Détecteurs de fumée et capitalisme de copinage

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Détecteur de fumée (Crédits Melinda Taber, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Détecteurs de fumée et capitalisme de copinage

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 17 novembre 2015
- A +

Par Simone Wapler

Détecteur de fumée (Crédits Melinda Taber, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.
Détecteur de fumée (Crédits Melinda Taber, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.

 

Avez-vous un détecteur de fumée chez vous ? Non ? Vous avez bien raison, votre incivisme nous fait faire des économies.

Vous êtes dans l’illégalité car, depuis le 8 mars 2015, l’installation de détecteurs de fumée dans les logements est devenue obligatoire en vertu de la loi Morange, du nom de l’un des deux députés qui l’ont proposée.

Comme ils sont soucieux de notre sécurité et de l’intérêt général ces deux députés !

C’est bête, personne n’avait pensé à installer des détecteurs de fumée chez lui. Personne. Mais Pierre Morange et Damien Meslot, oui. Ne vous méprenez pas, je ne sais pas si ces deux compères en ont chez eux, je n’y suis jamais allée, mais ils veulent que nous en ayons chez nous.

detecteur de fumistes rené le honzecIls ont été très émus par le dramatique incendie de l’Europe qui s’est produit à Belfort en 1989 et avait fait 15 morts. Comme chacun sait, c’est dans l’émotion qu’on prend des décisions sages et pertinentes. Les morts dans cet incendie, d’origine criminelle, eussent été beaucoup moins nombreux si les appartements avaient eu des détecteurs de fumée selon l’association des familles des victimes de l’incendie de l’Europe, association qui s’est emparée du noble et désintéressé but de les rendre obligatoires pour tous grâce à un petit lobbying efficace.

Il faut croire que, dans ce domaine, les assureurs sommeillaient ou étaient incompétents pour n’avoir pas pensé à demander ce précieux équipement dans le cadre des assurances habitation et responsabilité civile qu’ils proposent. Heureusement, Pierre Morange et Damien Meslot, saints républicains, veillaient. Après un quart de siècle de procédure législative et de nombreuses victimes carbonisées en l’absence de détecteurs, ils arrivent à leurs fins. Détecteurs de fumée il y aura.

Six mois plus tard…

• L’installation désormais obligatoire des détecteurs de fumée entraîne de plus en plus de fausses alertes et des interventions de pompiers, coûteuses en argent et en personnel – Europe1, 23 octobre 2015.
• Caen – Détecteurs de fumée en Normandie. Les sapeurs-pompiers fulminent !
• Les sapeurs-pompiers sont régulièrement appelés pour des détecteurs de fumée dont la pile est déchargée. Ils lancent un appel, pour éviter les interventions inutiles – Normandie Actu, 24 octobre 2015.
• Détecteurs de fumée : alerte aux fausses alertes chez les pompiers de Côte-d’Or–France Bleu Bourgogne, 22 octobre 2015.
• Les détecteurs de fumée mobiliseraient les pompiers pour de fausses alertes – Six Actualités, 23 octobre.
• Les détecteurs enfument les pompiers – Le Parisien, 21 octobre 2015.
• Polémique autour des détecteurs de fumée – Francetv info, 22 octobre 2015.

Mais le titre que je préfère est celui-ci :

• Un détecteur de fumée remplit ses fonctions à La Rivière-de-Corps – L’Est éclair, 7 octobre 2015.

J’ai fait un rapide sondage dans mon entourage. Sur 25 personnes, 5 m’ont avoué avoir un détecteur opérationnel. 20%. Imaginez ce que serait la vie des pompiers si 100% avaient installé ce fumeux détecteur…

Restez dans l’illégalité, vous rendrez service aux pompiers débordés.

Prenez plutôt un extincteur, ce n’est pas légalement obligatoire mais ça peut s’avérer efficace. Cette stupide histoire de détecteurs de fumée est un poids plume dans l’énorme histoire du capitalisme de copinage à la française :

• le marché du détecteur pèserait 600 à 900 M€ ;
• or, dans notre doux pays, 58% de l’activité économique est due à l’État.

Ce curieux régime est appelé :

• tantôt « capitalisme d’État » par ses défenseurs étatistes de droite nostalgiques du colbertisme ;
• tantôt « ultralibéralisme » par ses pourfendeurs étatistes de gauche.

Les deux camps s’accordent sur le fait que pousser le curseur un peu plus près des 100% serait bon pour nous.

Le Crédit Lyonnais, EDF, Areva, Air France et autres désastres ne leur suffisent pas. Aujourd’hui, c’est la COP21, la conférence internationale sur le climat organisée par les Nations-Unies, qui tient le devant de la scène médiatique. Nous allons voir se déployer la puissance de feu du lobby des industries liées aux énergies dites renouvelables qui pèsent 1 500 Mds$.

La recherche de la rente

Le point commun de tout ceci est la recherche, par certains, d’une rente de situation sur le dos des autres en se servant de l’État manipulé grâce à un lobbying efficace. D’autant plus que, dans un monde de taux d’intérêt à zéro, la rente garantie par l’État a encore plus de saveur.

Pour plus d’analyses et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit.

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • En Suisse, c’est l’inverse: l’extincteur est obligatoire. Et, au moins, ça a son utilité, si on sait s’en servir.

  • Pas de détecteurs chez moi, mais un extincteur par étage+1 a la sortie, soit 4 au total..et tous entretenu par la compagnie d’assurance qui vérifie ces extincteurs sans mème demandé si nous avons des detecteurs de fumée.

  • « Avez-vous un détecteur de fumée chez vous ? Non ? Vous avez bien raison, votre incivisme nous fait faire des économies. »
    Je pense que cette phrase est aussi stupide que l’obligation actuelle. C’est la responsabilité de chacun qui prime.
    J’ai des détecteurs de fumée dans ma maison depuis bien avant cette loi stupide. C’est vrai que leur qualité laisse à désirer et ils peuvent se déclencher pour peu de choses mais dans ma maison ça ne gêne personne (pas de voisin direct) et surtout pas les pompiers.
    Par contre je peux comprendre que ça pose des problèmes en appartement lorsque celui ci est vide, une solution pourrait être de corréler la présence d’un tiers dans l’habitation avec le fonctionnement du détecteur. Mais ce n’est pas en rendant obligatoire le bordel que les industriels vont innover.

    Le seul intérêt pour moi du détecteur est de prévenir pendant le sommeil pour évacuer ma famille au plus vite de la maison.

  • Le miens se déclenche pour de la fumée de toaster mais ne se déclenche pas lorsque le poêle enfume la maison 😀

  • Petit détail: si cet incendie se produit la nuit, qund vous dormez (ça arrive: un four qu’on a laissé allumé après le dîner par exemple ou la dernière cigarette du soir), il vaut mieux être réveillé à temps pour utiliser son extincteur.
    PS: l’obilgation des détecteurs existe en Belgique depuis au moins 10 ans.
    Les extincteurs sont également obligatoires dans les immeubles à appartements, mais dans les communs, et pas dans les appartements.

    • Il est évident que l’extincteur n’est pas la solution miracle si vous dormez…une alarme serais plus utile… encore faut elle qu’elle soit fiable….ce que ne montre pas les tests réalisés par les magazines de consommation…Quand a la durée de validité des extincteur, mon assurance n’a jamais remis en cause la durée de vie, bien que ceux ci ont plus de 20 ans au moins..La vérification qui est fait tous les 3 ans n’a jamais mis en cause les produits concernés et sont approuvés par la dite assurance..

  • 3 remarques :

    – le déclenchement lié aux piles peut se régler facilement, ce n’est pas un pb irrémédiable
    – le déclenchement lié aux vapeurs de cuisine aussi il suffit d’éloigner le détecteur et faire fonctionner la hotte aspirante
    – le lobbying n’est-il pas une des manifestations des intérêts particuliers ? Le vrai problème ici est l’absence de rapport de force. L’état ne l’a pas interdit me semble-t-il.

    Mon détecteur fonctionne sans pb depuis 8 ans et je trouve qu’en rapport au prix modique son utilité est justifiable. L’extincteur c’est mieux, j’en ai un également mais le prix n’a rien voir et il exige une petite formation.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Sébastien Laye, Barthelemy Blanc[1.Barthelemy Blanc est financier à la BERD.] et Adrien Faure[2. Adrien Faure est étudiant en théorie politique et philosophie à l’Université de Genève.].

Cet article est l'analyse originale qui a servi de fondement à un article paru dans l’Opinion le 13 mars 2017  (« Pour un libéralisme populaire ») par les mêmes auteurs.

Beaucoup de points de vue s’élèvent aujourd’hui pour faire émerger un libéralisme qui se veut populaire. C’est-à-dire une pensée de la liberté qui ne serait pas vue comme un... Poursuivre la lecture

Par Jérémie Bongiovanni.

Le média Liber-thé invite cette année les étudiants de toute la Belgique à participer à son concours d’essai sur la thématique de la tension qui existe entre la liberté et la sécurité. Le concours est organisé en collaboration avec le Cercle des Étudiants Libéraux (CEL) de l’Université Libre de Bruxelles.

Thématique

Cette année, les participants devront traiter de la tension qui existe entre la liberté et la sécurité en se basant sur la citation de Benjamin Franklin :

« Ceux qui abandonnent une li... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Vilfredo Burgess.

"La sécurité est la première des libertés". On s’est formalisé de ce que Emmanuel Macron ait employé cette formule sous prétexte qu’elle s’est jadis trouvée dans la bouche de Jean-Marie Le Pen. Là n’est pas le problème. On peut passer un temps inutile à s’attacher à ne pas employer les mêmes « éléments de langage » de tel ou tel adversaire politique, mais ce ne sont que des mots.

Ce qu’il me paraît d’abord plus important de souligner est que la hiérarchie des libertés implicite dans l’expression est arbitr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles