« Je ne suis pas allé voter, et je vous emmerde »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Vote élection (présidentielle 2007 en France) (Crédits : Rama, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Je ne suis pas allé voter, et je vous emmerde »

Publié le 12 décembre 2015
- A +

Entre les deux tours des régionales, la réponse d’un abstentionniste au prof de philo animateur de radio Raphaël Enthoven.

Raphaël Enthoven prétend faire la morale aux abstentionnistes en déclarant « Abstention, piège à con ».

Les abstentionnistes seraient d’abord des ingrats, qui « négligent les acquis que d’autres ont payé de leur vie ». Apparemment, des gens sont morts pour que nous ayons le droit de voter entre une poire à lavement et un sandwich au caca, ou à peu près. S’ils sont vraiment morts pour ça, ils n’auraient pas dû !

« Suspendre son vote à la coïncidence improbable de ses désirs et des propositions que font les politiques » serait une attitude « d’enfant gâté ». Entre la peste et le choléra, il faudrait donc choisir, peu importe quoi. Jouer à pile ou face avec l’avenir puisque finalement, le résultat sera le même. Mais si le résultat est le même, pourquoi avez-vous tant besoin de mon vote ? Ne pouvez-vous pas décider entre vous qui endettera les générations futures pour financer des projets inutiles ?

Les abstentionnistes ne sont pas « fainéants et malhonnêtes ». Qu’y a-t-il de plus malhonnête que se donner bonne conscience en déposant un bulletin dans l’urne tout en sachant que quel que soit le choix qu’on fait, il sera mauvais ? Qu’y a-t-il de plus paresseux que de consentir mollement à sa propre servitude en donnant sa caution à des incapables ?

Voter n’est pas un devoir. Est-on libre quand on n’est libre que d’accepter, jamais de refuser ? Étant donné la situation, s’abstenir est un devoir ! Mieux vaut que les abstentionnistes « s’en remettent à des gens qu’ils n’ont pas élus pour gérer les transports, la culture ou les lycées » plutôt qu’ils aillent élire des gens pour mal les gérer.

Alors que l’animateur vous invite à considérer que de nombreux abstentionnistes souhaitent que le vote blanc soit comptabilisé, vous affirmez que « c’est tout à fait autre chose ». Le vote blanc est effectivement tout à fait autre chose : le vote blanc n’étant pas comptabilisé, voter blanc revient aujourd’hui à gonfler la légitimité des élus. Comptabiliser les votes blancs permettrait au contraire aux abstentionnistes d’exprimer leur divergence avec les propositions qui leur sont faites, sans être injuriés par des philosophes de comptoir.

« L’abstentionniste n’est pas un électeur tellement exigeant qu’en son âme et conscience, après un examen minutieux, aucune proposition ne le satisfait. » Comment le savez-vous, monsieur Enthoven ? Êtes-vous medium, en plus de philosophe ? Vous qui avez voté, vous qui avez prétendument procédé à un examen minutieux, pouvez-vous justifier votre vote ?

D’après vous, les abstentionnistes « brandissent la nullité des politiques opportunément pour justifier leur flemme ». Mais n’est-ce pas vous qui brandissez leur flemme pour justifier la nullité des politiques ? Est-ce vraiment la faute de ceux qui n’ont pas voté si le FN fait des scores élevés, si les élus prennent les mauvaises décisions ?

En somme, pour vous, monsieur Enthoven, il faudrait cesser de trouver des excuses aux abstentionnistes. Mais quelle est l’excuse de ceux qui votent ? Quelle est votre excuse ? N’avez-vous rien de mieux à faire qu’aller donner votre caution à des incapables irresponsables, qui trahissent les idéaux et dénaturent les valeurs dont ils se revendiquent ?

En ne votant pas, je choisis le dirigeant qui me convient : aucun. En ne votant pas, je donne mon opinion : c’est non.

L’abstention est mon vote. En ne votant pas, je choisis le dirigeant qui me convient : aucun. En ne votant pas, je donne mon opinion : c’est non. Je n’ai pas besoin de dirigeants. Je n’ai pas besoin qu’on décide pour moi, et surtout pas comme on le fait aujourd’hui. Et je n’ai pas besoin d’excuse pour cela. Je ne veux pas décider par procuration. Je ne veux pas voter pour quelqu’un qui déciderait à ma place. Je ne veux pas donner mon vote et une quelconque légitimité démocratique à qui que ce soit.

En quarante ans, jamais la France n’a connu un budget équilibré. Les chômeurs se comptent en millions, le déficit en % du PIB et la croissance en décimales. Je ne sais pas si vous êtes déçu à chaque élection mais à votre place, je le serais. Si je ne le suis pas, c’est parce que je n’en attends rien.

Je n’attends pas des politiques qu’ils prennent ma vie en main, du berceau à la tombe ; qu’ils s’immiscent dans mon assiette, ma voiture, ma maison, mon travail et même mon lit. J’estime que c’est à moi de le faire, que c’est à chacun de gérer sa vie, et que c’est à nous tous de régler les problèmes que nous jugeons importants à nos yeux. Votre comédie démocratique n’est pas un problème suffisamment important pour nous mobiliser ; vos élections ne sont pas dignes de mon temps. Je vous les laisse. Faites-en ce que vous voulez : elles sont à vous. Ce n’est pas dans le doute que je m’abstiens, mais dans la certitude.

Voir les commentaires (183)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (183)
  • Monsieur Créteur, inutile de vous en prendre à Raphaël Enthoven. Il est assez grand pour se discréditer tout seul à chaque émission qu’il produit ou anime hier sur France Culture et aujourd’hui sur Europe 1…

  • ça c’est bien envoyé ! je ne savais pas encore si je me déplacerai demain pour aller voter ; mais finalement , pourquoi donner du pouvoir à des gens , qui non seulement ne le mérite pas mais qui en plus en profitte pour nous  » la mettre bien profond  » ( excusez l’expréssion ) chaque fois que l’occasion leur est donnée ; et puis c’est tellement chouette de mener sa vie comme on l’entend sans rien espérer ni attendre quoique que ce soit de toutes ses taches qui envahissent le monde ( pourris ) de la politique ;

  • « Je ne suis pas allé voter, et je vous emmerde »

    +1000

  • Joli plaidoyer.
    Je rajouterai juste que n’ayant pas participé je ne saurais être responsable des conneries.

  • Vite une loi rendant le vote obligatoire!!! en attendant assignation à résidence à tous les abstentionnistes! vivement la réouverture du bagne de Cayenne! pour qui? faudra aller voter! et là miracle: plus une seule abstention!

    • Bjr !
      Malheureusement nous sommes un peu coincé, car si nous ne votons pas , le PS soviétique risque de repasser…..
      De plus , je suis adhérent au PLD , et comme je place les libertés individuelles au- dessus de tout leur programme me semble bon…
      Par conte , oui, si la gauche repasse , oui , le vote obligatoire arrivera ( et coup de crosse de fusil dans la tronche et direction le goulag si vous n’êtes pas content ) . Ils ont déjà rendu les mutuelles obligatoires , paiement en liquide quasiment interdit , S Royale voulait rendre l’adhésion à un syndicat obligatoire , et bientôt carte du parti obligatoire…
      Il faut savoir que pour la gauche , l’idée même de liberté individuelle est un concept hai et farouchement combattue .
      Et qu’ils arrêtent de nous bassiner avec le terme citoyen , je ne suis pas un citoyen , nous ne sommes plus au temps de Robespierre . Je suis simplement un individu , un homme libre .

      • J’oubliais ; détecteur de fumée obligatoire
        Sapin veut rendre la déclaration de revenus par internet obligatoire ( tant pis pour le petit retraité qui n’a pas les moyens financiers pour s’acheter un ordinateur ou , s’il en possède un , devra économiser 9 mois pour en racheter un s’il plante. Il devra donc se déplacer au centre des impôts . A 80 et quand la gauche aura décidée que les vieux n’ont plus le droit de conduire , et bien il ira à pied , même s’il met 1 heure pour faire 1 klm due aux douleurs aux jambes liées à son âge .
        Bientôt : paiement par smartphone ( donc achat obligatoire , vente forcée ) ou CB obligatoire . Ben oui , il faut bien que les disciples de Big Brother vous surveillent. Il y a du terrorisme , qu’on vous dit !

        • Vous oubliez la rémunération de la délation des fraudeurs fiscaux que Sapin est en train de nous concocter… comme disait Vladimir Boukovski, ancien dissident soviétique : « J’ai vécu votre futur et ça n’a pas marché. »

          • Oui , c’est dans la doctrine socialiste . Déjà , en URSS , les enfants étaient tenus de dénoncer leurs parents et les habitants leurs voisins !

        • Et bravo aussi au dictateur Député PS Gérard Bapt . Il a rendu obligatoire pour les auto-entrepreneurs d’ouvrir un compte dédié ( donc compte pro payant , car aucun organisme n’acceptera dans la réalité de vous ouvrir un compte dédié gratuit ). Les salariés ou les retraités qui faisaient ça en activité complémentaire pour améliorer leur pouvoir d’achat en berne , pour avoir 100 euros de plus à la fin du mois ( la plupart des autos-entrepreneur exercent en activité complémentaire ) en sont ravis ! Elle a due être bonne , l’enveloppe des banques !

          • Sans oublier qu’ils ont rendu obligatoire ledit compte de fait en l’imposant pour tous paiement de certains impots dont la CFE, à laquelle les AE sont soumis. Impot inique par ailleurs puisqu’il fonctionne avec un minimum de perception, ledit minimum étant souvent un maximum pour les AE: de 200€ à 2000€ selon le choix des communes (ou leurs EPCI) qui sont par ailleurs mises sous pression fiscale…
            J’avais relevé cette perle des experts du Conseil des Prélèvements Obligatoires dans un rapport de 2008: « Enfin, d’un point de vue économique, les cotisations minimales
            constituent pour l’entreprise une obligation de rentabilité »…

      • @Jacques : Vous dites que vous êtes adhérent au PLD… mais vous n’aviez pas dit sur le sujet consacré à l’Argentine que vous étiez belge et que vous viviez en Belgique ?

        • C’est moi qui ait dit cela. Il y a plusieurs Jacques sur contrepoints. C’est un autre Jacques qui a écrit les commentaires au dessus. Moi j’ai un J majuscule (il est vrai qu’il m’est déjà arrivé d’écrire avec un j minuscule). Je trouve dommage que contrepoints ait supprimé la case couleur, ça permettait de différencier les gens.

    • Certains disent que si l’on rend le vote obligatoire, cela favorisera à coup sur les partis protestataires, FN en tête. Donc, cela ne passera jamais.

  • Le plus drôle c’est Ribéry. Selon lui, il y a trop d’abstinence aux élections. Le mec confonds abstinence et abstention

  • Suite à un déménagement il y a une dizaine d’année, je n’ai pas remis les pieds dans un isoloir.
    Cependant je ne suis pas aussi radical que l’auteur de cet article qui pêche par vanité (c’est vraiment le point faible de certains libéraux). Je ne vote plus par opposition aux institutions de la Ve et aussi en raison de la médiocrité de la parole des politiques et je ne parle même pas de leurs actions. En revanche, l’humain étant ce qu’il est (perfectible mais avec des capacités limitées), la démocratie représentative par sa simplicité reste un moyen valable pour la prospérité d’une société à condition que les contre-pouvoirs s’y exercent librement.

    • @ artemus

      D’abord, vous faites ce que VOUS voulez.
      Ensuite, Mr Enthoven est prof: il croit donc de son devoir de faire la leçon, mais pas forcément à ceux qui ne sont pas inscrits à son cours.
      Enfin, qu’y –t-il de plus déplaisant que des donneurs de leçons?
      Et puis votre opposition à la constitution de la Vième, d’ailleurs complètement dévoyée (Ch.De Gaulle ne l’a certainement faite (je ne dis pas écrite) pour que ce soit de grands partis qui décident! Pour moi, c’était plutôt un « dictateur-démocratique »), c’est un argument cohérent et valable.
      Profitez bien de cette liberté qui vous reste et bon dimanche!

    • Exiger de nos critiques qu’ils démontrent un minimum de cohérence et de justification, c’est « pêcher par vanité », vraiment ?

      • C’est en rapport avec la conclusion de l’article, ce que raconte Enthoven je m’en tape ; ce n’est pas lui qui changera les choses.

    • Il faut avoir lu Ayn Rand pour comprendre la « vanité » de certains libéraux.

  • Aux USA, il y a un courant (le nom m’échappe) qui affirme que lorsque les gens s’abstiennent, c’est parce qu’ils ont une totale confiance en leur gouvernement. Par conséquent, ils n’ont pas besoin d’aller voter.

    Mais, mon petit doigt me dit que ce n’est pas vraiment le cas en France… 😉

  • J’ai été voté pour 100% citoyens au premier tour et au deuxième…. Monsieur Raphaël enthoven, je vais etre fier d’etre votre con, puisque je vais fierement m’abstenir… Et donc comme 50% des électeurs… je vous emmerde.

    Un philosophe qui traite de con une population entière n’est ni philosophe ni démocrate…juste un populiste éhonté.

    • C’est plus, il y a aussi les 10-12% de non-inscrits.

      • C’est mon cas…je déménage souvent et je ne vais pas prendre une seule seconde de mon temps pour aller m’inscrire à chaque fois à la mairie de mon domicile…la procédure pourrait très bien être automatisée, à l’instar de toutes les autres démarches à entreprendre quand on déménage…

  • Boonjour
    J’irai voter quand le vote contre existera.

    • mais il existe déjà ce vote contre et il remporte la présidentielle:
      Mitterrand a gagné CONTRE Giscard ( et Chirac avait fait voter contre lui en 81)
      Chirac a gagné CONTRE Le Pen en 2002, Hollande CONTRE Sarko en 2012, et en 2017 ce sera tous contre Hollande

  • Il y a quelques siècles, les Français n’avaient pas de tels problèmes de conscience…
    Dois-je me déplacer pour voter pour des incapables irresponsables ?
    Ils n’avaient pas le droit à la parole. Point.
    Au risque de me faire huer, cela me rappelle un peu ces femmes d’aujourd’hui qui négligent la contraception et qui ont oublié combien leurs grands-mères et aïeules ont souffert de ne pas en bénéficier et se sont battues pour cela.
    Sans doute y a -t-il aujourd’hui parmi les abstentionnistes des citoyens exigeants qui ne trouvent aucune proposition à la hauteur de leurs attentes, est-ce vraiment la majorité ?

    « En ne votant pas, je choisis le dirigeant qui me convient : aucun. En ne votant pas, je donne mon opinion : c’est non. »
    Voilà qui permet de n’être responsable de rien comme l’écrit si bien sam player… et surtout cette superbe bonne conscience individuelle ne débouche pas sur une proposition de vie commune alternative.
    Quand les libéraux seront capables de proposer cette alternative aux électeurs, il y aura peut-être moins d’abstentionnistes… ou pas.

    • Quand vous voyez un restaurant à l’heure de déjeuner vous vous engouffrez dedans sans regarder la carte ?
      Et quand c’est écrit « Plat du jour :… ou…ou….ou…. » et que ça ne vous convient pas, vous entrez quand même ?
      Et quand vous n’avez le choix dans une soirée qu’entre une grosse et une moche, vous faites quoi ?

      Moi, je m’abstiens.

    • Oui le PLD proposait une alternative mais a fait 1% en Île-de-France. Donc ils en sont capable mais passent inaperçu. Les Français n’ont plus confiance en l’avenir, ni en une alternative de liberté et de prospérité.

      • Oh le mauvais argument : ce n’est pas parce que le PLD est actuellement archi nul politiquement qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain.

        Il y a une énorme différence entre le programme d’un parti et son impact dans la population, pour mitiger mon propos, disons que le PLD ou NC ne savent pas trop comment faire pour recruter des électeurs, ce qui est une autre histoire …

        • Me permettez-vous un grain de sel ? Pour NC et le PLD, il leur faut des medias grand-public pour vulgariser et populariser la destruction créatrice, la concurrence, la subsidiarité. Les medias mainstream actuel sont à la masse, notamment s’agissant de l’économie de marché libre.

          • Vous savez, les médias ne vendent que ce qui les fait vendre, ou ce qui leur rapporte. Qu’ils soient mainstream ou pas.

            Et la destruction créatrice, la concurrence, la subsidiarité, c’est pas très vendeur…

            Mais ca veut pas dire que c’est pas bon, faut juste chercher et finir par trouver les sujets qui mobilisent (et donc qui font le buzz, qui font de l’opposition…)

    • Je ne veux pas de vie commune avec des individus que je ne connais pas, ni avec une bonne partie de ceux que je connais.
      Tout ce que je veux c’est que les autres m’ignorent et par conséquent les ignorer en retour, les seules choses que je veux faire en commun sont des choses librement consenties.

      Personnellement je m’accommoderai d’une minarchie ou les représentants du peuple sont tirés au sort avec pour fonction de contrôler les hommes de l’état.

  • Merci Baptiste pour ces arguments que je n’arrivais pas à mettre en forme pour répondre à certains.
    Je rajouterais juste que j’irais voter (et par procuration, étant aux antipodes géographiquement de la France) si (et absolument SI) le vote blanc était comptabilisé, avec des conséquences d’élimination des candidats présents du tour. Ou est-ce pays ?

  • D’ailleurs, voter blanc confère moins d’influence que de s’abstenir.
    En effet, on n’est plus dans la foule d’abstentionniste, mais on n’est pas non plus comptabilisé dans les résultats.

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/elections-voter-blanc-ca-ne-compte-presque-plus-pour-des-prunes_1501416.html

    • Exact ! Je m’étais mis à voter blanc lorsque celui ci devait désormais être pris en compte mais ça n’a rien changé, on ne parle quasiment jamais des votes blancs alors que l’abstention est présente sur tous les médias. Du coup je ne vote plus. Merci à l’auteur pour nous donner de solides arguments qu’on a parfois du mal à expliquer.

      • Exactement.
        Personnellement je ne vote pas parce que je ne me reconais dans aucun programme/parti politique.
        De plus, le vote blanc est considéré maintenat comme un vote « nul ». Nos politiciens se sont bien arrangés les choses. Quand j’étais au coolège, en cours d’éducation civique, on nous a dit que le vote blanc était aussi important que de voter pour tel ou tel candidat, et que si le vote blanc était important, il y avait des conséquences. Du coup, le vote blanc a été banni du comptage de voix ! C’est pas beau ça !? Ca c’est des réprésentants du Peuple !!

  • Pour ma part je ne vote pas par conviction : Les politiques ne servent plus à rien. D’où sont parties les innovations qui ont changé nos vies ?
    Du secteur privé, des initiatives individuelles, et c’est ça l’avenir : L’ambition, le travail en commun.

    Les politiciens, notamment français, sont trop à la ramasse et ne savent que pourrir nos vies. Alors pourquoi s’en soucier ?

    Plus le temps passera et moins de pouvoir ils auront car l’Internet et la mondialisation nous libèrent d’eux.

  • Votre position est tout à fait respectable.
    Cependant, elle peut être discutée
    http://e.soseducation.org/a/?F=klwnqyew3b635k6ktzcpxxe59lapluh784bwy7cp9vt4je6veg5wgs2-6663085
    A chacun de voir…

  • Je rejoins complètement Baptiste, et j’ajouterais même qu’en France, les élections, une pratique d’origine aristocratique servant originellement à désigner un chef parmi les pairs du royaume, sont le simple fait du Roi. Le droit de voter pour élire des représentants est accordé au tiers-état par décision de Louis XVI en Janvier 1789. En Fance, à ma connaissance, personne ne s’est battu pour les élections, personne n’est mort pour les élections.

  • « Je vous » emmerde », n’est pas un argument ! au contraire, c’est reconnaître que l’on a pas raison, et que la réflexion d’Enthoven vous gêne !

  • Qu’y a-t-il de plus paresseux que de consentir mollement à sa propre servitude en donnant sa caution à des incapables ?

    Ou à des Huns capables, les uns coupables d’un genre nouveau. La ou ils passent l’économie ne repart plus…

  • Ce billet résume parfaitement ma position. Je ne ressens aucun besoin qu’on décide pour moi surtout quand on voit les tristes résultats au quotidien.
    J’apprécie plutôt cet animateur de radio mais là, il s’est lancé dans un mauvais combat et surtout, il utilise de très mauvais argument. Ce ne sont pas les abstentionnistes qui font le lit du FN mais l’impéritie de la classe politique traditionnelle qui, trop soucieuse de protéger les prébendes qu’elle s’est indûment accordée, en a oublié ses devoirs envers la collectivité.

  • – ABSTENTION = CONTRE LA DEMOCRATIE. Ce qui est tout à fait respectable si on est anarchiste ou royaliste, ou oisif. Voter ça prend 5min, c’est pas non plus une corvée

    – Et le vote NUL, c’est fait pour les chiens ? Car il y a bien quelqu’un que vous trouvez mieux que vous dans la vie, non ? Alors voter pour elle !

    (vote NUL == « un bulletin au nom d’une personne qui ne se présente pas » , https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_nul )

    • ABSTENTION = CONTRE LA DEMOCRATIE

      Ca tombe bien, la démocratie a souvent peu de rapport avec la liberté.

    • vote NUL == « un bulletin au nom d’une personne qui ne se présente pas » — Wikipedia.
      vote NUL == « un bulletin déposé par un débile ou un arriéré, qui a donc besoin qu’on décide à sa place » — Les élus et les médias.

      • Sauf s’il y avait 40% de bulletin nuls … là ça ne tiendrait plus …

        • Non edc10 un vote blanc ou nul n’est pas un suffrage exprimé.

          Donc vous pouvez avoir une participation de 99% avec X=55%, Y=45% et pourtant seulement 10% ayant voté pour X ou Y.

        • Je suis sûr qu’élus et journalistes pensent qu’il y a bien plus de 40% de gens qui méritent qu’ils décident à leur place…

    • edc10: « – ABSTENTION = CONTRE LA DEMOCRATIE. Ce qui est tout à fait respectable si on est anarchiste ou royaliste, ou oisif. »

      C’est respectable aussi quand ce n’est qu’une parodie de démocratie.

    • Sauf que tout le monde ne peut pas voter NUL, ce n’est pas possible dans les bureaux de votes équipés de machine à voter.

    • « Voter ça prend 5min »
      lol, rien que le temps d’aller au bureau de vote j’ai explosé ce temps, si on ajoute le temps de faire la queue pour un truc qu’on pourrait faire depuis un ordi ou une tablette de chez soi en 30 secondes et enfin le temps du retour à la maison, on doit être plus proche de la demi heure que des 5 minutes.
      Trêve de plaisanterie, pensez que ce n’est qu’une question de temps est réducteur, celui qui ne vote pas s’en contre fout des 5 ou 30 minutes, c’est bien plus profond que ça et l’auteur de l’article a très bien décrit ce phénomène. Il y a des gens qui veulent voter pour la peste ou le choléra et d’autres qui veulent être libre. Pour moi, celui qui se sent obligé de voter aujourd’hui n’est pas libre.

      • « lol, rien que le temps d’aller au bureau de vote j’ai explosé ce temps, si on ajoute le temps de faire la queue pour un truc qu’on pourrait faire depuis un ordi ou une tablette de chez soi en 30 secondes et enfin le temps du retour à la maison, on doit être plus proche de la demi heure que des 5 minutes. »

        C’est le jour où ma municipalité passe au vote électronique, que ce soit dans les bureaux de vote ou à distance, que j’arrête définitivement de voter.

        Il faut avoir une ignorance crasse en informatique et dans les réseaux de télécommunication pour comparer le vote par bulletin dans une urne et le vote à distance sur « ordi ou tablette ». Ça demande une connaissance du même ordre que celle des climato-rigolo de la COP21 ou des adeptes des méchantes ondes électromagnétiques.

        Comme le slogan de Contrepoints est « le nivellement par le haut », je propose la lecture de ces quatre articles consacrés au vote électronique sur le blog de la Société Informatique de France.

        • « Il faut avoir une ignorance crasse en informatique et dans les réseaux de télécommunication pour comparer le vote par bulletin dans une urne et le vote à distance »
          Je confirme votre ignorance du monde informatique.

  • En régime communiste, les élections n’ont pour unique but que de régler le classement de ceux qui iront se gaver dans la gamelle d’argent gratuit. C’est pour cela que même les pires dictatures en organisent.

    • Oui, la Corée du Nord a tenu des élections législatives en mars 2014. Mr Enthoven considère-t’il que c’était un devoir pour les Nord-coréens d’aller voter ?

  • Moi je vote justement pour les em….

  • Jusqu’alors, je me consolais en me disant que je votais pour le moins mauvais.
    Maintenant, je ne me déplace plus.

  • « ON » nous demande d’aller voter pour les régions ….

    Le régions ont été redécoupées …. MAIS ….. les attributions définitives de ces nouvelles régions ne seront connues QUE en début 2016
    Ce qui revient à signer un chèque en blanc …..

    Donc je vote « blanc ».

  • C’est facile de ne pas voter : si l’élu ne donne pas satisfaction, on peut toujours s’en laver les mains et dire qu’on n’avait pas voté pour lui ! Facile et…mou !
    Le problème, c’est qu’il faut bien nommer quelqu’un parmi les volontaires au poste. Ne pas choisir, ce n’est pas une réponse honnête. Si personne ne convient car le système est corrompu comme aujourd’hui, par des élus qui ne tiennent pas leurs promesses ou qui sont incapables d’inventer des solutions, il faut faire émerger de nouveaux partis, de nouvelle idées (en votant en masse pour les petits partis nouveaux au premier tour, ce qui éviterait de retrouver toujours les mêmes notables au deuxième..) . C’est d’ailleurs ce que fait M. Lecréteur en animant ce site.
    Si cela ne suffit pas, on peut faire la révolution. Mais en ne votant pas, c’est une révolution bien molle à laquelle on participe.
    Demain, des représentants seront élus. Abstention ou pas, ils savent qu’il seront tranquille pour 5 ans. C’est pendant ces 5 ans qu’il faudra les tenir à la culotte, en demandant des comptes régulièrement, en militant etc… Pas facile, certes, pas possible pour tout le monde (il faut du temps, du talent…), mais plus utile que l’abstention, je crois.
    Ceci dit, je suis bien perplexe pour demain…

    • les deux seules facons valables de voter sont
      1.du haut des toits
      2.avec ses pieds

    • il faut et yaka 😀

    • Heureux de voir qu’il y a des citoyens qui votent en ignorant que la durée d’un mandat régional est de 6 ans.

    • « Le problème, c’est qu’il faut bien nommer quelqu’un parmi les volontaires au poste. »

      Pourquoi ? Celui qui s’abstient exprime précisément l’idée qu’il n’y veut personne. Et cette idée est exprimée, depuis un moment et à chaque élection, par une majorité de citoyens. Les politiques avouant eux-même être à cours d’idées, et si on essayait ceci :
      Laissons la chaise vide, le monde ne s’écroulera pas.

    • « Le problème, c’est qu’il faut bien nommer quelqu’un parmi les volontaires au poste. »
      On ne demande pas de nommer parmi des volontaires, mais parmi les listes proposées par les partis ayant passé les obstacles du dépôt officiel et de la procédure combinarde à deux tours.

    • Discours typique des esclaves qui se cherchent un maître.

      Je n’ai pas besoin d’être représenté et surtout je n’ai aucune envie qu’on me représente : je veux juste qu’on me fasse pas chier.

    • Créez donc le PNV (Parti du Vote Nul) :

      – la liste élue laisse les chaises vides.
      – les salaires et primes perçus par tous les élus sont entièrement redistribués au parti. L’argent est alors entièrement redistribué aux adhérents

      Je vote pour vous aux prochaines élections !

      • Bonsoir
        Francois Asselineau de l’UPR parle du vote blanc , il veut qu’il soit pris en compte de telle sorte que lors d’une election si le vote blanc l’emporte on degage ces politiciens qui n’ont pas presenté un programme satisfaisant on reporte les elections et on recommence avec de nouveau avec de nouvelles personnes avec de nouvelles idees nouveaux programme s’ils veulent etre elus par le peuple
        Malheureusement l’upr n’est pas connu car blancklisté par les medias de grande diffusion euroatlantiste.
        Vous pouvez faire une recherche sur ce parti politique serieux qui pour moi est celui qu’il faut a la France nous permettre de faire nos propre lois . Car si l’abstention est aujourd’hui le premier parti politique c’est par parce que les francais en ont marre de se faire rouller dans la farine , les francais se sont rendu compte que gauche ou droite au finale c’est aujourd’hui la même chose . Et pourquoi c’est la même chose ?! Eh bien tous simple parce que nos Presidents sucessif n’ont pas les manettes pour faire une politique differente ils sont obligés de faire appliquer les directive de la commission européenne et de la BCE .
        Je vous invite à aller voir les conférence de Francois asselineau disponible sur son site ou sur youtube vous comprendrez dans qu’elle situation se retrouve la France

  • Hé hé.
    Voilà un article qui fait plaisir.

  • Détecteur de menteurs
    12 décembre 2015 at 14 h 38 min

    Un cri dans le désert…

    Mais peut-être sera-t-il un jour entendu.

    Merci pour votre prose Monsieur Créteur. Je me sens moins seul…

  • L’important c’est de virer le PS.
    Tous les moyens sont bons.
    Ne pas voter c’est une forme de lâcheté et d’irresponsabilité.

    • L’article essaye d’expliquer precisement pourquoi ce n’est pas le cas.
      Obliger les gens a decider entre trois socialistes, c’est ca qui est lache, c’est ca qui est irresponsable.
      Construire une caste de la population vivant uniquement des depenses de l’etat, c’est irresponsable.
      Noyer le pays sous une propagande anti-austerite alors que le finances sont au plus mal, c’est irresponsable et lache.
      Declarer un etat d’urgence et une guerre en chiant dans son froc, c’est irresponsable et tres tres lache.
      La liste est longue et honnetement je ne vois pas bien ce qu’un petit bulletin de vote pourrait y changer.
      Et peut-etre justement que c’est voter, sagement, en faisant la ou on nous dit de faire, qui est irresponsable et lache, vu les realisations edifiantes de nos politiciens sur les 30 dernieres annees.

      Je persiste tout de meme a penser que le vote le plus irresponsable, et le plus lache est toujours le vote socialiste.Dommage que l’offre politique soit integralement socialiste, c’est embetant dans un pays SI democratique que la france…

    • « L’important c’est de virer le PS.
      Tous les moyens sont bons. »

      donc l’important c’est de remplace un parti socialiste par un parti national-socialiste ? qui est irresponsable deja ?
      Et si tous les moyens sont bons, a part le vote vous avez quoi en stock? Des moyens courageux et responsables? comme quoi? ahah.

  • Je ne comptais pas aller voter mais quand j’entends en IDF la haine non dissimulée de Bartolone contre les Versaillais et Neuilliens (dont je ne suis pas), qui ont le seul tort de financer son no man’s land par la redistribution, finalement j’irai voter contre lui. Marre de ces haineux drapés dans les bons sentiments. La droite est mauvaise mais n’atteint pas l’abysse intellectuelle du PS.

  • Ce qui est important c’est que Enthoven soit dans une position telle qu’il puisse donner son opinion à tout le monde dans un dispositif qui empêche tout débat. Alors évidemment il est possible de faire un simulacre en lui opposant quelqu’un qui n’est pas du même avis que lui, mais là n’est pas la question. Ainsi je parie qu’il ne s’engagera pas dans une discussion après cette réponse.
    A côté de ça je pense qu’il s’agit d’une discussion assez difficile à tenir, tant les interlocuteurs cherchent surtout à légitimer leur propre comportement qui ne peut pas être idéal et moralement inattaquable de toutes façons, vu la situation actuelle. Mais cette incertitude peut être prises comme une chance de notre époque justement.

  • @Baptiste Créteur, si vous comptez fonder un parti, je voterai pour vous. En attendant , je continuerai à voter pour d’autres, parce qu’heureusement, il y a toujours des idiots pour faire le boulot que je n’ai pas envie de faire, c’est-à-dire de faire fonctionner, même mal, une société dite démocratique. Bien sûr, il y a la formule « Dictature », encore très répandue, mais à ce propos, relisez le « discours de la servitude volontaire », de La Boétie.

    • Absolument , voter donne seulement le droit de choisir ses maitres . J’ai lu le  » discours de la servitude volontaire « ; de la Boetie . Très bon livre qui devrait être enseigné à l’école ( mais qui ne le sera pas car ils ne faut pas que les élèves apprennent à réfléchir par eux-même dès le collège , il faut qu’ils soient formatés avant ! .

      • En fait voilà ce que je pense du vote et des partis : si vous préférez être volé , spolié et subir des lois liberticides par la gauche , votez à gauche !
        Si vous préférez être volé , spolié et subir des lois liberticides par la droite , votez à droite !
        Vous restez libre , en effet , de choisir votre voleur et votre futur maitre !

        • Vous parlez d’un choix : Al Capone , Lucky Luciano , Staline ou Mussolini….. Mieux vaut regarder un film !

          • En fait voilà ce que je pense du vote et des partis : si vous préférez être volé , spolié et subir des lois liberticides par la gauche , votez à gauche !
            Si vous préférez être volé , spolié et subir des lois liberticides par la droite , votez à droite !
            Vous restez libre , en effet , de choisir votre voleur et votre futur maitre !

  • Je vais sans doute me faire lyncher vu les commentaires, mais je trouve cet article d’une mauvaise foi sans borne.

    Fermez les yeux : vous avez devant vous le bulletin de vote pour une liste libérale (qui réduira la taille de l’Etat, changera les institutions, virera la classe politique et administrative, etc… j’admet qu’il faut une bonne dose d’imagination, mais imaginez quand même, faites vous plaisir …) … rajoutez un couche et mettez dans la liste … (faites la liste vous même, je vous l’ai dit : faites vous plaisir …) … continuez, vous savez par Facebook, que votre liste a quelques millions de sympathisants, et que les sondages vous donnent une chance de gagner ….

    Vous continuerez vraiment à faire un gros caprice en geignant « Je ne veux pas voter pour quelqu’un qui déciderait à ma place. » ? Franchement ?

    Ok, le paysage politique est super frustrant, ok, la démocratie c’est la dictature de la majorité et le poids des minorité … mais ce n’est pas en boudant, ni en espérant qu’il s’effondre par miracle, qu’on aura une minuscule chance de changer ce système, le seul résultat, c’est de récupérer soit des nationaux socialistes, soit des socialistes nationaux qui vont continuer à transformer petit à petit nos enfants, nos voisins, nos amis en zombies.

    • OK, imaginons que les listes libérales soient les plus populaires et en tête dans les sondages après le premier tour. Croyez-vous vraiment qu’aller voter pour elles les ferait passer ? Le pouvoir est tenu par une minorité, 10% des Français adultes seulement ont manifesté qu’ils étaient pro-socialistes dimanche dernier.

      Le vote, et surtout le vote pour un personnage aux idées duquel on n’adhère pas, mais auquel on donne tous les pouvoirs pour en éviter un autre qu’on craint, ne fera jamais la révolution. Voter pour quelqu’un, c’est renforcer sa légitimité et le poids de ses idées, et le système qui organise ce vote. Pousser ceux qui ne sont pas d’accord à les soutenir quand même par « civisme », au nom de la mémoire de ceux qui auraient voulu ceci ou cela, c’est une arnaque et un chantage. Et c’est aussi le premier et le plus dangereux symptôme de la zombification que vous dénoncez…

      • Absolument, ca c’est produit dans d’autres pays, je ne vois pas pourquoi ca ne se produirait pas en France.

        Quand à la diatribe sur le vote, en dehors de l’homme de paille évident : on s’en fout complétement ! Vous pensez vraiment que les gens qui votent FN le font pour renforcer la légitimité de MLP et pour soutenir le système, ou que ceux qui votent NPA ou FG de même ?

        Même les gens qui votent LR ou PS n’ont absolument aucune illusion sur le « système ».

        Sinon, oui : le pouvoir est tenu par une minorité. C’est comme cela, ca a toujours été ainsi et ca sera toujours ainsi. Les gens ne naissent pas tous égaux en condition ! C’est même absolument nécessaire, c’est cela qui structure une société : le fait que la propriété soit diverse.

    • @Stéphane Boulots

      « Qu’il s’effondre par miracle »

      Oubliez le miracle, l’effondrement est en cours. On va a juste appris à ne pas le voir pour ne pas paniquer.
      Vous allez avoir mal dans pas si longtemps….

  • Je n’ai pas le temps d’aller voter… faut que je me prépare à la guerre civile.

  • Bof, je ne vais pas voter, car primo aucun programme ne me convient, et secundo aucun candidat n’est tenu d’appliquer son programme….
    Alors voter pour rendre un hommage aux héros tombés pour les libertés …mon œil…en fait, les gens qui désirent que l’on vote s’accaparent la mémoire de ces gens..

    • Ils sont tombés pour la Liberté, et les libertés en général justement, et dans ce sujet présent de voter ou non !
      Voter c’est un droit, pas un devoir (obligation donc)

  • Je vote parfois, blanc le plus souvent.

    Je m’abstiens le plus possible de décider à la place des autres ce qui est bon pour eux car j’apprécie moyennement qu’on décide pour moi. Alors désigner quelqu’un pour qu’il ait la mission officielle de décider de tout à la place de tous, moyen.

    Monsieur Enthoven, je voterai allègrement pour les candidats qui proposeront de réduire leur ingérence dans nos vies. Trouvez-les, et peut être que les choses changeront.

    Ce n’est pas parce qu’un esclave peut choisir son maître de temps en temps qu’il en est un homme libre disait Spooner (un vrai philosophe, lui, pas un clown médiatique).

  • Cher Baptiste, voilà qu’à votre tour vous profitez du contexte des élections régionales pour nous servir le sempiternel « marronnier » des libertariens : le vote ne sert à rien, les élus sont tous des bons à rien, toute forme d’état est totalitaire, toute représentation collective est illégitime, bla bla bla…. Allons, tout cela est bien convenu, vous nous avez habitués à bien mieux. Que les propos de Raphaël Enthoven aient piqué au vif votre sensibilité d’anarcho-capitaliste cela peut se comprendre, mais votre réaction brutale en dit long sur le fossé qui sépare les libéraux des libertariens.
    Je crois que nous sommes nombreux à voter en restant parfaitement conscients des limites de l’exercice. Nous ne donnons aucun blanc-seing à quiconque. Nous ne nous faisons aucune illusion sur la clairvoyance des candidats. Nous ne pensons pas que les élus auront le pouvoir immédiat de réparer tous les maux de nos sociétés. Nous n’abandonnons pas tout esprit critique en glissant notre bulletin dans l’urne. Nous voulons simplement marcher dans la bonne direction, pas après pas, pour nous et pour ce que nous laisserons à nos enfants. A tout le moins, ce n’est pas plus utopique que de conchier sur le sacrifice sincère de ceux qui dans bien des familles de notre pays sont morts pour que vous, cher Baptiste, ayez la liberté d’écrire et d’être lu !

    • « Nous ne donnons aucun blanc-seing à quiconque »
      Vous pouvez développer ? Qui surveille et contrôle les élus ?

      • Faudrait un peu modérer la théorie du complot.

        Même si je suis absolument d’accord sur l’inefficacité de la démocratie qui ne fait que pousser au socialisme en favorisant le clientélisme, les hommes politiques ne sont pas des électrons libres.

        C’est d’ailleurs assez contradictoire de revendiquer la liberté pour les citoyens, et de la critiquer comme source de tout les maux pour les hommes politiques : ca vous viendrait à l’idée de poser la question : qui contrôle les citoyens dans un monde anarcap ?

        • Il ne s’agit pas de théorie du complot vue de la base, mais de moyens de conserver les fromages vus de ceux qui les détiennent. Quand je demande aux électeurs autour de moi, ils n’ont pas du tout la même conception des limites de l’exercice que moi. Eux pensent qu’il faut bien mettre des médiocres aux manettes, et que s’il y a affichage d’assez de bonnes intentions, ça va. Moi je pense que puisqu’on aura des médiocres aux manettes, il faut les choisir ou les rendre les plus inoffensifs possibles, et qu’il vaut mieux qu’ils se sentent fragiles, peu soutenus et en position éjectable. Quand je dis « qui contrôle ? », je veux dire « qui les virera s’ils font des bêtises ? ». Or il suffit de discuter quelques minutes avec un élu municipal pour constater combien il se sent légitimé par son score aux élections, et supérieur de ce fait à tous ceux qui n’ont pour eux qu’une compétence technique. Dans un monde normal, les conséquences des bêtises sont assumées par ceux qui les ont commises, et cela suffit à les contrôler. Dans le monde des élus, seules les déclarations d’intention, conformes à l’idéologie soutenue au moment des élections, ont une quelconque importance.

          • J’appelle cela le délire Coluche : la croyance que n’importe quel ivrogne psychopathe sera plus efficace que les hommes politiques « professionnels ».

            Dans la réalité c’est exactement l’inverse (comme tout sophisme gauchiste) : au moins les gens sont préparé au pouvoir, au plus ils se transforment en dictateurs une fois au manette.

            Au plus vous les choisirez « inoffensifs » comme vous dites, au pire ils seront une fois au pouvoir. C’est exactement le problème de la classe politique actuelle : ils sont nuls et absolument pas professionnels (à part en démocratie : là ils sont très, très forts !) Un bon exemple avec Flambi : normal, donc nul et tyrannique …

            Vous pensez vraiment qu’en tirant au sort les patrons du CAC 40 et tous les cadres supérieurs, vous allez faire faire un bon à la croissance ? Bienvenue chez les soviets ! En politique, c’est idem : homme politique c’est un vrai métier et la démocratie met des incapables aux manettes parce qu’il n’y a aucun processus de sélection comme dans une entreprise par exemple.

            • « Au plus vous les choisirez « inoffensifs » comme vous dites, au pire ils seront une fois au pouvoir. »

              C’est ce qui se passe toujours dans les régimes communistes, égalitarisme oblige.

            • Quand je dis un « non-politicien expert et compétent », je ne dis pas « n’importe quel non-politicien, ivrogne psychopathe par exemple ». Quand je dis « rendre ou choisir inoffensif », je ne parle pas des apparences mais des fondamentaux du système et des personnes. Quand je dis « les patrons du CAC 40 ne devraient pas être co-optés dans le sérail », ça ne veut pas dire qu’ils devraient être tirés au sort, mais ayant fait croître leur petite boite jusqu’à entrer dans le CAC, ou choisis par les actionnaires pour leurs compétences et révocables ad nutum s’ils ne leur donnent pas satisfaction.
              Et désolé pour votre exemple de la classe politique actuelle, ce sont des professionnels, formés à l’ENA pour administrer et garder les fromages. La preuve que former au pouvoir, c’est d’abord entretenir la connivence et créer castes, familles et harems…

              • Non ce ne sont pas des professionnels, mais une caste, ca n’a absolument rien à voir.

                Ca fait partie du délire gauchiste également de croire que parce que l’on fait des études théoriques, on est compétent.

          • Pourquoi mettre des manettes et un guignol derrière ?

        • La main invisible d’adam smith 🙂

      • « Le plus grand problème pour l’espèce humaine, celui que la nature la force à
        résoudre, est de parvenir à une société civile administrant universellement le droit. […]
        Ce problème est en même temps le plus difficile et celui qui sera résolu le plus tard.

        La difficulté, que même la simple idée de cette tâche nous met déjà sous les
        yeux, est la suivante : l’homme est un animal qui, quand il vit avec d’autres membres de son espèce a besoin d’un maître. Car il abuse à coup sûr de sa liberté à l’égard de ses semblables; et, bien qu’en tant que créature raisonnable il souhaite une loi qui mette des bornes à la liberté de tous, pourtant, son penchant animal égoïste l’entraîne à faire exception pour lui, quand il le peut. Il a donc besoin d’un maître, qui brise sa volonté personnelle et le force à obéir à une volonté universellement reconnue, de sorte que chacun puisse être libre. Mais d’où sortira-t-il ce maître? Nulle part ailleurs que dans l’espèce humaine. Mais ce maître est de la même façon un animal qui a besoin d’un maître. L’homme peut donc mener cela comme il veut, on ne voit pas d’ici comment il pourrait se procurer un chef de la justice publique qui soit lui-même juste; qu’il le cherche en un particulier ou qu’il le cherche en une société de plusieurs personnes choisies à cet effet. Car chacun, parmi eux, abusera toujours de sa liberté si personne n’exerce sur lui un contrôle d’après les lois. Mais le chef suprême doit être juste en lui-même et être pourtant un homme. C’est pourquoi cette tâche est la plus difficile de toutes, et même sa solution parfaite impossible : dans un bois aussi courbe que celui dont est fait l’homme, rien ne peut être taillé qui soit tout à fait droit. La nature ne nous impose que de nous rapprocher de cette idée. Mais que cette tâche soit celle qui est mise en oeuvre le plus tard, cela vient de ce qu’elle requiert des concepts exacts de la nature d’une constitution possible, une grande expérience, fruit de nombreux voyages à travers le monde, et par-dessus tout une bonne volonté préparée à accepter cette constitution. Ces trois éléments sont tels qu’ils ne peuvent se trouver réunis un jour que très difficilement, et si cela arrive, que très tardivement, après de nombreux essais faits en pure perte. »
        Kant, Idée d’une histoire universelle du point de vue cosmopolitique

    • Je crois que le « pas après pas » de ces dernières décennies nous a véritablement éloigné de « la bonne direction ». Cela fait même si longtemps que « nos enfants » nous ont rejoints en suivant notre exemple.

    • @Tribord

      J’ai adoré votre commentaire, classique du français lobotomisé à la TV et son besoin d’être assisté et dominé.

      Vous espérez que ceux-là même qui nous mettent dans la merde depuis 40 ans par VOTRE faute nous en sortent « pas après pas ».
      Le parfait mougeon.

      Vous confondez ensuite liberté d’expression et droit de vote (qui n’est en réalité qu’un devoir d’élire).

      Et ensuite vous osez parler de nos enfants, que vous n’hésitez pas à sacrifier, leur avenir avec. Pourquoi ? Pour garder vos petits privilèges largement compensés par ce qui vous est volé de l’autre côté, PLUS la dette sur la tête de ces mêmes enfants.

      Ça y est, j’ai la nausée.

      • Bravo, vous m’avez convaincu ! Grâce à la force de vos arguments, la courtoisie et la pédagogie de votre propos, le style raffiné dont vous faites montre, le sens profond du respect des opinions et de la mesure, la subtilité de votre syntaxe, l’élégance de vos références. Bref, tout en vous évoque l’homme d’esprit brillant et délicat. Surtout ne changez rien, vous servez admirablement la Liberté et je vous l’accorde volontiers, il est en effet préférable pour le bien de nos sociétés que des hommes exceptionnels tels que vous ne participent jamais à aucun vote ! Ah ! Au fait je suis navré pour vos problèmes de nausée, si vous me permettez de vous donner un conseil vous devriez changer de régime, vous faites une allergie aiguë à la démocratie…

  • LE SYSTÈME DE SUFFRAGE ACTUEL EST UN LEURRE. LES OLIGARQUES EN SONT LES MAÎTRES. NOTRE CONSTITUTION OBSOLÈTE NE CHANGERA PAS AVEC LE SYSTÈME ACTUEL. IL FAUT LE RENVERSER. NE VOTEZ PLUS POUR AUCUN CANDIDAT QUI SE PRÉSENTE AU NOM D’UN PARTI. VOTEZ BLANC, OU NUL, OU ABSTENEZ VOUS.
    Le « non-vote » est effectivement la seule solution pacifique pour reprendre le pouvoir à ceux qui nous l’ont dérobé, avant que la lutte active contre l’oppression ne s’impose.
    Le système électoral actuel est cadenassé et perverti par TOUS les partis politiques qui s’accordent les budgets pour leurs campagnes et mobilisent les médias à leur seul profit, grâce aux soutiens financiers des lobbies et à la déviance des financements via des centaines de partis fantoches à leurs bottes. Le vote blanc exprimé devrait servir à éliminer les partis qui se sont accaparé les sièges au Parlement et le pouvoir, mais il ne faut pas être naïf, avec le système de domination actuel des partis, nous n’y parviendrons pas. Seule solution, renverser le système en ne votant plus pour aucun candidat se présentant au nom d’un parti. Le vote blanc, même s’il n’est toujours pas reconnu comme exprimé, doit y contribuer. Militer pour le vote blanc, c’est militer pour la suppression générale des partis politiques. Ceux qui défendent cette position ne peuvent donc pas être un parti, ce sont les citoyens libres. Ce sont ces citoyens qui en reprenant le pouvoir prépareront et donneront à l’approbation des citoyens une nouvelle Constitution. La démocratie, c’est le Gouvernement par le peuple Souverain; nous ne le sommes plus, les partis nous oppriment et nous musèlent, Résistons à cette oppression. Partout, dans les communes, les quartiers, rassemblons les volontaires pour travailler à une nouvelle Constitution, sans les partis.
    Voir la pétition : https://www.change.org/p/pour-que-les-votes-blancs-soient-pris-en-compte-dans-les-suffrages-exprimés-regionales2015

  • Ouais, bof, je ne suis pas convaincu par les arguments de l’abstentionniste ; et je suis pour lui « un âne » qui vote sans doute.
    Je prends le pari que si un jour le vote blanc est comptabilisé ce Monsieur n’ira pas plus voter.
    Car si ce n’est pas un con, comme le dit Europe 1 c’est au moins un « je m’en foutiste ».

  • J’adhère à l’idée générale mais :
    Abstention = peu importe qui sera élu, je m’en lave les mains
    car on ne peut pas faire la différence entre ceux qui refusent de voter et les malades, ceux qui savaient pas, qui ont été radiés 1 mois avant, ceux qui avaient mieux à faire …

    Blanc = Je vote pour personne, je montre que je fais l’effort de dire NON

    • Tous ces gros nazes ne méritent pas qu’on se bouge pour eux.

    • Pour le moment, blanc = je sais que je vais me faire empapaouter, que je n’y trouverai pas la moindre satisfaction, mais je joue le jeu quand même parce que, sinon, on se ferait tous empapaouter. Oh wait !

      • Ca reste votre humble avis personnel sur le vote blanc, respectable mais sans doute circoncscrit aux personnes partageant votre avis sur Contrepoint.

      • Pour le moment, ne pas voter = je sais que je vais me faire empapaouter, que je n’y trouverai pas la moindre satisfaction (sinon celle de me croire plus intelligent que les gens qui votent sans conviction), et donc je ne joue pas le jeu parce que sinon, on se ferait tous empapaouter. Oh wait !

    • Je suis d’accord
      Un peu de pub pour « le parti du vote blanc » en passant
      J’aime assez l’initiative
      http://www.parti-du-vote-blanc.fr/notre-objectif/

    • @Ragnar

      « Abstention = peu importe qui sera élu, je m’en lave les mains »

      FAUX. On ne s’en lave absolument pas les mains justement. On refuse de participer à cette mascarade et c’est le seul moyen de le dire et de le voir dans les merdias.
      S’abstenir c’est faire quelque chose, c’est s’abstenir et par la même occasion provoquer ce genre de débat bien plus utile que ne le sera jamais un politique.

      Ce que ne comprennent pas les votants, outre que voter ne change rien, c’est que voter reste un système. Et comme tout système, tout pensée libre est en droit de le refuser.
      Quand 50% d’un pays refuse un tel système, est-ce vraiment cette majorité qui est en tord ?

      Voter blanc revient à accepter ce système et à le légitimer en faisant justement baisser cette abstention.

      C’est si dur que ça à comprendre ?

  • Ah les donneurs de morale !
    70 000€ c’ est le prix de votre vie les comédiens d’ ailleurs ça ne trouble pas grand monde
    les libéraux , les démocrates et anti démocrate comme l’ auteur et les anti peine de mort hé oui ! 1200 actions Publicis voila le prix de votre vie vous valez pas cher !
    Tribunal de Dieppe 08/12/2015 + 3 ans dont 2 de sursis quand meme …..Courrier Picard du 11/12/15

  • Ne soyez pas égoïste.
    Pensez à tous ces gens qui risquent de perdre leur mandat électoral et tous les privilèges qui vont avec si vous n’allez pas voter.
    De gauche comme de droite, un seul programme : la défense de leurs avantages perso.
    (parce que l’électeur, si vous saviez comme on s’en tape !)

    • Et puis comment justifier tous ces petits fours et ces soirées étincelantes dans les halls des palaces (aux frais du contribuable, mais bon c’est l’Etat qui paye après tout) ? Rolala, tous ces rabats joie qui ne veulent pas voter… Han pas bien! C’est pas très gentil.

  • se donner bonne conscience en déposant un bulletin dans l’urne tout en sachant que quel que soit le choix qu’on fait, il sera mauvais

    Mauvais peut être, mais certains choix sont pires que d’autres. Désolé, mais je ne vais pas m’abstenir dans ma région. Je préfère voter, sans enthousiasme, pour une liste PS ou LR car le FN au pouvoir ne ferait qu’aggraver la situation.

    Si le système politique actuel vous déplaît, militez pour le changer. En attendant il faut bien faire avec, donc voter pour le moins mauvais.

    • Donc en somme, le système actuel vous plaît et vous le confortez. C’est donc pour cela que vous irez voter.

      Vous êtes au courant de ses failles et des personnes qui en profitent, mais cela ne vous importune nullement et vous direz donc aux personnes qui le contestent d’essayer de le modifier, tout en sachant qu’il est impossible de le modifier même depuis l’intérieur tellement les jeux de pouvoir et les sphères d’influence qui se sont tissés maintiennent l’appareil en l’état.

      Vous êtes d’accord avec tout cela et fustigez donc les personnes qui selon vous devraient en fait cautionner ce système, qui après tout n’a en fait pas lieu d’être contesté, puisque ces contestations ne sont après tout que des désirs futiles d’aveugles sans volonté et anarcho-utopistes.

      Chapeau.

      • Programme électoral de F.Hollande pour les présidentielles de 2017 :
        – Intégrer la Corée du Nord dans l’Union européenne
        – Favoriser l’import- export avec la planète Mars

      • le système actuel vous plaît et vous le confortez.

        Ce n’est pas du tout ce que j’ai écrit. Au contraire j’invite les mécontents à militer pour le changer.

        il est impossible de le modifier même depuis l’intérieur

        C’est vous qui le dites. Et donc vous proposez quoi?

        • Totalement d’accord et je dirais même, le seul moyen de changer le système c’est de l’intérieur, parce qu’il faut une légitimité à changer les choses, et le seul moyen d’avoir cette légitimité c’est de faire partie du système

    • « Je préfère voter, sans enthousiasme, pour une liste PS ou LR car le FN au pouvoir ne ferait qu’aggraver la situation »
      Peut-être qu’au contraire, en laissant le FN gagner vous comprendriez que c’est exactement la même chose qu’avec le PS et LR. Ils sont tous socialistes et étatistes. Que feriez vous aux prochaines élections avec cette nouvelle vision d’ensemble, voteriez vous toujours PS ou LR ?
      Actuellement vous faites le jeu des médiocres et c’est exactement ce que le PS et LR veulent en fustigeant le FN qui n’est pas moins étatiste et profiteur que les autres. Tout ceci est leur assurer la place à tour de rôle et vous, comme des millions de français, vous foncez dans le panneau.

  • Est-ce que l’on sait pour quelle liste Aurelien Veron a appelé à voter au second tour ?
    Pecresse ?

    • Bjr , je suis au adhérent au PLD . Il n’a donné aucune consigne de vote et laisse libre les  » citoyens  » de choisir qui ils veulent , voire de s’abstenir si c’est leur choix .

  • Pourquoi je n’irai plus jamais voter pour l’un de ces affligeants personnages de la classe politique française.

    Parce que plus que jamais nos sociétés devenues dépressives pour s’être données des leaders politiques, sociaux et artistiques pitoyables débouchent sur le mépris, l’irrespect et la violence.

    Parce que les politiques libertins ont réappris aux citoyens l’esquive, la dérobade, la frivolité, l’amnésie, l’ambiguïté, la duperie florentine et autres comportements peu avouables.
    Sociétés où désormais chacun est amené à se bricoler une loi à la mesure de ses besoins.

    Mais en fut-il jamais autrement au cours des siècles, des civilisations et des systèmes de gouvernement des peuples ?

    Parce que la précarité du futur n’incite pas à se projeter dans la durée, et les informations biaisées, truquées ou fallacieuses n’encouragent pas les peuples à s’engager au-delà d’un temps qui n’est pas maîtrisable, et l’avenir paraissant trop aléatoire et déprimant, on préfère ne pas y penser et confier ou plutôt abandonner par lâcheté cet avenir à quelconque misérable personnage dont le seul éclat est le geste et le verbe d’un instant, et la seule excellence de savoir s’entourer d’un aréopage intéressé et sournois prêt à toutes les forfaitures avec insolence et mépris, le pire parfois simplement pour avoir l’air d’exister l’espace de cet instant.

    Relisons l’Histoire depuis des millénaires et observons où ces peudo tribuns ont régulièrement conduit leurs peuples vers des moments de conflits et de misère alors que la majorité de ces peuples, petits locataires de la planète avec un bail même pas renouvelable, aspiraient tout simplement à un jardin apaisé avec çà et là quelques parcelles d’ harmonie et de sérénité.

    Mais peut-être,comme l’écrivait Chateaubriand, »Tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines…Les ruines jettent une grande moralité au milieu des scènes de la nature »

  • Une pétititon en ligne milite pour une véritable reconnaissance du vote blanc. Vous pouvez la trouver à cette adresse:
    https://www.change.org/p/pour-que-les-votes-blancs-soient-pris-en-compte-dans-les-suffrages-exprim%C3%A9s-regionales2015?recruiter=41447681

    • On peut pétitionner blanc ?
      Sérieusement, cette pétition empêchera-t-elle les politiciens qui trouvent leur légitimité dans le statut actuel du vote blanc d’être réélus ?

      • Qui ne tente rien n’a rien… En tout cas ça ne coûte rien d’essayer, vu que la solution miracle anti parasites, on ne l’a pas trouvée encore.

  • Un peu rustique la réaction mais si compréhensible. Notre classe politique, nos « élites » sont complètement nulles, arrivistes, méprisables. Et ensuite ? Marine au pouvoir, c’est la faillite, l’écroulement complet du système et doncdes souffrances pour chacun d’entre nous. Réélire le bouffi, ce n’est même pas envisageable. Entre deux maux (trois en l’occurrence), le moins pire est de choisir le moindre.

    • J’ai tendance à penser que les Français méritent largement ce qui leur arrive, même si je suis dans le bateau. Au fond, je me demande également si le FN est potentiellement pire que le PS niveau fascisme : état d’urgence avec toutes les « bavures » qui vont bien, loi sur le renseignement, prime à la délation, endoctrinement scolaire et beaucoup d’autres…

      En tant qu’abstentionniste, je ne me sens pas responsable du choix de mes con-citoyens.

      • Très français de se plaindre comme ça et de penser que les autres sont plus con-citoyens que toi. Mais vas-y, en critiquant de loin, en rejetant la faute sur les autres, peut-être que ça t’aide à te dire que ce n’est pas de ta faute, ta culpabilité n’est pas aussi grande que ça et tu le vis bien, tant mieux pour toi.
        Sinon, proposer des solutions, réfléchir à quelque chose c’est possible ?
        Faut se réveiller Calimero

  • Cet article remet en cause le droit de vote.
    Être abstentionniste ne changera rien.
    Ce que je critique est la façon malhonnête de récupérer des voix.
    La manipulation de l’électeur est une atteinte grave des droits de l’homme.

  • 300 % d’accord avec toi

  • Le fait d’aller voter ou non est un choix respectable mais le fait de ne pas aller voter http://cebazatpourdemain.typepad.fr/cebazatpourdemain/2015/12/message-aux-abstentionnistes.html

  • Le système démocratique français permet deux choses :
    Prendre pour un crétin ceux qui gouvernent et tout casser en ville
    si au détour d’un scrutin il s’en trouverait un pour changer quoi que ce soit,
    Juppe en 95 par exemple sur les retraites et autres pré carré coûteux.
    L’immobilisme est servi à table, flamby est en haut de la pièce montée.
    Manque plus que le divorce . A voir si la vaisselle volera

  • Effectivement dans les conditions actuelles , voter ne fait guère avancer les choses, le système étant verouillé pour retrouver quasiment toujours les mêmes au pouvoir …
    Avec le peu de pouvoir que l’on nous laisse , c’est à dire celui d’électeur … Un seul moyen de faire peut être bouger légèrement les choses , c’est au premier tour ou si les Abstentionistes et les votes blancs qui sont en fait méprisés, votaient pour d’autres que les éternelles finalistes du 2 eme tour , au moins il y aurai du renouveau ! Ce serai déjà un pas , et qui sait peut être un grand pas . »’

  • Ouvrage très interessant d’Octave Mirbeau « la grève des électeurs ». Livre écrit en 1888 et rien n’a changé depuis cette époque.
    « (…) Entre ses voleurs et ses bourreaux, il a des préférences, et il vote pour les plus rapaces et les plus féroces. Il a voté hier, il votera demain, il votera toujours. Les moutons vont à l’abattoir, ils ne se disent rien, eux, et ils n’espèrent rien. Mais, du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera, et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l’électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit. » p.13.

    • libellule »et rien n’a changé depuis cette époque. »

      … en France.
      En Suisse pays au 700 votations en 30 ans, 50% des gens ont confiance dans leur politiques.
      En France c’est 13%.

  • Bien d’accord avec votre analyse.
    Ne pas voter est un acte de liberté.

    2 remarques :
    1)
    Le titre, avec une insulte, quasi obligatoire si on veut faire le buzz, me dérange.
    2)
    Raphaël Enthoven philosophe de comptoir, oui, ou plutôt philosophe des médias…donc du pouvoir, certes. Mais ne vous méprenez pas, M Enthoven est autant un polémiste qu’un philosophe. Et il ne se fait guère d’illusions sur la vérité de ses propos. Il jette des pierres dans la mare,comme un gosse qui s’amuse des remous engendrés.

    • Ex de Carla-Bruni et divorcé de la fille de BHL ayant eu comme mentor Fabius et d’autres princes du régime il jette surtout des pavés sur ceux qui voudraient entacher la légitimité des amis qui lui servent la bonne soupe.

      13% des gens font encore confiance dans les politiques, si les autres s’abstenaient massivement la France n’aurait plus que quelques princes tout nu, sans aucune légitimité.
      C’est déjà le cas, mais ça ne se voit pas trop à cause des votants.

      Enthoven, en fait de philosophe, a surtout peur pour son miam miam et ses amis.

  • Bravo!
    Tout est dit magistralement…

  • Philippe: « Je crois que vous n’avez rien compris à la démocratie. »

    Je crois que c’est toi qui n’a rien compris à la démocratie. L’étymologie de « démocratie » c’est « pouvoir du peuple »

    Hors le peuple est opposé au cumul des mandats, aux retraites spéciale, à la dette et tous les petits privilèges et corporatisme que la caste bureaucratique se vote et donne à ses amis année après année. Il n’y a plus que 13% des gens qui font confiance aux politique et le peuple n’a absolument aucun pouvoir comme tout le monde peut le constater.

    Le système est totalement verrouillé par l’aristocratie bureaucratique, les dés sont pipés ton vote ne sert qu’a les légitimer alors qu’ils n’ont AUCUNE légitimité pour diriger.

  • Comment peut-on écrire des conneries pareilles ? Enthoven attaque les abstentionnistes, il se trompe. Mais que les abstentionnistes attaquent ceux qui votent c’est plus intelligent et mieux placé ?
    Cet article de par ses « arguments » essaye de dédouaner les abstentionnistes de toute responsabilité, pensant qu’en allant pas voter ils pourront vivre leur petite vie tranquillement sans se rendre compte que tout ce qu’il se passe dehors et même chez eux provient de la politique appliquée par ceux pour qui on vote, mais bon, tant qu’il n’y a pas d’extrêmes qui passent, on ne s’en rend pas compte alors autant garder les yeux fermés sur son petit confort personnel, sur sa parcelle de jardin.
    Les seuls qui croient qu’ils n’ont besoin de personne sont les anarchistes alors réfléchissez un peu.
    Ne pas voter ne doit pas amener à n’avoir aucune solution sur le problème et l’offre politique du moment. Beaucoup de gens vont voter sans se sentir représentés mais au moins ils font leur devoir de citoyen en espérant un changement, tandis que les abstentionnistes ne votent pas et se plaignent de l’offre en ne faisant rien pour changer ça.
    C’est donc très facile de se plaindre, quand on ne fait rien pour changer les choses. Voter ou non, ce n’est pas choisir entre la peste et le choléra, car ne pas voter c’est choisir la peste en acceptant le choléra.

    • oter ou non, ce n’est pas choisir entre la peste et le choléra, car ne pas voter c’est choisir la peste en acceptant le choléra.

      Je dirais même plus: ne pas voter c’est laisser la peste et le choléra se développer tranquillement, puis venir se plaindre.

    • Julien: « car ne pas voter c’est choisir la peste en acceptant le choléra. »

      Certainement pas.
      Voter dans le système français actuel c’est donner une légitimité à des « représentants » qui n’en ont aucune.

      Aucune ! 87% des citoyens ne leur font pas confiance.

    • « tant qu’il n’y a pas d’extrêmes qui passent »
      Il n’y a pas d’extrêmes en France, que des étatistes plus ou moins liberticides. Parler d’extrême à tout va permet justement aux 2 principales formations politiques de tenir le pouvoir à tour de rôle sans servir les intérêts de leur peuple. Faire peur a toujours fonctionner.

      « Beaucoup de gens vont voter sans se sentir représentés mais au moins ils font leur devoir de citoyen en espérant un changement »
      Vous parlez de ceux qui croient toujours au père noël aux promesses ?

      Le seul moyen d’étoffer l’offre politique est de montrer à ces politiques de pouvoir qu’ils ne nous intéressent plus. En votant toujours pour eux par peur, vous les légitimez encore. Ne votez plus pour eux et d’autres formations se créeront.

      • « Il n’y a pas d’extrêmes en France, que des étatistes plus ou moins liberticides »

        Oui, Hitler aussi s’est fait élire démocratiquement sans être vu comme extrême au début alors il faut arrêter de se voiler la face. (Point Godwin). Il faut être naïf pour croire que si le FN se fait élire ils vont gouverner de la même façon que le PS ou LR

        « Vous parlez de ceux qui croient toujours au père noel aux promesses ? »

        Le vote est un droit et un devoir du citoyen, renseigne toi. Pas besoin de croire au père Noël pour voter. Faire quelque chose c’est croire au changement, ne rien faire c’est se résigner et croire que le changement n’est plus possible.

        « Le seul moyen d’étoffer l’offre politique est de montrer à ces politiques de pouvoir qu’ils ne nous intéressent plus »

        Et en allant pas voter tu as l’impression que ça a bien fonctionné ? C’est vrai que depuis 10 ans il y a eu beaucoup de volonté en faveur du changement …
        Tu crois que les politiques vont se dire « oh mince on ne les intéresse plus », alors que tant qu’ils sont élus ils s’en contrecarrent (et je trouve ça horrible et triste)

        • « Hitler aussi s’est fait élire démocratiquement sans être vu comme extrême au début »
          Arrêtez de vivre dans le passer, aujourd’hui l’économie est mondialisée, aucun état démocratique n’est replié sur lui même, aujourd’hui l’Europe ne laisserai jamais faire ce qu’Hitler a pu faire il y a 80 ans.

          « Il faut être naïf pour croire que si le FN se fait élire ils vont gouverner de la même façon que le PS ou LR »
          Ah bon, qu’est ce qui vous fait dire ça ? Ils sont points liés à l’Europe et ne pourront jamais s’en défaire sous peine de couler. Jamais on ne pourra faire de la France une puissance comme les nazis ont pu le faire dans les année 30 avec nos dettes actuelles. Même la Corée du nord n’ose pas attaquer ses voisins sous peins d’être réduit en miette. Vous vivez dans le passé. Le FN fera la même politique que le PS ou LR à quelques nuances de liberté près. Ce parti est aussi néfaste que les autres.

          « Le vote est un droit et un devoir du citoyen »
          Vous êtes socialiste ! j’ai la liberté de voter ou non, ce n’est en aucun cas un devoir.

          « Faire quelque chose c’est croire au changement, ne rien faire c’est se résigner et croire que le changement n’est plus possible »
          Brasser du vent est du changement pour vous ?

          « Et en allant pas voter tu as l’impression que ça a bien fonctionné ? »
          Pas encore parce que des gens comme vous continue de croire au père noël.

          •  » aucun état démocratique n’est replié sur lui même  »

            Regarde donc la Hongrie, on en reparle dans 5-10 ans ?

            C’est pas tant en terme de politique économique que le FN m’inquiète (en effet, ils ne pourront pas faire ce que vous dites), c’est plus en terme d’humain, de priorités que cela m’inquiète et évidemment ce sera un repli identitaire néfaste pour nous.

            « Le FN fera la même politique que le PS ou LR à quelques nuances de liberté près. »

            C’est vrai après tout, on est pas à quelques nuances de liberté près ? Pourquoi voter pour si peu que notre liberté ?

            « Brasser du vent est du changement pour vous ? »

            Donc ne rien faire ce n’est pas brasser du vent ?

            « Pas encore parce que des gens comme vous continue de croire au père noël. »

            C’est vrai que ceux qui ne vont pas voter sont rempli d’un courage incroyable et d’idéaux certains traduits par le fait de rester chez soi et dénoncer les autres qui veulent faire des choses.
            « Non mais ils ont rien compris, moi qui reste chez moi dans mon petit confort à les regarder je sais mieux qu’eux comment il faudrait faire, je sais mieux qu’eux c’est quoi le problème, je sais mieux qu’eux c’est de la faut de qui, du coup ben je reste assis dans mon canapé et je les maudits en ne faisant rien. »

        • Julien: « Faire quelque chose c’est croire au changement, ne rien faire c’est se résigner et croire que le changement n’est plus possible. »

          « Faire » s’est voter PS/UMP/FN c’est à dire l’assurance certaines de courir à la catastrophe tant la trajectoire des oligarques n’as pas dévié d’un pouce depuis 30 ans.

          « Ne pas faire », c’est à dire 87% d’abstention (tout ceux qui n’ont plus confiance dans leur représentants) c’est provoquer une crise politique majeure avec un changement obligatoire dans le système de représentativité ou de démocratie.

          Julien: Et en allant pas voter tu as l’impression que ça a bien fonctionné ?

          Et toi en allant voter tu as l’impression que ça a bien fonctionné ?

          •  » Faire s’est voter PS/UMP/FN c’est à dire l’assurance certaines de courir à la catastrophe tant la trajectoire des oligarques n’as pas dévié d’un pouce depuis 30 ans  »

            Non, parce que ça fait déjà 30 ans que c’est LR et PS alternent et on est pas plus vers la catastrophe que certains autres pays. Si on court à la catastrophe c’est parce que personne ne fait rien pour changer les choses vraiment (moi même inclu dedans, parce qu’il faut savoir se remettre en question plutôt que de croire qu’en ne faisant rien on va changer les choses)

            Non mais sérieusement vous pensez changer quoi en ne votant pas ? On dirait un gamin de 5 ans qui boude parce qu’il a pas de dessert, c’est absolument pas le bon moyen. Et me dire que c’est moi qui croit au père Noël parce que je continue de voter, ben non, au moins j’essaye de changer les choses, c’est peut-être pas grand chose mais c’est mieux que rien (ce que vous faites)

            J’ai l’impression que vous avez plein de choses à dire mais vous ne faites rien, rien du tout et vous vous plaignez des autres qui font des choses, mais c’est ABSURDE.

            « Et toi en allant voter tu as l’impression que ça a bien fonctionné ? »

            Non mais je ne suis pas assez naïf pour croire qu’en ne faisant rien les choses vont changer. Je sais que mon vote ne va pas tout changer, que tout ne va pas bien mais j’essaye de faire quelque chose au moins.

             » « Ne pas faire », c’est à dire 87% d’abstention (tout ceux qui n’ont plus confiance dans leur représentants) c’est provoquer une crise politique majeure avec un changement obligatoire dans le système de représentativité ou de démocratie.  »

            Je fais partie de ces 87% et pourtant j’irai toujours voter parce que si personne ne va voter c’est la perte de notre liberté et à coup sur l’irruption d’une petite dictature de derrière les fagots. Non mais comment croire que si personne ne va voter, les gens vont discuter tranquillement de ce qui serait mieux pour nous. Autant le faire maintenant que ça ne fonctionne pas plutôt que d’attendre qu’on soit vraiment dans le mal

  • A TOUS LES ENFONCEURS DE PORTE OUVERTE
    qui veulent mettre un billet pour dire que « Ne pas voter c’est pas bien » : STOP.
    Donneurs de leçons, passez votre chemin, merci. On a compris.
    Mais vous, avez vous vraiment compris l’article ?
    Avez vous compris que voter est un acte LIBRE et LIBREMENT CHOISI ??
    Avez-vous compris que le fait même qu’on tienne ce débat, qu’on éviter d’enfoncer les portes ouvertes, et donc, qu’on CHOISISSE de ne pas voter fait partie du FONDEMENT même du processus démocratique ?

    • La liberté nous permet de participer autant que nous le voulons et pas autant que tu le veux alors déjà tu te calmes et tu acceptes les avis divergents du tien.

      Le vote est un droit et un devoir renseigne toi.

      Ne pas voter faire partie du processus démocratique ? Très fort comme raisonnement, même un enfant de 10 ans arriverait à te contredire.

      • Julien: « Le vote est un droit et un devoir renseigne toi »

        Les abstentionnistes votent: entre la poire à lavement et le sandwich au caca ils disent qu’ils ne veulent ni l’un, ni l’autre.

        • J’aime beaucoup cet épisode de South Park, mais ne pas voter, ce n’est pas faire un choix et ça ne permet pas de donner des leçons aux autres

  • « Je n’attends pas des politiques qu’ils prennent ma vie en main, du berceau à la tombe »… Trop Tard!!! Et je rejoins cet abstentionniste sur tout les points sauf que, en ne prenant pas part au débat, il laisse faire absolument tout ce que les élus, représentant le peuple (sauf lui) ou plutôt les puissances qui l’ont mis sur le devant de la scène, veulent. Limite pour la présidentielle, ok, mais ne pas voter les municipales,…, les régionales,… En croyant resté plus libre et donc non gouverné est une abération, quoi qu’il se passe, il sera touché par les choix d’orientations politiques publics, les projets locaux de développement eux mêmes orientés par les élus plus haut placés… Jusqu’au choix du gouvernement!!
    Alors, donnons les sièges à ceux qui nous représentent le plus au premier tour, qu’il soit extrémiste ou indépendantistes! Exemple des verts en Bretagne, entre 6% et 8% depuis un moment au régional, résultat, la Bretagne s’oriente de plus en plus vers le développement durable ou du moins, est largement en avance comparé aux autres régions

  • « Votre comédie démocratique n’est pas un problème suffisamment important pour nous mobiliser ; vos élections ne sont pas dignes de mon temps. Je vous les laisse. Faites-en ce que vous voulez : elles sont à vous. Ce n’est pas dans le doute que je m’abstiens, mais dans la certitude. »
    Vous avez tout dit.
    Et moi aussi, je les emmerde.

  • BRAVO ! Bien envoyé à ce philosophe que je croyais plus intelligent et plus cultivé…
    Mais ayant tout de même un doute pour ces individus  » cultureux  » qui s’expriment à propos de tout et de rien pourvu qu’on les reconnaisse à la Télé et dans les médias en général …cet article confirme mes interrogations !
    Avec BHLevy, REnthoven, etc…etc… bref ces nombreux leaders d’opinion de supérette qui polluent notre existence la pensée connaît en effet l’apogée de sa » défaite « ….AFinkel…..( pardon mais je n’arrive jamais à écrire son nom entièrement,)  » AF à donc vu juste !

    Et CAMUS hélas n’est plus là pour révéler la pauvreté ,le rachitisme, et l’opportunisme de leur raisonnement !
    Il est vrai qu’il y a ceux qui cherchent, réfléchissent et aboutissent en intellectuels honnêtes et ceux qui commentent, qui  » tchatchent », et nous servent une espèce de soupe  » à la pensée unique « , froide et sans saveur . Comme par hasard ils se disent  » de gauche « … pratique laissez-passer et carte de visite éculée dont ils sont les seuls à ne pas réaliser combien elle est illisible !
    En tout cas encore BRAVO Monsieur BAPTISTE CRETEUR !
    Vous feriez un excellent jeune Ministre de la Culture !
    JR

  • Je me permets d’ajouter, car finalement cet article suffirait amplement tant il est criant de bon sens et d’intelligence, à l’égard de ceux donc qui persistent à le contredire, que vue cette réelle absence d’authentique démocratie NE PAS VOTER C’EST ENCORE VOTER ! En réalité, nous , vous, moi ….qui depuis plus ou moins longtemps avons décidé de ne plus nous rendre en rangs serrés vers les isoloirs ( le terme et la chose sont révélateurs ! ) et les urnes ( funéraires ! ) nous l’avons décidé sciemment, et notre démarche est précisément tout le contraire de l’abstentionnisme !
    C’est nous qui votons en fait pour tenter de faire un signe, ou de lancer un signal à vous qui, séduits par cet illusoire
     » devoir de citoyen  » qui aujourd’hui, j’écris bien AUJOURD’HUI, n’a plus aucune  » réalité « , et sans doute craignant de vous culpabiliser ou d’avoir des remords, préférez continuer à jouer à ce jeu dont les dés sont pipés ! NOUS EN VIVONS DEPUIS QUELQUES JOURS LA CRUELLE ET ÉCOEURANTE RÉALITÉ !
    Continuez donc à votre aise de pratiquer ce curieux masochisme mais ne nous reprochez pas une démarche qui, si elle était accomplie un jour par l’ensemble des citoyens Français, loin d’être l’anarchie ou l’Apocalypse, nous débarrasserait des politicards de métier et des carriéristes patentés et addicts du confort hors d’atteinte que les bulletins de vote leur octroient !
    La démarche de celui qui refuse ce jeu hypocrite de l’isoloir et des urnes, acte en soi assez  » révolutionnaire » au sens premier du terme ( FAIRE UN TOUR COMPLET sur soi-même. ….) est en réalité, plutôt et de surcroît une réaction
     » d’homme révolté « … au sens Camusien du terme !
    La question qui demeure, et qui mérite reflexion, est tout simplement de savoir si notre Constitution actuelle a prévu ou non sur ce qui peut ou pourrait advenir dans le cas où un soir de dépouillement les urnes s’avéraient totalement vides, ou qu’un taux d’abstention dépasserait par exemple les 90% ?!….(on imagine de qui proviendrait en grande partie la participation au scrutin….)….DONC QUE SE PASSERAIT-IL !?
    Certainement pas le chaos ! Mais en revanche l’occasion de vraiment remettre en question ce que sont vraiment devenues la République et la Démocratie françaises .
    C’est seulement là et dans ces circonstances que notre Peuple, toutes classes, tendances et origines confondues, retrouverait sa souveraineté , après plus de deux siècles d’usure, de dérives perverses entrées dans les moeurs qui ont totalement détourné le sens de ce qui doit être accompli en son nom !
    Mais cette démarche et ce renouveau exigent courage, intelligence, lucidité, disponibilité et générosité .
    LUCIDITE et DISPONIBILITE surtout….en tout cas pour nous amener à reconnaître notre RESPONSABILITE COLLECTIVE face à tout ce qui peut nous arriver collectivement .
    Là encore une réflexion  » Camusienne  » me paraît salvatrice et porteuse d’espoir pour nous et pour les prochaines générations .
    Et pour citer une dernière fois ce « PIED NOIR », Prix Nobel de Littérature qui aurait dû aussi recevoir celui de la Paix, humaniste, fidèle jusqu’au bout à sa terre natale et à sa mère… SVP évitons de mal nommer les choses, cela nous évitera d’alourdir les malheurs du monde et plus modestement de ne pas semer la zizanie entre nous !
    VOTEZ, C’EST EN EFFET VOTRE DROIT… MAIS DEMANDEZ VOUS AUSSI SI, DANS CERTAINS CAS, S’ABSTENIR N’EST PAS UN DEVOIR ! Permettez-nous alors de le remplir .

    • Alors plutôt que d’attendre dans l’ombre face à des choses qui te révoltent, ne te soulèves-tu pas pour dire tout haut ce qu' »apparemment » tout le monde pense tout bas ou tout du moins tu le crois. Le meilleur moyen d’agir n’a jamais été d’attendre que les choses tournent en ta faveur, alors bouge toi et propose autre chose. Fais toi élire pour ton changement si c’est ça que tu souhaites, vu que jamais personne ne s’arrêtera de voter.

      « Mais cette démarche et ce renouveau exigent courage, intelligence, lucidité, disponibilité et générosité . »

      C’est sûr que c’est facile mais si facile de parler quand on ne fait rien pour changer les choses et donc qu’on ne montre pas un pour cent de chacune de ces qualités vis à vis de cette situation.

      Si les choses ne changent pas, ce ne sera jamais de la faute de ceux qui votent, sachez le et arrêtez de les accuser comme ils vous accusent. Ce n’est pas en se renvoyant la balle qu’on va avancer.

  • NE PAS VOTER C’EST ENCORE VOTER ! En réalité, nous , vous, moi ….qui depuis plus ou moins longtemps avons décidé de ne plus nous rendre en rangs serrés vers les isoloirs ( le terme et la chose sont révélateurs ! ) et les urnes ( funéraires ! ) nous l’avons décidé sciemment, et notre démarche est précisément tout le contraire de l’abstentionnisme !
    C’est nous qui votons en fait pour tenter de faire un signe, ou de lancer un signal à vous qui, séduits par cet illusoire
     » devoir de citoyen  » qui aujourd’hui, j’écris bien AUJOURD’HUI, n’a plus aucune  » réalité « , et sans doute craignant de vous culpabiliser ou d’avoir des remords, préférez continuer à jouer à ce jeu dont les dés sont pipés ! NOUS EN VIVONS DEPUIS QUELQUES JOURS LA CRUELLE ET ÉCOEURANTE RÉALITÉ !
    Continuez donc à votre aise de pratiquer ce curieux masochisme mais ne nous reprochez pas une démarche qui, si elle était accomplie un jour par l’ensemble des citoyens Français, loin d’être l’anarchie ou l’Apocalypse, nous débarrasserait des politicards de métier et des carriéristes patentés et addicts du confort hors d’atteinte que les bulletins de vote leur octroient !
    La démarche de celui qui refuse ce jeu hypocrite de l’isoloir et des urnes, acte en soi assez  » révolutionnaire » au sens premier du terme ( FAIRE UN TOUR COMPLET sur soi-même. ….) est en réalité, plutôt et de surcroît une réaction
     » d’homme révolté « … au sens Camusien du terme !
    La question qui demeure, et qui mérite reflexion, est tout simplement de savoir si notre Constitution actuelle a prévu ou non sur ce qui peut ou pourrait advenir dans le cas où un soir de dépouillement les urnes s’avéraient totalement vides, ou qu’un taux d’abstention dépasserait par exemple les 90% ?!….(on imagine de qui proviendrait en grande partie la participation au scrutin….)….DONC QUE SE PASSERAIT-IL !?
    Certainement pas le chaos ! Mais en revanche l’occasion de vraiment remettre en question ce que sont vraiment devenues la République et la Démocratie françaises .
    C’est seulement là et dans ces circonstances que notre Peuple, toutes classes, tendances et origines confondues, retrouverait sa souveraineté , après plus de deux siècles d’usure, de dérives perverses entrées dans les moeurs qui ont totalement détourné le sens de ce qui doit être accompli en son nom !
    Mais cette démarche et ce renouveau exigent courage, intelligence, lucidité, disponibilité et générosité .
    LUCIDITE et DISPONIBILITE surtout….en tout cas pour nous amener à reconnaître notre RESPONSABILITE COLLECTIVE face à tout ce qui peut nous arriver collectivement .
    Là encore une réflexion  » Camusienne  » me paraît salvatrice et porteuse d’espoir pour nous et pour les prochaines générations .
    Et pour citer une dernière fois ce « PIED NOIR », Prix Nobel de Littérature qui aurait dû aussi recevoir celui de la Paix, humaniste, fidèle jusqu’au bout à sa terre natale et à sa mère… SVP évitons de mal nommer les choses, cela nous évitera d’alourdir les malheurs du monde et plus modestement de ne pas semer la zizanie entre nous !
    VOTEZ, C’EST EN EFFET VOTRE DROIT… MAIS DEMANDEZ VOUS AUSSI SI, DANS CERTAINS CAS, S’ABSTENIR N’EST PAS UN DEVOIR ! Permettez-nous alors de le remplir .

  • le vote … je n’ai jamais voté pour que l’état me vole 60% de mon revenu de salarié, je n’ai jamais voté pour que l’état me laisse sur la paille avec une pension moyenne de 1180€ (…2400€ pour les fonctionnaires…) après une vie de travail et après avoir payé pour tout le monde,et encore, comme il n’y a plus d’argent pour nous,les retraites sont retardées,voire supprimées. ce n’est pas tant le vote qui les intéresse, peu importe le nombre de gens qui vont voter d’ailleurs, mais les avantages et privilèges liés à la fonction si vous êtes élus.et payés de nos deniers.un 1er échevin  » il y a de l’argent à prendre, et moi je le prends ». et nous sommes contraints de payer car c’est la loi, et nous sommes dans un état de droit nous martèle t-on. je n’ai plus envie de voter pour des gens qui me spolient du fruit de mon travail, qui volent mon argent en toute légalité et le distribuent à leurs obligés moyennant leurs voix. imaginez seulement : nous travaillons de plus en plus longtemps, continuons de payer de plus en plus d’impôts, tout en sachant qu’il ne restera rien pour nous au moment où on pourra, enfin, partir en retraite … et à partir du moment où un autre que vous profite du fruit de votre travail, cela porte un nom : esclavagisme. pour qui et pourquoi faire encore voter ? « il nous est loisible de changer de maîtres toutes les x années, mais nous ne changeront pas notre condition. » cerise sur le gateau : ils ne doivent même pas rendre compte ou se justifier de leurs mauvaises gestions : mais c’est notre pognon bordel. un référundum ? même pas : trop de gens dépendent de cette manne dite céleste et ne veulent pas qu’elle se tarisse. « c’est pas cher, c’est l’état qui paie ». que reste t-il ? …l’espoir que ce système s’effrondre… mais s’il pouvait ne pas nous entraîner dans sa chute, ce serait bien…

    merci pour vos billets mrBaptiste, et bonne année à tous

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

L’abstention est un phénomène complexe qui touche toutes les démocraties des pays développés et la démocratie française en particulier. Elle est devenue l’un des symboles de la crise que les démocraties traversent au XXIe siècle.

La sociologie électorale privilégie l’approche inductive et fait régulièrement le point sur l’évolution du profil des abstentionnistes. L’économie politique préfère l’approche déductive et l’hypothèse de rationalité.

Elle pose une question simple : est-ce qu’il est rationnel de voter ?

Cet articl... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par François Lainée.

Les élections récentes ont vu monter un phénomène qui semble là pour durer : l’abstention est en hausse vertigineuse, les candidats décrochent, quelle que soit leur couleur, le peuple ne croit plus que voter soit utile.

Malgré cela la mécanique du pouvoir remplit sa fonction ; elle désigne des gens pour faire tourner les rouages dont il a besoin. Et cette attribution se fait en imprimant une étiquette de qualité contrôlée sur ces serviteurs du système : légitimité.

Mais c’est oublier que ces élus devr... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Jonathan Frickert.

Boudées par plus de deux Français sur trois, les élections régionales et départementales ont illustré une nouvelle fois un profond malaise démocratique.

Depuis trois semaines, beaucoup se sont interrogés sur les solutions à ce malaise. Moins en ont questionné les causes.

Beaucoup ont évoqué dès le premier tour la complexité d’un double scrutin. Or, cela s’était déjà produit en 2001, sans que cela ne provoque l’indifférence actuelle. D’autres encore ont mis le doigt sur le poids des thématiques natio... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles