Environnement : Solar Impulse répond à Contrepoints

Solar Impulse 2 over Payerne - by Tobrouk - CC BY NC ND 2.0

Une demande de rectificatif de la part de Solar Impulse

Solar Impulse nous demande de corriger une erreur faite dans un de nos articles sur le projet d’avion propulsé à énergie solaire. Nous nous exécutons de bonne grâce, soucieux du sérieux de l’information dispensée par Contrepoints.

 

Une erreur s’est glissée ans l’article intitulé « Solar Impulse : une expérience contre-productive ». Il est écrit : « En réalité, une partie minoritaire seulement de l’électricité (moins de 50%) fournie aux moteurs pendant le vol provient des cellules solaires réparties sur sa surface. L’essentiel provient des batteries embarquées rechargées entre deux vols avec de l’électricité produite au sol, grâce au pétrole, au gaz, au charbon et au nucléaire, en proportion variable suivant le pays hôte. Ainsi à Abu-Dhabi, point de départ où ont été rechargées les batteries, et à Oman, la première escale, l’électricité est principalement produite avec du fioul et du gaz En Inde (une étape), en Chine (deux étapes) et aux États-Unis (trois étapes et même quatre avec Hawaï), c’est le charbon et le gaz (de schiste aux États-Unis) qui prédominent dans la production d’électricité (de 60% à 75%), avec le nucléaire. Il n’est pas absurde que cet avion solaire ait besoin d’un appoint d’électricité « classique » (c’est-à-dire produit avec du charbon, du gaz et du nucléaire) pour recharger ses batteries au sol. Il décolle généralement avant (ou peu après) le lever du soleil et se pose bien après le coucher du soleil, car il vole lentement et donc longtemps. »

Voici la réponse de Solar impulse : « Cette affirmation est fausse. Pendant tout le tour du monde nous ne chargeons jamais les batteries avec autre chose que de l’énergie solaire provenant de nos cellules. Jamais nous ne branchons les batteries sur le réseau et ceci est même contrôlé par la FAI dans le cadre des dépôt de records que Solar Impulse fait dans la catégorie avion solaire. Pour votre information, l’avion est fait pour être chargé en extérieur ou simplement à l’intérieur de son hangar gonflable, le tissu ayant été choisi pour laisser passer les rayons du soleil afin de charger les batteries. »