Où est passée la Justice ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Justice (Crédits Michael Coghlan, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Où est passée la Justice ?

Publié le 9 juillet 2015
- A +

Le mois de juillet est arrivé et avec lui, les résultats du bac qui auront fait croire à toujours plus de naïfs que le niveau monte. S’il n’y avait pas la Grèce, le pays pourrait presque se laisser couler comme un vieux camembert amolli par une canicule finalement banale en cette saison. Cependant, alors que le farniente s’installe durablement dans tous les organes de la République, on doit dresser un amer constat.

Oh, je ne vais pas dévoiler ici le moindre secret. Peut-être vais-je même en barber plus d’un en rappelant ce qui est maintenant une évidence à laquelle il faudra ajouter beaucoup de petites vignettes animées de chats faisant les cons pour la rendre moins ennuyeuse. Et parce que ce billet est, par nature, limité, je ne pourrai pas citer tous les cas, innombrables, renforçant ce constat.

Mais ce constat sera pourtant le même : la Justice (avec un grand J) n’existe plus en France.

Il n’y règne qu’une petite justice (avec un petit j, tout petit) au jour le jour, faite d’expédients (ses moyens sont étiques), d’expériences (sociétales notamment) et d’expiations (des fautes, des très grandes fautes de l’homme blanc solvable). Oui, la Justice n’existe plus et il n’y a plus qu’une justice qui se contente de servir quelques intérêts particuliers. Par la force des choses, depuis l’abandon des politiciens en rase campagne, parce qu’électoralement, ça rapporte plus, jusqu’aux citoyens qui, finalement, s’en foutent tant qu’ils peuvent, en passant par les forces de l’ordre, toutes au courant mais sans plus la moindre illusion, plus personne n’attend que Justice soit rendue, mais, vaguement, qu’un verdict soit prononcé, et encore, seulement aux heures d’ouverture, s’il fait beau.

La Justice, dégagée de tout devoir de morale, d’équité ou de légitimité, est allée se rhabiller.

Caricatural ? Allons.

Où était-elle, cette Justice, sinon au vestiaire, lorsque le gouvernement a tout fait pour embastiller des chauffeurs UberPop sur la base de textes inexistants, d’infractions jamais constatées ? Où s’était-elle planquée lorsque les chauffeurs de taxis, bénéficiant d’un favoritisme policier assez hallucinant, ont retourné et brûlé certaines voitures, ont agressé des individus ?

uber vs taxis pas contents

Où était-elle lorsqu’il aurait fallu qu’elle agisse pour déboucher le tunnel sous la Manche, encore une fois bloqué par une petite poignée d’excités syndicalisés jusqu’au trognon et décidés à mettre dans l’embarras un nombre invraisemblable de camionneurs européens ? Oh, vous n’en avez pas entendu parler (la presse grand public, cette autre vieille prostituée de la République, lourdement alcoolisée sous de sulfureuses subventions, aura oublié d’évoquer la question) mais « l’action syndicale » a pourtant généré plus que des tensions entre les camionneurs étrangers et notre beau pays, son absence d’ordre et sa culture du chaos. Qu’a-t-elle fait, la Justice, lorsqu’elle aurait dû demander aux forces de l’ordre d’agir pour éviter de tels débordements ?

Rien.

Ni là, ni lorsqu’il s’agit d’arrêter les dérives d’une société qui sait qu’elle ne peut plus compter sur elle, ces myriades de « petits tracas », « d’incivilités », ces petits vols, petites escroqueries, petites filouteries qui s’accumulent dans le paysage quotidien des Français. Pas étonnant qu’il n’y ait personne pour arrêter le vandalisme récent des bouches à incendies, ouvertes en grand sous prétexte de canicule. Apparemment, elles ne débitent pas assez d’eau (ou dans des endroits pas assez glamour, je suppose) pour s’attirer les foudres des écologistes de combat, ni celles des forces de l’ordre…

Il faut dire que la police, débordée par les tâches subalternes risibles, par la traque des conducteurs financièrement rentables, par une gestion de l’immigration clandestine calamiteuse, par ces mille-et-un VIP à protéger contre la plèbe qui les a élus, n’a plus le temps de jouer à être le bras armé de quiconque, si ce n’est de l’État. La justice, elle, n’a plus qu’un bras décharné, qui lui sert, de temps en temps, à cogner sur ceux qui ne pourront pas répliquer.

just doing their jobs

Le mal est profond et son impact est fort.

Comme la Justice n’est plus que vaste blague, il devient de plus en plus dur de conserver les uns et les autres entre les bornes que la morale, le bon sens et la société avaient placées. Même médiatisé à grand coups de happenings festifs bidons, d’éléments de langage minutieusement préparés par des équipes de communicants frétillant pour des politiciens cyniques, le Vivrensemble a bien du mal à résister devant l’accumulation de problèmes qui demandent, impérieusement, le retour de l’ordre au travers d’une Justice efficace, équitable et surtout légitime.

Petit-à-petit, tout le monde trouve la situation sinon normale, au moins parfaitement logique, sans se préoccuper de l’impact catastrophique que ces dérives entraînent. La Justice évanouie, ce sont des scandales qui s’installent, des comportements illégitimes qui perdurent, des magouilles qui continuent et par voie de conséquence, des commerces qui ferment, une économie qui part en sucette, une pauvreté qui grandit, des malaises sociaux qui s’accumulent, et une police sans effet.

Une police sans effet, c’est le chaos qui s’installe, doucement, lentement, mais sûrement, en toute impunité.

Le chaos qui s’installe, c’est une bien mauvaise publicité pour le tourisme. C’est une très mauvaise idée pour faire des affaires. C’est un handicap fort gênant pour assurer la sécurité des citoyens. Et une police sans effet, c’est l’annonce, claire et nette, d’une armée sans dents munie de couteaux sans manche auxquels il manque la lame. (Un vol de détonateurs et d’explosifs, dans ce contexte, tient presque de la routine, et on en vient à souhaiter qu’il fut le fait de braqueurs ou de bandits plutôt que de terroristes religieux).

Non, décidément, la Justice n’existe plus en France. Et notez qu’elle disparaît, petit à petit, à mesure que toutes nos libertés s’effacent.

Ce n’est pas un hasard.

liberty and justice
—-
Sur le web

Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • Voila des années que je suis convaincu qu’il n’y a pas de redressement possible tant que la sécurité physique des citoyens n’est pas assurée.

    Mais j’ai pu constater (et vous le verrez dans les commentaires) que cet avis est loin d’être partagé, certains esprits étroits considérant que la priorité est le redémarrage de l’économie.

    Cercle vicieux infernal, espérons que ce très bon article pourra ouvrir les yeux de certains.

    Pour faire simple pour les gogos: si toi travailler dur et toi te faire piquer groBe voiture, toi arreter travailler dur et acheter Dacia!

    • C’est certain, la justice est la fondation qui permet les échanges mutuellement profitable plutôt que le racket, le pillage, le vol, le détournement, la collusion, la fraude.

      L’état rend littéralement l’honnêteté hors de prix.

      Ce pays est foutu.

    • C’est pour cela que je me suis acheté une moto et que je laisse ma voiture au garage.

    • Bjr , j’ai laissé un commentaire positif plus bas pour vous car je corrobore vos propos !

  • Pour m’y être frotté (piqué conviendrait mieux) à moult reprises, la Justice n’a jamais existé dans les 25 dernières années. Déjà que la Justice n’est pas juste par essence, si on rajoute les dérives démago, on est foutu. En effet, la Justice est rendu de plus en plus dans notre cher pays par des hommes qui doivent s’accommoder de lois et qui ont aussi subi des lavages de cerveau. Dès lors, ils sont dans l’impossibilité d’être objectif. Leur éducation, leur ressenti, leur religion (laïque ou non), la bienpensance, la volonté de toujours trouver des excuses même à deux balles, font qu’ils rendent des décisions subjectives.

    La volonté de victimiser les coupables n’arrangent rien. Et j’en ai marre !

    Sans respect des libertés, et en particulier celle de la première, la liberté individuelle et son corolaire le droit de propriété, pas de salut économique. Au fait, quand pourrons nous bénéficier en France d’une casttle law ?

    • Le code est d’ailleurs un chèque en blanc signé à l’arbitraire avec des peines et montants ridicules qui donne tout pouvoir au potentats: pour un sein montré en publique le tribunal peut aller jusqu’à 1 an d’emprisonnement et 15’000 euros d’amende.

    • « … qui doivent s’accommoder de lois… »
      De plus en plus nombreuses, de plus en plus floues donc soumises à interprétation et qui se contredisent souvent, c’est juste un gros bordel qui a réussi a flinguer la justice.

    • Avant la Castle Law rétablissons le droit de porter des armes et remettons la légitime défense au sein des droits fondamentaux… intangibles par les juges.

  • Le comportement de l’état, en ce qui concerne Uberpop, s’apparente à de la dictature.
    Les socialistes ont remplacé l’état de droit par l’état de gauche.

  • Ce qui est horrible, c’est que ce constat est véritable. Ce qui l’est encore plus est qu’il faille faire un effort pour s’en rendre compte, pour le poser et donc bien appréhender la situation. C’est alors qu’on se rend compte du summum de l’horreur : les gens ne font pas cet effort, ils subissent et attendent.

  • Même si il faut pas tapé sur tous les élus, au final on s’aperçoit qu’il renvoie une image plutôt obscène de la justice économique qui en découle une justice pénal nonchalante au profit économique de leur intérêt.
    Tous est financier pour les politiques . Les communes hurlent pour réclamer du budget à l’état en échange d’un laxisme organisé, a tous niveau tous est corrompu par la manne financière.

    Pour rétablir la sécurité des personnes, il faut faire les réformes qui vont bien pour augmenter les budgets régaliens donc la stabilité en ayant un budget calamiteux sur le social on puise dans les racines du mal.

  • La justice est fortement occupée,

    L’urgence est de régler le sort d’un président d’honneur d’un parti politique !

    Comment une affaire politique de haut niveau ne peut tolérer un jour de retard !,

    le sort de la France est en jeu.

    Pour les incivilités quotidiennes dont les citoyens sont soumis au quotidien,
    elles peuvent attendre quelques années pour être résolues,
    le temps nécessaire de rejoindre la poubelle de l’oubli.

    Je rêve que les membres de la justice soient élus au même titre que les députés , maires etc !
    Mais, il est vrai que la justice se doit être indépendante, et ce pourquoi cette élection ne peut avoir lieu.

    Mais qui contrôle la justice, et à qui elle rend des comptes ?

    • Ben non, s’ils étaient élus ils seraient réellement indépendants de l’exécutif. Là, on a une parodie, où ils sont indépendants, mais leur carrière dépend de l’administration de la justice qui est pilotée par le garde des sceaux… qui fait partie de l’exécutif.

      Donc, élection des juges, jurys populaires à tous les étages et démantèlement de l’école de la magistrature (pour être juge ou autre type de magistrat, il faudra avoir une licence ou un master en droit, point.

  • Et voilà! On va encore dire du mal de Bernard TAPIE

  • D’ailleurs qui entend parler des gens du voyage qui s’installent en totale impunité sur des terrains ne leur appartenant pas, dégradant des terrains de sport, se branchant illégalement pour l’eau, chiant n’importe ou y compris sous les fenêtres des gens (si si, j’en ai pris un en photo) et on les laisse faire.

    Marre de ces élus locaux de pacotille qui ne veulent que le prestige et la gloire. Vivement qu’on ressorte la guillotine !

    Et revoila Bernard Tapie qui revient réclamer plus d’un milliard d’euros. Vu comme il a été ennuyé, il a tout mon soutien.

  • Petite confusion en début d’article, qui n’enlève rien sur le fond de ce qui est dénoncé : l’exécutif est dans son rôle quand il demande l’arrestation de personnes dont il pense qu’elles contreviennent à la loi. De même quand il ordonne la garde à vue de deux dangereux délinquants qui sont des patrons d’entreprise qui pourraient avoir envie de… de juste faire des affaires dans le pays, en fait.
    La justice intervient plus tard, quand il faut juger ce qu’a ordonné l’exécutif. Ou quand les personnes qui ont été agressées par la police ou l’armée, émanations de l’exécutif, font des recours et demandent réparation. Le problème, c’est que dans ce cas elle intervient quand elle peut – et en général le mal a été fait depuis longtemps à ce moment là -, et si elle peut, son indépendance vis à vis de l’exécutif étant plutôt théorique et sans cesse remise en question par ceux là même qui aiment bien faire leurs petites magouilles sans être embêtés.

  • Les aléas de la vie nous apprennent beaucoup sur la justice, sculpter les mots confondus de la société nous change la vue hhttp://www.michel-boisgerault.cmonsite.fr

  • Si il existes DES justices en France:

    1/ Une justice pour les puissants et les membres de la caste de intouchables politiques qui absout tous les délits, les exemples sont foison

    2/ une justice pour le manant, le citoyen lambda qui punit tout … enfin presque tout

    • Et vous avez oublié une justice pour les pauv petits chatons qui ne sont que les victimes de la vilaine société et qu’il ne faut donc pas sanctionner ou a minima

    • Concernant le manant, le citoyen lambda, il s’agit bien du citoyen français qui paye des impôts pour toute cette gabegie ? J’aimerais ne plus douter…

  • L injustice c est aussi les mensonges, veritables et par omissions, que nous assenes les politiques et que reprennent en choeur les medias, sans qu aucune sanction ne tombe.
    Le mensonge est ce qui tue ce pays. Si la verite etait dite sur le chomage, la deroute economique ou l immigration, on aurait peut etre une chance de s en sortir.
    Comment les francais ont il pu devenir si faciles a embobiner ?
    Etre juste, c est etre droit, mais de nos jour c est carrement ringard.

  • Bjr, ce que vous dites est exact !
    Leclerc par ex s’est barré de Grigny ( dans le 91 ) il y a plusieurs années pour cette raison ! donc plus d’activité économique , licenciements , etc….

  • +1 mais je n’aime pas du tout mais alors pas du tout le sous-entendu de la dernière image en forme de conclusion.

  • Tiens que va donc faire la justice suite à ce qu’il s’est passé à Toulouse hier soir ?
    http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/09/2141108-course-poursuite-nocturne-voleurs-voiture-policiers-pris-partie-50-individus.html

    Sans doute rien ou alors un simple petit rappel à la loi pour les pauv p’tits chatons

  • Je crois que l’entourloupe de la gauche a consisté à détruire la justice en accolant à ce mot l’adjectif « sociale ». Ce qui a pour conséquence que la justice dite « sociale » est à peu près le contraire de l’égalité des droits, c’est-à-dire de la justice.

  • Votre description de la sécurité française me fait penser à celle d’un pays du tiers monde.

    La France se tiers-monde-t-elle-ise ?

    Son économie et son niveau culturel le laissent aussi penser.

    Hélas.

    • Difficile de se tiers-mondiser quand on est déjà dans le tiers monde.

      Mais oui, la situation empire. Bientôt la totalité de l’Asie et une part significative de l’Afrique sera en meilleurs état que nous. Heureusement il y a une réserve à zozo soviétoïdes en Amérique Latine qui fait qu’on a de la compagnie. Venezuela, Bolivie, Cuba, nous voilà !

  • en fait , pour vivre heureux en socialisme , il faut être comme les socialistes : menteurs , sournois , canailles , voleurs ,laches , avec un fond injuste pour appliquer une justice qui ne mérite plus son nom ; le ps a fait le choix de ne soutenir que son électorat au détriment et de la france et des français ; on va payer trés cher l’élection de 2012 et pas seulement en espèces sonnantes et trébuchantes ;

  • Get out of my head
    1000

  • Qui peut croire en la Justice ? Quand elle a embastillé, sur ordre, avec exécution immédiate le jeune Nicolas pour le port d’un T-shirt de la manif pour tous ?
    http://www.valeursactuelles.com/politique/scandale-detat-lincarceration-de-nicolas-bernard-buss-40227

    Cela fait froid dans le dos de savoir que l’on peut tomber sur les mêmes juges.

    Un T-shirt de rebelles
    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/13-06-2013/la-lumiere-sous-le-sweat

    incarcération immédiate (quand aucun ne va plus en prison s’il n’est pas condamné à plus de 6ans??)

  • Ça fait déjà une paye que la fRance n’est plus un état de droit, alors faut pas en demander trop à la justice…

  • Paillet Jean-Christophe
    10 juillet 2015 at 10 h 44 min

    Je ne peux que constater la vérité’ mais comme nous vivons dans un monde peuplé d’imbéciles ; qui se battent contre des ignorants ‘pour sauvegarder une société absurde et incomprise ; je ne vois pas une personne pour bousculer notre système juridique ‘bonne journée « 

  • Et papy Galinier lui aussi embastillé pour avoir défendu sa propriété privée.

  • Je constate dans notre pays ,au quotidien une situation insupportable,
    Je précise que j’ai grandi en banlieue
    et que par ailleurs je suis français
    Avec des origines algérienne ,ceci
    étant, la situation dans nos villes est insupportable,ils y a des racailles par touts! Des rodéo dans les rue de nos quartiers en toute impunité ,une agressivité permanente en tout lieu !
    Les citoyens civilisés sont en stress permanent et ne peuvent compté sur l’assistance de l’état qui Pourtant serait légitime !
    Ils doivent pour beaucoup d’entre eux supporté l’insupportable ! Vivre
    Avec des sauvages au quotidien , « comportements » quelques soit nos origines ou notre couleur ,nous sommes touts victime face a ses comportements barbare insociable !
    Pour une partie de la population toujours plus de devoirs nous payons pour beaucoups des impôts démesurés avec des salaires au smic améliorer ,en ne bénéficiant
    d’aucune aide,nos droits sont bafoués
    Pour d’autres plus de droits ,allocations aide au logement ,vacance etc…sans contrepartie « les devoirs  »
    Bref l’état fait du clientélisme et sa volonté est de tiers mondisé notre pays .

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
6
Sauvegarder cet article

Suite au triptyque sur la fabrique du consentement (ou plus exactement, l’extorsion du consentement), il apparaît profitable d’y ajouter deux addenda : le premier relatif au clergé médiatique et le second tenant à la délégation de responsabilité sans signature.

Ces deux éléments constituent deux courroies majeures de la transition vers un régime post-démocratique tel que l’avait élaboré dès 2004 le chercheur anglais Colin Crouch.

Car la post-démocratie c’est l’évolution de la démocratie vers une tyrannie qui conserve malgré tout... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Qu’est-ce que le libéralisme ? Voilà une question qui peut paraître simple, mais au sujet de laquelle le moins qu’on puisse dire est qu’il existe beaucoup d’idées préconçues. Pour ne pas dire totalement fausses.

Il n’y a sans doute pas plus haï ou diabolisé que ce vocable de « libéral », quotidiennement mué en « ultra-libéral » ou « néo-libéral » pour les besoins de la cause.

Vous affubler de ce qualificatif suffit généralement à vous discréditer et à vous rendre inaudible par avance. Pourtant, le libéralisme n’est pas ce que l’... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Vos enfants apprennent-ils des principes éthiques et politiques appropriés en classe ? Comment expliquer la liberté et l’oppression à un enfant de 7 ans ? Les parents sont souvent démunis pour assumer la charge d’éduquer leurs enfants et leur transmettre l’amour de la liberté.

Je voudrais vous parler d’un livre écrit par un Américain, en vente sur amazon.fr, et traduit par mes soins. Ce livre est dédié aux parents ou aux enseignants disposant de peu ou pas de matériel pédagogique pour parler aux enfants des concepts de droit, d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles