Assurance-vie : encore 1,6 milliards € de collecte nette en octobre

Assurance maladie (Crédits 401(K) 2012, licence CC-BY-SA 2.0), via Flickr.

Les Français continuent à alimenter fortement leurs assurances-vie, et en particulier les placements plus risqués (UC) qui s’y logent.

Par Alexis Vintray.

Une fois de plus, l’assurance-vie continue à drainer l’épargne des Français, au fur et à mesure que les livrets A et LDD se vident. Le montant de la collecte (nette des retraits) des sociétés d’assurances pour le mois d’octobre 2015 s’établit à 1,6 milliard d’euros selon les derniers chiffres (provisoires) de l’AFA (Association Française de l’Assurance).

La collecte nette s’établit à 19,9 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2015 dont 11,1 milliards pour les supports en unités de compte (non garantis). C’est donc 56% de l’épargne additionnelle des Français sur leur assurance-vie qui s’est dirigée vers des supports risqués. Dans le même temps les PEA semblent toutefois rester sur le déclin. Cela mitige l’appétance croissante pour le risque de la part des Français que la collecte des Unités de Compte (UC) semble signifier.

La collecte brute de l’assurance-vie depuis le début de l’année est de 111,1 milliards d’euros (107,1 milliards d’euros sur la même période en 2014). Les versements sur les supports en unités de compte représentent eux 22,5 milliards d’euros depuis le début de l’année (+ 32 % par rapport à la même période en 2014), soit 20 % des cotisations en 2015 selon les chiffres de l’AFA. Les UC représentent une part moindre de la collecte brute car les UC sont beaucoup moins représentés dans les retraits faits depuis l’assurance-vie sur la même période.

L’encours total des contrats d’assurance-vie s’élève à 1 581,2 milliards d’euros à fin octobre 2015, ce qui confirme la place de l’assurance-vie comme placement favori des Français.

Comment placer son argent ? Découvrez notre dossier spécial Bourse et Investissements