Esprit du 11 janvier, es-tu là ?

« Esprit du 11 janvier, es-tu-là ? Si oui, frappe trois coup de croissance ! » Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Esprit du 11 janvier (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence CC-BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Esprit du 11 janvier, es-tu là ?

Publié le 8 mai 2015
- A +

Esprit du 11 janvier - René Le Honzec - Contrepoints447

Emmanuel Todd défraie la chronique mondaine en proclamant que personne n’a rien compris à la manif du 11 janvier à la mémoire des Charlie et la défense de plein de trucs démocratiques et républicains, puisqu’en France, il est interdit de douter de la,pertinence du lien de l’une avec les autres. Personne ne sait exactement qui est Todd, si ce n’est qu’il se veut statisticien, démographe à ses heures perdues et imprécateur en toute occasion.

J’avais apprécié son premier ouvrage L’invention de la France (1981), tentative de comprendre ce qui faisait voter les gens, en se basant sur les structures familiales, elle-même héritées de pratiques séculaires, voire millénaires. On comprenait mieux pourquoi la Corrèze s’obstinait à voter communiste. Récidive avec La troisième planète (1983), adaptation au niveau mondial du système des structures familiales-types permettant de comprendre les mêmes causes et les mêmes effets partout dans le monde, avec, par exemple, « un islam parfaitement homogène du point de vue anthropologique, à la différence du Christianisme… ». Et en parfait analyste de cette religion, Todd poursuit : « Les divisions du monde musulman sont moins profondes. Elles ne correspondent pas à des différences fondamentales de théologie… mais c’est la présence en Afrique du Nord, berbère ou arabe, en Égypte et au Kurdistan, en Afghanistan, en Iran, d’une structure endogame qui est le facteur de ce succès… » C’est vous dire qu’il avait vachement prévu les guerres qui ont déchiré et déchirent tous ces braves peuples à structure familiale pourtant compatible…

Todd a actuellement un faible pour l’immigration, mais par forcément celle des pays de l’est. Il écrit beaucoup là-dessus et son dernier ouvrage, sorti en fanfare, s’attaque à l’esprit du 11 janvier, honteusement récupéré par de vilains catholiques défraîchis et haineux, en plus de la bourgeoisie et des classes moyennes qui haïssent l’islam. C’est un peu résumé, mais vous pourrez faire comme moi et lire les bonnes feuilles dans les médias subventionnés où il bénéficie de réseaux.

Le rapport avec Valls ? Quand vous songez à tout le marketing organisé autour de la manif’ pour camoufler tous les ratages de l’État et de la Police, du trucage du défilé des chefs d’État, de Flanby rayonnant d’indignation et de compassion, de l’envolée – très provisoire – des sondages, vous comprendrez que le fougueux ex-premier flic de France ne pouvait que monter au créneau pour défendre sa manif. Il a dit des choses pas aimables envers Todd, qui s’en fout parce que tous les médias vont lui tendre micros et plumes pour dénoncer le drame de l’islamophobie.

Quant à Flaby, toujours habité par l’esprit du 11 janvier, il a fait venir Valls pour le rassurer : « Esprit es-tu-là ? Si oui, frappe trois coup de croissance ! »

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Cet article doit se lire - j'insiste - comme la suite de "Manuel Valls : com’, ambition et coups de menton", portrait que j'avais écrit en décembre 2016 alors que l'ex-ministre de l'Intérieur puis Premier ministre de François Hollande venait de quitter Matignon pour participer à la primaire de gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Depuis son monumental plantage face à Benoît Hamon lors de la primaire de gauche de 2017, on le voit chercher fébrilement le parachutage politique en vue qui rendrait enf... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

François Hollande en est convaincu, la victoire présidentielle d’Emmanuel Macron en 2017 ne doit rien au « nouveau monde » à base de « ni droite ni gauche » qu’il promettait aux Français mais tout au refus de ces derniers de voir arriver l’extrême droite à l’Élysée.

Et ce d’autant plus que l’élection s’est déroulée dans un « contexte particulier » où lui, Hollande, ne se représentait pas et où le candidat de la droite était affaibli par l’affaire des emplois fictifs de sa femme.

Autrement dit, plus ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles