Hollande lance une nouvelle série de télé-réalité

François Hollande se lance dans la télé-réalité. Le premier épisode, intitulé Lucette, a été diffusé en prime time jeudi dernier.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Francois Hollande credits Parti socialiste WikiCommons ( (CC BY-NC-ND 2.0)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Hollande lance une nouvelle série de télé-réalité

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 6 novembre 2015
- A +

Par Éric Verhaeghe.

Francois Hollande credits Parti socialiste WikiCommons ( (CC BY-NC-ND 2.0)
Francois Hollande credits Parti socialiste WikiCommons ( (CC BY-NC-ND 2.0)

Après ses impressionnants échecs comme Président de la République, chef de la cinquième puissance économique du monde, François Hollande entame une très prometteuse reconversion professionnelle : producteur, et acteur, de séries de télé-réalité. Le premier épisode, intitulé Lucette, a fait l’objet d’une diffusion en prime time jeudi dernier sur toutes les chaînes de France.

Hollande doit encore rôder le concept

Le concept de l’émission n’était pas totalement nouveau, l’invention date des années 1970 : un homme se faisant passer pour le Président de la République s’invite chez une inconnue comme s’il passait par hasard dans la rue et avait vu de la lumière. Il lui pose des questions anodines sur sa vie quotidienne, entouré d’une bande de personnages qui jouent aux ministres ou aux hauts fonctionnaires, puis il s’en va comme si de rien n’était. Comme par hasard, et c’est la composante « réalité » dans la série, la quidam est chez elle à ce moment-là, comme par hasard, elle n’a rien d’autre à faire que tailler une bavette, comme par hasard elle a fait le ménage, et comme par hasard elle dispose de douze chaises autour de la table minuscule qui envahit son deux pièces. Tout cela lui permet d’accueillir chaleureusement la troupe qui entoure l’acteur principal, celui qui se fait passer pour le président.

Ce scénario qui pourrait donner lieu à d’amusantes scènes prises sur le vif dans la veine du légendaire Strip-tease belge a toutefois besoin d’un peu de rodage entre les mains de François Hollande : les questions sont cousues de fil blanc, et l’ensemble tient encore du publi-reportage digne d’un documentaire sous Ceausescu. Il faudrait que le producteur investisse dans des scénarios un peu plus crédibles.

Surtout, la production devrait s’inspirer de TF1 et faire signer aux acteurs un accord de confidentialité leur interdisant de dévoiler les ficelles du scénario à la presse. L’impression de réalité fonctionnerait un peu mieux.

Hollande a-t-il maltraité les chats de Lucette ?

Au passage, il semblerait que, pour les besoins de l’émission, François Hollande ait demandé à Lucette d’enfermer ses chats dans un placard. Après le reportage en caméra cachée sur les abattoirs d’Alès, Hollande a ici pris un risque inconsidéré : et si les chats s’étaient plaints de mauvais traitements à l’occasion de l’émission ?

On imagine le scandale si l’un d’eux était mort de suffocation, d’asthme ou d’une crise cardiaque due aux conditions extrêmes de tournage imposées par la production. Pour le prochain épisode, on recommande à Hollande de choisir une actrice sans animaux domestiques, à moins qu’elle puisse tourner avec eux.

Hollande et la comédie du pouvoir

Si certains se réjouiront de voir Hollande abandonner une carrière politique où sa performance individuelle laisse un peu perplexe, les mêmes constateront que les qualités et compétences qu’il mobilise dans sa nouvelle carrière ne sont pas fondamentalement différentes de l’éventail utilisé en politique : pompe, vacuité, vanité, substitution d’une courtoisie de façade aux véritables dialogues, langue de bois et occultation des sujets brûlants sont les maîtres mots d’un exercice qui explique le naufrage de la République.

L’émission aurait pu nous intéresser pourtant : Lucette avait probablement des choses utiles à dire. Elle aurait pu nous raconter sa vraie vie et nous parler de ses vrais soucis. Mais la télé-réalité préfère travestir, romancer l’image des prolétaires : ils sont forcément très heureux d’habiter un HLM toute neuve ! C’est même leur principale ambition dans la vie. C’est bien connu, le prolétaire a toujours rêvé d’être un prolétaire, il est très heureux de ne pas payer d’impôts et il rend chaque jour grâce à l’État de toutes les subventions qu’il reçoit pour améliorer son sort. Quand on pense que certains méchants néo-libéraux voudraient leur permettre de s’émanciper de tous ces bienfaits !

Hollande et la fin de la démocratie

En cherchant à renvoyer aux Français une image avilie d’eux-mêmes, celle de petites gens contents de l’être et très satisfaits de leur sort, on mesure l’inversion des valeurs politiques à laquelle nous assistons. Alors que, dans une démocratie normale, le pouvoir répond aux besoins des citoyens, dans la Vème République, ce sont les citoyens qui s’entendent intimer l’ordre de dire ce qu’on souhaite qu’ils disent et de correspondre au stéréotype défini par un pouvoir autoritaire.

Bien entendu, cette technique ne fait pas le jeu du Front National…

Sur le web

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • il parait même que françois avait payé un râtelier tout neuf à cette sans-dents. Mais info à vérifier.

  • Lire un article comme celui-ci donne le sourire de bon matin 🙂 Excellent!
    Ce président donne vraiment une image morbide de la France…et cela me fait penser aux même images de Kim-Jong-Il rendant visite à des familles heureuses de vivre en Corée du Nord.
    C’est grave…vraiment grave ce qui se passe en France.

  • Hollande est tellement habitué a ce qu’on veille sur lui qu’il ne prend même pas soin de tirer la casse d’eau de Lucette…….

    http://www.tomimag.fr/nancy-francois-hollande-sest-invite-chez-lucette-69-ans-il-na-pas-tire-la-chasse-deau-dans-les-toilettes/

  • Excellente analyse.
    D’un sujet qui s’apparente a une aimable bouffonnerie avec les tristes clowns habituels, et qui devrait faire rire, l’essentiel est dit:
    « on mesure l’inversion des valeurs politiques à laquelle nous assistons. Alors que, dans une démocratie normale, le pouvoir répond aux besoins des citoyens, dans la Vème République, ce sont les citoyens qui s’entendent intimer l’ordre de dire ce qu’on souhaite qu’ils disent et de correspondre au stéréotype défini par un pouvoir autoritaire ».
    On rigole moins, mais au moins, on se sent un peu moins seul. Merci.

    • Dans une démocratie, littéralement le pouvoir appartient au peuple. Vous vivez en oligarchie en fait, le pouvoir de quelques uns. Tout le reste n’est que billevesées, attrape-couillons d’électeurs et piège à con de la soit disant représentation républicaine …

  • Moi je ne déteste pas le comédien de cette saison, il est plus débonnaire moins énervé. Certes il connaît mal son texte qu’il bafouille. On pourrait dire qu’il est moins bien batîs mais à ce niveau ca n’est pas sur que ce soit un débat. ils sont (De ce fait?) aussi mal habillé (Je parle des vètement n’en déplaise au légion d’honoré tailleur du précédent comédien). Leurs histoire de coeurs? Désopilantes! Entre Blanche neige chez Disney ou le pingoin fait du scooter au cirque, je dois dire qu’il fallait l’inventer.

    Les second (sic) rôles? Jean-Marc valait bien François et Myriam, Nadine, elles disent (aient?) autant de conneries. Bon il y avait un problème de casting aussi bien avec Bernard (Un grain de riz?) et Laurent (Il nous a fait trembler) on y avait jamais vraiment cru.

    Nous sommes parfaitement d’accord pour considérer que les Scénars sont pas excellents mais un peu comme les guignols on allume le poste régulièrement à chaque nouvelle saison depuis qu’elles en comporte 5 volets.

    C’est pas du Mankiewicz c’est sur mais ça fatigue pas les neurones et ça fait souvent rire et n’est-ce pas tout ce qu’on demande

  • Aaah ben c’est l’jeu ma pôv’ Lucette !!!

  • Potemkiineuh Potemkiiineuh~

  • Vous croyez que pour le prochain épisode on aura droit à la sextape?

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Il y a des jours où l’actualité se répond à elle-même. Une des informations qui tourne actuellement est que les Français veulent de moins en moins travailler et davantage se concentrer sur leur vie personnelle. Mais en même temps, circule aussi le fait que l’horloge de l’Apocalypse n’a jamais été aussi proche de la fin du monde. En apparence, deux informations distinctes mais qui peuvent se rejoindre.

Le discours apocalyptique sous toutes ses formes, reposant sur une dramatisation des problèmes de la société sape le moral de certains e... Poursuivre la lecture

Bombe médiatique contre Joe Biden : au 15 janvier on a trouvé quatre sites où il avait stocké des documents top-secret. Toutefois, l’intérêt dans cette histoire est plutôt son déroulement que les cachotteries des hautes sphères gouvernementales.

Tout d’abord, on raconte que les documents classifiés ont été découverts le 2 novembre, quelques jours avant l’élection. Ça a commencé au Penn-Biden Center à Washington, un centre de recherche inauguré en l’honneur du président en 2018. Dès l’annonce de sa création en 2017, des donateurs chinoi... Poursuivre la lecture

L’année 2023 vient à peine de commencer que déjà de multiples signes s’accumulent dans la presse de grand chemin qui montrent que jamais la liberté d’expression n’aura été autant attaquée.

Sans surprise c'est le deux-poids deux-mesures déjà évoqué dans un précédent article qui permet aux journalistes de s’époumoner en outrages courroucés lorsqu’un des leurs est suspendu d’une plateforme privée pendant que les révélations pourtant explosives diffusées sur la même plateforme ne font pas la moindre ligne dans leurs rédactions respectives…... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles