La popularité de François Hollande en forte hausse

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Hollande-Parti Socialiste-Mathieu Delmestre(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La popularité de François Hollande en forte hausse

Publié le 21 novembre 2015
- A +

Par Contrepoints

François Hollande-Parti Socialiste-Mathieu Delmestre(CC BY-NC-ND 2.0)
François Hollande-Parti Socialiste-Mathieu Delmestre(CC BY-NC-ND 2.0)

 

Un sondage BVA-Orange-I Télé révèle que l’unité nationale post-attentats a bien profité au chef de l’État. Dans un contexte de rassemblement, 33% des Français ont une bonne opinion de François Hollande, une cote de popularité en hausse de 8 points. On se souvient que le même phénomène avait été observé suite aux attentats de janvier 2015 (+10 points), mais ce rebond de popularité n’avait pas amorcé pour autant de reprise dans l’opinion à long terme.

BVA Evolution de la popularité de François Hollande

Dans le détail, il est intéressant de noter que si le regain de « bonnes opinions » à l’égard de François Hollande est lisible auprès des sympathisants de la gauche (+7 points à 63%), il est plus limité auprès de ceux de la droite (+5 points à uniquement 7% de bonnes opinions) qui demeurent très critiques à son égard.

Rappelons également qu’avec 33% de bonnes opinions, la popularité de François Hollande n’est supérieure que de 3 points au score le plus bas atteint par Nicolas Sarkozy sur la période 2007-2012 (en février et avril 2011) et se situe au niveau des scores « planchers » de François Mitterrand (31% en mars 92, en fin de mandat d’Édith Cresson) et de Jacques Chirac (32% en novembre 1995, au moment des grèves nationales). Bref, malgré ce rebond de popularité, l’actuel locataire de l’Élysée reste le Président le plus impopulaire de la Ve république.

BVA Evolution de la popularité des présidents

À titre encore de comparaison, l’effet de rassemblement semble jouer moins fortement en France qu’aux États-Unis. Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, la cote de popularité de Georges Bush avait progressé de 51% à 90% (source : Gallup).

La popularité du chef de l’État demeure basse mais sa stature présidentielle se renforce

Malgré une défiance importante à l’égard du chef de l’État, sa gestion de la crise terroriste semble enrichir nettement la stature présidentielle de François Hollande :

  • Pour 53% des Français, François Hollande est à la hauteur des événements ;
  • 51% des Français jugent aujourd’hui François Hollande « capable de prendre les décisions qui s’imposent », contre 47% après les attentats de janvier 2015.

Au-delà de François Hollande, Bernard Cazeneuve est la personnalité politique dont la cote d’influence progresse le plus fortement auprès des Français.

Particulièrement exposé au cours des jours écoulés, le ministre de l’Intérieur est la personnalité politique dont la cote d’influence progresse le plus nettement auprès des Français en comparaison à octobre : 39% des Français souhaitent qu’il ait davantage d’influence dans la vie politique française, soit une progression de 10 points sur cet indicateur.

Bernard Cazeneuve occupe le 3ème rang en matière de cote d’influence auprès de l’ensemble des Français, derrière Alain Juppé (56%, + 4 points) et Emmanuel Macron (44%, +2 points). Auprès des sympathisants de gauche, il occupe aujourd’hui la première place du classement des cotes d’influence (+13 points à 59%), devant Christiane Taubira (score inchangé, 55%).

Dans l’opposition, seuls Nicolas Sarkozy et François Fillon enregistrent une progression notable de leurs cotes d’influence

La cote d’influence de Nicolas Sarkozy progresse de 11 points auprès des sympathisants de la droite pour s’établir à 50%. Cette hausse est la plus forte mesurée auprès des sympathisants de la droite même si sa cote d’influence reste inférieure à celles mesurées pour Alain Juppé (63%, +2 points) et François Fillon (+9 points à 58%).

Du côté de l’extrême-droite, la cote d’influence de Marine Le Pen n’enregistre pas de progression. Si l’on pouvait faire l’hypothèse, dans un réflexe sécuritaire, d’un regain d’intérêt des Français pour le Front national, ceci ne semble pas validé par les chiffres. Auprès des Français, on observe une stagnation de la cote d’influence de Marine Le Pen (+2 points à 29%) et une légère progression de celle de Marion Maréchal-LePen (+5 points à 28%).

Voir les commentaires (27)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (27)
  • …à relativiser… Bonne reaction globalement mais ils restent des deceptions.

  • Mouais… J’avoue que j’ai du mal avec ce genre de stats « sortie des évènement ».
    Du mal au pays aussi et plus encore à ses citoyens si tel est bien leur sentiment.
    Qu’y a-t-il eu donc dans la prestation de l’exécutif qui le dédouane ainsi d’avoir failli à ses responsabilités premières?
    Je sais bien qu’il faut relativiser car bon nombre de gens expriment ainsi leur volonté de cohésion nationale à défaut de pouvoir le faire autrement. Reste qu’entre les postures de matamores (si vous me pardonnez ce très mauvais jeu de mots) et autres annonces à contre emploi, la seule chose qu’on réussira à faire avec les décisions prises est d’accompagner la suite.
    A force de biaiser, de ne pas prendre les problèmes à bras le corps et encore moins les exposer pour ce qu’ils sont, nos politiques créent les conditions mêmes de ce qu’ils prétendent vouloir éviter.

    • Comme je vous comprends mais je crois qu’il faut regarder les chiffres: Rien de transcendant, malgré une volonté rampante de croire en une France forte, emmenée par son président, qui va rapidement se relever et « reprendre son rôle premier dans le concert des nations! ».

      Les discours dramatiques et belliqueux autant qu’autoritaires ont fait leur effet, au pays du « verbe ». Les actes attendront: il semble que 800 perquisitions aient eu lieu APRÈS les événements … et pourquoi pas avant?

  • Quand on voit ce que Bush a fait avec sa popularité, on se dit qu’il vaut peut être mieux qu’un président reste impopulaire.

  • Ce que nous dis ce graphique c’est que toutes les lois votées depuis 2005 sont anti-démocratique: elle n’ont pas été votées par le peuple et les « représentants » n’ont pas un mandat valide depuis cette période pour légiférer. (a part une courte période)

    51% des Français jugent aujourd’hui François Hollande « capable de prendre les décisions qui s’imposent »

    Un enfant de 5 ans avec les mêmes conseillers en serait capable aussi.

  • Champion toutes catégories avec le plus haut chiffre de tous les temps, du chômage…
    Champion toutes catégories et de tous les temps du nombre de morts par attentats…

    L’énarque petit-bras, président normal, entièrement responsable et du chômage et des massacres, surfe sur le malheur de son peuple, cela ne va pas durer…

  • Content que la côte de Marine n’augmente pas davantage, piller certaines de ses idées de bon sens (car oui elle en a, tout n’est pas à jeter) semble fonctionner.

  • s’il faut du sang et des larmes pour que ce parti reprenne des couleurs ( en piquant les idées du FN ), on est mal barré ; on reparlera de cette popularité dans quelques temps …..

  • Et si ils avaient pris les décisions qu’ils viennent d’annoncer, et que la GRANDE majorité du merdier MédiatiquoBoboGaucho vantent, quelques jours, voire quelques semaines avant le 13 Novembre ?????
    Volée de bois vert !!! pas d’infiltration… pas d’amalgame, virage vers le FN, virage fasciste… etc, etc.
    La girouette embourbée dans sa fange est vraiment indémerdable, et le niveau de « popularité » aurait eu bien du mal dans l’aile.
    Le grand rassemblement, au lieu de prôner la dissolution de telle ou telle idée ou prise de position hors du magma, dans celles d’un « KLAN » lobobotomisé, ne serait-il pas au contraire de soutenir et promouvoir les idées de ceux qui avaient le courage d’être hors « bien-pensance » hier, mais dans la bonne voie ? Au lieu de les copier en lousdé et de continuer a les pourrir?.
    Mais je crains, et des articles et vidéos le démontrent, que ce virement vers les bonnes idées n’est que communication sans réelle application a long terme… Et le bon citoyen endoctriné depuis la maternelle continuera a voter comme avant, et a vomir des pensées gavées, comme des oies… Petite cervelle et gros gésier, sans foie ni burne, avec un €cloaque bien caché… Viva Maria, viva la révoloussionn !

  • Toujours la même confusion exploitée par les sondages: on peut considérer que les mesures prises en ce moment vont dans le bon sens et, en méme temps, avoir une mauvaise opinion du chef de l’Etat. Lequel est prêt à tout pour garder le pouvoir. C’est à cette aune qu’il faut mesurer les évènements.

  • Il en est de ces « cotes de sondages » dans l’opinion publique comme d’une météo venteuse : elle n’existe qu’en envolée des feuilles et leur rechute.
    N’est-ce pas le reflet de l’inconstance des gens qui ne savent à quel saint se vouer ?
    En matière politique existe ainsi une forme d’analphabétisme des Z-électeurs, combinée à du pur émotionnel. La subjectivité y joue à plein.

  • L’inversion de sa courbe de popularité étant depuis 3 ans la préoccupation prioritaire de notre Président, on peut s’interroger sur la motivation qu’il va mettre aujourd’hui à prendre des mesures efficaces pour éviter que le phénomène ne se reproduise.

  • Cette « forte hausse » ne reflète que l’influence de la « presse de révérence »: pour se rassurer les peureux se jettent sur les médias aux ordres vantant les mérites du pouvoir, seule façon de conserver leur prébende d’argent « public » et d’éviter la censure d’urgence.
    Notre nation pourrit de plus en plus de la corruption « républicaine » alimentée par les impôts massifs qui pleuvent sur toute la France, autant qu’à l’Île de Sein…

  • bah , le français 2.0 croit tout ce qu’on lui dit et on lui en dit des choses intéressantes ..j’ai surpris sur le fameux ‘plus belle la vie’ un message politique dans la bouche d’un acteur faisant de Sarkosy un maffieux comme si c’était une banalité acceptée par tous , cette série quotidienne est toujours a la pointe du combat politiquement correcte…..alors , si après la ménagère de 50 ans ne pense pas ‘bien’ , c’est a désespérer de tout 😉

    • Tout a fait d’accord.De là l’impression de complot médiatique. Chaque petite fourmi des medias (de l’animateur au technicien) se sent investi de la mission (très socialiste) de sauver la populace en faisant passer, si peu subtilement, son message anti-liberal. un matraquage permanent anti Sarkozy, anti entreprise, anti riche, anti américain devient la norme que notre esprit mimétique a du mal a dépasser.

  • Quelle chance,cela va eviter de se poser les bonnes questions et prendre les bonnes decisions

  • Un attentat au gaz sarin et il est sur d’être réélu !

    • Ne soufflez pas l’idée, il en a qui seraient capables de s’en saisir !

      • Rien a craindre ils n’en ont pas…
        C’est Bachar qui en a.. enfin c’est ce qu’ils disaient avant.
        Quant à nos « guides spirituels pro révoloussionn » ils n’ont de guide que l’étiquette sans contenu, ils ne gouvernent rien, n’anticipent rien sauf de nouveaux impôt, taxes et privations, par contre ils utilisent la misère et la peine pour « flamber » et croitre… C’est honteux…
        Mais ont-ils tort puisque ça marche et que le « bon peuple » les remerciera et leur permettra de squatter encore et encore ces places lucratives… Ils ne sont pas si cons que ça… c’est nous qui devrions être virés.

    • Oh, une tentative suffirait…

  • Donc, il ne fait rien pendant 10 mois, et il y en a qui en sont contents ??
    A désespérer….

  • Il suffit donc qu’il y ait des attentats sanglants pour que la côte de popularité de F.H remonte, c’est morbide.
    Ce sondage est indécent et irrespectueux, se soucier de la popularité du Président après ces attaques au moment ou les familles pleurent leurs victimes.
    Il suffit donc de rester passif, ne rien faire et d’attendre qu’un drame se reproduise pour démontrer que l’on est réactif et efficace en mettant en place en urgence des mesures réclamées par le camp adverse surtout depuis « Charlie ». C’est un leurre, gouverner c’est prévoir et anticiper.
    C’est surtout l’efficacité des forces de sécurité qui ont risqué leur vie qu’il faut mettre à l’honneur.
    Mais les régionales approchent ce sondage est là pour tenter d’influencer l’opinion. Un enfumage de plus, il faut profiter de l’unité de façade.
    Mais il existe une sourde et vrai colère d’une majorité silencieuse masquée par des médias, chaînes infos et presse bien connus inféodés à la nomenklatura socialiste qui se charge de faire illusion pour sauver le chef de guerre et son premier ministre
    Aux électeurs de ne pas tomber dans leur piège

  • C’est étrange quand même, ce personnage sans envergure, qui est le président de la France.
    Moi je vois ça de l’extérieur, je ne suis pas français et je n’habite pas en France, mais c’est un drôle de gugusse. Si au moins il avait une élocution passable… mais non, même pas.

    • C’est marrant, je suis français et je réside en France et je ne comprends toujours comment des gens ont pu élitre ce cancre pervers au profil de charcutier des années 50!
      Le tirage au sort serait peut-être plus indiqué…

  • Bon, il ne me reste plus qu’à me convertir en chauffeur de taxi ou en gitan pour vivre en adéquation avec cette démocratie…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Après avoir analysé la période mi-août à fin septembre puis septembre à mi-novembre, voici les résultats de la progression des personnalités politiques en termes d’audience sur Twitter de mi-novembre jusqu’à la fin d’année.

Résumé de la période

Pendant les 6 dernières semaines de 2021, après des épisodes peu reluisants (sur un stand d’armes, doigt d’honneur à Marseille…), Éric Zemmour a réalisé une belle performance lors de son meeting à Villepinte.

Personnalités politiques #abonnés au 11/11/2021 #abonnés au 01/01/2022 Croissa... Poursuivre la lecture

Par la rédaction de Contrepoints.

Un ensemble de sondages réalisés par BVA, Cluster 17 et Odoxa nous permet de mettre à jour le Baromètre Contrepoints 2022 de la probabilité d'être au second tour de la présidentielle.

Cette première phase des élections présidentielles est principalement marquée par les luttes entre les différentes tendances de la droite pour l'emporter auprès de son électorat.

La position de Valérie Pécresse s'affirme

Valérie Pécresse, dont vous pouvez lire l'interview ici, est le premier candidat... Poursuivre la lecture

Par la rédaction de Contrepoints.

Les Français s’inquiètent de la dégradation de la démocratie et veulent des solutions plus participatives pour rompre avec la verticalité du pouvoir macronien. Une étude IFOP en partenariat avec Décider ensemble publiée ce mercredi fait l’état des lieux de la démocratie à quelques mois de la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Pour 54 % des personnes interrogées, la démocratie française ne fonctionne pas bien. Sans surprise, c’est du côté des partis protestataires qu’on retrouve le plus de sym... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles