Terrorisme : l’überlutte

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
nu-Yves Ouellette(CC BY-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Terrorisme : l’überlutte

Publié le 19 novembre 2015
- A +

Par Baptiste Créteur et h16

Le gouvernement, à la suite des attentats de Charlie Hebdo, a impulsé tout un lot de mesures propres à augmenter la sécurité des citoyens. Les attaques suivantes, culminant en point d’orgue avec celle du Thalys, ont montré la difficulté de les faire appliquer. L’abomination du 13 novembre dernier aura marqué un point final à l’illusion : ces mesures, aussi extraordinaires et efficaces soient-elles, furent clairement insuffisantes à empêcher l’horreur.

Il faut se rendre à l’évidence : les moyens actuels de lutte contre le terrorisme sont vraiment incomplets.

cerfa contre les bobos psychologiquesLes contrôles aux frontières sont imparfaits. Ça rentre, ça sort, ça s’en va et ça revient, c’est fait de tout petits riens mais à la fin, ça finit par nous claquer au museau comme une évidence populaire : c’est une vraie passoire inefficace. En réalité, pour bien faire et vous en conviendrez aisément, il faudrait qu’on connaisse à l’avance l’identité des terroristes ; sinon, ils passeront encore et encore entre les mailles du filet, comme ce fut le cas il y a quelques jours, ce qui pose à la fois un problème budgétaire (parce que tout vérifier coûte une fortune, mes amis) et un problème sécuritaire puisque tant qu’à passer une frontière, pourquoi ne pas le faire avec du matériel idoine d’éparpillement ? Et donc quoi de mieux, pour enfin savoir où nous en sommes, d’imposer un formulaire clair de déclaration de terrorisme au moment du passage à la frontière ? D’ailleurs rassurez-vous, le gouvernement a déjà compris que c’est par la réglementation, les décrets et les lois qu’il combattrait effectivement les engeances terroristes. La République ne reculera certainement pas devant un Cerfa de plus pour assurer sa tranquillité.

Le signalement des délinquants radicalisés n’est efficace que s’ils font l’objet d’un suivi adéquat, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Et rien n’indique que tous les terroristes en puissance sont déjà identifiés. Là encore, en agissant de façon proactive, on peut notoirement améliorer la situation. On peut par exemple, à chaque fois que possible lorsque le citoyen est confronté aux administrations par exemple, aux guichets de poste, lorsqu’il remplit sa déclaration d’impôts, etc., demander s’il a l’intention, dans les six prochains mois, de devenir terroriste ou de tomber dans une marre, un baril ou une piscine de radicalisme.

Il semble malheureusement évident que la surveillance généralisée des communications des citoyens ne fonctionne pas non plus. Les terroristes ont peu de chances d’être ainsi identifiés parce que ces petits filous utilisent des techniques de cryptographie ou se fondent dans le flux massif des communications. Pire : nos experts nous indiquent qu’ils communiquent parfois de vive voix, loin des murs indiscrets, des vitres transparentes et des hôtels borgnes, sans avoir recours aux réseaux télécoms, ce qui enquiquine pas mal les services de renseignements cantonnés à ces réseaux.

valls et la surveillance de masse

Et puis, aussi triste ceci soit à rappeler, le déploiement de forces de sécurité supplémentaires ne sera jamais suffisant pour protéger 65 millions de cibles potentielles et des dizaines de milliers de lieux sensibles, même si l’idée de transformer instantanément les Français en autant d’agent de la sûreté de l’État par une nationalisation complète et totale du cheptel citoyen est très probablement caressée par quelque amusant ministre du gouvernement et très probablement chez certains politiciens avides de les remplacer.

Certes, les frappes à des milliers de kilomètres pourraient peut-être affaiblir l’État Islamique, qui a revendiqué les dernières attaques, mais l’Histoire a montré que la guerre contre le terrorisme fonctionnait assez moyennement et avait plutôt pour conséquence de renforcer la menace terroriste plutôt que l’affaiblir. Quant à vitrifier proprement un bon tiers de la planète, si l’option est clairement sur la table des stratèges de bistrot, la dure réalité économique nous oblige à rappeler que nous n’avons tout simplement pas assez de matériel fissile pour y arriver, et que les impacts négatifs (notamment en termes de réchauffement climatique) nous obligent à écarter calmement cette option.

Bref, malgré quelques options intéressantes, des initiatives hardies et une administration au top, il y a encore suffisamment d’obstacles techniques pour que la sécurité des Français ne soit pas encore pleine et entière.

privacy security

Cependant, tout espoir n’est pas perdu. À défaut de rendre leur sécurité aux citoyens, l’État français pourrait instaurer une nouvelle mesure jamais tentée auparavant, et autrement plus efficace : la nudité obligatoire et totale pour l’ensemble des citoyens.

Le citoyen honnête n’ayant par définition rien à cacher, il deviendrait de facto impossible pour quiconque de dissimuler ceintures d’explosifs, armes de gros calibre ou valise de billets.

Proposition impossible ? Et pourtant, observez la réalité et voyez que certains vêtements (voile intégral et bonnets rouges) sont d’ores et déjà interdits ! L’étape suivante, qui consiste évidemment à les interdire tous, tombe sous le sens, c’est une pure question de logique en plus d’être une évidence en matière de sécurité des citoyens et de sûreté de l’État : après tout, depuis les dernières lois votées, depuis les discours enflammés de nos députés rappelant combien le bien-être collectif et le vivrensemble dépendaient de notre obéissance, on nous a clairement fait comprendre que si nous n’avions rien à nous reprocher, nous n’avions pas à cacher nos correspondances privées, nos boîtes-mail, nos petites conversations sur Facebook et nos tweets parfois privés. Si on doit s’abstenir de toute pudeur pour notre vie privée, pourquoi diable en faudrait-il pour ce qu’il y a dans nos slips ?

En plus, une telle proposition dispose de nombreux avantages : outre un gain de temps très appréciable aux aéroports (et bientôt dans les gares, puisque la vibrante Ségolène Royal propose d’étendre les mesures palpatoires aux trains), elle permet à chacun de mesurer, de visu, l’hygiène et la santé de tous. Enfin, et l’argument pèse son poids en ces temps de symboles forts, tous ces corps nus, dans toute la République, c’est aussi un magnifique pied-de-nez aux intégristes qui fomentent l’opposé du vivrensemble, le vivrenburka. Que dis-je, mieux qu’un pied-de-nez, c’est un véritable acte de résistance !

captain america - liberté sécuritéPlus largement, puisqu’il semble maintenant admis que la lutte contre le terrorisme prime joyeusement sur les droits fondamentaux, que la sécurité passe avant la liberté, pourquoi ne pas y aller carrément, retirer une fois pour toute le sparadrap droit-de-lhommiste et nier en bloc, d’un coup d’un seul, les droits des citoyens, au lieu de les rogner à chaque attentat déjoué ou réussi ?

Avant d’être en charge de la lutte contre le terrorisme, l’État doit garantir les droits individuels imprescriptibles : sûreté, propriété, liberté. Imprescriptibles, sans exception. S’il doit les aliéner pour remplir ses missions, c’est qu’il a dépassé son rôle, c’est qu’il a grandi au-delà de ce qu’on attendait de lui.

Pire, cela veut dire que dans ses missions essentielles, il échoue lamentablement. Et les événements récents le confirment.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • quand on apprend qu’il y a des femmes kamikases , on peut se faire du soucis ; il n’est pas difficile de planquer une ceinture d’explosif sous leur vêtement ; et dieu sait si elle sont nombreuses à porter le voile ; ce pays est foutu ;

    • Le voile empêche les regards de passer, mais c’est à priori trop tard : le problème, c’est au niveau des idées qu’il se situe, les idées qui sont passées sans trouver de capacité d’analyse ni de sens critique en arrivant dans le cerveau. Et là, notre système éducatif, qui néglige ces valeurs au profit du copié-collé, est le grand coupable.

    • Quand on connait toutes ces histoires de bombes cachées dans des sacs à dos ou des valises, les interdire relève du bon sens ! Les écoliers porteront leurs manuels dans leur bras et les touristes achèteront leurs vêtements sur place.

    • La femme n’était pas kamikaze, elle s’est fait exploser pour ne pas etre prise vivante.

  • La nudité ❓ Mais oui, excellente proposition : la population se porterait mieux que maintenant sur le plan sanitaire. Oui, la vitamine D ne plongerait plus en hiver à des niveaux catastrophiques… Et les bigots s’en irait sous des cieux plus ensoleillés… Reste à voir quel parti reprendrait cette proposition ❗

    Vous voyez, des fois on plaisante, mais ce n’est pas si idiot…

    • j’habite dans les montagnes du jura, la météo annonce du -16 la nuit la semaine prochaine et du -5 en journée, le rca n’est pas encore arrivé jusqu’à nous. et bien je revendique la liberté de m’habiller.
      plus sérieusement, vu le titre de l’article, je m’attendais à un plaidoyer pour que les citoyen uber pop leur sécurité en revendiquant le droit de porter les armes dans l’espace public pour protéger nos vies.
      une simple comparaison : en israël, où les citoyens bénéficient de ce droit, et en pleine vague d’attentats actuellement, il y a eu ces dernières semaines 12 ou 13 juifs tués contre 83 ou 85 terroristes arabes. en france, nous sommes désarmés et dépendants de la police qui arrive forcément une fois l’agression commencée et donc trop tard, la proportion est juste inversée.

      • et bien je revendique la liberté de m’habiller.

        Certes, mais votre taux de vitamine D ❓ Exigez des lampes infra-rouge à l’extérieur ❗ Que diable, osez ❗
        Sinon, il existe des tissus transparents ❗

        Pensez à vos os, vos boutons sur la peau… A poil ❗

      • Des tissus transparents ou le port d’arme.

  • Je suis pleinement d’accord avec ce billet

    Qui plus est il est écrit dans un fort belle langue et alerte qui plus est et tous nos amis invertis (Que nous saluons au passage) vous diront comme cela est utile.

    J’ajouterais qui cette sujétions de nous mettre à nus (Ce qui posera sans doute moins de problème à la population qu’au personnel politique, il faut bien mettre cette réserve à son adoption), cette sujétions donc va tout à fait avec l’époque et le réchauffement climatique (Attention aux U.V. quand même).

    Pourquoi s’habiller alors que la température ne le nécessite plus ? Bien au contraire il y a lieu de travailler à permettre un réchauffement général plus important, il serait dommage que les plus fragiles de nos cons citoyens aient à souffrir ou être handicapé par ce dévêtissement, la moindre once de « vivre ensemble nous conduit à prendre en compte le bien être de ces personnes et donc à augmenter la température.

    De plus la montée des eaux aurait l’avantage d’accroître certaines séparations naturelles avec certains endroits fauteurs de trouble (Faudra quand même regarder la question des avions).

    C’est une excellente sujétions

  • Bonne idée, mais alors soutenons un TRES fort réchauffement climatique. Car si on a pas au moins +20° en hiver, ce sera le flop complet. On ne peut pas tout avoir.

  • Excellente conclusion !

    Malheureusement, je n’ai vu ou entendu sa pareille nulle part dans nos médias « officiels », dans le discours des politiques, et encore moins dans mon entourage. Juste un flot interrompu d’aberrations.

  • excellente idée.
    Et pour être certain que rien n’est caché, un lavement collectif avant de prendre l’avion ou le TGV, ainsi qu’une exploration vaginale et on approchera le risque zéro.

  • Hollande et Valls tiennent en haleine le « bon peuple » alors que tout le boulot est réalisé par les services de renseignements et la police.
    Ce sont eux qui surfent sur l’actualité tandis que la droite est contrainte au mutisme.
    Le PS va une nouvelle fois bénéficier d’un coup de pouce electoral inespéré qui va lui éviter une déroute totale.

    ET pendant ce temps là Sapin annonce froidement que les mesures d’urgence décrétées par Hollande vont couter (à la louche) 0,6 milliards d’euros.
    A mon avis, avec les imprévus et les heures sup des fonctionnaires à payer , je parie que le milliard d’euros sera atteint.

  • Si on doit se mettre tous à poil, il faut d’urgence cesser de lutter contre le réchauffement climatique. Au contraire il faut l’encourager. Sinon ça va décaniller sec tous les hivers dans les coins montagneux de notre beaux pays.

    Donc on vire les taxes sur les hydrocarbures, on supprime les dépenses de fringues (pour la femmes ça peut faire beaucoup) on réduit les dépenses de sécurité…

    Mais c’est génial, en plus de lutter contre le terrorisme on booste le pouvoir d’achat des ménages. Et avec un peu de chance, on booste aussi la natalité…

    C’est du génie, du pur génie, Batiste et H16 présidents, subito !

  • Je pars en vacances dans un camp naturiste où se côtoient de nombreuses nationalités mais je n’y ai jamais vu de musulman, je dis ça, je dis rien….

    • J’y vais aussi, je n’y ai jamais vu de musulmanes voilées, mais en revanche j’y ai une amie algérienne, et j’y ai vu une fois un citoyen du Bengladesh.
      La première (mon amie) est athée; quant au ressortissant du Bengladesh, je suppose qu’il n’est pas très pieux. Et mieux vaut pour lui qu’on ne sache pas trop qu’il a fréquenté un club naturiste, parce que là-bas on en lapiderait pour moins que ça.

      Vu aussi une fois dans l’Orlyval, une femme qui avait une robe légère, et pas de trace de bretelles de maillot de bain de robe ou de soutien-gorge, ce qui laisse présager qu’elle était allée dans un lieu naturiste, ou tout au moins avait bronzé seins nus.
      Et dans le métro automatique, elle a enfilé son hidjab, a sorti un miroir et vérifié qu’il n’y avait pas une mèche qui dépassait, puis s’est dirigée vers le comptoir d’Air Iran.
      Je suppose que ses vacances étaient une vraie libération du carcan islamique!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

S'il faut bien sûr reconnaître qu'être pris en otage est une circonstance éminemment douloureuse, elle permet parfois de mettre le nom de certains dans tous les médias.

Et s'il est vrai que cette médiatisation peut être utile pour permettre un dénouement heureux de la séquestration, il ne faut pas trop se leurrer : dans le cadre de la République française, cette médiatisation permet surtout d'engendrer soutien diplomatique et financier. Eh oui : si, en général, la France se tamponne allègrement de ses ressortissants à l... Poursuivre la lecture

Par Jérémie Bongiovanni.

Le média Liber-thé invite cette année les étudiants de toute la Belgique à participer à son concours d’essai sur la thématique de la tension qui existe entre la liberté et la sécurité. Le concours est organisé en collaboration avec le Cercle des Étudiants Libéraux (CEL) de l’Université Libre de Bruxelles.

Thématique

Cette année, les participants devront traiter de la tension qui existe entre la liberté et la sécurité en se basant sur la citation de Benjamin Franklin :

« Ceux qui abandonnent une li... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Vilfredo Burgess.

"La sécurité est la première des libertés". On s’est formalisé de ce que Emmanuel Macron ait employé cette formule sous prétexte qu’elle s’est jadis trouvée dans la bouche de Jean-Marie Le Pen. Là n’est pas le problème. On peut passer un temps inutile à s’attacher à ne pas employer les mêmes « éléments de langage » de tel ou tel adversaire politique, mais ce ne sont que des mots.

Ce qu’il me paraît d’abord plus important de souligner est que la hiérarchie des libertés implicite dans l’expression est arbitr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles