Nous sommes les misérables

Les citoyens sont égaux devant la loi. Les hommes d’État sont au dessus.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Billets dollar USD (Crédits 401kcalculator.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nous sommes les misérables

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 3 octobre 2015
- A +

Pour les simples citoyens comme vous et moi, les paiements en liquide sont désormais limités à 1000 euros. Ce n’est pas pratique, sauf pour le gouvernement à qui une telle mesure permet de contrôler les transactions : chèques, virements et règlements par carte bancaire sont aisément traçables, d’autant plus que les banques sont tenues de signaler tout mouvement suspect. Au cas où limiter les paiements en cash ne suffirait pas, les commerçants devront également s’équiper de logiciels anti-fraude.

Il faut également déclarer à peu près tout ce que l’on fait : son activité professionnelle principale, mais aussi les divers compléments de revenus obtenus notamment via AirBnB, Uber, Leboncoin et consorts. Et l’État prélève évidemment sa part, même s’il n’a absolument rien fait.

cash argent licence CC crédits West Midlands Police
cash argent licence CC crédits West Midlands Police

Mais pour les hommes d’État et les politiciens, des règles différentes s’appliquent. Certains se font parfois surprendre avec d’importantes sommes en liquide (350 000 euros en un seul voyage pour Boris Boillon), évidemment obtenues légitimement et évidemment en cours de régularisation. D’autres peinent à justifier des factures et les versements mensuels ayant servi à les payer (12 000 euros par mois pour Claude Guéant).

Parce que l’État, qui limite les paiements en liquide, ne s’en prive pas : les budgets discrétionnaires sont légion, et pas seulement au ministère de l’intérieur. Les rétrocommissions, bakchichs et autres enveloppes apportent un coup de pouce bienvenu à des rémunérations et indemnités déjà élevées et à des budgets de campagne pourtant pris en charge par le contribuable.

img contrepoints108 vidéosurveillance
img contrepoints108 vidéosurveillance

Les hommes d’État ne se privent pas non plus pour demander le respect de leur vie privée et dénoncer les écoutes dont ils sont victimes. Quand le président de la république est écouté par le renseignement américain, c’est de l’espionnage. Quand d’anciens responsables politiques (Claude Guéant ou Nicolas Sarkozy, par exemple) sont écoutés par la justice, c’est une instrumentalisation. Mais quand les citoyens sont surveillés, c’est de la lutte contre le terrorisme.

Tous les moyens sont bons pour traquer les évadés fiscaux. Même l’utilisation de données volées, obtenues et exploitées illégalement. Mais pour consulter les déclarations de patrimoine de nos élus, il faut prendre rendez-vous, et il est interdit de prendre des notes, photographier, enregistrer, ou d’en parler à qui que ce soit.

Les contrôles fiscaux ont la réputation d’être impitoyables. Mais quand une ministre se fait pincer pour avoir sous-estimé sa déclaration de patrimoine – c’est-à-dire pour avoir menti – elle est relaxée. Yasmina Benguigui a été condamnée, puis dispensée de peine, parce que le tribunal la trouvait sympathique. Les artisans et indépendants affiliés au RSI ne bénéficient pas de la même clémence que des députés atteints par le mensonge chronique et la phobie administrative comme Thomas Thévenoud.

Quand un citoyen lambda rapporte son verre au bar, l’URSSAF intervient de façon musclée et condamne l’établissement à 9000 euros d’amende pour travail dissimulé. Mais quand un ancien maire et président de la république est reconnu coupable pour plus de 20 emplois fictifs, il est condamné à de la prison avec sursis, comme ses coprévenus. La peine, elle aussi, est fictive.

Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. – Jean de la Fontaine

Ceux que l’on appelle encore parfois (non sans ironie) serviteurs de l’État se comportent et sont traités comme ses maîtres. Que cela fait-il de vous et moi ?

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Article tristement réel.

    Cela de plus me rappelle l’affaire Volkswagen, coupable d’avoir menti elle est mise au ban de la société par tous les médias, les français n’étant pas les derniers.

    Résultat, perte de confiance des clients, énormes pertes financières, et démission immédiate du patron. Normal, me direz-vous. Et d’accord avec vous.

    Voyons du côté des politiques : depuis sa campagne en 2011/2012 et après son élection, Hollande n’a cessé de nous mentir, Sapin n’a cessé de nous mentir, Moscovici n’a cessé de nous mentir, etc.etc… vous pouvez prendre tous les ministres, ils ne font que nous mentir.

    Rassurez-vous, les socialistes n’ont pas l’apanage du sujet, on peut en dire autant de la droite. La seule différence étant tout de même que la gauche fait son fonds de commerce de la vertu, se permet de faire la morale tous les jours sur tous les sujets. Hypocrisie insupportable et permanente.

    Bref, tout ce beau monde nous ment en permanence, et pourtant ils sont intouchables, protégés par une justice qui se veut indépendante et irréprochable, mais démontre qu’elle est avant tout irresponsable, idéologique, et complètement déconnectée des citoyens.

    Mais qu’est-ce qui donne autant de pouvoir à tous ces voyous?

    • Mais qu’est-ce qui donne autant de pouvoir à tous ces voyous?
      Notre bulletin de vote.

      • C’est une illusion de croire que le bulletin de vote donne du pouvoir.

        Ce pouvoir est déjà assis, bilatéral et inamovible. Blanc-bonnet et Bonnet blanc. Si vous n’êtes pas content, vous recevrez des bisous de la part des forces du bien qui vont vous sucrer:
        -en confiscant vos biens (monétairement d’abord, immobilièrement ensuite)
        -en vous accusant de maux illusoires qui vous feront de vous un hérétique
        -en vous privant de votre liberté physique lorsque vous serez isolé

        D’ailleurs votre « doit au vote » a un pouvoir représentant 0.000000000000001% de chances de pouvoir modifier le cours des choses.

        Lysander Spooner duisait: un hommen n’en est pas moins un esclave parce qu’on lui permet de shoisir un nouveau maître une fois toutes les tant d’années ».

  • Plus un système est étatiste/socialiste, plus il est corrompu, corrompu par la seule classe des apparatchiks.

  • Qu’est-ce qui nous rend misérables nous simples citoyens si ce n’est notre soumission envers ces socialo-marxistes du pouvoir? …Tout peuple ne mérite-t-il pas son sort? ….manifestons en nous dirigeant vers Paris, soyons représentés par des élites représentatives du Peuple pour exprimer notre ras-le-bol social,fiscal et économique! , puisqu’en restant dans l’ordre rethorique et dialectique comme ici, rien ne changera…

  • oui Sine malheureusement notre bulletin de vote ne possède plus, pour celui qui est élu , une notion morale de la fonction. Cela fait vieux jeu, mais la posture morale de la fonction est réduite a néant.
    Cela commence a l’école …. long sujet et inépuisable.

  • Merci de nous avoir mis ça un samedi, parce qu’un jour de semaine on n’aurait pas envie d’aller bosser…

  • Et quand un président crée 150 000 emplois fictifs d’avenir, (500 000 prévus) on ne sait où pour faire baisser les chiffres du chômage, une bonne partie de la France applaudit.
    Plus rien n’étonne.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Lama Fakih.

Comment un État «jeune» — il n'est indépendant que depuis 1971 - et dénué de tout attribut classique de la puissance est-il devenu en l’espace de quelques années un acteur international de premier plan, sur lequel les projecteurs du monde entier sont braqués au moment où il s'apprête à accueillir la Coupe du Monde de football ?

Pour comprendre la trajectoire spectaculaire du Qatar, il convient d'examiner les stratégies de politique étrangère qu'il a employées, principalement l’alliance avec les grandes puissance... Poursuivre la lecture

Depuis le début de « l’opération militaire spéciale » russe en Ukraine, les pays occidentaux ont soutenu l’effort militaire du pays envahi. Mais comme dans plusieurs efforts similaires, les États-Unis prennent la part du lion – et davantage est encore en chemin.

Avec les élections de mi-mandat qui approchent à grands pas, nombreux sont ceux qui questionnent cette aide. À un point tel que, s’ils obtiennent la majorité, plusieurs républicains promettent de repositionner leur pays et son financement. Le chef de la minorité républicaine (q... Poursuivre la lecture

Par Kouakou Donatien Adou et Holden Lipscomb[1. Dr. Kouakou Donatien Adou est le Directeur du pôle Bonne Gouvernance à Audace Institut Afrique. Il est auteur de plusieurs articles scientifiques disponibles sur son site. Holden Lipscomb travaille dans le mouvement pour la liberté à Washington, D.C. Il est diplômé de la Graduate School de l'Université de Virginie, USA avec une concentration sur le développement et la prospérité en Afrique de l'Ouest.]

 

Il est communément admis que la corruption est un problème majeur dans le... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles