Tunisie : le nudisme pour sauver le tourisme

Dans un pays où les libertés sont absentes, une mesure aussi révolutionnaire serait bénéfique aux touristes mais aussi aux Tunisiens.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
vacances-maxwelld(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Tunisie : le nudisme pour sauver le tourisme

Publié le 17 août 2015
- A +

Par Farhat Othman

vacances-maxwelld(CC BY-NC 2.0)
vacances-maxwelld(CC BY-NC 2.0)

 

Le tourisme tunisien est sinistré, ainsi que tout le pays. Or, si la Tunisie va mal, ce n’est pas uniquement pour cause de crise économique, généralisée dans le monde. C’est surtout du fait d’une terrible inadéquation entre les attentes populaires en termes de libertés et de droits, auxquelles la révolution (que je qualifie de Coup du peuple) a donné un sérieux coup de fouet, et l’arsenal répressif régissant le pays, hérité de la dictature, et resté en l’état, renforcé même par la récente loi antiterroriste.

Tout se passe comme si rien ne s’était passé dans le pays, même pas l’adoption d’une constitution apportant des acquis nouveaux restés lettre morte !

Un antigène « terroricide »

La sociologie compréhensive de la Tunisie nous apprend que si le corps social y est malade, s’il est en passe de céder au mal absolu de l’intégrisme religieux, ce n’est pas sous les coups du terrorisme physique, mais plutôt mental.

Daech est cultivée dans les têtes de certaines élites, y compris sous l’apparence trompeuse d’un islam modéré bien plus responsable de l’aggravation de la maladie en agissant sournoisement, polluant une religion populaire différente de l’islam officiel, étant libertaire dans l’âme.

Contre cette infection grave, il existe bien une substance active très efficace pour stimuler les défenses naturelles du corps social, le système immunitaire dans le corps du Tunisien – où l’élément féminin est particulièrement vitaliste – étant encore intact. Il lui faut juste l’antigène adéquat. Et voilà la santé retrouvée, revigorée même ! Tout comme dans la vaccination, cet antigène « terroricide » est formé des mêmes ingrédients utilisés par les terroristes avec une atténuation de leur effet pathogène pour permettre leur utilisation. Ce qui revient à retourner contre eux les propres armes des terroristes.

En Tunisie, les éléments d’un tel antigène sont l’égalité entre les sexes, surtout en matière successorale, la reconnaissance de l’homosensualité, l’admission du droit au libre commerce de l’alcool ainsi qu’à sa consommation en toute liberté, un vendredi ou durant Ramadan, et enfin le droit à la nudité comme pendant du droit au voile intégral.

Les lois tunisiennes actuelles, non seulement sont en opposition avec la Constitution en ces domaines, mais également contraires aux visées de l’Islam ; elles n’appliquent pas sa lettre ni son esprit, mais plutôt une interprétation faussée par la tradition judéo-chrétienne introduite par les premiers jurisconsultes dont l’imaginaire était influencé par leur religion d’origine judaïque ainsi qu’attesté par Ibn Khaldoun.

Ainsi, en matière de nu, nullement péché en islam, c’est la Bible que les intégristes appliquent et non le Coran ou la Sunna authentique. Aussi est-il temps en Tunisie de mettre fin à cette défiguration de la foi islamique pour revenir à l’islam des origines !

Nécessité d’un remède de cheval

nudisme en Tunisie René le HonzecIl est vrai, le peuple tunisien réclame d’abord la dignité d’un travail et la pleine capacité de penser et de parler librement, outre de circuler sans entraves. Toutefois, il est tout aussi évident que cela n’est pas facile, ne relevant pas uniquement de la volonté des gouvernants du pays.

Par contre, ce qui ne dépend que des autorités tunisiennes, ce qu’elles n’envisagent pas encore contre toute logique, c’est la réforme de la législation scélérate de l’ancien régime dont elles cherchent même à profiter pour asseoir une autorité étatique qui demeurera pourtant illusoire, les temps qui ont changé la conditionnant par une confiance populaire introuvable.

Une telle réforme est d’autant plus impérative qu’elle alimente le terrorisme mental susmentionné qui est aux sources du terrorisme physique. Il n’est que trop clair pour qui sait observer les réalités tunisiennes que le rejet d’autrui qu’est le terrorisme est alimenté par les mesures légales illégitimes de distinction entre les citoyens, faisant de certains des sous-citoyens du fait de leurs mœurs, convictions ou simplement sexe.

Nous l’avons déjà dit, les mesures de contraintes quotidiennes qui découlent de l’arsenal scélérat de la dictature, en plus d’être illégitimes au regard de l’État civil et de droit, le sont également du point de vue religieux. Par exemple, encourageant le commerce sans entraves, l’islam ne condamne que l’ivresse, point la boisson alcoolisée et sa libre consommation ; honorant la femme, il consacre sa parfaite égalité avec l’homme dans un processus dynamique devant toucher tous les domaines de la vie, y compris les successions.

S’agissant du tourisme, principale plaie actuelle du pays, comment avec les lois en vigueur se prétendant à tort inspirées de l’islam pourrait-on ramener la paix dans les cœurs, ceux des enfants du pays d’abord ? Comment veut-on ramener les touristes dans un pays où les libertés sont absentes, où le peuple n’a pas confiance dans ses gouvernants faute justement de libertés ? Irait-on passer ses vacances sur des plages en alerte, gardées par les forces de l’ordre ?

Or, comme la situation dans le pays nécessite un tel déploiement sécuritaire pour rassurer, pourquoi ne pas en profiter pour tenter une initiative aux retombées incalculables en termes symboliques ? Elle serait bien en mesure de faire renaître la confiance en permettant à la Tunisie de renouer avec les libertés tout en innovant, autorisant du coup le miracle souhaité pour sauver un tourisme moribond. L’intérêt de la patrie étant au-dessus de tout, pourquoi ne pas ouvrir au nudisme certaines plages du pays ?

La nudité, symbole des libertés

La ministre tunisienne en charge du tourisme évoque une campagne d’information destinée à promouvoir le produit touristique tunisien. Qu’elle use de la recette proposée ici ! Elle fera un coup de maître tout en manifestant un génie bien tunisien sachant oser, étant une exception dans le monde arabe musulman.

Qu’elle profite de la situation actuelle pour décider de réserver certaines plages aux nudistes, nationaux (ils existent bien, mais se cachent) comme étrangers (ils sont nombreux et aiment voir du pays, y mettant le prix).

Certes, elle suscitera une violente réaction intégriste qui sera, à n’en pas douter, à la mesure des réactions saluant un tel courage, son acte dégageant une forte symbolique tout en se situant dans le sens de l’histoire, ancrant solidement les libertés dans le pays.

banuyls-thierry Ilansades(CC BY-NC-ND 2.0)
banyuls-thierry Ilansades(CC BY-NC-ND 2.0)

La ministre peut d’autant mieux oser cette mesure révolutionnaire qu’elle dispose d’un argument massue : celui de rappeler aux tartuffes que l’islam n’a jamais eu leur pruderie. En effet, le premier pèlerinage de l’islam triomphant après la conquête de la Mecque a eu lieu avec une nudité non seulement tolérée, mais acceptée des pèlerins femmes et hommes mélangés. C’est que cela était conforme à la tradition arabe qui, si elle a changé par la suite, ne le fut que sous l’influence d’une tradition étrangère à l’islam des origines qui n’interdisait même pas la pratique du sexe durant le pèlerinage.

À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, donc ! Il nous faut oser le nudisme en Tunisie, ce qui sera loin de heurter la mentalité tunisienne foncièrement libertaire et hédoniste. C’est juste l’habitude d’une telle liberté paroxystique qui a été perdue sous le coup de boutoir de minorités agissantes et violentes. Or, les archétypes restent vivaces ; il suffit de les réveiller adéquatement dans l’imaginaire populaire et l’inconscient collectif.

Alors, à quand des plages nudistes en Tunisie, non seulement pour sauver le tourisme, mais aussi pour le salut même d’un pays défiguré par une caricature de foi qui, au fond, célèbre toutes les libertés ?

En osant une telle mesure révolutionnaire, on rassurera sur l’état de santé du pays et sa capacité à faire face à ses intégristes, aussi bien physiques que mentaux ! Le nudisme, symbole paroxystique des libertés, pourrait ainsi être le miracle attendu.

Seul un message assurant et rassurant que la Tunisie est bel et bien un pays des libertés est en mesure de ramener la confiance et y faire venir les touristes pour goûter à des libertés retrouvées au charme unique d’un pays réconcilié avec son âme hédoniste.

Voir les commentaires (47)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (47)
  • Je me régale d’avance face aux réactions que cet article va provoquer. Les conservateurs islamophobes vont se retrouver à défendre les mêmes arguments que les islamistes.

  • Je suis allez lire les réactions sur le site nawaat de votre article. C’est toujours la même rengaine des « orthodoxes » de l’islam.

    On vous qualifie de « plume du diable » etc… pffff… pas facile de partager les convictions religieuse de pas mal d’idiots….
    Bon courage !

  • ce que je trouve curieux avec vos arguments, c’est que très souvent, et ce n’est pas la première fois que je vous lis, quand il y a quelque chose qui ne va pas dans l’islam, c’est de la faute à « la tradition judéo-chrétienne ».
    selon moi, ce serait plutôt certains (ne généralisons pas) mahométans qui seraient à l’origine des travers de l’islam.

  • Je m’étonne toujours chez les musulmans cet attachement au Coran, ne pouvez-vous pas faire le processus intellectuel qui a été fait dans le Christianisme de détachement du Livre, fut-il parole de Dieu (ce que le nouveau testament ne prétend pas être) une sorte de sécularisation textuelle ?

    Maintenant que les circonstances historiques de la rédaction du Coran se précisent petit à petit – et il faut en convenir ne correspondent pas au dogme – ne pouvez-vous pas prendre du recul par rapport à ce texte ?

    • Pour préciser, j’ai des amis catholiques pratiquants, ils savent très bien que l’arche de Noé n’a pas existé, le monde n’a pas été créé en 7 jours, comprennent la nature symbolique des évènements transmis de la vie de Jésus, etc, etc, alors que vous en êtes à chercher l’interprétation juste de telle ou telle phrase.

      Notez que je me permet cette question qui a priori peut paraitre choquante pour un Musulman, c’est que nous parlons bien du même Dieu ici, seuls les prophètes changent. C’est un peu une close de compétence générale monothéiste 😉

      • @ Riffraff

        La croyance que le dieu musulman est le même que le dieu chrétien est un postulat de l’islam, pas du christianisme.

        Le christianisme est partagé sur la question: le mouvement œcuménique y adhère et tente d’y ajouter les dieux des autres religions, mais ce mouvement est très critiqué dans de nombreux milieux chrétiens, la question est donc loin d’être résolue.

        Il en est d’ailleurs de même sur le symbolisme biblique, les exégèses symboliques continuent de s’opposer aux exégèses littérales, parfois au sein d’une même communauté…

        • Le Christianisme n’est pas partagé sur question. Philosophiquement nous avons le même Dieu ce qui n’est en aucun cas vrai théologiquement. C’est pas plus compliqué.

          • @ Emmanuel

            Oh si, c’est malheureusement très compliqué…

            A partir du moment où certaines Eglises chrétiennes ne croient pas que le Dieu islamique soit le Dieu chrétien, et que d’autres Eglises chrétiennes le croient, le christianisme est de facto divisé sur la question, à moins de considérer les Eglises qui ne le croient pas comme hérétiques, ce qui n’est pas la position œcuménique. C’est un fait que le christianisme soit divisé sur la question.

            D’un point de vue philosophique, il est impossible que le Dieu décrit dans la Bible ait pu inspirer le Coran et choisir Mahomet comme son prophète. Le Coran est une réfutation de la Bible et la vie de Mahomet est une réfutation de la vie du Christ et de celle des prophètes de l’Ancien Testament; un Dieu qui se contredirait de la sorte ne peut pas prétendre être le Dieu prétendu pleinement juste de la Bible.

            D’un point de vue théologique, là par contre on peut s’en sortir:
            la théologie musulmane explique ces contradictions, en affirmant que les chrétiens et surtout les juifs ont travesti la Bible et que c’est pour rétablir la vérité que Dieu a dû mandater Mahomet et lui inspirer le Coran. L’islam est l’ultime réforme et Mahomet l’ultime prophète (raison pour laquelle l’islam ne peut plus se réformer).
            quant à la théologie chrétienne œcuménique, elle doit réduire la Bible et le Coran à des ouvrages très erronés, et relativiser grandement la vie de Mahomet, pour ensuite ne retenir que les points communs entre les deux religions.

            • @aloygah l’avantage du christianisme, c’est qu’il dispose d’une autorité doctrinale. C’est pour cela qu’ @Emmanuel a raison, ce n’est pas compliqué. Si vous vous intéressez aux avis des chrétiens, ça c’est compliqué, et de fait si un chrétien reconnaît le dieu de l’Islam il est hérétique (vu qu’il viole plusieurs dogmes d’un seul coup). Je crois aussi que vous mélangez philosophie (qu’est-ce que Dieu), théologie (que nous enseignent les religions sur Dieu) et exégèse (étude des textes sacrés). Bonne journée.

            • Bonjour
              Quelles bibles ou quel coran avez vous lus pour de dire de telles choses.
              Je n’ai qu’une conclusion : vous avez certainement lus des rapports de « scientifiques » ou « chercheurs » renommés sans les remettre en cause
              et lus avec préjugés le coran et les bibles. Qu’est qui se passe ? Ou sont les grands penseurs qui ont le sens et le respect de la raison. Nous sommes devenus si médiocres ?
              Combien de Dieux pensez vous qui existent ? Pourquoi ne se font ils pas concurrence sur la gestion du monde ? Les Dieux sont ils en concurrence avec les humains, en tout cas avec ceux qui ont la prétention d’en savoir plus qu’eux ??!
              Revenons à la raison et je souhaite de tout mon coeur une réflexion saine de votre part : il ne avoir qu’un seul DIEU, un seul message, un seul but, une seule finalité, une seule création. En revanche plusieurs prophètes, plusieurs Messagers pour des époques différentes car contextes différents. Nous sommes dans l’époque de la Raison ceux qui en sont privés … c’est vraiment dommage.
              Eh petite précision avant que les laïcs ne me tombent dessus : la raison est en chacun de nous, il faut juste de la sincérité vraie pour l’activer sainement.

            • @ Christian

              Si par autorité doctrinale vous entendez le Vatican, non seulement ses doctrines sont loin d’être adoptées par les différentes communautés catholiques-romaines (sans pour autant qu’elles soient exclues de l’Eglise catholique), mais en plus, cette autorité doctrinale n’est pas du tout reconnue par les orthodoxes, les protestants, et autres petites communautés indépendantes, qui représentent également une grande part des chrétiens dans le monde.

              D’autre part, la philosophie consiste également à raisonner à partir de postulats et définitions et la théologie consiste également à se positionner par rapport à l’exégèse et peut avoir une portée philosophique… 

              Hélas non, ce n’est pas si simple… 

              @ Trop marrant

              Il suffit que ces rapports existent et reflètent des communautés pour que cela valide mon propos.

              C’est pour cela que je me suis contenté de les mentionner, et que je n’ai pas pris position sur leur pertinence ou fait étalage de mes croyances, cette digression n’offrant aucune utilité.

              Mais puisque vous me l’avez demandé, je vous laisse quand même une « réflexion saine »:

              en quoi est-ce dommage que certains soient privés de « Raison », puisque de toute manière, il n’y aurait qu' »une seule finalité »? Ils pourront au contraire se féliciter d’avoir pu vivre de manière alternative avant de rejoindre le rang… 

              • @ Aloygah
                Sans vouloir vous vexer mais j’ose dire que vivre sans raison c’est vivre selon des réflexes pavloviens grâce notamment à notre instinct de survie. La raison est ce qui nous distingue des animaux, c’est l’outil avec lequel on est capable de répondre à 3 questions fondamentales :
                – d’ou je viens ?
                – à quoi je sers ou quel est mon but ?
                – ou je vais ?
                C’est en répondant à ces questions que certains d’entre nous font le choix d’une vie sans DIEU. C’est un choix, je répète c’est un choix. De même c’est un choix également pour ceux qui ont pris la décision de se soumettre à DIEU. Ce choix est permis par DIEU puisque nous en sommes capables. Pour bien illustrer mes propos avec un exemple parlant : DIEU ne nous laisse aucun choix sur le fait de boire, tôt ou tard, quand on a soif. De même de manger quand on a faim, etc. Si l’on refuse de s’y soumettre nous en subissons les conséquences.
                La raison éclairée nous aide à faire le bon choix parce qu’au « final » la mort est un rendez-vous à toute espèce vivante dont l’Homme et c’est en cela qu’il est judicieux de raisonner avant le point de non retour.
                Nous musulmans, nous avons fait le choix de parfaire notre Raison avec les Arguments de DIEU, contenus dans Ces 5 Livres et en particulier le dernier d’entre eux. Nous avons la conviction ferme et démontrée qu’IL en EST L’AUTEUR.
                Par ailleurs et en reponse a vos propos à quoi cela sert de mentionner les arguments d’autrui si vous ne prenez pas position ? Si vous n’émettez pas votre opinion à quoi servent vos écrits ? Vous auriez pus vous contenter de lire sans rien écrire comme la plupart des lecteurs.
                Vraiment je ne crois aucunement à la supercherie de la vérité relative. C’est du non sens. Comment une chose vraie peut être fausse dans des conditions identiques ? Elle ne change qu’avec des conditions différentes et dans ce cas c’est un autre événement et donc une autre vérité. Vous avez forcément une opinion … exprimez la et j’y répondrai si j’en sais quelque chose ou les compétences.

                • @ Trop marrant

                  Oh, tant que vous restez courtois, il n’y a aucun risque de me vexer… Si selon vous, la raison est en chacun, il n’est alors pas possible de vivre sans elle, tout au plus malgré elle… Et ma réflexion tentait à vous faire réaliser que ce « malgré elle » n’a paradoxalement rien de déraisonnable, s’il n’y aurait aucun impact sur la finalité… 

                  Mon intervention sur ce fil avait pour seul but de contester l’assertion selon laquelle tous les croyants monothéistes verraient le même dieu derrière la Bible et le Coran. Il suffit alors de rappeler que de nombreux chrétiens ne considèrent pas le dieu du Coran et de Mahomet, comme étant le dieu de la Bible et du Christ, et le tour est joué. Et comme ce fait est indépendant de mes propres croyances, il n’y a pas lieu de les exposer… 

                • Bonjour,

                  je diverge complétement avec votre opinion sur la raison.

                  Ce que vous nommez raison et qui nous distingue des animaux selon vous apporte des réponses à des questions fondamentales que vous donnez.

                  J’aimerai connaitre vos réponses à ces questions.

                  Pour ma part, ce que je nomme raison, la faculté de penser, de se penser pour faire simple ne nous offre aucune réponses valable et définitive.
                  Vous pourrez invoquer les réponses contenues dans les livres mais alors elles seront l’expression d’une croyance et surement pas de la raison.

                  De plus, il est faux de croire que nous nous differencions tellement des animaux.
                  C’est une pensée très fortement marquée par les trois monothéîsmes de croire en une différence fondamentale entre Humains et animal.
                  Nous sommes de plus en plus certains que la conscience est un héritage de la séléction naturelle et qu’elle s’apparenterai plus à un simple outil appliqué en vue d’améliorer la survie de l’espèce humaine.
                  De ce point de vue la raison n’est qu’une faculté spécifique à la race humaine. Mais ne constitue pas une capacité nous permettant de nous distinguer des animaux. Autrement dit, nous sommes des animaux avec un « organe » spécifique nommé raison, appelons-le ainsi.

                  • Bonjour,
                    Alors qu’est ce qu’une Croyance ? L’Humanisme n’est elle pas une croyance ? Et la démocratie n’en est elle pas une autre ? Toutes les croyances religieuses ou non religieuses ont toutes des règles et des concepts, une certaine idée du bonheur etc. En acceptant les principes fondamentaux de l’une on en devient croyant. Pourquoi systématiquement amalgame t on la croyance en la limitant uniquement à ce qui se rapporte à DIEU ? C’est très curieux comme démarche ! Voir bizarre. On est tous croyants à quelque chose. Je vous entrevois défendre vos croyances laïques (une supposition) et c’est plutôt normal.
                    Voyez vous en répondant aux 3 questions fondamentales on finit nécessairement par construire sa vie selon ces réponses. Notre raison est alors très orientée. En ce qui me concerne les réponses me conduisent indiscutablement à l’acceptation de l’Islam comme vérité Vraie. Encore une fois cela me concerne moi et uniquement moi. Jusqu’à preuve du contraire ce droit m’est encore permis.
                    Sans vouloir vous caricaturer mais il y a tellement de choses qui nous distinguent des animaux et la plus significative reste la faculté de raisonner, de penser. La réflexion scientifique ne nous a t elle pas permis d’améliorer positivement nos conditions de vie. La mauvaise raison n’a t elle pas contribuée fortement à la première et deuxième guerres mondiales ? Aucun animal n’à été responsable d’une quelconque destruction de quoi que ce soit !
                    Me comparer à un animal c’est méconnaître la création (dame nature pour les non religieux) alors je ne m’y aventure pas.
                    Avez vous suffisamment lus sur la théorie de la sélection naturelle ? Je dis bien théorie car ce postulat a été contesté à maintes reprises.
                    Juste une question : qui administre cette sélection naturelle si elle existe ? Quel cycle logique suit elle ?
                    Attention je refuse toute idée de hasard, c’est une conclusion d’une réflexion non aboutie, voir une paresse intellectuelle.
                    Pour ma part je ne vois aucune opposition entre croyance et raison, elles sont profondément liées et complémentaires. L’une ne va pas sans l’autre.
                    Je pense que vous faites allusion à la passion qui en effet peut parfois s’opposer à la raison.

                    • @ Trop marrant

                      La démocratie est une forme de gouvernement, pas une croyance.

                      Les animaux sont aussi capables de détruire et de faire la guerre, ils n’en demeurent pas moins très différents des humains.

                    • Mon idée n’est pas de contester votre croyance ou de vous prouver quoi que ce soit. C’est juste de remettre les mots à leur place.
                      La raison telle que vous employez ce terme ici n’est absolument pas comparable ou synonyme de croyance.

                      Vous n’avez pas répondu au 3 questions que vous vous êtes posées dans votre premier message. Sincèrement, votre réponse m’aurait intéressé.

                      Sur la croyance, non je ne crois pas en dieu, mais oui je crois en plein d’autre chose. SI je joue au loto je crois que je vais gagner etc…

                      Oui, plein de chose nous distinguent des animaux, la bipédie par exemple etc… la raison n’est qu’un organe qui nous différencie.
                      Dame nature pour moi n’existe pas.

                      La théorie de la sélection naturelle et de l’évolution à été discuté mais pour l’instant n’est absolument pas invalidée.

                      Ce qui administre la sélection naturelle c’est la volonté de survie, de puissance, de reproduction contenue en chaque être vivant.

                      La notion de hasard est un point de vue subjectif typiquement humain. La plupart du temps l’on rejette sous ce terme ce que l’on ne connait pas encore mais qui est connaissable.

                      Croyance et raison sont complémentaire car elles sont des manifestation de la pensée de l’humain.

                  • @ romaric

                    Le dictionnaire dit précisément: Raison « Faculté par laquelle l’homme connaît, juge et se conduit.  »

                    Ce ne sont pas que les religions, mais aussi les philosophes grecs qui ont mis en évidence la différenciation entre homme et animal, en l’attribuant au « logos », spécificité humaine, dont le sens premier est « parole », mais qui renvoie aussi à la « raison »…

                    « Nous sommes de plus en plus certains que la conscience est un héritage de la séléction naturelle et qu’elle s’apparenterai plus à un simple outil appliqué en vue d’améliorer la survie de l’espèce humaine. »

                    Vous êtes de plus en plus certain, pas la science. La science est aujourd’hui totalement incapable de poser la moindre certitude sur la question… 

                    La science constate par contre que tous les animaux en sont restés à leur condition première, même les espèces considérées comme « intelligentes », telles que les dauphins, les chiens ou les singes, n’ont pas plus évolués que les escargots, les mouches ou les pucerons… Alors qu’à l’inverse, l’homme domine toujours plus tant sur les animaux, que sur la nature. Face à ce que l’on observe, vouloir minimiser la différence entre homme et animal est simplement ridicule… 

                    • Oui, ma première réponse au commentaire de trop marrant avait pour but de clarifier le mot raison qui semble plus correspondre à « conscience », « reflexion » ou autre.

                      Pas besoin d’attendre les philosophes grecs pour se rendre compte des différences entre deux espèces. Les hommes de Cro-Magnon le savaient déjà et sans doute bien avant.

                      Au XX eme siecle a eu lieu une révolution des sciences cognitive. Progressivement nous construisons un savoir conséquent sur le cerveau, son fonctionnement, et donc nous acquérons des « certitudes ». Mais non, la science ne propose pas de réponses miracles aux grandes questions. C’est un processus lent de construction du savoir avec de multiples retours en arrière, du labeur, plus d’échecs que de réussite.
                      Quoiqu’il en soit on a pas trouvé le siège l’âme ni même un début de piste qui nous laisserait croire à son existence.

                      Les animaux ont évolués et continuent de le faire. Pour preuve simple, l’homme est capable de singer la reproduction et de créer des races de chiens par exemple.

                      L’homme se situe bien dans la nature. Il est tout aussi fragile que n’importe quelle espèce. Il est juste actuellement le super prédateur mais il peut très bien disparaître en une petite seconde et la planète continuera de tourner sans lui.

                    • @ romaric

                      Il faut quand même admettre que depuis l’apparition de l’homme, l’homme a évolué en connaissance, en science, en philosophie, et dans la maitrise de son environnement, alors que le monde animal n’a vu que disparaître des espèces. Les dauphins ne nagent pas mieux aujourd’hui qu’il y a 4’000 ans et les singes ne sont toujours pas passé à la roue.

                      Par rapport à l’âme, et plus généralement tout ce qui est spirituel, cela n’est pas accessible à la science, qui n’est équipée pour n’étudier que ce qui est matériel. Tant que la science ne trouve pas d’accès à l’immatériel, elle ne pourra jamais rien démontrer.

                      Bien sûr, on pourrait postuler que son impossibilité à trouver cet accès s’expliquerait par l’inexistence pure et simple de l’immatériel, on serait alors dans une perspective de matérialisme absolu. Sauf que cette hypothèse est mise à mal par deux aspects: le premier sont les témoignages nombreux et très variés d’interaction avec le spirituel, et le deuxième est le raisonnement philosophique qui peut assez facilement démontrer l’existence de l’immatériel…

                    • « Il faut quand même admettre que depuis l’apparition de l’homme, l’homme a évolué en connaissance, en science, en philosophie, et dans la maitrise de son environnement, alors que le monde animal n’a vu que disparaître des espèces. Les dauphins ne nagent pas mieux aujourd’hui qu’il y a 4’000 ans et les singes ne sont toujours pas passé à la roue.  »

                      Le temps de nombreux animaux n’est pas du même ordre que celui de l’homme. Le dauphin ,par exemple, fut tout d’abord un mammifère terrestre qui est retourné dans l’eau. Donc il manifeste une capacité d’adaptation que peut-être la race humaine ne pourra pas posséder devant un scénario de montée des eaux, si il arrive.
                      L’homme conserve cette notion d’existence sur un temps long, au delà de sa propre existence. Il le fait par la reproduction, les considérations sur l’héritage, l’histoire, la généalogie, et peut-être d’une certaine manière les pensées de la vie après la mort qui habitent les croyances.

                      La science est rempli de spiritualité, d’imaginaire pour celui qui sait le trouver. Qu’est ce que la science-fiction, les rêves de certains scientifiques ambitieux.
                      La possibilité d’une race extra terrestre, la matière noire, les trous noirs, la nucléosynthèse qui fait de nous des fils des étoiles et j’en passe.

                      La religion n’a pas l’apanage de la poésie, des arts. Derrière de nombreuse œuvres d’art se cachent des rapports mathématiques remplis de mysticisme.

                      Quand a sa prétendue incapacité a démontrer car elle n’a pas accès à l’immatériel pensez-vous encore que la terre est plate ?

                      C’est justement tout le contraire, depuis l’avènement et la généralisation des enquêtes scientifiques moderne nous nous somme rendus compte qu’une approche quantitative pouvait se passer de réflexion sur la nature divine. Qu’en abordant simplement le monde et en le prenant tel qu’il est nous le comprenons mieux.
                      Je me plait à croire que les hommes des cavernes avaient un rapport au monde plus simple et direct, plus proche de l’animalité. Que les superstitions, les cultes, et plus tard les religions monothéistes ont habillé le réel d’une parure qui a complexifié sa compréhension.
                      Un animal sait qu’après sa mort il n’y a plus rien sauf sa descendance. Il le sait sans le savoir. On peut s’en assurer quand on voit l’energie qu’il deploit allant jusqu’a son sacrifice dans la douleur pour reproduire son espèce.
                      De la même manière pour un homme qui ne conçoit pas la vie après la mort, celle sur cette terre a plus de valeur a ses yeux que pour celui qui pense à un au delà. C’est sur cette humble fondation, tout animale, que se fonde l’humanisme le plus profond.

                    • @ romaric

                      « Le dauphin ,par exemple, fut tout d’abord un mammifère terrestre qui est retourné dans l’eau. »

                      Vous en parlez comme si c’était un fait, alors qu’on n’en sait strictement rien. De plus, même en admettant que cela soit le cas, il n’a plus évolué depuis, contrairement à l’homme.

                      « la race humaine ne pourra pas posséder devant un scénario de montée des eaux, si il arrive. »

                      La race humaine a la capacité de faire des bateaux énormes et de manger les dauphins si besoin est… 

                      « La science est rempli de spiritualité, d’imaginaire pour celui qui sait le trouver.  »

                      Si vous en revenez à cette idée archaïque de la science, autant croire à nouveau que la Terre est plate… 

                      « nous nous somme rendus compte qu’une approche quantitative pouvait se passer de réflexion sur la nature divine »

                      Pas seulement la nature divine, mais aussi la spiritualité et l’imaginaire, pour exactement les mêmes raisons… Nous avons choisi de limiter la science à ce qui est objectivement observable et expérimentale, mais visiblement, la trêve aura été de courte durée, puisque la populace veut à nouveau que la science s’occupe de spiritualité… 

                      « Un animal sait qu’après sa mort il n’y a plus rien sauf sa descendance. Il le sait sans le savoir. On peut s’en assurer quand on voit l’energie qu’il deploit allant jusqu’a son sacrifice dans la douleur pour reproduire son espèce. »

                      Vous ne saviez pas que certains animaux préfèrent manger leur descendance plutôt que d’aller chasser?

  • :-)))) comme ca c’est sur on av attirer tous les pedophyles et les obsedes du slips de belgique, de france et d’ailleurs … le paradis des Jack Lang, des Danny Cohn-Bendit, Frederic Mitterrand, … c sur on va gagmer bcp d’argent

    • En réponse au message de NCH:

      Vous avez absolument raison, être favorable comme l’article au « droit à la nudité comme pendant du droit au voile intégral », c’est-à-dire être contre l’interdiction du nudisme par une loi étatique, c’est-à-dire être favorable à la liberté des mœurs, revient à vouloir légaliser des viols. Pourquoi ces salauds de libéraux refusent-ils de comprendre une chose aussi évidente et aussi logique !

      À n’en pas douter, ces salauds de libéraux vont bientôt vouloir forcer les gens à tolérer des musées avec des sculptures antiques de Dieux et Déesses grecs dénudés ! Moi je dis non à toute cette décadence, je dis non à toute cette débauche, il faut interdire par la loi le nudisme ainsi que tous les musées et toutes les œuvres d’art des siècles passés montrant un bout de nichon ou un poil pubien. L’avenir de nos enfants est en jeu !

    • Bah sinon vous préferez peut-être attirer tous les fanatiques religieux qui tireront a la kalash sur les gens à la plages ? Des gars qui couvrent leur femmes, qui frappent/tue les gens qui pensent pas comme eux, installent une monarchie, l’esclavagisme etc… vous empêchent de picoler, de manger ce que vous voulez, vous imposent votre/vos concubines, ferment vos frontières, vos écoles ( sauf celles qui pensent comme il faut ) ?

      C’est sur, vous allez perdre beaucoup d’argent et même beaucoup plus, si ce n’est la vie elle-même….

      • @ Romaric
        Je pense que votre regard sur la réalité est corrompu. Qui impose quoi et à qui ? Qui domine le monde aujourd’hui et qui refuse toute concurrence idéologique ? Qui traite systematiquement toute idée religieuse d’obscurantiste sans même faire le moindre effort d’analyse ? Qui fait voter des lois pour interdire les signes ostentatoires religieux et accepte le paganisme ? Qui a fait le plus de mort dans l’histoire d’hier et d’aujourd’hui pour la défense de son idéologie ? Et la liste est longue …
        Le colonialisme ? La Shoah ? Le génocide au nom du communisme ? La traite négriere ?
        Bah à toutes ces réponses vous n’aurez que des non religieux.
        En notre temps, faite le compte des grands actes de terrorisme et vous serez très certainement étonné du résultat.
        Bref soit vous n’avez pas lu l’histoire au quel cas je vous invite vivement à le faire soit vous êtes victime de propagande comme j’ai pus l’être pendant des années et là encore je vous invite à prendre le temps de la recherche. Dans les 2 cas ce ne sera que bénéfique pour vous.
        D’ailleurs d’ou vient toutes ces idées ultra négatives sur la religion ?
        S’il suffit de voir certaines émissions ou reportages pour émettre un jugement global sur une civilisation alors nous nous tirons collectivement une balle dans le pied.
        Juste quelques questions : pourquoi et au nom de quoi est il interdit à un peuple de vivre selon ses propres aspirations fut il religieux ? En raison de quoi l’arbitrage est il laissé aux laïcs ? Mais en quoi la laïcité est elle meilleure ….. ??? N’interdit elle pas des choses ? N’autorise t elle pas des règles au bénéfice d’autres ? N’envoit elle pas des innocents en prisons et des coupables en liberté ? N’applique t elle pas la peine de mort dans le pays le plus puissant du monde et ailleurs ? Etc. A tout cela l’Islam est innocent.
        Svp l’amnésie comme toute chose a des limites.
        Je dis qu’heureusement l’Islam existe, Il nous donne l’espoir d’une justice à venir ou les musulmans et non musulmans vivront en paix selon des règles claires et justes. Les criminels seront en ces temps là dans une situation très inconfortable.
        Comme le dit un de nos Grands musulmans : connaît d’abord la vérité et voit qui l’applique.

        • @ Trop marrant

          « Je dis qu’heureusement l’Islam existe »

          Et vous prétendez avoir lu l’Histoire??

          Si l’on regarde aujourd’hui les pays les plus libres, les plus riches, ceux qui sont en paix, et où les habitants se proclament les plus heureux, le moins que l’on puisse dire, c’est que les pays islamiques sont en grande majorité loin derrière. Et si l’on regarde les flux migratoires, il y a une énorme quantité de musulmans qui aimeraient quitter leurs paradis islamiques pour des terres chrétiennes…

          Malgré toutes les casseroles historiques que traine le christianisme, il reste pour l’instant la religion qui a la plus favorisé le progrès, la richesse et le bonheur individuel… Si donc pour vous, adopter une croyance ne doit être basé que sur l’analyse historique, vous devriez être chrétien et non musulman… 

          • Bonjour
            @ Aloygah : message non publié, je retente.

            Vous faites une erreur importante en regardant les faits sans analyser les causes. Il y a tellement de choses à dire là-dessus. Le pillage sans scrupule des pays devenus pauvres aidé par des gouvernants profondément corrompus, placés et soutenus en arriere-plan par les pays pilleurs ne peut donner au mieux que le résultat que vous avez décrit. Le flux des migrants de pays pillés vers les pays pilleurs est absolument normal et ces migrants ne devraient avoir aucun scrupule à leur projet. Seule leur sécurité devrait être prise en compte.
            Dans lesquels de ces pays pillés avez vous vu l’application de l’Islam. J’affirme qu’il n’existe, à ce jour, aucun pays sur toute la surface de la terre qui soit gouverné selon les principes islamique. Tous les pays dits musulmans sont au mieux gouvernés par des monarques sinon par des laïcs. Je défi quiconque à me prouver le contraire. En quoi l’Islam est responsable ? De grâce ne me parler pas de daech. Une petite analyse simple prouve qu’il s’agit d’une tentative d’infiltration (vouée à l’échec) pour détruire l’Islam de l’intérieur. Par ce même principe je n’accuse pas le Christianisme des 2 guerres mondiales même si le peuple occidental est à grande majorité Chrétien. Il est grand temps de différencier entre les principes idéologiques et les actes humains.
            L’histoire, pour ceux qui l’ont lu, ne peut absolument pas niée les apports colossaux de l’Islam à tous les niveaux.
            Voyez vous parce que je suis musulman je crois profondément en Jésus (Issa Aleyhim As-Salam) tout comme à Sa Mère Marie (Marieme Aleyha As-Salam). S’Il Était parmi nous je quitterai tout pour Le rejoindre et me soumettrai à toutes Ses recommandations et interdits sans hésitation aucune. Il se trouve qu’après Lui DIEU A Envoyé Un Autre prophète : Mohamed (Aleyhim Salawatou wa As-Sala) et il nous incombe de le suivre. DIEU à envoyé plus de 1000 prophètes et plus de 300 Messagers sans la moindre modification du message originel. Nous ne faisons aucune différence entre Eux. Chacun avait une mission bien précise.
            Au passage et pour information le prenom Mahomet est une très grave insulte au dernier Prophète. Pour votre culture générale tous les Mohamed que vous connaissez sont des homonymes au dernier prophète et le prénom s’écrit exactement de la même manière. Rechercher l’origine de Mahomet et vous serez étonné.
            Ce dernier prophète ne remet pas en cause son prédécesseur, Jésus, mais apporte une correction fondamentale : la Trinité adoptée au concile de Nicée par Rome comme consensus entre les unitariens et les trinitaires. Nous musulmans ne faisons aucun consensus à une quelconque Loi de DIEU quelqu’en soit le contexte. Encore moins pour nous réadapter à un monde que nous avons façonnés au gré de nos aspirations et ambitions sans tenir compte de la Loi Divine. Il est ici question du but de notre existence.
            Là je vous rejoins, pour nous musulmans, Jésus (Sur Lui la Paix) est un prophète et non DIEU. En cela ce n’est donc pas le même DIEU que suivent les musulmans et certaines branches du Christianisme tel que le Catholicisme.
            En regardant l’Histoire je ne peux que confirmer mon Islamité et les événements récents me réconforte dans mon choix. Je suis profondément convaincu que si vous relisez correctement l’Histoire et en prenant le temps d’étudier l’Islam comme je l’ai fais pour le Christianisme vous finirez indiscutablement musulman.

            • Alors, allons-y pour les faits historiques:

              Prenons d’abord l’islam original: Mahomet est un chef militaire qui a mis le proche-orient à feu et à sang pour imposer sa croyance, a été polygame, a épousé de force une enfant, et est mort en appelant ses disciples à continuer son œuvre…

              Puis, l’Empire ottoman a duré de 1299 à 1923, et fut un des Etats les plus puissants de la planète… On se souvient aujourd’hui surtout qu’il a largement pratiqué l’esclavagisme, la traite des femmes, la discrimination religieuse, l’obscurantisme…

              L’islam a donc eu depuis l’an 622 et jusqu’en 1923 pour montrer ce dont il était capable, le résultat est à la hauteur des heures les plus sombres du christianisme.

              Depuis 1923, les pays chrétiens s’immiscent dans la politique islamique, mais principalement pour pouvoir commercer. Cela a enrichi outrageusement des pays musulmans comme les Emirats, le Quatar ou le Koweit, et pour les autres, cela n’a pas changé grand chose, à l’exception que leurs despotes ont enfin trouvé les boucs émissaires idéaux pour expliquer l’échec de leur politique…

              Ainsi, au risque de vous déplaire, il n’y a strictement aucune chance que je me convertisse un jour à l’islam, la vie de Mahomet à elle seule me fait bien trop horreur. Par ailleurs, l’écriture « Mahomet » est une translittération francophone officielle, et il n’y a pas plus d’insulte que lorsque l’on parle de Sean Connery.

              Enfin, je trouve absurde que l’on puisse considérer qu’un même dieu ait pu envoyer à la fois un Jésus, opposé à la polygamie et à la force armée, et un Mahomet, polygame et chef militaire… En ce sens, votre discours s’oppose clairement à la Raison.

              • J’ai eu l’espoir pendant 2 jours qu’il s’agissait d’un site d’un niveau supérieur, j’ai visiblement manqué de raison. Toujours la traditionnelle et démesurée haine de l’Islam, au final j’y suis habitué donc rien de nouveau dans vos propos. Il manque d’autres faits mensongers que vous avez oublié d’écrire peut être à la prochaine réplique vous diriez que le dernier prophète est inspiré par les démons, etc. Sachez par avance que je n’y répondrais pas.
                Finalement vous êtes victime de la propagande car ce n’est que le même disque qui se joue à répétition. La methode coué ne marche pas toujours. Vraiment je vous conseille de faire de vraies recherches non pas à subir ce que l’on vous dicte de penser ou de lire … à moins que … vous ne soyez vous même un acteur caché de la propagande !! ?
                Si vous devenez musulman ou restez chrétien ou deveniez athée ou autre chose cela vous regarde et honnêtement peu m’importe. C’était juste un échange de point de vu.
                Vous êtes tellement contaminé par le mensonge que je ne sais par quel bout commencer. Le gouffre est tellement profond que je préfère m’arrêter là avec l’espoir qu’un jour vous vous réveillez.
                De toute façon attendez et moi aussi j’attend DIEU finira toujours par faire triompher Sa Vérité. Le temps peut sembler long sauf pour les croyants qui eux ont la patience nécessaire ainsi que la capacité de supporter les calomnies/mensonges car un jour ça se terminera … vraiment tout début a une fin. Relisez par vous-même la Bible et vous comprendrez ce que je dis.
                J’ai espoir que vous guerrissiez de votre haine.
                Oui la polygamie est autorisé, et qui vous a dit et ou avez vous lu que Jésus est opposé à la polygamie ?
                Oui nous avons engagés des batailles, relisez la Bible et vous verrez que dans certains cas c’est nécessaire,
                Oui nous avons des pages sombres dans notre histoire et on ne le cache pas, là encore ne confondez pas les actes humains et la religion. Jésus n’est pas responsable de l’inquisition et le Christianisme non plus. Ce que fait le Koweït ou tout autre état corrompu ne m’étonne guère puisqu’aucun d’entre eux N’appliquent l’Islam.
                Ou avez vous lu qu’il y a eu un mariage forcé du dernier prophète ? Donnez vos sources.
                Oui si vous lisez correctement la Bible et le Coran, sans préjugés et en esprit libre, vous comprendrez que DIEU Est bien Capable d’envoyer à la fois Jésus et Mohamed.
                Faites des recherches sur tous les domaines et constatez par vous même l’apport de l’Islam. Les références sont nombreuses.
                Vous savez, selon l’histoire, à la deuxième guerre mondiale la Shoah était officielle, tuer des juifs était permis. Aujourd’hui insulter le dernier prophète en le nommant comme vous le faite est selon vos arguments officiel et permis. Quels jugements voulez vous que je prenne ?
                Il ne me reste qu’à vous dire je ne connais aucun prophète qui s’appelle Mahomet, vous n’imposerez le mensonge qu’à vous même et aux paresseux intellectuels.

        • Vous ne m’avez pas compris manifestement. Je n’attaque personne, j’ai juste parlé de fanatiques religieux. Il y en a et il est temps que ceux qui se réclament d’une religion quelle qu’elle soit fassent le ménage dans leur rang.

          « Le colonialisme ? La Shoah ? Le génocide au nom du communisme ? La traite négriere ?
          Bah à toutes ces réponses vous n’aurez que des non religieux. »

          Voulez-vous dire que les athées sont responsable de tous ces maux ? Et vous me demandez de lire l’histoire ?

          Le colonialisme n’a rien a voir avec l’athéisme mais bien plus il s’appuie sur des considérations issu des croyances de l’homme en un pouvoir supérieur qui leur arrogerai le droit de dominer son prochain au mépris de sa liberté.
          La shoah, le communisme, la traite négrière non plus.

          Donnez moi la couleur de vos cheveux si vous n’en avez pas. Comment l’absence d’une chose peut provoquer une autre. SI votre verre est vide vous ne pouvez pas renverser de l’eau sur votre veston.
          C’est toujours la bétîse, la haine, la folie qui pousse les hommes a se fracasser.

          C’est pourquoi le libéralisme expose une philosophie, un mode de vie intéressant.

          • Du coup là je suis perdu, sauf avis contraire vous faite bien preuve de Croyance idéologique en défendant le
            Libéralisme ! C’est bien une autre forme de croyance avec ses dogmes et rites. Ils sont différents des nôtres et c’est tout.
            Oui il y a bien une différence entre le colonialisme et l’athéisme mais là n’est pas la question. Je parle de responsabilité de ce chaos, vous serez naturellement d’accord avec moi que les laïcs intégristes ont une très grande part.
            Ce fut un plaisir d’échanger avec vous même si nous n’abordons que la face médiatisée du sujet.
            PS : je n’ai pas ressenti d’attaque de votre part ?

            • Un athée, puisque je croit en être un ( un peu agnostique quand même 🙂 ) croit évidemment. Comme tout le monde.
              Le problème du terme athée provient du fait que le mot croire au sens de la crédulité et le mot croire au sens de la foi, en l’existence de dieu est le même en français.
              Si il y avait deux mots biens distincts, il n’y aurai pas de confusion.
              Ainsi un athée n’est pas incapable de croire, c’est juste quelqu’un qui ne croit pas en dieu.
              De la même façon qu’un homme de foi ( imam, prêtre, shaman etc… ) peut douter, les athées ont parfois des illumination et se convertissent.

              Définir les gens responsable du chaos par des termes tels que laïcs ou encore croyant, religieux, ne fait pas avancer, à mon humble avis, vers une solution.
              Il faudrait mieux, en dépit de toutes nos différences, se mettre devant une table et songer à raisonnablement faire en sorte que tout cela n’arrive plus.

              C’est ce que j’entends dans le discours de Mr Othman.
              Quoique vous croyez, l’acceptation des différences des un et des autres, ici le gout pour certains de la pratique du naturisme, ne vous fera que grandir.

  • Pendant ce temps là des Tunisiens : font fortune dans le « TOURISME HALLAL » = pas de maillots de bains dans la piscine et la plage de l’hôtel. Exposition au soleil : femme de 11H à 15H (là où le soleil est le pmlus mauvais) puis les hommes. Repas Hallal…Animations traditionnelles (pas de danse du ventre).

    Le mieux en attendant qu’ils se calment : Je vous recommande la Slovénie, la Croatie (la Crazia comme dit notre roi), l’Italie, L’Espagne, le Portugal, la Mer Noire : pour les pays à bas coûts… Ou la France, la Suisse et le Tyrol Autrichien, magnifiques en été. Enrichissons notre Europe par notre tourisme.

  • La nudité ne représente pas la liberté, elle représente le deni de la culture.

    • Merci @hamid. Très juste.

    • « La nudité ne représente pas la liberté, elle représente le deni de la culture. »

      @hamid : Lier comme vous la nudité à l’inculture (et donc à la vulgarité) c’est pas plutôt ça le « déni de la culture » ?

      D’autre part, quelle est votre définition de la liberté ? est-ce que selon vous la liberté consiste à restreindre la liberté des mœurs en interdisant par une loi étatique la nudité ?

      • Mais non. La culture c’est ce qui nous éloigne de notre animalité. Hors la nudité c’est l’état de nature, c’est l’animalité, c’est l’ a-culture. Et ça n’a rien à voir avec la vulgarité : le peuple aussi a une culture, n’est pas uniquement animal.

        On peut envisager une nudité culturelle, mais seulement avec des tatouages, du maquillage, des bijoux ou des ornements.

        D’autre part les seules lois ayant une cohérence avec la liberté sont celles qui la garantissent et la défendent. La liberté et son corolaire, la propriété. Or un espace est soit privé (et on s’y habille comme le propriétaire du lieu le veut) soit public et est supposé appartenir au peuple du pays. Peuple souverain qui décide de la loi pour ces lieux publics (ça semble logique,IL est chez lui). Le peuple peut donc décider par la loi que la nudité est interdite dans les lieux publics sans violer la liberté.

        Par contre il est certain que si une telle loi s’appliquait également aux lieux privés elle serait liberticide.

    • Oui mais le nudisme est une nudité encadrée et circonscrite, cultivée, pourrait-on dire.

  • Je salue le courage et l’esprit de Monsieur Farhat Othman.
    Il n’y a pas plus humble qu’un homme en habit de peau pour « honorer un dieu ».
    Il n’y a pas plus pacifique et réfléchi qu’un homme en habit de naissance.
    Il n’y a d’ailleurs pas plus respectueux et sociable qu’une communauté naturiste.

    L’association APNEL (Association pour la Promotion du Naturisme En Liberté) œuvre pour que soient clarifiés dans tous les pays du monde les textes de loi concernant le naturisme afin que la simple nudité ne soit plus assimilée à de l’exhibition sexuelle.

    The APNEL association — APNEL stands for Association for the Promotion of Naturism in Liberty — is working for clarification of the law on naturism in all countries.
    The aim is to stop nudity as such being equated with sexual exhibitionism.

    Elle considère que vivre nu est un droit humain fondamental qui devrait être inscrit dans la Constitution et les annexes de la charte des Droits de l’Homme et du Citoyen.

    Elle souhaite encourager les saines activités du naturisme en liberté (en particulier la randonue) et se démarque de toute forme d’exhibition, qu’elle soit commerciale, sexuelle ou vestimentaire.

  • Autoriser la nudité serait en effet un signe que la liberté existe dans ce pays, un signe d’ouverture d’esprit.

    Mais même si la Tunisie est un pays aux mentalités plus avancées que ses voisins (Algérie, Maroc, Libye, Egypte…), on en est quand même loin je crois.
    Ou alors, ce serait seulement certaines plages, assez fermées, réservées aux occidentaux.

    Le droit de pouvoir mettre ou ne pas mettre de maillot de bain où l’on veut, même en France ce n’est pas le cas (à la différence de l’Espagne par exemple, ou de l’Europe germanique et nordique, où la nudité est légale sans que ce soit dans le cadre d’un lieu défini comme naturiste, c’est simplement qu’être nu(e) n’est pas une infraction).

    • J’ai certainement loupé un chapitre. Pourquoi se dénuder serait signe de liberté et de progrès et se couvrir serait signe de décadence et de manque de liberté ?

  • C’est une idée originale qui ne demande qu’à être dévoilée….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

Durant mon enfance, dans les années 1980, il était coutume d’entendre nos maîtres d’école attirer notre attention sur la menace que constituait l'URSS pour la France. L'importance de l’espace soviétique révélée sur les planisphères politiques de l'Europe accrochés aux murs des classes, accentuait chez nous cette impression de danger existentiel.

Notre compréhension enfantine du monde nous interdisait de le savoir, mais nous étions alors en pleine crise des euromissiles. C'était le temps révolu de la Guerre froide, dont nul n’envisageai... Poursuivre la lecture

la liberté
0
Sauvegarder cet article

Vos enfants apprennent-ils des principes éthiques et politiques appropriés en classe ? Comment expliquer la liberté et l’oppression à un enfant de 7 ans ? Les parents sont souvent démunis pour assumer la charge d’éduquer leurs enfants et leur transmettre l’amour de la liberté.

Je voudrais vous parler d’un livre écrit par un Américain, en vente sur amazon.fr, et traduit par mes soins. Ce livre est dédié aux parents ou aux enseignants disposant de peu ou pas de matériel pédagogique pour parler aux enfants des concepts de droit, d... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Voilà, l’idée est lancée : face à la pandémie de Covid-19, peut-être faudra-t-il recourir à une quatrième dose vaccinale. Oh, rien n’est certain, ce n’est qu’une simple possibilité dont le Pr Jean-François Delfraissy qui préside le Conseil scientifique Covid-19 s’est ouvert avec la plus grande prudence et moult « je ne sais pas » auprès des membres de la Commission des affaires sociales du Sénat qui l’auditionnaient mercredi 8 décembre dernier afin de s’informer sur la situation sanitaire.

Qu’un vaccin s’a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles