9 Français sur 10 ont une mauvaise image de la FIFA

Logo FIFA (Tous droits réservés)

Concernant la FIFA et le Qatar, l’image qu’en ont les Français n’est pas reluisante. C’est ce que révèle un sondage BVA.

Quelle image les Français ont-ils de la Fédération internationale de football (FIFA) ? Dans un contexte de soupçon de corruption, les Français doutent-ils de la légitimité de l’attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022 respectivement à la Russie et au Qatar ? Au moment où se tient le 65e Congrès de la FIFA et que six responsables de la fédération viennent d’être interpellés à Zurich sur ordre de la justice américaine, un sondage de BVA pour Orange et iTELE a mesuré l’impact de cette affaire sur l’opinion.

Les Français ont une image déplorable de la FIFA

Interrogés au lendemain des révélations relatives au coup de filet anticorruption à la FIFA, seuls 10% des Français déclarent avoir une bonne image de la Fédération internationale de football, dont 1% seulement une « très bonne image ». Une écrasante majorité des sondés déclare en avoir une mauvaise image (89%). Ce sont même plus d’1 Français sur 2 (58%) qui en ont « une très mauvaise image ».
BVA Image FIFA

Ces résultats ne sont pas vraiment surprenants compte-tenu du contexte de ce sondage. Mais obtenir de tels scores juste après la révélation d’un scandale suppose un capital d’image déjà écorné au départ. Il est vrai que ce n’est pas la première fois que des soupçons de corruption planent sur l’organisation : le long règne de Joseph Blatter, son président, qui vient d’être réélu pour un cinquième mandat, en est émaillé, depuis la faillite, en 2001, de la société International Sport and Leisure (ISL). L’image de la FIFA s’érode donc certainement depuis plusieurs années. Il y a 5 ans déjà, Contrepoints expliquait pourquoi la FIFA comme toutes les grandes bureaucraties internationales tend inévitablement vers la corruption.

Les Français favorables à l’organisation d’un nouveau vote d’attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022

Depuis décembre 2010 et le vote d’attribution des Mondiaux 2018 à la Russie et 2022 au Qatar, cinq des vingt-deux membres du comité exécutif qui avaient participé au scrutin ont démissionné ou ont été écartés de la FIFA et deux font actuellement l’objet d’une enquête de son comité d’éthique. De quoi renforcer les critiques et les doutes qui planent sur l’attribution des deux prochaines coupes du monde de football. Les Français ne sont pas dupes : 77% estiment que la FIFA doit organiser un nouveau vote pour désigner les pays hôtes des Coupes du monde 2018 (attribuée à la Russie) et 2022 (attribuée au Qatar).

84% des Français déclarent avoir une mauvaise image du Qatar

La France et le Qatar ont établi de longue date des relations étroites dans les domaines politique, culturel et économique (probablement depuis son indépendance en 1971). Les liens se sont accentués sous la présidence de Nicolas Sarkozy et sont devenus plus visibles aux yeux du grand public, notamment avec le rachat du PSG par l’émirat. Pour autant, 84% des Français ont une mauvaise image du Qatar et parmi eux, près d’un Français sur trois (31%) en a même « une très mauvaise image ».

BVA Image Qatar

Dans ce contexte, 7 Français sur 10 ne souhaitent pas que la France renforce ses relations diplomatiques avec le Qatar. Rappelons toutefois qu’elles sont déjà importantes. Le nombre de visites bilatérales entre les deux pays se multiplie, y compris sous l’actuel gouvernement.

Alors qu’en 2013, les échanges entre le Qatar et la France ont atteint 1,6 milliard d’euros, les résultats sont un petit peu plus nuancés concernant le jugement des Français sur la coopération économique entre les deux pays. Plus d’un Français sur trois (36%) souhaite en effet que la France renforce ses relations économiques avec le Qatar, c’est 9 points de plus que pour les relations diplomatiques. Une nette majorité de 60% ne souhaite toutefois pas que les relations économiques entre les deux pays s’accentuent.

L’image trouble de la FIFA et les liens qu’entretient le Qatar avec elle ne peuvent à eux seuls expliquer le jugement négatif des Français sur l’émirat. Rappelons que le Qatar est par ailleurs soupçonné de financer le terrorisme, et notamment le groupe État islamique, des éléments qui ont été relayés par les médias après les attentats du mois de janvier et qui n’ont sans doute pas laissé les Français insensibles.