriotes ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Hollande credits Parti socialiste (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François Hollande : de la nébulosité en politique

Publié le 15 décembre 2015
- A +

Par Cédric Parren

François Hollande credits Parti socialiste (licence creative commons)
François Hollande credits Parti socialiste (licence creative commons)

 

Il semblerait que le président ad interim de la France tienne enfin son billet pour l’éternité, ce coup d’éclat qui lui vaudra au moins une double page dans les manuels scolaires du prochain millénaire. Seul le souvenir évanescent des attentats du 13 novembre empêche que la sublimité de son action ne soit proclamée dès à présent et que la population ne scande son nom par monts et par vaux, le nom sacré et révéré de Hollande le Grand, dit aussi Hollande le Bel.

Ce succès, ce triomphe, c’est évidemment la COP21, qui a abouti paraît-il à un accord juridiquement contraignant, à la différence du Pacte de stabilité ou de la Convention européenne des droits de l’homme, auxquels il suffit de dire qu’on va déroger pour en être aussitôt exonéré1. Un triomphe donc, d’autant plus éclatant qu’il a pour théâtre non les étroites frontières de la France, mais le vaste horizon du ciel. C’est la preuve qu’à la volonté présidentielle rien ne peut résister, pas même le vent ni les nuages, pas même le soleil. Ses conseillers ajoutent d’ailleurs qu’il fait tomber la pluie sur commande, évidemment sans devoir danser.

À sa manière, Hollande le Grand poursuit la politique de Sarkozy le Bref, qui avait délaissé les risibles enjeux nationaux à ses laquais et ne se préoccupait plus que de l’état du monde. Le monde ! Voilà un théâtre à peine assez grand pour un président dont le regard perce les nuées et qui, du bout des doigts, déplace montagnes et océans. Et lorsque, parfois, il lui plaît de porter son attention sur les affaires humaines, personne n’échappe à sa sagacité, surtout pas les mahométans du lointain Orient.

La question se pose, dès lors, de savoir pourquoi le président s’intéresse dorénavant davantage au bien-être de l’Humanité qu’à celui de ses compatriotes. Pourquoi il lui est, apparemment, plus facile d’inverser la courbe de la température sur les cinq continents que celle du chômage dans la seule France. Pourquoi la politique est devenue chose nébuleuse, au propre comme au figuré, et pourquoi les politiciens ont abandonné tout programme intérieur (et les ministères qui en relèvent) pour ne plus se préoccuper que de l’universel. Peut-être parce que l’universel a l’avantage d’être un domaine non mesurable, où tant les enjeux que les résultats sont imaginaires et donc incontestables. Afin de dissimuler l’impuissance de l’État, Hollande le Grand a décidé de se mouvoir dans le brouillard.

  1. Imaginons la même chose avec le Code pénal. Article 221-1 : « Le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre. Il est puni de trente ans de réclusion criminelle, sauf si l’auteur a préalablement déclaré vouloir y déroger. »
Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Hollande incapable d’améliorer le chômage, la pauvreté, la dette, la bureaucratie a décidé de sauver la planète avec l’aide de tous les pays totalitaires.
    On est bien !

  • « Ce succès, ce triomphe, c’est évidemment la COP21, qui a abouti paraît-il à un accord juridiquement contraignant, à la différence du Pacte de stabilité ou de la Convention européenne des droits de l’homme, auxquels il suffit de dire qu’on va déroger pour en être aussitôt exonéré1. »

    C’est faux, le Pacte de Stabilité est contraignant. Peut-être pas assez à votre goût, mais en tout cas il l’est.

    En effet, il existe une procédure appelée « procédure pour deficit excessif », dont la France est sortie récemment. Mais un nouvel examen des trajectoires des comptes publiques sera refait très prochainement concernant la France pour voir si l’Etat est dans les clous ou pas.

    Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_de_stabilit%C3%A9_et_de_croissance#Dispositions

    • Mince alors: « Peut-être pas assez à votre goût »

      L’état français aura emprunté un peu plus de 40% de son budget en 2015 et c’est la 40e année consécutive qu’elle n’a pas bouclé un budget positif malgré qu’elle soit recordman en matière de prélèvements.

      Ce n’est pas une question de « gout », mais de survie tout simplement.

      …Et pendant ce temps, dans le pays d’à coté qui impose moitié moins que la France, on continue de rembourser la dette qui est maintenant de 35% et Le chômage est toujours à 3.7%.
      Contre le chômage « on a tout essayé » disait Mitterrand. Tout, sauf d’avoir un état correctement dimensionné au service des citoyens et pas l’inverse.

  • Un gosplan mondial : pathétique et terrifiant.

  • Mais c’est « Oh! Lande » le capitaine de rétro-pédalo.

  • Hollande le Bel ?
    Ne seriez-vous pas stipendié (honteusement, bien sûr) par une entreprise fromagère dont le slogan est ha, que je ris de me voir dans mon étable???
    Quoiqu’ en extorsion de fonds, il en remontrerait à son lointain prédécesseur Philippe… Il n’ose pas pour les bûchers a cause de l’empreinte carbone mais cela le démange probablement fort…

  • Il existe encore celui-là?

  • Le très long terme ceci de réjouissant que personne ne sera encore là pour constater l’échec … 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles