Nicolas Sarkozy et la droite française ont-ils vraiment changé ?

Nicolas Sarkozy n’a pas été et ne sera pas le Thatcher français : c’est simplement le Mitterrand de droite.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Nicolas Sarkozy (Crédits : UMP Photos, licence CC-BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nicolas Sarkozy et la droite française ont-ils vraiment changé ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 10 mai 2015
- A +

Nicolas Sarkozy n’a pas été et ne sera pas le Thatcher français : c’est simplement le Mitterrand de droite. Le changement à l’UMP se fera par un changement d’idées, pas par un changement de nom.

Par Marius-Joseph Marchetti.

Nicolas Sarkozy (Crédits : UMP Photos, licence CC-BY-NC-ND 2.0)
Nicolas Sarkozy (Crédits : UMP Photos, licence CC-BY-NC-ND 2.0)

 

Ce qui est amusant avec les admirateurs de Nicolas Sarkozy est qu’ils clament que sa présidence a été ternie par une crise dont il n’était pas responsable ; mais ils oublient de dire que celui-ci admirait les mesures américaines de relance dans l’immobilier par l’endettement des ménages qui ont causé la crise (comme le Community Reinvestment Act). Il souhaitait reproduire la même chose en France. Sans surprise, on n’en a plus entendu parler après 2007. Nicolas Sarkozy n’a pas pu incarner un changement à cause d’une crise déclenchée par des personnes ayant la même vision que lui en économie. L’ironie est palpable.

Sur son bilan, Nicolas Sarkozy a effectivement réformé l’ISF et défiscalisé les heures supplémentaires. Mais à y regarder de plus près, le poids global des impôts a augmenté. Là où les Français gagnaient désormais plus grâce aux heures supplémentaires défiscalisées, une partie de leur revenu était par ailleurs davantage taxée. Un écran de fumée en somme. Quant à l’ISF, il aurait été bien plus courageux et utile de purement et simplement le supprimer, sachant qu’il ne rapporte quasiment rien en net, les coûts de son prélèvement étant presque aussi élevés que ce qu’il rapporte (4 milliards d’euros). S’il souhaitait vraiment aider les personnes qui travaillent, il aurait dû diminuer les dépenses publiques pour diminuer globalement les impôts. Mais cela est assurément plus dur.

Les sarkozystes nous disent que l’ancien président n’a pas pu incarner un changement à cause de la crise. C’est une erreur de calcul. C’était justement l’occasion de montrer que la restauration des incitations productives nous permettait de sortir de la crise, d’amoindrir l’effet des prochaines et d’enfin atteindre le plein-emploi. La crise de 1920 est un bon exemple qui montre que diminuer les dépenses publiques n’est pas risqué mais au contraire extrêmement efficace si on espère une reprise. En 1920, les États-Unis sont en crise et le chômage augmente à plus de 12%. Qu’a donc fait l’État ? Il n’a pas étendu ou augmenté les impôts. Les dépenses de l’État fédéral ont en réalité diminué de 50%. En 1922, le chômage avoisinait 6% et l’année suivante, il était inférieur à 3%. On rêverait d’un tel courage politique en France. Savez-vous qui souhaitait au contraire augmenter les dépenses de l’État fédéral pour relancer l’économie ? Le secrétaire général au commerce : à savoir celui qui sera plus tard le Président Hoover.

Margaret Thatcher était également dans une situation autrement plus délicate que celle de Nicolas Sarkozy. Son propre parti lui était même opposé. Cela ne l’a nullement empêché d’accomplir ce qui devait être fait. Tout n’est qu’une question de volonté et de courage. Sarkozy n’est pas le Thatcher français. C’est simplement le Mitterrand de droite.

Pardonnez la vulgarité mais l’un des problèmes de la France, ce doit être le fait qu’elle possède la droite la plus bête du monde. Observez encore le Parti Conservateur au Royaume-Uni : David Cameron n’a pas hésité à diminuer les dépenses publiques et a supprimé des normes sans augmenter les impôts. (Tout n’est cependant pas rose, comme un système de santé plus étatisé que le système français, des filtres anti-pornographie depuis peu ainsi qu’une surveillance généralisée sur Internet depuis quelques années). Il a été réélu et possède désormais la majorité absolue avec dix libéraux-démocrates.

L’UMP est une sorte de socialisme qui aurait séché au soleil. Et ce n’est pas changer de nom qui changera le problème. Le changement se fera par un changement d’idées.

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • Sarkozy, le Mitterrand de la droite, la formule est brillante. Et au fond assez juste.

    Mitterrand était socialiste comme Toto était pape. Et Sarkozy n’est en effet pas de « droite ». Il est seulement sarkozyste.

    Quant à l’UMP… c’est un parti à la dérive… ayant perdu toute boussole.

    Bref. Sarkozy parviendra sans doute à se présenter en 2017. Il est objectivement « meilleur » que tous les autres clowns de l’UMP (ce n’est pas vraiment difficile).

    Mais… nous serons nombreux à le punir pour ses trahisons passées.

    Un homme ne change pas. Sarkozy n’a pas changé depuis 2007. Bref, nous le solderons définitivement.

    Et tant pis si en face Hollande est réélu.

    La trahison est une chose infiniment plus grave que l’incompétence.

    Tant que la pseudo droite française ne comprendra pas cela, elle perdra. Systématiquement.

    • Une bonne quantité de socialiste soutiennent que Mitterrand n’était pas de gauche : une personne de gauche ne peut être que parfaite !

      Ca me fait penser aux arguments des sempiternels trolls communistes qui vous soutiennent que l’URSS n’était pas communiste.

      • Etre de goooche, c’est être pour la générosité, free lunch.
        Alors forcement quand on est au pouvoir c’est plus difficile.

        • Pourquoi vous moquez-vous de la gauche, puisqu’il est bien expliqué que la droite, c’est kif? Ce sont ces appellations de gauche et de droite qui sont totalement désuètes, très imprécises et qui représentent en plus l’UMP, d’un côté et le PS de l’autre, ces partis étant de ridicules auberges espagnoles, sans homogénéité, mais pleins de gens qui se haïssent cordialement entre eux, tous voulant devenir « vizir à la place du vizir »: c’est une comédie ridicule si ce n’était que ce sont aussi des trusts de sommes énormes avec des comptabilités qui sentent le souffre autrement plus sombres qu’un compte en Suisse, à la « City », ou au Luxembourg!

          • Je me moque des gens de goooche, car ils sont risibles en plus d’être hypocrites.
            Tjs faire la charité avec l’argent des autres, en se servant au passage, tout cela pour se voir du bon coté.
            ‘une personne de gauche ne peut être que parfaite’

    • Monsieur Jacques,un poujadiste de gauche (qui fonctionne sur la base de la socialisation, de la dictature du prolétariat..Sic!!) ne l’aurait pas dit autrement.Sarkozy est sauvé en vous lisant !! …LOL

    • tous les autres clowns de l’UMP

      Une personne mérite le respect pour avoir démissionné de la fonction publique : c’est Bruno Lemaire. Chapeau ❗
      Peut-être un écologiste, je ne sais pas lequel, a fait de même. Les gens ayant du vrai courage à ce niveau, c’est rare.

      Tous les autres sont effectivement des clowns, comme tous les socialistes de droite ou de gauche, voire pire que des clowns, parce que le clown est un amuseur, et là, on a pas envie de rire. J’ai utilisé des mots très durs qui me vaudraient probablement d’être censuré ❗

      • c’est très très démago d’annoncer ce genre de chose sans renoncer a ses rentes pour les différents postes qu’il a occupé !
        il est payé par qui en ce moment ?

  • en tout cas , la dépense publique n’est pas prête de baisser ; sarkozy était trés dépensier , mais le voyage de hollande en guadeloupe nous coute 8,2 millions d’euros pour une journée au soleil ( LE POINT ); je me demande quel parti il faudrait dans ce pays pour remonter la pente glissante sur laquelle la droite et la gauche ont embarqué la france ; à ce jour , j’ai peur pour l’avenir de ce pays ;

    • J’adore l’esprit Français : tout le monde s’indigne des 8,2 millions d’euro (12 centimes d’euro par Français) mais personne de parle de la dette publique (2 000 Milliard d’euro – 30 300 euros par Français) ni par exemple du budget de l’Education, culture, recherche : plus de 1 500 euros par an et par Français.

      Franchement, je suis prêt à payer 10 millions d’euro par mois le mec qui remettra les comptes de ce pays au vert, je n’ai pas besoin d’un clodo qui reste cloîtré dans son palais. Si j’avais l’argent, je serais même prêt à prendre tout en charge, pourvu que le mec fasse vraiment changer les choses.

      Le vrai scandale n’est pas le prix du voyage, le vrai scandale est que personne ne comprend rien de rien à ce que Flamby est parti faire en Gadeloupe et ce que cela va changer et faire avancer les choses dans ce pays : aucun début de notion de gestion des priorités, ni d’idée sur ce qu’il faut faire.

      Tant que les Français râleront sur les tics de Sarko ou le prix des voyages et ne se poseront aucune question de fond, on pourra clairement se dire que ce pays est foutu.

  • Sarkozy, vous remarquerez, ne parle jamais d’économie et de réformes, ni de compétitivité, ni de baisse des dépenses publiques. S’il arrive au pouvoir il n’y aura rien à attendre de lui à part des demi-mesures, bref 5 ans de perdu. Et personne d’autre à droite ne semble capable de faire ce qu’il faut, même Fillon qui parle beaucoup mais n’a jamais fait grand chose.
    Dans tous les cas 2017 représentera une année de perdu pour la France, à voir pour 2022.

    • Tout est déjà prévu.

      En 2022, vous aurez l’immense plaisir d’avoir le Catalan !

      Manuel sera parfait en petit caudillo, en charge de la liquidation.

      Et hop, vous en reprendrez pour 5 ans.

      2027… là, inutile de faire de la prospective : la France aura disparu.
      😉

    • Valérie Pécresse sur Europe 1 ce matin disait exactement la même chose que vous.

    • Quelle entreprise réengagerait un boss qui a échoué et s’est fait éconduire? Aucune!
      Si la France le fait, vous aurez atteint le point de non-retour dans le ridicule profond!
      Et votre rôle en Europe sera celui du faux chien qui hoche la têt sur la plage arrière du véhicule: insignifiant!

  • Culbuto contre Zébulon contre La Pen, ou même seulement les héritiers putatifs des trois monstres : si c’est vraiment tout ce que le corpus politique est capable d’enfanter dans sa pantalonnade démocratique, il faut s’attendre à une abstention mémorable qui sera suivie d’émeutes tout aussi remarquables. Alors, l’Obèse aura définitivement failli, dévoilant sa véritable nature de traître sacrifiant la France et les Français à sa vaine survie.

    • Les émeutes, c’est seulement quand il s’agit de donner des droits aux homosexuels.
      Economiquement, ça va encore trop bien pour qu’il y ait des émeutes sur des sujets sérieux.

  • L’offre politique est essentiellement étatique. A l’image de l’économie confisquée, de l’Ecole et l’Université, de la presse aliénées à l’Etat, des collectivités locales centralisées.

    Seul un mouvement social d’une ampleur comparable à la Manif pour tous, mais dans le champ des liberté économiques pourrait changer la (mauvaise) donne pour 2017.

  • J’aime bien votre analyse.
    Mais je préfèrerais totu de même que Sarko ne soit pas le candidat de la droite en 2017. Déjà début 2012, les commentateurs avertis disaient que Sarko n’avait aucune chance de passer, car il avait trop d’opinions négatives pour pouvoir gagner au deuxième tour.
    Même s’il n’a pas l’intelligence de comprendre que son intérêt, et celui de la droite est d’arriver unis au deuxième tour, peut-être les « conseillers de l’ombre » de l’UMP arriveront à le décourager de se présenter ?

    • Son intérêt c’est surtout d’avoir l’immunité présidentielle et de pouvoir remettre les juges au pas.

  • Bel article même si je ne suis pas d’accord sur la totalité ^^.

    Pour ce qui est des élections de 2017, l’actuel premier ministre va se présenter ni à droite ni à gauche mais au centre.
    Explication très simpliste et brève : Échec de la Droite + échec de la gauche = Et si on votait au centre ?
    Dans tous les cas si ça ne se fait pas en 2017 ça sera en 2022.

    • Aucune chance! À droite comme à gauche, dans toute la France, on se dit « de droite » ou « de gauche » depuis des générations, sans s’intéresser aux subtilités de la politique. Alors, pour ces personnes-là, « le centre », c’est quoi? Ils auraient l’impression de trahir.

      • Pourtant Bayrou était arrivé 3ème en 2007, devenant un faiseur de roi.
        Bien sûr, son manque de charisme et son absence ont coulé cette opportunité, mais si le centre se trouve un leader charismatique et crédible cela pourrait changer bien des choses.

  • « Il a été réélu et possède désormais la majorité absolue avec dix libéraux-démocrates » Il a été réélu et possède désormais la majorité absolue sans les libéraux-démocrates. il n’y a plus que huits députés libéraux démocrates. le nouveau gouvernement de cameron est composé juste ds conservateurs (et c’est tant mieux)

  • Je ne souscris pas à l’idée que la droite française est bête et que si elle était intelligente, elle serait nous, les libéraux. La droite française est conservatrice, la gauche est socialiste et les libéraux sont libéraux. Il s’agit de trois pensées distinctes, même si les libéraux ont dans l’ensemble envie de se situer à droite, tellement le socialisme parait être la pire des calamités, le conservatisme (Sarkozy) étant un moindre mal. Si seulement il devenait intelligent !

    Non, il ne le deviendra pas car il n’est pas bête. Il ne pense pas comme nous, voilà tout. Sarkozy s’est exprimé à de nombreuses reprise et fort clairement en disant au mot près : « je ne suis pas libéral ». Peut-on sérieusement s’imaginer qu’il ne savait pas ce qu’il disait et que dans le fond il l’est ? Ce serait lui faire injure.

    Il a réellement conduit une politique antilibérale, de renforcement du rôle de l’Etat, d’accroissement de la pression fiscale. Il n’a touché à aucun monopole d’Etat. Il a présidé à la poursuite de la déliquescence de ce qu’on a encore le front d’appeler les services publics tout en laissant filer les dépenses. Son non-remplacement d’un fonctionnaire partant à la retraite sur deux était une mesure lilliputienne par rapport à la taille du problème. En réponse à la crise, il a adopté une politique keynésienne en lançant un grand emprunt et des grands travaux. Il appelait tout le temps les chefs des entreprises du CAC 02 pour leur expliquer sur un ton autoritaire son point de vue sur ce qu’ils devaient faire.

    Mais ce n’est pas un Mitterrand de droite, n’exagérons rien. Sarkozy est un homme de pouvoir aussi, bien entendu, mais c’est un honnête homme. Il ne pense pas comme nous, c’est tout. On ne peut n’y souhaiter sa victoire, ni s’allier avec lui. Il ne fera pas mieux que les socialistes

    • La droite n’est pas conservatrice mais honteusement socialiste. Maryvonne Thamin en sait quelque chose depuis plusieurs semaines.

      • la droite française n’est conservatrice ni et encore moins libérale. Nous vivons dans un régime communiste où toute opposition à l’idéologie dominante est qualifiée de fasciste. Or cette idéologie est de plus en plus contestée du coup tous les moyens sont bons pour museler cette contestation : La droite et soumise à l’ordre établi et le FN se converti – visiblement dans la douleur – au socialisme.

        • donc in extenso le Fn étant devenu pro poutine par goût du pouvoir pyramidale donc par vase communicant proto communiste ?? Et comme la Gargouille de l’élysée n’étant pas suspecté de s’afficher pro Poutine , il faut en déduire que c’est plus une bataille entre deux clans communistes (l’un se traduisant plus dans son prolongement historique et l’autre qui en boufferait encore sans y paraitre ..) qui s’affrontent en Europe ? … Un peu tiré par les cheveux votre raisonnement .LOL

        • Le FN est déjà socialiste, son programme économique est celui de l’extrême gauche.

    • J’ai bien peur que si vous pensez que N. Sarkozy est honnête, cela risque bien d’être vous qui ne serez plus d’accord avec beaucoup d’autres, dont certains bien placés et bien mieux informés, et pour cause! C’est leur job de tenter de savoir!

      • J’essaie juste d’être rigoureux : un homme attaqué sur 11 fronts, condamné sur aucun jusqu’ici a le bénéfice du doute (présomption d’innocence). Mais ce n’est pas ce qui m’importe, encore que l’hystérie anti-Sarkozy de la part des médias à la fin de son mandat ait été assez déplaisante et peu informée. Je récusais l’idée qu’il fût un Mitterrand de droite, c’est tout, car les turpitudes de ce dernier furent avérées.

        Quand à cette idée de la droite devenue socialiste, elle a été répétée à l’envie mais jamais démontrée. Il y a sans doute des sympathies conservatrices chez les libéraux, dont je ne soupçonnais pas l’ampleur et dont nul n’a l’air de considérer à quel point elles relèvent de l’incohérence. Le libéralisme n’implique le soutien ni d’un certain ordre moral, ni d’une France franchouillarde, ni du patriotisme belliqueux. Enfin, c’est l’idée que je m’en fais.

        • Outre le fait que je considère qu’être homme politique et honnête est antinomique, je pense que vu le passif du sarko, l’affubler « d’honnête homme » me semble bien naïf.

  • gauche droite..bof , le principal soucis de la France est d’élire des pauvres qui agissent comme des gagnants du loto !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Textes présentés par Damien Theillier.

« La Communauté européenne est une manifestation de l’identité européenne. Ce n’est pas la seule. » — Margaret Thatcher.

Deux conceptions de l’Europe s’affrontent.

La première pense qu’une zone de marché unique ne peut pas fonctionner si une autorité centrale ne se préoccupe pas d’organiser pour chaque activité un ensemble préalable de règles et de normes communes. C’est la position de la Commission de Bruxelles, celle de son Président, mais aussi celle du gouvernement français.

... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles