Cette sagesse partagée par Donald Trump… et Bono

Donald Trump (Crédits : Gage Skidmore, licence CC BY-SA 2.0), via Flickr.

La rock star Bono (U2) partage l’avis de Donald Trump concernant les enfers fiscaux.

Par Daniel J. Mitchell.

Donald Trump credits Gage Skidmore via Flickr ( (CC BY-SA 2.0)
Donald Trump credits Gage Skidmore via Flickr ( (CC BY-SA 2.0)

Si je vous demandais ce que Donald Trump et Bono ont en commun, la réponse facile et correcte serait qu’ils ont tous les deux beaucoup d’argent. Mais si je vous demandais d’identifier un point de vue que ces deux hommes ont en commun, la question deviendrait à première vue bien plus compliquée. Après tout, une star du rock et un magnat de l’immobilier sont probablement les personnes les plus dissemblables qui soient.

Et pourtant, la réponse devrait être évidente.

Je vais vous donner un gros coup de pouce : vous avez probablement le même point de vue qu’eux… Au moins si vous répondez « non » à la première question et « oui » à la seconde :

  1. Avez-vous déjà volontairement payé plus que vos impôts ?
  2. Ou, comme John Kerry ou Bill et Hillary Clinton, prenez-vous les mesures intelligentes pour minimiser le montant qui vous sera confisqué par l’État ?

En d’autres mots, l’optique communément partagée par Donald Trump et par Bono est celle qui est la plus partagée par les personnes raisonnables. Autrement dit, vos revenus vous appartiennent, à vous seul et non à de cupides politiciens. Cela agace des politiciens comme David Cameron au Royaume-Uni, qui semble penser que nous avons comme une sorte d’obligation morale à financer ses lubies d’achats de vote. Mais je parie pour ma part que la plupart d’entre nous est d’accord avec Trump. Voici quelques extraits d’un reportage de CNN.

« Trump a levé toute ambiguïté : « Je paye aussi peu que possible » a-t-il dit. « Je me bats comme un chien pour payer aussi peu que possible, pour deux raisons. Primo, je suis un homme d’affaires et c’est comme ça que vous devez procéder, remettre l’argent dans votre entreprise et ses salariés et tout le reste. Mais l’autre raison, c’est que je hais la façon dont notre gouvernement dépense nos impôts. Je déteste la façon dont ils gaspille notre argent. Des milliards et des milliards de dollars de gaspillages et d’abus, et je déteste ça », a déclaré Trump. « Et je serai probablement le premier candidat dans l’histoire politique de ce pays à dire ça, j’essaie – et d’ailleurs, exactement comme tous les autres contribuables – de payer aussi peu d’impôts que possible. Et je le redis : l’une des principales raisons est que je déteste ce que notre État fait avec l’argent que nous lui donnons. » »

Amen.

Comme économiste, je ne veux pas d’une augmentation des impôts qui affaiblira l’économie et retombera sur les travailleurs. Mais ce qui m’insupporte au plus haut point est cette idée d’envoyer encore plus d’argent vers la capitale où il y a tant de gaspillage, de fraudes et d’abus. Et je soupçonne que des dizaines de millions d’autres Américains seront d’accord pour dire qu’il serait irresponsable de récompenser les bouffonneries coûteuses des politiciens de Washington en leur envoyant encore plus de notre argent.

Ce qui est la raison pour laquelle la plupart d’entre nous sera d’accord avec l’opinion de Bono. Comme le rapporte le journal anglais Mirror, Bono a déclaré être très « attaché » à minimiser ses impôts et qu’il serait « stupide » de se comporter autrement.

« Les membres de U2 ont répondu aux allégations qui prétendaient qu’ils avaient mis des millions de livres à l’abri dans des paradis fiscaux en expliquant qu’ils ont juste agi « de façon raisonnable ». Dans un entretien accordé à Sky News, le chanteur Bono a même insisté sur le fait que le groupe paye déjà une fortune en impôts et que c’était la bonne décision de déplacer une partie de leurs affaires vers les Pays-Bas. « Les personnes intelligentes qui travaillent pour nous font ce qui est raisonnable en regard de notre imposition » a-t-il dit… « Parce que nous sommes philanthropes et que je suis un activiste, les gens s’imaginent que je dois être stupide en affaire. » »

Bingo, il a parfaitement raison.

En effet, et bien que j’aie déjà loué les analyses économiques de Bono dans le passé, je soupçonne qu’il ne perçoit même pas à quel point il a raison. Parce qu’il n’a pas seulement raison du point de vue des affaires du groupe, il a aussi raison de faire ce qui est bon pour nous.

P.S. Bien qu’heureux de constater que les gauchistes font, eux aussi, tout pour minimiser leurs ponctions fiscales, ce serait mieux s’ils n’étaient pas aussi hypocrites.


Traduction Contrepoints de « What Elementary Bit of Wisdom Is Shared by Donald Trump and Bono ? »