Le meilleur du pire de Twitter – début juillet

10 tweets pour désespérer de la classe politique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le meilleur du pire de Twitter – début juillet

Publié le 13 juillet 2015
- A +

Par Daniel Tourre

1 – L’étudiant invisible est devenu l’apparatchik discret.

01-Camba

Dire que sans ce tweet, on aurait pu ignorer qu’entre le chaos et la lumière, un homme se dresse, discret et résolu. Jean-François Cambadélis, la France a aussi son superhéros.

 

2 – 2,5 hommes, 2,5 femmes.

02-Parite

La parité, cette contrainte légale, qui permet d’écarter un militant dynamique au profit de l’ex-belle-soeur-du-cousin acceptant de prêter son nom, va nous conduire à des impasses mathématiques rapidement. Sauf si la loi impose aussi un quota d’androgynes.

Ou en l’occurrence, si elle impose uniquement des communications avec des nombres pairs d’intervenants.

 

3 – Le FN nous protège

03-FN
Il y a tout de même un progrès dans ce tweet FN : L’absence actuelle d’austérité en France n’est visiblement pas niée puisqu’elle ne fait que nous pendre au nez.

 

4 – C’est le moment de paniquer. 04-HollandeSi  la deuxième partie de ce tweet est aussi lucide que la première, François Hollande ne risque pas de rassurer grand monde.

 

5 – Il vit sa vie par procuration, devant son poste de télévision.06-Melenchon

Le courage du héros et la dignité des peuples plafonnant à des histoires de gros sous que l’on ne veut pas rembourser, on fait ce que l’on peut avec ce que l’on a pour réenchanter le monde.

 

6 – La toute, toute première fois.

05-Lepen

On s’en doutait un peu. Marine Le Pen n’a pas tout compris aux crises monétaires.

 

7 – La fabrique de communs.

07-Najat

Au cours de cette évaluation, les citations de Najat Belkacem ou de Jean-François Cambadélis seront considérées positivement. Une fois l’examen passé, les nouveaux professeurs pourront enfin faire leur métier : « fabriquer du commun ».

07-Najat2

L’École de la République n’a jamais caché son rôle politique mais il fut une époque où elle se souciait aussi d’apprendre à lire et à écrire.

La catastrophe industrielle en cours illustre aussi les dangers de la centralisation : une erreur concerne des millions de personnes. Même avec des soucis ponctuels inévitables, jamais des écoles décentralisées n’auraient sacrifié des générations entières avec les mêmes impasses, la même constance et le même moule idéologique.

 

8 – Sortir de la guerre, sortir de l’étatisme.
08-NouvelleDonne

Il faudra tout de même que Nouvelle Donne, le groupuscule étatiste indépendant, nous dise de quel mystérieux fléau politique autre que la guerre, et expliquant sa ruine, la Grèce tente de sortir.

 

9 – Sans rire.

Moscovici

Moscovici, Cahuzac, la sélection adverse du personnel politique dans une démocratie professionnalisée se base entre autres sur l’absence de honte, de retenue ou de gêne, sentiments naturels de l’homme décent.

Les meilleurs politiciens en ont le moins et Moscovici fait clairement partie des meilleurs. C’est le minimum pour conseiller l’exact contraire de ce qu’il faisait il y a deux ans.

 

10 – Vos ministres vous aiment et vous protègent.

09-Segolene

Après la pâte à tartiner, le verre d’eau. Ségolène Royal n’a jamais honte non plus.

 

Pour finir et se laver un peu les yeux, une citation de Frédéric Bastiat.

6769-Bastiat_DeuxChosesDeLEtat

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Pour le 8 la Grèce sort aussi d’un bombardement … de Milliards d’Euros européen. 😀

  • Les tweets de JL Mélenchon et Dupont Aignant de hier soir, ainsi que tous ceux participants d’une germanophobie éclatante, valent pour le prochain billet.

  • La férocité et l’humour des commentaires nous consolent de la pauvreté intellectuelle que reflètent ces tweets

  • Bastiat PRESIDENT !

  • les insultes de la gauche à l’Allemagne, comme si c’est elle qui forçait au prêt.
    Ils aiment ré-invinter l’histoire. C’est la Grèce qui a demandé un prêt, personne ne l’a forcé à le demander.

    Sur la TV Polonaise on apprend qu’en Grèce il y avait des Mairies et des administrations avec 50 chauffeurs par voiture officielle (ne sanchant plus que faire des copains). Pouvant partir en pré-retraite à 40ans -et prouvant 11ans de travail. ??? C’était il y a 2 ans… ces gars ont 42ans aujourd’hui en pleine forme et en pré-retraite.

    Si MLP n’a pas compris les crises monétaires, nos savants mondiaux et prix Nobel : non plus. Elles arrivent à répétition, sans que l’on nous avertisse, les analyse sont faites à postériori. Il y a toujours de menteurs, qui nous disent qu’ils avaient prévu.. mais il ne l’ont pas dit fort, alors on ne les a pas entendu.

  • Tiens, Mélenchiasse n’est pas en vacances au Vénézuela, ce paradis socialiste où l’on ne trouve plus de quoi se torcher et se la ver le cul.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Gimmick électoral, surenchère écolo-vertueuse pour attirer les électeurs de la France insoumise au second tour de l’élection présidentielle et faire barrage à Jean-Luc Mélenchon qui ambitionne de devenir Premier ministre de cohabitation à l’issue des législatives de juin ? À l’évidence. Après tout, c’est dans l’entre-deux tours et à Marseille, terre assez nettement mélenchonienne, qu’Emmanuel Macron a soudain repris le concept de « planification écologique » porté par le leader insoumis.

Et puis c’est tout à fait dans le style beaux di... Poursuivre la lecture

Quand il a prononcé devant quelques rares partisans son discours de Marseille, on pouvait supposer qu’Emmanuel Macron se laissait aller à une « grosse blague », comme on dit précisément à Marseille. La démesure de son propos était excusable car il devait infléchir son discours vers la gauche puisque la cité phocéenne était entièrement acquise à Mélenchon. D’ailleurs les critiques ont relevé que l’expression « planification écologique » était de Mélenchon lui-même !

Mais les choses se sont aggravées et il semblerait que le grand projet ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles