Belgique : des barrages sauvages font une victime

Belgique Brume CC Flickr

Des dégradations, des blocages et même une victime : le bilan globalement négatif de la FGTB.

Par Antoine Simons, depuis la Belgique

Belgique Brume CC Flickr
Belgique Brume CC Flickr

Si une partie des embarras causés par les grèves de ce lundi 19 octobre en province de Liège (Belgique) ont été observés sur place et en temps réel par nombre de Liégeois ou d’autres personnes, il aura fallu quelques jours de plus pour qu’émergent d’autres conséquences de ces actions.

La plus dramatique est sans doute le décès de cette patiente ayant attendu le chirurgien de garde, bloqué par les barrages sauvages de la Fédération Générale du Travail de Belgique (FGTB), syndicat socialiste. Selon le personnel médical, le retard significatif du chirurgien (45 minutes) a réduit les chances de survie de la patiente. Le Centre Hospitalier Chrétien (CHC) a donc décidé de porter plainte contre X. À l’heure actuelle, on ne sait pas si la famille de la patiente portera plainte, mais il s’agit également d’une possibilité.

Après avoir initialement déclaré tous les objectifs […] atteints et même dépassés, la pauvre FGTB a dû concéder que l’opération fut complètement ratée, tout en se plaignant que [bouh c’est trop injuste] les médias se soient plus préoccupés de la forme du mouvement (comprenez : le décès d’une patiente, les dégradations, etc.) que du fond (sic !) : une opération de sensibilisation et de protestation pour plus de justice sociale. Somme toute, on ne peut qu’admirer les capacités d’organisation de la FGTB, qui n’hésite d’ailleurs pas à donner son avis sur l’organisation de l’hôpital qui n’avait pas pris la peine d’avoir un plan B pour de telles situations…

Dans un registre moins dramatique, des dégradations ont eu lieu à divers endroits, et entraineront des retards conséquents sur l’un ou l’autre chantier. D’après le ministre wallon des travaux publics, les dégâts sont probablement de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Les auteurs auraient été identifiés et un procès-verbal dressé. Nous voilà rassurés !

Contrepoints919 - Belgique Manifestation - René Le HonzecOn notera que d’après le CHC, l’hôpital a également été victime de dégradations matérielles et d’intimidations par des individus cagoulés et armés de barres de fer !

Mais ne soyons pas si négatifs. Pendant ce temps-là, la police s’activait également à faire son travail. Faire appliquer la loi et le droit de circuler, par exemple pour d’autres travailleurs ou employés désirant de rejoindre leur poste ? Non, simplement organiser tant bien que mal la circulation en dépit des multiples barrages routiers. On notera que face à un citoyen ayant eu le culot de rappeler aux policiers ce droit le plus élémentaire, et ayant eu, il faut le reconnaître la mauvaise idée d’essayer de continuer sa route, un policier n’a eu d’autre choix que de sortir son arme pour faire obtempérer le citoyen conducteur peu coopératif avec la maréchaussée et la FGTB. Il semble déjà établi que ce citoyen fera l’objet d’une citation accélérée devant le tribunal correctionnel !

On peut rêver que la même diligence et le même zèle soient appliqués au sujet de la plainte contre X du CHC ou de la plainte contre les dégradations… Ou l’on peut simplement être réaliste.

En conclusion, on peut raisonnablement envisager le pire : ni ceux qui ont fait le barrage, ni le syndicat organisateur (sans personnalité juridique en Belgique faut-il le rappeler), ni la police (pourquoi le barrage n’a-t-il pas été forcé plus vite ?), ni l’hôpital (qui respecte toutes les normes imposées par l’État en matières de service de garde) ne sont responsables. C’est juste la faute à pas de chance quoi !